Le Maroc affirme avoir «capturé» des soldats algériens : le Makhzen veut-il un Amgala III ?

Le roi des Marocains Mohammed VI et ses officiers baiseurs de main. D. R.

C’est le dernier film de fiction «réalisé» dans les laboratoires d’un Makhzen aux abois : l’armée marocaine aurait fait prisonnier des soldats algériens ! Rien que ça ! Cela est bien évidemment faux. Mais pourquoi donc une ineptie de cette taille est-elle livrée à son opinion publique par Mohammed VI et sa suite ? La réponse est dans la situation intérieure pour le moins délicate que traverse le Maroc et dans les déboires de sa diplomatie à l’extérieur. Au plan intérieur, tout d’abord, la situation sociale se dégrade. Fait révélateur : de l’aveu même des médias marocains qui citent un récent rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la tuberculose, maladie des pauvres, fait encore des ravages au Maroc. Selon l’OMS, cette maladie est en train de progresser au Maroc et 70% des tuberculeux font partie des couches sociales les plus pauvres qui habitent généralement dans des conditions précaires et d’insalubrité à la périphérie des villes, notamment sur l’axe Casablanca-Tanger.

C’est le signe évident de l’échec de la politique du royaume en matière de santé publique. Plus globalement, les Marocains ne sont pas contents et envisagent le pire dans leur vie quotidienne. Depuis samedi, les prix du carburant ont connu une hausse importante. Chez les enseignants, c’est le ras-le-bol qui s’est exprimé par une manifestation dans la rue, à Casablanca, il y a deux semaines. Plus récemment, de violentes manifestations ont troublé la localité de Sidi Bibi, dans la région de Souss, et ont entraîné des blessés et de nombreuses arrestations parmi les manifestants. Les tensions sociales sont aggravées sur fond de menaces terroristes et de montée de l’islamisme. Ce sont les faits qui le prouvent.

Tout récemment, quatre Marocains membres de Daech ont été arrêtés entre l’Espagne et le Maroc. Une bombe artisanale a été découverte dans le jardin d’un hôtel situé au quartier de l’hivernage à Marrakech. Rappelons que le 3 octobre, le Bureau central marocain des investigations judiciaires (BCIJ) avait annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste composée de 10 femmes liées à l’organisation Daech. Peu après, deux autres individus en relation avec cette cellule terroriste ont été arrêtés. Des rumeurs ont fait état d’une tentative d’assassinat du roi Mohammed VI.

Au Maroc, l’agitation des islamistes a atteint un tel niveau qu’il n’est pas surprenant d’apprendre qu’une organisation présentée comme salafiste appelée «Coordination de défense des détenus islamistes» peut se permettre de manifester dans plusieurs villes du royaume sous forme de sit-in devant des mosquées, juste après la prière du vendredi, notamment à Casablanca, Tanger, Fès, Larache, pour… protester contre le démantèlement de cette cellule féminine de Daech. En mai dernier, cette organisation islamiste a marqué à sa façon la commémoration du 13e anniversaire des attentats terroristes de Casablanca de 2003, en tenant des sit-in devant les mosquées dans plusieurs villes du royaume.

Dans les relations extérieures du Maroc, la diplomatie multiplie les échecs, d’où le remplacement de plus de 70 ambassadeurs. Le royaume ne peut plus compter sur son principal soutien, l’Arabie Saoudite, qui est dans une situation économique précaire ayant atteint un seuil critique avec un système financier totalement en panne, à cause de la forte baisse du pétrole. Les Al-Saoud n’ont plus d’argent en caisse pour assurer les dépenses courantes et ils ont été contraints à d’importantes coupes budgétaires. Ils doivent d’abord penser à maintenir leur pouvoir avant d’aider le Maroc à s’en sortir. Il ne reste au Palais, qui redoute le pire, que ces sorties médiatiques puériles dans lesquelles le Makhzen semble exceller, mais qui ne trompent personne.

Houari Achouri

Comment (143)

    Derrar
    20 juin 2017 - 23 h 07 min

    Ils savent très bien qu’ils
    Ils savent très bien qu’ils ont pas le courage de le faire

    Anonymous
    15 décembre 2016 - 19 h 54 min

    La guerre secrète
    La guerre secrète psychologique d’usure, et de sabotage économique contre l’Algérie que mène le « Makhzen »
    Et ses sbires irrédentistes du parti ultra-nationaliste et expansionniste de l' »Istiklak » de Allal El Fassi
    Depuis l’agression perfide, et surprise marocaine d’octobre 1963
    (les mobilisations et préparatifs des auxiliaires marocains du « Makhzen » commenèrent dès,….. Mai 1963) ,
    Pour occuper les oasis algériennes d’Oudjdoub, de Hassi Beida, près de Tabelbala, et de Tindouf
    Cette guerre secrète marocaine contre l’Algérie ressemblait à la guerre d’Opium de 1860 à 1870
    qu’avaient mené les Britanniques, les Russes, les Américains pour forcer les Chinois à ouvrir leur marché
    A l’opium, et à l’affaiblissement des héritiers de l’Empire du Ming et à la domination de l’économie, et du peuple chinois par des clans et des castes corrompues, et maffieuses chinoises
    De marchands véreux d’importateurs chinois dominés par des européens aventuriers

    mr so
    22 octobre 2016 - 23 h 28 min

    a dynas tie al aoui te 

    a dynas tie al aoui te 
    au Maroc
     

     Une monarchie coloniale juive

     Le « commandeur des croyants », 
     le sultan qui a signé le traité du « Protectorat » 

    HAFID,
     
     en tablier en peau de cochon, se convertit au judaïsme

    Seule la Bible juive (l´ »Ancien Testament ») constitue le livre sacré des Francs-Maçons, sur lequel ils prêtent sermon de fidélité et d´obéissance absolu a leur secte.  L´objectif suprême de la Francs-Maçonnerie est de former des juifs synthétiques. Selon la tradition juive: pour être juif il faut avoir une mère juive ou avoir atteint le plus haut gradede la Franc-Maçonnerie ! Par conséquent – suivant la coutume des sultans « alaouites » – Hafid éait un véritable juif synthétique ! 

    « La Maçonnerie est une institution juive, dont l’histoire, les degrés, les charges, les mots de passe et les explications sont jufs du commencement à la fin  » a écrit auXIXème siècle le Grand Rabbin Isaac Wise, originaire de Pologne, dans le périodique juif états-unien « The Israelite of America », 3 août 1860, cité par Yann Moncomble, dans « L’irrésistible expansion du  mondialisme »,Faits et Documents, 263p.1981, p.212

     Détails:Les journaux du 5 avril 1937 annoncent la mort de l’ancien Sultan Moulay Hafid. 

    Le Figaro en bas de sa première page : « Moulay Hafid, ancien Sultan du Maroc est mort hier à Enghien »…. Le Temps en haut de sa sixième page : “ Mort de Moulay Hafid ancien Sultan du Maroc ”…. De façon plus discrète, sa fiche maçonnique au GODF mentionne « décédé le 4 avril 1937 » .

    « S.M. Moulay Hafid, qui souffrait de troubles circulatoires, est mort hier, au début de l’après midi, à Enghien-les-Bains, dans la maison que, il y a vingt ans environ, le gouvernement français avait mise à sa disposition. Si Kaddour Ben Ghabrit, directeur de l’Institut Musulman de Paris et Ben Khalifat, imam de la Mosquée de Paris, étaient au chevet de l’ancien Sultan….”.

    « Moulay Hafid, né à Fez en 1875, était le second  fils du Sultan Moulay El Hassan (de la dynastie des  Alaouites) qui régna sur la Maroc de 1873 à 1894.

    En 1894, Moulay Hafid fut nommé vizir des affaires étrangères, mais à la mort de Moulay El Hassan, ce fut le fils aîné  – Moulay Abd El Aziz – qui fut désigné pour succéder à  son père, tandis que lui-même était nommé khalifat de Marrakech. Cependant la gestion d’Abd El Aziz mécontentait les Marocains qui lui reprochaient sa xénophilie et ses dépenses.

    En juillet 1907, au lendemain de l’occupation de Casablanca par les Français, Moulay Hafid, appuyé par les caïds du sud se fit proclamer Sultan à Marrakech et marcha sur Fez où il fit une entrée solennelle le 7 juin 1908.
     
    Cependant Abd El Aziz, réfugié à Rabat, envoyait contre lui 6.000 guerriers qui furent défaits, le 19 août 1908, sur la rive gauche de la rivière Tessaout.

    Abd El Aziz, abandonnant la partie, se retirait à Tanger. Moulay Hafid prenait sa place, bientôt reconnu par les puissances occupantes signataires de l’Acte d’Algésiras qui avaient posé comme condition la reconnaissance par le nouveau sultan du dit Acte d´occupation….  

    Le 30 mars 1912, Moulay Hafid signa le traité de « protectorat » de Fez, qui consacrait officiellemet l’occupation du Maroc,  l’istauration d’un « Protectorat » placé sous la direction du Commissaire Résident Général francais, dépositaire des pouvoirs du gouvernement français. 

    Le 28 avril 1912 le général Lyautey était nommé « Résident Général au Maroc »… Le 25 1912 mai il arrivait à Fez assiégée par la révolution des tribus berbères et délivrée par le colonel Gouraud. 

    Le 12 août 1912, Moulay Hafid signait son abdication avant de s’embarquer sur le Chayla. Le 13 août 1912, il était remplacé par son frère Moulay Youssef, sur décision de Lyautey. 

    Installé par les Français à Tanger, il joue, comme son frère Abd el Aziz, au roi en exil. 

    Quand la guerre éclate, il se réfugie en Espagne. Plus tard, pendant la guerre du Rif, il vient s’installer à Enghien-les-Bains, à la demande du gouvernement français.

    Ventant ses « exploits » au Maroc, l´organisation Franc-Maconnique juive mondiale vient de révéler – sur son site officiel – que Moulay Hafidétait bien l´un de ses membres, et que le sultan Moulay Abd El Aziz a également été membre d´une de leurs loges maçonniques Espagnoles de Tanger, en précisant que: « cette inclination, des Francs-Maçons, envers un Sultan retiré dans la ville internationale[Tanger] est confirmée par ce qu’écrit de lui Laredo dans son livre Mémoires d’un vieux Tangérois : « tous, à Tanger, le respectent pour son élévation de vue, son goût pour  traiter avec les Européens ». Mais, Laredo et les répertoires maçonniques restent silencieux sur une participation éventuelle de ce personnage à la vie d’une loge maçonnique. C’est vers la fin 1920 que Moulay Hafid est initié à Madrid par la loge « Union Hispano – Américana  n°379″ du Grande Oriente Espanol. Il est fait compagnon le 10 octobre 1921 et maître le 13 mai 1925. C’est une époque sombre pour lui ; en effet, la paix venue, il n’intéresse plus les gouvernements qui jusque là le subventionnaient, pour l’utiliser le cas échéant… »

    Arrivé en France il s’affilie, le 13 janvier 1927, à la loge « Jean-Jacques Rousseau » GODF à Montmorency. Après accord du « Gran Consejo Federal Symbolico », daté de Séville le 20 décembre 1926, avec l’appréciation « Este querido H:. (15) observo una conducta masonica intachable, y convivio fraternalmente con todos los H:. de este Cuadro ».

    Initié et affilié, au GODF  maçonnique, Moulay Hafid adressa aussitôt la demande de la double affiliation (suivante, ci-dessous) à la Loge « Plus Ultra n°452″ de la GLDF  Maçonnique de l’ »Orient de Paris » :

    voilà l’histoire du Maroc et de son peuple homosexuel juif sioniste pédophile comment je remercie Allah d’être algérien

    Asyar
    19 octobre 2016 - 16 h 04 min

    Le Maroc est géré par les
    Le Maroc est géré par les Hébreux ainsi qu’une bonne partie du monde occidental y compris les États Unies et leur congrès ou ils y siègent majoritairement, toutes ces guerres au moyen orient sont dans leurs intérêts ainsi que dans l’intérêt de ces bédouins de la péninsule Arabique voir (arabêtique), dans l’Islam il n’y a pas de rois, se sont les occidentaux qui les ont faits poussés du temps des prospections pétrolières… Ils manquent plus qu’un conflit Algérie Maroc.
    L’Algérie connaît très bien son histoire, et je pense qu’elle ne rentrera pas dans ce conflit ou en quelques jours elle y déposerait le drapeau à Rabat la capitale…

    TheBraiN
    19 octobre 2016 - 14 h 12 min

    C’est tout sauf de l’intox !!
    C’est tout sauf de l’intox !!
    Ils ont capturé un certain Mr TheBraiN !!!!

    Med Benhamou
    19 octobre 2016 - 13 h 27 min

    Il faut savoir que la
    Il faut savoir que la trahison est inscrite dans l’ADN de la feodale narco-monarchie alaouite et allochtone.

    L’entite Sioniste ne remerciera jamais assez le Marokistan, précisément le Glaoui H2, pour sa victoire préventive contre ses ennemis arabes pendant la guerre des Six Jours de 1967, selon les révélations fracassantes d’un ancien chef des renseignements militaires israéliens. Révélation faite à Times Of Israël et Yediot Aharonot.

    La nouvelle est certes sensationnelle mais elle n’est pas, au fond, étonnante pour peu que l’on se rappelle que l’Histoire enseigne que la trahison est inscrite dans l’ADN de la feodale narco-monarchie alaouite et allochtone. Mais d’abord les faits, sur la base de confidences du général major Shlomo Gazit, ex-patron des services de renseignements militaires et de déclarations de Rafi Eitan, homme politique israélien et ancien officier des renseignements.

    Aussi hallucinant que cela puisse paraitre, en 1965, le Galoui H2 a, purement et simplement, transmis à Israël des enregistrements d’une rencontre cruciale entre les dirigeants arabes. Réunis à Casablanca, ils discutaient de leur préparation à la guerre contre Israël. La complicité active du monarque chérifien a permis aux dirigeants israéliens d’apprendre, sur le vif, à quel point les rangs arabes étaient divisés. Mais surtout que les pays arabes étaient assez mal préparés à la guerre. Pourtant, selon les mêmes confidences, les responsables politiques et militaires israéliens étaient préalablement persuadés que l’Etat hébreu perdrait toute guerre engagée par une coalition militaire arabe ! Mais grâce à la félonie du roi, les enregistrements qu’il a gracieusement fournis aux Israéliens, minutieusement recoupés à d’autres renseignements rassemblés dans les années précédant la guerre de 1967, Israël a pu lancer sa blitzkrieg victorieuse au matin du 5 juin 1967.

    Les pays arabes, Egypte en tête, perdirent ainsi une guerre qu’ils ne pouvaient même pas engager. Sur le plan purement pratique, le traître Hassan II avait secrètement enregistré la réunion de 1965. Il avait initialement autorisé une équipe mixte des renseignements intérieurs et extérieurs, le Shin Bet et le Mossad, à opérer en toute aisance. L’opération en question porte le nom de code exotique de «Oiseaux», et qui a consisté à occuper un étage entier du luxueux hôtel de Casabordel où se déroulait la conférence.

    Outre le fait de leur avoir permis d’agir librement et discrètement sur le théâtre d’opération, le judas et mouchard Glaoui H2 leur a donné «les informations nécessaires», et ne leur a «rien refusé» après la conférence. Grâce donc à l’espion Glaoui H2, l’opération «Oiseaux» fut, selon Meir Amit, chef du Mossad à l’époque,«l’une des gloires suprêmes du renseignement israélien». Cette qualification des faits est contenue dans un mémo confidentiel adressé au Premier ministre Levi Eshkol. Les israéliens ont d’autant fait une moisson extraordinaire et décisive que les dirigeants arabes s’étaient secrètement réunis à l’hôtel de Casabordel, avec leurs chefs des renseignements et des armées. Et qu’ils devaient discuter de savoir s’ils étaient prêts à une guerre contre Israël, et, dans ce cas, pour décider de créer ou non un commandement arabe commun. Le besoin de se rassembler pour la guerre fit alors l’objet d’un accord. Grâce aux enregistrements, et à d’autres sources, «nous savions à quel point ils étaient peu préparés à la guerre, et nous avons conclu que le Corps des blindés égyptiens était dans un état pitoyable et qu’il n’était pas prêt au combat», a affirmé le même Shlomo Gazit.

    Ces révélations tardives confirment ainsi le degré de déloyauté et la propension à la trahison consubstantielle à la feodale narco-monarchie alaouite et allochtone. Le reniement et la scélératesse de cette derneire ont commencé d’abord avec l’Emir Abdelkader. Après l’avoir soutenu et refusé de le livrer aux Français, le sultan Moulay Abderrahmane (1822-1844), finit par le trahir. Par le traité de paix qui lui était imposé après la bataille d’Isly, le Sultan reconnut finalement la présence française en Algérie (traité de Lalla Maghnia en septembre 1844) et s’engagea par conséquent à ne plus soutenir l’Emir Abdelkader qui fut alors considérablement affaibli.

    Le 22 octobre 1956, cinq chefs du FLN historique prennent un vol de Rabat au Maroc à destination de Tunis, afin de participer à un sommet sur l’avenir du Maghreb organisé par le président Bourguiba. Le SDECE français y voit une occasion inouïe à ne pas laisser passer. Il envoie alors des avions de chasse pour détourner l’avion sur un aéroport militaire. Sur ce coup, le Palais royal fit au moins preuve de complicité passive, pour ne pas dire qu’il a laissé agir les services français en toute liberté et que ses propres services ont aidé activement leurs homologues français. De quelque manière que ce soit, la trahison y est !

    Plus tard, ce fut le coup de poignard dans le dos, avec la Guerre des Sables en 1963. Et, en 1975, autre trahison stratégique : celle de refuser de mettre sur pied avec l’Algérie et la Mauritanie une armée commune pour expulser l’Espagne du Sahara occidental et de Sebta et Melilla. Pour organiser ensuite la Marche Verte et coloniser les territoires sahraouis de Saguia El Hamra et le Rio de Oro ! Sans compter bien plus tard, le soutien actif apporté au mouvement terroriste algérien durant les années 1990. Traitre un jour, traitre toujours !

    Tahar Ben Jelloun
    19 octobre 2016 - 13 h 17 min

    Sahara Occidental : Le Maroc
    Sahara Occidental : Le Maroc adopte l’escalade en espérant faire peur : La réunion semestrielle du Conseil de Sécurité de l’ONU sur le Sahara Occidental fait des soucis à Rabat.

    En effet, les gouvernants du Makhzen savent pertinemment qu’ils n’ont pas été correctes avec les responsables de l’ONU. D’abord, en refusant d’accueillir l’Envoyé Personnel du SG de l’ONU pour le Sahara Occidental, Christopher Ross. Ensuite, leur refus de laisser le chef de l’ONU visiter le siège central de la MINURSO à El Aaiun, capitale occupée du Sahara Occidental. Et pour finir, le Maroc se trouve en conflit même avec le Conseil de Sécurité en refusant de laisser la MINURSO arriver à sa pleine capacité de fonction.

    Par conséquent, les membres du Conseil de Sécurité ont raison d’être en colère contre le Makhen. Ce dernier, tente d’agiter l’épouvantail de la guerre en envahissant une partie du territoire contrôlé par le Front Polisario et en prétendant avoir capturé des militaires algériens et sahraouis dans la zone de Gargarate.

    Moroccoleaks
    19 octobre 2016 - 13 h 06 min

    L’HUMILIANTE PHOTO DE CET
    L’HUMILIANTE PHOTO DE CET ARTICLE M’A INSPIREE CE QUI SUIT :

    Indice de démocratie: le régime marocain est autoritaire…l’Algérie est plus démocratique .

    Une étude réalisée par un centre américain sur l’indice de démocratie a classé l’Algérie parmi les pays démocratiques tandis que le Maroc figure parmi les pays despotiques aux côtés de certains pays africains, dont le régime est hybride.

    La notation se fait sur une échelle allant de -10 à 10, dont l’Algérie a obtenu un score de (2/10) lui permettant de se classer sur la catégorie des pays démocratiques, tandis que le Maroc (- 4/10) se classe dans la catégorie des régimes autoritaires aux côtés d’Angola, le Tchad, le Togo et la Thaïlande.

    L’étude se basant sur un nombre de critère, dont « le fonctionnement du gouvernement » et « la participation politique ».

    Sur ces deux critères, l’Algérie a obtenu un meilleur indice par rapport au Maroc en obtenant respectivement 5 et 4/10 pour le premier critère, 6 et 3/10 pour le second.

    Sur ce dernier, Rabat obtient la très mauvaise note par rapport à ses voisins, l’Algérie, la Mauritanie et la Tunisie.

    Selon des observateurs, les réformes politiques initiées par le chef de l’Etat en 2011 ont eu un écho auprès des institutions occidentales en dépit des critiques émises localement, alors que le Maroc qui se targue des réformes constitutionnellement a fini par être épinglé par ce classement qui lui est défavorable.

    A noter que la Tunisie a obtenu une note de 7/10, la France 9/10 et l’Espagne 10/10 qui se classe ainsi dans la catégorie dont la « démocratie est pleine».

    thagaste
    19 octobre 2016 - 8 h 43 min

    après les soldats captures,
    après les soldats captures, un oujdhi futur président de l algerie, nous serions jaloux de la tournée en Afrique de la reine mimi. vraiment ou vont -ils chercher leur dépêches, ils devraient faire un stage de journalisme en Algérie ,à part mensonge,manipulation, traiteris, que savent ils faire,dénigré un pays qui ne suis pas leur courbettes quotidienne. jaloux de quoi, ou tout les étrangers vienne faire fructifier leur argent ,est puis s en vont les poches plaines.l exception marocaine, comme le dit le jaloux du 360 ,le ridicule ne tue pas.

      Bennani
      19 octobre 2016 - 12 h 56 min

      N’oubliez pas que le
      N’oubliez pas que le propagandiste site « ma 360 » qui a traité tous les points que vous venez de citer, est géré directement par le Palais du Roitelet M6 tout comme ce pseudo-parti politique dit des « tracteurs » (TAM).

    Sprinkler
    19 octobre 2016 - 7 h 08 min

    Cette  » coalition  » arabe (
    Cette  » coalition  » arabe ( réunie en 1965) aurait dû se rappeler que deux ans seulement auparavant – en 1963 – le Maroc « d’ASSASSIN II « avait attaqué une Algérie qui sortait de 132 années de colonisation au prix de sept ans d’une guerre dévastatrice…Cette lâche agression – « Guerre des Sables » – annonçait déjà la « couleur » de la future politique étrangère que le roi en « herbe » entendait « promouvoir » avec ses voisins …Ce Maroc hostile qui nous envahissait cette année 1963 aurait dû éveiller les soupçons des coalisés arabes qui n’ont jamais été aussi proches de leur ennemi commun …Le conflit israélo-arabe qui a éclaté en 1967 avait débuté en 1965, par le renseignement, à…Casablanca, dans cet hôtel où le souverain marocain devait livrer ses « frères arabes » aux « oreilles indiscrètes » des israéliens…Le Maroc de 1963 (Guerre des Sables), de 1965 ( intelligence avec le sionisme), de 1975 ( la fameuse « Marche rose ») ou de 2016 ( capture de 6 officiers algériens par les FAR) a toujours été fidèle aux « constantes cardinales » de sa « Constitution » qui peut se résumer en cinq mots : hypocrisie, perfidie, opportunisme , lâcheté et trahison.

    Algérienne-DZ
    19 octobre 2016 - 3 h 39 min

    Les hallucinations du makhzen

    Les hallucinations du makhzen est directement proportionnel au poids de moumou-6.

    L’effet de la cortisone.

    mr so
    18 octobre 2016 - 23 h 31 min

    Salam aleykoum les frères
    Salam aleykoum les frères algérien, tout d’abord tous pays qui capture des soldats les présente devant les médias pour que le monde entier le sache jusqu’à preuve du contraire nous avons rien vu des médias droguer marocain bref

    Voici une info qui vient des médias néerlandais concernant l’homosexualité de cette reine du Maroc enfin moi je l’appelle Priscilla la folle du désert..!!

    utch la télévision nationale nouvelles » NOS-Journaal a indiqué que le nouveau roi du Maroc, Sidi Moulay Mohammed (Mohammed VI), est gai, selon le quotidien néerlandais De Krant Gay.Le rapport a donné lieu à chaque semaine des manifestations anti-médias dans la ville d’Utrecht, qui a une importante population marocaine et est à 15 kilomètres du siège de la chaîne de télévision à Hilversum.Mohammed, 36 ans, est allé au collège à Bruxelles, en Belgique, et régulièrement traîné dans les bars gays là-bas, De Gay Krant dit.Et son homosexualité est une «connaissance commune» dans les milieux marocains intellectuelle, Marrakech résident Tony Flavel a déclaré au journal. »Mais il vaut mieux ne pas en parler », at-il dit. « La police et les forces armées sont contre le nouveau roi, précisément pour cette raison. Ils préfèrent son frère cadet droite, Moulay Rachid. » NOS Journaal- rédacteur en chef Hans Brom dit De Krant Gay que les journalistes du programme sont sûrs de leur fait. »La vérité ne peut être corrigée, » at-il déclaré: «Notre correspondant, Robbert Bosschard, s’est entretenu avec le chef de la police et le commandant en chef de l’armée marocaine. Ils étaient convaincus que le nouveau roi est gay et ils avaient peur de l’ l’avenir sous un monarque homosexuel. « Sexe gay est interdit au Maroc par l’article 489 du Code pénal.La sanction est au maximum à trois ans de prison et une amende allant jusqu’à 1200 dirhams (US $ 122). 

    Nous autres algérien nous sommes le peuple le plus déterminé de ce monde arabo-berber musulman y a qu’à voir la détermination de notre chère armée nationale c’est pour ça que ces pauvres marocains passent leur vie à lécher les pieds des occidentaux en espérant faire tomber l’Algérie personnellement je les ai toujours trouvé pathétique et je souhaite une seule chose que mon cher pays ouvre le feu enfin un déluge de feu sur le Maroc ce peuple sorcier droguer homosexuel sataniste materialiste profiteur menteur lâche soumis fourbe bref bientôt il n’y aura plus de Maroc ils sont tellement occupés avec la pédophilie j’imagine leurs armées que des folles bisexuel

      Sorry !
      19 octobre 2016 - 6 h 21 min

      Sorry Mister So… Un déluge
      Sorry Mister So… Un déluge de feu sur le Maroc, non ! Pourquoi pas sur La France qui, elle, a bel et bien capturé Le Maroc, via Son Roi… Un jour, à Casablanca, une femme, dont j’étais l’invité, m’a fait cette observation : « Nous aussi nous attestons qu’il n’y a de Dieu qu’Allah, que Mohammed est Son Messager »… Alors ? Pas un déluge, mais des opérations chirurgicales, n »éliminer que les vipères qui empoisonnent Le Maroc depuis qu’il est monarchie ! Là, de nobles marocains saturés prêteront main forte à ceux dont ils attendent l’aide, sus aux vipères, le déluge, oui, mais contre les vrais pourrisseurs de cette malheureuse planète !

      Bouzorane
      19 octobre 2016 - 18 h 06 min

      Très intéressent!!!…je
      Très intéressent!!!…je commence à comprendre maintenant pourquoi mimi6 est si virulent à l’égard de l’Algérie (beaucoup plus que ne l’était son papa!)….Il compense, en fait, son complexe d’infériorité vis à vis des hommes hétéros…Il veut paraître fort, ferme, viril, agressif,…

    Benhabra brahim
    18 octobre 2016 - 19 h 31 min

    mouloud madoun@ »la victoire
    mouloud madoun@ »la victoire du marocetc ..etc »……comme cela devait se passer en 63??!!..incroyable tu melanges tout et tu t emmeles les crayons mon pov gars!!…Hassen dos justement avait profite du conflit interne qui se deroulait chez nous pour vouloir occuper une partie du sud algerie ….Son fils continue ce queson pere lui a recommande, a savoir!!..Suite a la double tentative de se faire tuer par son armee hassan dos ,plus ruse que cesar et napoleon’campagne d egypte) appliqua la regle suivante . »quand une armee derange….on l envoie en campagne »…Son fils'(la ruse etant genetique chez les diaboliques »),doit continuer sur le meme chemin que celui son pere:……….ca aussi chez ces gens la !!……est aussi une forme de fierte!!!….

    fatigué
    18 octobre 2016 - 16 h 53 min

    pour ceux qui veulent rigoler
    pour ceux qui veulent rigoler voici le parlement marocain :
    https://youtu.be/9Q4oW7YteCo

    mouloud madoun
    18 octobre 2016 - 14 h 37 min

    rappelons nous 63 et le cri
    rappelons nous 63 et le cri du pleurnichard Ben Bella: ya el maghreb ya KHOUYA… vulgarisé par la carpette DRIASSA mais surtout l`appel aux kabyles extermines par Ben bella; helas, mouhand oulhadj tomba dans le piege et vola au secours de ben belle, marocain d`ailleurs. quelle LECON? Aucune, puisque tout continue comme si rien ne s`etait passe…..mon opinion personnelle, si la 100 SUR le permet: vivement la victoire du Maroc car cela garantira la construction du maghreb.. PS: Je suis algerien et fier de l`être. est ce raisonnable?

      fatigué
      18 octobre 2016 - 16 h 34 min

      non, ce n’est pas raisonnable
      non, ce n’est pas raisonnable car même le supporter d’une équipe de football ne souhaiterait jamais que son équipe perde le match.

      SMCO
      18 octobre 2016 - 20 h 25 min

      Habituellement je ne critique
      Habituellement je ne critique pas les opinions des participants au forum, mais lire ton com. à propos de l’invasion marocaine de 63, je trouve que soit to connais mail l’histoire, soit to dénigres, sans fondement, ceux que tu n’aimes pas. Mohand Oulhadj avait rejoint la frontière Ouest parce qu’il était concerné pour l’intégrité territoriale de l’Algerie et non pas secourir Ben Bella. Mohand Oulhadj n’était pas comme toi, Il était un Grand Algérien qui a combattu non pas en tant que Kabyle, mais en tant qu’Algérien et c’est la raison qu’il a couru pour la défense de l’Ouest Algerie, région loin de la Kabylie et sans hésitation. Ton langage n’a rien d’Algérien, il me semble a celui d’un traitre.

    Jean_Boucane
    18 octobre 2016 - 13 h 49 min

    Quelle blague… ils disent
    Quelle blague… ils disent que leur armée a attrapé un haut gradé algerien alors qu’il n’arrive même pas à trouver un champs de cannabis dans le Rif…. allez dormir

      TOLGA - BORDJ BEN AZOUZ
      18 octobre 2016 - 21 h 51 min

      mimi6 et ses macocos du
      mimi6 et ses macocos du makhnez sont dans le coin du ring et ils sont entrain de recevoir des coups de toutes part en attendant la grande DEBZA qui va les mettre ko définitivement… Ils savent que les Algériens ont tiré sous leurs pieds… LE TAPIS…!!! C’est trop tard pour eux. Alors, il ne faut plus répondre à cette bande de prostituées et de pd… Il faut les mépriser et leur cracher sur la gueule, c’est tout ce qu’ils méritent. En attendant que nos FRERES AMAZIGH du RIF vont venger leur Moudjahid Al Akbar : SI Abdelkrim AL KHATABI, LE HEROS !!! En destituant mim6 et sa bande puante du makhnez… tfouh aâlihoum ! Et proclamer la REPUBLIQUE DU MAROC… INCH’ALLAH !!!!!!!

    Aziouz Mokhtari
    18 octobre 2016 - 12 h 38 min

    Collectant sur le dossier
    Collectant sur le dossier sahraoui déboires sur déboires, Rabat a «capturé» dans sa folle imagination des soldats… algériens. Attention à la provocation de trop.
    Il serait naïf, voire idiot de croire ou de laisser croire que les récentes provocations marocaines (captures de soldats algériens !) sont de la pure invention de bulles médiatiques. Du tout ! Elles s’inscrivent dans une démarche conçue, étudiée et bien huilée. Des laboratoires, des experts, des conseillers et des lobbies tant du palais, du gouvernement Benkirane qu’étrangers y travaillent inlassablement. Avec minutie. Précaution. Les décisions réfléchies et bien réalisées de l’armée algérienne, verrou autour des frontières d’avec le Maroc, la route de la drogue, en définitive et le soutien sans failles de la diplomatie algérienne à la cause sahraouie, font, il est vrai, sortir du bois les faucons du Makhzen. Au plan sécuritaire, Rabat sait, pertinemment, qu’il ne peut en rien déstabiliser l’Algérie et au plan politique, il enregistre déboires sur déboires sur le dossier sahraoui. La dernière en date est le retour à la raison de l’Égypte qui, selon les fuites organisées par les médias de ce pays dans Bruxelles, capitale de l’UE, en nombre, ici, s’achemine vers un alignement sans triche et sans ruser sur le consensus africain et onusien sur la question sahraouie. Preuve en est, selon la Sahafa du Caire, l’invitation faite au président du Parlement sahraoui de se rendre au pays de Djamel Abdennasser. Il est vrai que même si officiellement rien ne filtre, côté marocain, sur le nouveau positionnement de l’Égypte, les commentaires, les piques et les allusions méchantes concernant l’Égypte indiquent, clairement, que le Maroc ne tardera pas à s’attaquer frontalement à la diplomatie de Sissi. Un article paru dans un média proche du palais de Rabat a, déjà, ouvert les hostilités en accusant l’Égypte de «retomber» (sic) encore une fois «dans le piège tendu par Alger». Ce qui annonce une passe d’armes pathétique entre le Caire et Rabat. Juste avant ce que semble être une tendance lourde du positionnement égyptien, la Zambie par la voix de son président avait tenu à rappeler son soutien «total» au Front Polisario et à la RASD. Alors que pendant des semaines et des semaines, la presse marocaine présentait le pays de Keneth Kaunda comme ayant «lâché» les Sahraouis et rejoint le camp de ceux qui soutiennent «la marocanité du Sahara». Pour autant, la vigilance doit rester la règle d’or pour l’Algérie et la République sahraouie. Acculé qu’il est de partout sur le statut final de ce territoire, identifié comme non-autonome, relevant de la doctrine des Nations-Unies en matière de décolonisation, le Maroc peut se laisser entraîner sur les pistes dangereuses et aux conséquences imprévisibles de la provocation de trop. L’imaginaire «capture» de soldats de l’armée algérienne peut, parfaitement, s’inscrire dans cette néfaste perspective.
    A. M.

      Fellahoucene
      19 octobre 2016 - 2 h 04 min

      On copie le soir de Algérie
      On copie le soir de Algérie si pas bien…trêve de plaisanterie je remercie du fond du coeur l État algérien de avoir fermer la porte à ces harkis du 21 ème siècles tant ils sont complices des sionistes complice du crime du Yémen complice de l esclavage des Sahraouis complice dans la pédophilie du tourisme français et européens. Je parle surtout de leur dirigeant le peuple lui mesquine il a peur il subit les marocains sont de nature peureux voyez Ceuta…en terre marocaine et j en passe . Après l attentat lâche du 13 novembre M6 est venu en courant voir la France de peur de se faire gronder aujourd’hui ils se disent 1 er police antiterroriste du monde plus grand chikame du monde c possible en tout les cas tahya djazair et son intégrité territoriale au iota prêt…Et vivement l indépendance du peuple SahraouiMF

    OK-NUMIDIA
    18 octobre 2016 - 12 h 35 min

    PRIÈRE À ALGÉRIE PATRIOTIQUE
    PRIÈRE À ALGÉRIE PATRIOTIQUE DE LAISSER PASSER CET APPEL: LE MAGHREB DE SON VRAI NOM  » NUMIDIA » EST UNE RÉGION OU VIT UN SEUL PEUPLE DE PART SA CULTURE SA RELIGION ET SES TRADITIONS QUI SONT IDENTIQUES. DONC NOUS DEVONS DIRE HAUT ET FORT QU’IL N’Y A APS DE PROBLÈMES ENTRE NOUS. LES GENS QUI PARLENT DE PROBLÈME AU MAGHREB SONT LES RESPONSABLES AUSSI BIEN CÔTÉ ALGÉRIEN QUE MAROCAIN DONT LE ROITELET -VALET DES AL-SAOUDES POUR CE MAINTENIR AU POUVOIR EN DÉTOURNANT LE PEUPLE DE TOUTES CRITIQUES ENVERS LEUR MAUVAISE GESTION DES AFFAIRES MAIS SURTOUT ENVERS LA CORRUPTION ET TRAFIQUES QUI FONT RAGE DANS LA RÉGION.

      Anonymous
      18 octobre 2016 - 13 h 48 min

      Les esclaves marocains n’ont
      Les esclaves marocains n’ont rien à voir avec l’histoire millénaires Numides qui appartient exclusivement à l’Algérie. Les mokokos sont passés maitres dans le pillage de tout ce qui appartient à l’Algérie. Le Maroc entité des maures n’a rien à voir avec l’ancienne Numidie Algérie d’aujourd’hui. Quelle racaille vous êtes vous les mokokos vous nous volez même notre histoire qui ne vous appartient pas, tout y passe, tout ce qui appartient à l’Algérie l’histoire, les arts culinaires, les Arts au sens large du terme, même les karakou algérois est volé par les faussaires marocains. N’insultez pas l’Algérie, vous les mokokos, en vous appropriant de son histoire, et de tout ce qui lui appartient. La Numidie c’est l’Algérie point barre et les mokokos n’ont rien à y voir. Qu’ils sont donc minables ces pov mokoko en voulant nous ressembler, mais un hyène marocain ne peut pas ressembler au lion algérien. AP laissez passer pour répondre à cet imposteur marocain qui s’approprie l’histoire de l’Algérie. Merci d’avance.

        OK-NUMIDIA
        18 octobre 2016 - 16 h 54 min

        NON MON CHER AMI Anonymous
        NON MON CHER AMI Anonymous VOUS AVEZ TOUT FAUX. JE SUIS PLUS ALGÉRIEN QUE VOUS ET MÊME DEUX FOIS PLUS, CAR SANS FAUSSE MODESTIE, MON SANG A COULÉ SUR CETTE TERRE ET PLUS EXACTEMENT SUR LES MONTAGNES DE KABYLIE, SUITE À UN BOMBARDEMENT DE L’ARMÉE FRANÇAISE. DÉSOLÉ JE DOIS QUITTER CAR JE DOIS ALLER TRAVAILLER SINON JE VOUS AURAI FAIT UNE RÉPONSE PLUS LONGUE ET VOUS EXPLIQUER PAR LA MÊME QUE JE NE SUIS PAS MAROCAIN. EN SOMME, JE SUIS ALGÉRIEN ET PLUS FIER QUE VOUS DE L’ÊTRE.

      fatigué
      18 octobre 2016 - 16 h 38 min

      Numidia est de ton invention.
      Numidia est de ton invention…..le vrai nom de l’afrique du nord est « TAMEZGHA »

    groove
    18 octobre 2016 - 10 h 05 min

    comme toujours les marocains
    comme toujours les marocains ne brillent que par leurs mensonges et leurs trahisons.

    http://www.alterinfo.net/Guerre-des-Six-Jours-Nouvelles-revelations-sur-le-role-de-Hassan-II-dans-la-victoire-d-Israel_a125896.html

      Anonymous
      18 octobre 2016 - 18 h 11 min

      «  » Israël ne passera par moi
      «  » Israël ne passera par moi «  » : ce slogan a été formulé par des Gens qui refusent de Colporter les Ragots et les Intox venant de Médias Sionistes qui ont tous pour UNIQUE BUT de diviser les Pays arabo-musulmans en racontant toutes sortes de Salades car Tout simplement il va de sa Survie. Il faut bien réfléchir avant de reprendre une soit disant Info que Personne n’est capable d’en vérifier la Véracité.

    Wallace
    18 octobre 2016 - 9 h 36 min

    Tjr d,après ma 360…

    Tjr d,après ma 360…
    Momo6 aurait quitté la base de lancement de chichawa(lieu réputé pour la dégustation de brochette en plein air) près de marrakech d,un coup de pet pour aller négocier avec les luniens et négocier une paix durable avec les terriens.
    Seul représentant légitime du peuple de la terre…
    Momo6 grâce à ses réserves d,hélium se serait stabilisé aux alentours de 100 du matin(heure lunaire),10hoo g.m.t heure de chichawa grâce à ses stabilisateur de pressions.
    En effet momo6 et ses réserves de gaz et d,hélium peut rester sans une quelconque aide technologique plus de 3 semaines dans l,espace galactique.
    D,un autre coup de pet en forçant un peu momo 6 devra être de retour pour apporter la bonne nouvelle au large de Casablanca flottant à même l,océan doté d,un tissu graisseux exceptionnel,
    Vive mimi6 al mouminou wa el mouminette!

      boule de suif
      18 octobre 2016 - 20 h 17 min

      pas besoin de mettre de la
      pas besoin de mettre de la crépine de mouton autour de la brochette si j’ai bien compris, ça suite assez comme ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.