Le sniper et le chasseur embusqué

Par M. Aït Belkacem – Saïdani a parlé et Saïd Sadi a entendu. Aussitôt que le responsable coopté du FLN avait parlé, le président – aussi coopté – du RCD, sur instruction du président réel, a exécuté. La réponse comme signe d’allégeance au FLN de Saïdani, dont Nordine Aït Hamouda avait parlé il y a presque une année, est venue lors de la réunion du conseil national élargi à la jeunesse libre, aux femmes démocrates et même aux sympathisants, pour forcer la décision de participation aux législatives et dire à «âmmi Amar» que le RCD n’est pas Sofiane Djilali dont la voix autorisée avait parlé.

La participation du RCD est d’une clarté limpide, elle donne le gage de l’allégeance en guise de collecte de signatures pour le président réel et éternel du RCD lors des présidentielles de 2019. Mais voilà que l’appétit vient en mangeant, et c’est pourquoi les fournisseurs ont décidé que désormais l’implication doit être poussée au plus profond des ténèbres.

Les déclarations burlesques sans queue ni tête du chef du FLN version Saïdani n’ayant pas eu l’effet escompté, pis ayant soulevé un tôlé de condamnations et de soutien aux personnes invectivées, sont réchauffées par le président légal du RCD sur instruction du président réel et éternel afin de donner un prolongement politico-judiciaire visant un règlement de comptes haineux envers un homme qui a assumé ses responsabilités durant les années de braises. Un homme qui avec de valeureux patriotes avait sauvé l’Algérie des griffes de l’hydre islamo-terroriste.

Et voilà que le président du RCD sur un journal électronique réchauffe la vieille «dobara» et demande carrément la traduction du général Toufik devant les tribunaux pour implication dans les troubles de Ghardaïa et In Salah !

Allumé et habité par une haine frustrante, le président réel du RCD n’en finit pas avec les coups bas. Tel un chasseur embusqué, il envoie ses sentinelles pour déloger un vieux sniper. Quand on se trompe de société, sa propre société, on finit par devenir narcissique. Que Dieu préserve l’Algérie et ses valeureux patriotes.

M. A.-B.

Comment (13)

    hmimad de tizi
    19 octobre 2016 - 14 h 08 min

    bravo Mr M.A.B, bien vu ,

    bravo Mr M.A.B, bien vu , votre article reflète le vrai visage du rcd




    0



    0
    assirem
    19 octobre 2016 - 6 h 10 min

    lamentable.

    lamentable.
    quand on lit un article de ce genre là, nous avons une preuve de plus que décidèment ce systeme nous a fabriqué énormément de zombis.
    pauvre algerie!




    0



    0
    brando
    18 octobre 2016 - 10 h 26 min

    une logorrhée politco
    …Faire un parallèle et un rapprochement entre Mr SAID SAADI et celui que je ne peux citer est une autre injure. Dans son livre « Mon journal d’Algérie » la journaliste elisabeth shemla qualifie les 10 heures d’entretien avec said saadi, les plus marquants de sa carrière. Pourtant elle était rédactrice en chef du nouvel observateur.




    0



    0
    adelmed
    18 octobre 2016 - 8 h 38 min

    les chiens aboient la
    les chiens aboient la caravane passe ,causer tjrs comme d’habitude




    0



    0
    Muhand
    18 octobre 2016 - 8 h 30 min

    Plus ridicule que cela il ne
    Plus ridicule que cela il ne peut pas y avoir. voila un article qui ne fait guère honneur à la profession journalistique. Quand on tombe aussi bas les Saadani et consorts se frottent les mains car ils trouvent un appui de taille. En effet, jeter un discrédit sur un homme sans même fournir des preuves relève d’une phobie maladive incurable et pitoyable et revigore ceux qui ont ruiné le pays? où étiez vous y a si M.A.B durant les années de braises où au moment où des hommes comme celui que vous fustigiez dans votre torchon et dont vous n’avez même pas le courage de citer son nom, combattaient les armes à la main les criminels intégristes? Que vous m’aimez pas les RCD « plutot Said Sadi » est votre droit absolu, mais soyez au minimum honnête et raconter la vérité si vous voulez à ceux qui vous lisent. Le mensonge et facile à distiller, la vérité est plus difficile à dire surtout quand vous détestez la personne dont vous voulez parler, voila pourquoi il vous aurait fallut vous taire.
    Alors que les vrais ennemis sont connus et qu’il fallait juste s’unir pour gagner le combat contre plus monstrueux que les islamistes de l’ex FIS, vous vous venez à la rescousse des criminels pour, quels intérêts? même§ vous vous ne le savez pas. C’est juste pitoyable ! je parie que si demain vous quittez ce journal et qu’un autre vous ouvrait ses pages, vous vous rabattrez sur le général Nezzar. Ainsi sont fait certains plumitifs pour qui survivre vont dans la trahison la lâcheté et le retournement de veste. Voila pourquoi aussi ce système est encore en place.




    0



    0
    Slam
    18 octobre 2016 - 8 h 13 min

    Dans un pays qui se respecte,
    Dans un pays qui se respecte, lorsque le chef d’un parti majoritaire porte une accusation aussi grave contre un responsable des services secrets, on ne cherche pas à noyer le poisson dans un verre d’eau mais à connaitre la vérité. Et c’est à la JUSTICE de se mettre au travail pour faire la lumière. Soit Saadani a raison et Toufik doit répondre de ses actes, soit il a tort et il doit être condamné pour atteinte aux services de sécurité.
    Il ne sert à rien de tenter ces pitoyables diversions en cherchant des bouc-emissaires dans une affaire interner au Pouvoir et à ses clans.
    Et si le chasseur est en réalité le gibier ? je parle de l’auteur de cet ‘article’.




    0



    0
    plutot....
    18 octobre 2016 - 7 h 44 min

    je cite  » Saïdani a parlé et
    je cite  » Saïdani a parlé et Saïd Sadi a entendu.  »
    plutot : saidani a pété , sadi a bien senti  » !!! hahahah




    0



    0
    W19 - TP
    17 octobre 2016 - 17 h 58 min

    Vu la versalite clairement
    Vu la versalite clairement identifiee du docteur Saadi, on se demande s’il n’aurait pas besoin de cure de sommeil dans un hopital psychiatrique verdoyant avec en fond de la musique symphonique pour le soulager de ses autres d’humeur. Saadi et Saadani, bien qu’ils le portent dans leur noms respectifs, ils n’ont vraiment pas l’air de types heureux. Il faudrait qu’ils entendent qu’on s’en fout litteralement de leur hysterie et qu’ils nous saoulent. Ils sont finis, car lamentablement instables.




    0



    0
    Prédation tous azimuts
    17 octobre 2016 - 12 h 48 min

    lol , ben les prédateurs sont
    lol , ben les prédateurs sont divers :
    il y’a des loups , il y’a des hyénes , des renards , il y’a des lycaons , des vautours ….
    bref , vous l’aurez compris : ne court vers le koursi que des prédateurs dangereux ,peu importe leur couleur , leur langue , leurs noms , leurs origines …etc : l’objectif reste hélas le méme .
    Prédation tous azimuts et au maximum svp !




    0



    0
    lhadi
    17 octobre 2016 - 11 h 08 min

    Une opposition mi libre et mi
    Une opposition mi libre et mi esclave au service d’un système grabataire ne peut donner espérance à un changement qui va dans le sens du bien être de notre nation. Aussi la question n’est-elle pas de savoir si nous voulons être des hommes libres, mais de savoir quelle sorte d’hommes libres nous voulons être. Cette opposition, fausse et théâtrale, ne peut comprendre ou mesurer les revendications profondes et les espoirs passionnés des opprimés et moins encore quelle ait la lucidité de voir que seule une action vigoureuse, persistante, déterminée, peut déraciner l’injustice. L’urgence du moment et le besoin d’un puissant antidote, sous forme d’action, peuvent combattre ce système insane. Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
    Dahmane
    17 octobre 2016 - 10 h 30 min

    Pourquoi ne pas comprendre
    Pourquoi ne pas comprendre que « la justice doit entendre et pourfondre saidani ». On a tjrs dit que le rcd était une création du drs. Si vous en savez plus éclairez notre chandelle.




    0



    0
    Ali de Fréha
    17 octobre 2016 - 10 h 04 min

    C’est terrible comment un
    C’est terrible comment un homme destiné à porter l’idéal démocratique , se réduit à se vendre à un drabki. La Kabylie doit avoir honte de cet imposteur qui renie le combat de toute une génération.




    0



    0
    TheBraiN
    17 octobre 2016 - 9 h 25 min

    Le Dr Said Sadi a des
    Le Dr Said Sadi a des factures à payer lui aussi !!!!
    La vie est chère en France surtout lorsqu’on ne travaille pas !!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.