Tariq Ramadan paye son courage intellectuel

Tariq Ramadan
Tariq Ramadan. D. R.

Par Youcef Benzatat – Avant Tariq, il y eut Dieudonné. Un homme que l’élite et les médias autorisés avaient boycotté et mis au ban de la société, principalement pour un délit imaginaire d’antisémitisme, alors que la justice n’avait jamais pu apporter la moindre preuve pour pouvoir le condamner. L’humoriste est en effet un fin anticolonialiste israélien, qui sait jouer avec les lois de la République pour ne pas tomber dans le souhait du lobby de ce système colonialiste, celui de la confusion entre antisémitisme et antisionisme colonialiste.

L’artiste est surtout populaire et joue ses spectacles à guichets fermés à chacune de ses apparitions, pour venir manifester sa solidarité avec les Palestiniens et mettre à nu le mensonge de la propagande autour de cette affaire. Ce qui rend fous furieux les amis d’Israël et ceux qui s’acharnent à enterrer l’injustice que les Palestiniens subissent depuis plus d’un demi-siècle. Dieudonné, en plus d’informer en disséquant le mensonge de la propagande colonialiste israélienne dans ses spectacles, donne au conflit une visibilité telle que même les intellectuels et les médias arabes n’arrivent pas à produire le même effet sur l’opinion. Certains, par opportunisme, participent même à sa banalisation en le réduisant à un conflit secondaire, voire en se disant non concernés.

Dieudonné tient son courage et sa force de sa condition, celle de la banalisation de sa conscience blessée par la barbarie de l’esclavage que le peuple noir – dont il est issu – avait subi. De ce fait, son problème n’est pas le peuple juif, mais l’injustice que subit le peuple palestinien, ou tout autre peuple d’ailleurs, comme l’a été le sien et qui continue à l’être sur le continent de ses ancêtres sous la forme d’un néocolonialisme qui ne dit pas son nom. C’est cette force mentale qui irrigue son art et fortifie son esthétique.

L’artiste ne dort plus en paix depuis qu’il s’est mis à mijoter en public l’horreur d’une telle injustice. Vilipendé au quotidien, trainé en permanence devant les tribunaux, diabolisé sans relâche par les têtes pensantes autorisées, rien n’y fait, l’engouement pour son art témoigne de la justesse de son discours et l’admiration du public pour son courage à dénoncer l’injustice face aux puissants, avec toutes les conséquences que cela implique.

Tôt ou tard il paiera à son tour, comme c’est le cas aujourd’hui pour Tariq Ramadan, qui n’a cessé depuis un quart de siècle de dénoncer cette injustice et d’informer méthodiquement l’opinion sur la vérité et les dessous de cette colonisation. Il subit à son tour le pire traitement que peut subir un intellectuel engagé aux côtés des Palestiniens pour faire triompher la justice. D’autant qu’il est musulman et éclairé, ce qui fait de lui un individu plus dangereux encore, aussi bien pour les lobbys du pétrole et de l’armement, que pour les dictatures liberticides arabes et les monarchies obscurantistes. Car c’est un éveilleur de conscience et un réformateur révolutionnaire qui met la justice sociale et la critique de la religion musulmane au centre de ses discours. Ceux-ci sont perçus comme une menace pour l’ordre établi par la géopolitique de la domination et du pillage des richesses des peuples du Sud par les uns et un danger réformateur des structures mentales archaïques, maraboutiques et sans consistance politique pour les autres.

On peut ne pas être d’accord par une tendance conservatrice dans son opinion sur le réformisme musulman, mais par respect à un besoin circonstanciel de spiritualité chez les croyants, on peut toujours lui accorder le mérite d’avoir su apporter des réponses significatives à des questions structurelles du vivre-ensemble par le respect des différences. Mais cela ne pourra balayer son immense engagement pour faire triompher la justice au profit des Palestiniens et ses dénonciations éclairées de l’instrumentalisation de l’islam politique par les lobbys néocolonialistes.

Face au danger qu’il représente et la menace que fait peser la lumière de ses discours – qui sont suivis par des millions, voire des dizaines de millions de musulmans – sur les intérêts de toutes sortes de lobbyistes mal intentionnés, cupides, qui n’ont aucune considération pour la chose des droits humains et de la justice sociale et internationale, il ne reste que le dessous de la ceinture comme arme pour le neutraliser et détruire la conscience collective qu’il a su forger chez ses contemporains.

Y. B.

Comment (34)

    Zineb
    28 février 2018 - 9 h 39 min

    C’est immoral de considérer comme courageux un individu soupçonné de viol. Un peu de retenue svp vous nous faites honte




    15



    5
    Abou Langi
    27 février 2018 - 19 h 57 min

    Makène fiha hetta kourage! Il n’a fait que surfer sur une vague et jouer les porteurs d’eau aux moulins médiatiques. Sinon nos Zahia et Nabila devraient être canonisées.

    Ainsi, donc, Ramadan aurait fait découvrir à l’occident ma lem yalamou à propos de l’islam , de l’islamisme et des sociétés arabes. Mais il a aussi continué l’intichar el islam en occident. Ö combien de marins et de capitaines se sont convertis et sont devenus des dévots musulmans rien qu’en l’écoutant. Sans parler des masses arabes qu’il a soulevées.
    Il ne se doutait pas pendant qu’il jouait au singe savant qu’il faisait le jeu de ceux qui l’ont érigé en interlocuteur et en sachant. Il ne se doutait pas qu’il était l’atout maître dans la grande manipulation à la quelle il s’attaquait, rien d’autre qu’une carte à jouer.

    Et dans tout ça le comble ce n’est pas que l’Occident l’ait trahi, ils se sont servi de lui en lui retournant sa devise préférée : « el harbou khida3a ». Mais c’est que c’est aussi deux de ses ouailles qui l’ont livré à la justice.

    On ne lui fait pas un procès pour ses déclarations fanfaronnantes ou pour ses opinions. Mais pour viol : j’allais dire pour ses oignons




    14



    2
    Anonyme
    27 février 2018 - 15 h 56 min

    La secte fondée par El Benna, de même que celle fondée par Abdelwahab et la tribu des Al Saoud, sont l’oeuvre des services secrets de sa majesté britannique. Ces deux sectes qui devaient se répandre dans tout l’espace arabo-musulman avaient pour objectif de maintenir tout ce beau monde dans le sous développement, la régression et les guerres. Les occidentaux ont réussi au delà de leur espérance dans cette entreprise machiavélique, criminelle.
    Le fonctionnement des sectes quelle que soit leur confession est quasiment identique. Le gourou infantilise tous les membres de la secte par leur opère un véritable lavage de cerveau, se fait adorer et craindre comme un demi Dieu ou un prophète. En outre il se permet toutes les choses qu’il interdit aux membres de sa secte.
    Ramadan est dans la secte de son grand-père un véritable gourou qui a surement usé et abusé de son statut de chef incontesté. Hélas pour lui (malgré ce qu’il a pu apprendre de l’occident) il se croyait mèche, il n’est que suif, l’occident est une mécanique trop complexe et trop compliquée aux yeux de laquelle il n’est qu’un enfant de chœur. .




    15



    3
    Kahoui
    27 février 2018 - 9 h 04 min

    Il se dit que durant la décennie noire, le sieur Tariq approuvait en sous main la « lutte » des islamistes algeriens..Est ce cet énergumène qu’on veut défendre?




    14



    1
    A3zrine
    27 février 2018 - 0 h 57 min

    Nous parlons d’un complot, de justice et non d’idée. Il est poursuivi pour viol sur personne vulnérable, l’a t- il fait réellement ou non? Mérite t- il tout cet acharnement de la justice et de la presse ainsi que de ces semblables?. Ses idées et ce qu’il véhicule n’ont pas de place dans ce débat, la question est avant tout d’ordre juridique, mais elle pue le complot, quand vous avez la presse et son ennemie juré, Four est rentrer dans le bal. Il est lynché avant même le jugement, ça mérite au moins de se poser des questions en dépit des idées qu’il peut véhiculer.
    Pour ma part je ne peux l’accabler pour diverses raisons. Des faits qui remontent à 2009 mais qu’on en parle 8ou 9 ans après, il y a comme on dit anguille sous roche. Que Fourest insiste et persiste derrière, ôte toute crédibilité à cette poursuite, elle qui a été ridiculisée par Ramadan, ne lui pardonnera jamais.




    4



    14
    Yacine
    26 février 2018 - 23 h 08 min

    Tarik Ramadhan a du courage intellectuel ? Mais depuis quand la doctrine des frères musulmans at-elle donné naissance à des intellectuels , et de surcroît courageux ?!!
    Ce petit fils de Hassan El Benna , le fondateur de la confrérie des frères musulmans s’y est vraiment cru, en entreprenant de manipuler les colères des jeunes banlieusards en France qui sont en majorité issus des migrations nord africaines et noires pour les instrumentaliser et en faire la chaire à canon des islamistes , dont ce Tarik Ramadhan contre un occident qui leur offre finalement le gîte et le couvert !




    17



    6
    Anonyme
    26 février 2018 - 22 h 35 min

    Incroyable!!! Et c’est une femme qui écrit ça!




    8



    2
    Anonyme
    26 février 2018 - 20 h 25 min

    En lisant cet écrit apologique, Spartacus, Salah Eddine El Eyyoubi, Simon Bolivar, Che Guevara, Nelson Mandela, paraîtraient, pour le lecteur non averti, des soldats de petite envergure devant l’impressionnante stature de Ramadan.
    Pendant que le grand-père de ce monsieur et ses semblables du royaume wahhabite préconisaient l’usage de la violence contre les musulmans pour leur faire accepter leur idéologie obscurantiste, le bloc socialiste et le bloc capitaliste rivalisaient et se défiaient par une course effrénée dans tous les domaines de la science et de la technologie.
    Le résultat est là, les deux blocs sont à la pointe de la science et de la technologie et dominent le monde et le dit « monde arabe » est un champ de ruines en proie aux élucubrations de tous types de charlatans. Ramadan a malgré lui (et sans qu’il en soit conscient lui qui se voyait déjà en haut de l’affiche ) servi les intérêts d’un occident triomphant. Cet occident aujourd’hui ne veut plus de lui. Fin de mission pour Ramadan.




    27



    4
    Anonyme
    26 février 2018 - 16 h 59 min

    Courage ? Ah ! Bon ! Non et non, plutôt la belle vie en Suisse avec le bon lait Nestlé, le chocolat Lindt, le Lac Léman, que les bidonvilles du bord du Nil. Ou joue les idiots utiles (dans cet occident qualifié d’apostat) pour avoir en échange le beurre, l’argent du beurre et pourquoi pas la belle laitière suisse. Du 3 en 1.
    Et quand on se fait attraper on crie au complot contre les musulmans. Désolé, les très riches et célèbres Clinton, Polanski, DSK etc… qui ne sont pourtant pas musulmans n’ont pas été épargnés par leurs frères en religion.




    20



    8
    Anonyme
    26 février 2018 - 16 h 28 min

    Il y a très longtemps un certain Molière écrivait une oeuvre intitulée : Tartuffe; un homme qui se drapait de religion pour tromper les autres sans vergogne au point où il arriva à convoiter la femme de son bienfaiteur qui a fini par le confondre sous les yeux de son mari qui n’en revenait pas.
    Je ne pense pas que les prêtres pédophiles en Europe pas plus que Dominique Strauss Kahn, ou que Tarek Ramadan paient pour « leur courage politique ». Ils paient tout simplement parce qu’ils ont le même talon d’Achille, situé dans leur bas ventre.




    30



    7
    Anonyme
    26 février 2018 - 13 h 03 min

    Ben M’Hidi oui il a payé pour son courage politique. Et ce n’est pas dans une prison européenne avec toutes les commodités liées au progrès scientifiques et techniques d’aujourd’hui qu’il a atterri. Il a été froidement exécuté.
    Si Ramadan va payer (ce dont je doute car ils vont trouver un artifice pour le libérer ) ce sera pour ses ébats sexuels extra-conjugaux débridés qu’il n’arrive pas à contrôler, tout comme DSK a payé pour des motifs similaires,
    Donc de grâce, ne faites pas du petit fils du fondateur d’une secte inféodée aux ennemis du monde dit « arabo-musulman » un 2ième Ben M’Hidi.




    22



    8
    Anonyme
    26 février 2018 - 12 h 29 min

    Comment peut on parler de courage pour ce mercenaire au service du quatar et des puissances étrangères ?
    Ce n est que la marionnette comme l a été son grand père à l origine de la fondation des frères musulmans de la CIA et du M15?
    Il a fait son boulot d endoctineur,maintenant ils n en ont plus besoin ils le lâchent….
    De plus violeur de femmes avec violences…il n a que ce qu il mérite !!!




    18



    8
    Karamazov
    26 février 2018 - 11 h 40 min

    …. …. la comparaison avec Dieudonné était à première vue malencontreuse, mais finalement non : tout compte fait elle sied à Ramadan comme un gant.
    J’eusse aimé que l’on m’expliquât comment Ramadan a acquis sa notoriété et que l’on nous rappelât les temps où il était invité à tout les râteliers pour jouer les trouble-fête soit-disant. Et comment donc cet Occident qui était censé vouloir nous cacher ses prêches nous en abreuvait jusqu’à nous en donner la nausée. C’était peut-être du troisième ou du quatrième degré uniquement accessible aux sachants de la trempe de sa suffisance. Ce Mec n’étant tout de même pas Aristote, il ne prêchait pas dans les bas-fonds mais des chaires et studios luxuriants.
    Mis à part son faciès qui sied à son rôle, le gout de l’occident pour l’exotisme et la nécessité de trouver un pendant sous forme de contradicteur pour marquer le point, à quoi a servi Ramadan si ce n’est justement d’idiot utile qui s’ignorait ?
    En vérité il eut suffi de le laisser braire, mais ses opposants n’étaient là en vérité que pour faire diversion car concernant sa cause il n’y avait pas meilleur procureur que lui.

    Et quid de l’accusation principale !




    9



    5
    Anonyme
    26 février 2018 - 10 h 18 min

    Par la présente je tiens à saluer le Courage de l’unique Tarik Ramadan en France! on se demande ou sont le reste des musulmans intellectuels en particuliers les Maghrébins « on les entends jamais voir très rarement et dans le plupart des cas sont complice avec les FAFA! en ce qui concerne Tarik Ramadan sa détention est abusive car il s’est présenter lui même a la convocation de la police en prenant des avions et des trains! d’une part, d’autre la france qui se dit pays des droits de l’homme ne croit plus à la présomption d’innocence?! on dirait qu’elle est entrain de se venger si on le compare avec DSK où d’autres affaires celle de l’animateur Haziza » qui sont des cas beaucoup plus grave et avec des pièces littérales comme preuves, contrairement a celle de tarik juste des aveux douteux et des faits presque prescrits, ce genre de vengeance contre les musulmans on le trouve spécialement dans ses pays, la Suisse, la France et La Belgique, des cas similaires a tarik ont été signaler dans ses pays sur des personnes qui n’ont de renommés comme tarik, donc des exécutions discrète et abusive par la justice des ses pays sur des personnes innocente leurs seuls tort sont musulmans et pour preuve sont tous expulsés la plupart sont des pères de familles, c’est une justice a trois vitesse, une justice a la sarko et ses amis bruce alain marion nadine et autre, plus de confiance a ses pays.




    13



    24
      Anonyme
      26 février 2018 - 13 h 06 min

      quel courage! celui d’avoir déclaré devant des millions d’auditeurs qu’il fallait un (moratoire) concernant la lapidation des femmes !




      22



      4
    Anonyme
    25 février 2018 - 22 h 50 min

    Quand on abbat le lion les mouches se manifestent et envahissent son corps ensanglanté.
    Le lion est certes blessé mais il n’est pas mort au grand dam des envieux.




    9



    33
    Algérien tout simplement
    25 février 2018 - 21 h 55 min

    quand tu vends ton âme au diable, tu ne peux pas la récupérer même si tu lui proposes le double.. le shaytan ne rembourse pas vendu c’est vendu..!
    pourtant Allah azawajel nous a prévenu tout est écrit dans le Saint Coran, c’est le petit-fils des fondateur des Frères musulmans et cette secte a beaucoup de sang sur les mains.
    personnellement ça me fait ni chaud ni froid je ne dépenserai pas un centime pour sa gueule, quand j’entends certains personnes qui se sentent représentés par ce mec, pour moi il représente que ça personne on a pas besoin d’un intermédiaire pour communiquer avec Allah azawajel .




    23



    12
    Djemel
    25 février 2018 - 21 h 31 min

    Vous avez oublié de mentionner la tentative de M. Dieudonné pour se rapprocher de Jean-Marie Le Pen. L’engagement et la crédibilité de M. Dieudonné sont discutables. La comparaison entre ce dernier et M. Ramadan est difficile à faire. M. Dieudonneé est attaqué à cause de ses déclarations publiques alors que M. Ramadan est accusé d’agression sexuelle. L’erreur juridique existe bel et bien. D’ailleurs, il arrive de mettre en prison un innocent qui n’a pas les moyens de se défendre, comme ce fût le cas de Omar à Nice. Pensez-vous sérieusement que la justice française peut emprisonner quelqu’un qui est riche et connu comme M. Ramadan, sans le moindre argument? La théorie du complot est à la portée de tous. L’intellectuel doit faire mieux.




    13



    11
      Kp10
      26 février 2018 - 22 h 07 min

      Omar innocent ?
      lah ihllem.
      Ce Omar n’avait pas une vie exemplaire.
      Il fréquentait les prostitués et pratiquait également les jeux de hasard payants de telle façon qu’il était obligé de demander des avances sur salaire avant la fin du mois.
      De plus les gendarmes ont rapporté que Mme Marchal s’était enfermé de l’intérieur (avec chaise, …).
      Le roi du maroc a participé financièrement à la défense de son sujet. La presse majoritairement contrôlé par les sionistes ont un penchant pour le royaume et ont participé à donner une information biasée.




      4



      3
    Nostalgia
    25 février 2018 - 17 h 43 min

    Comment peut-on présenter ce subversif comme un intellectuel ? Ce Tariq ramadan est un brasseur de vent au service d’officines occultes, dont celles qui ont oeuvré à la destruction de l’Algérie durant les années 1990, et mandaté pour accentué l’aliénation des esprits musulmans les plus vulnérables. Un charlatan qui n’a cure que de ses intérêts et un pervers prouvé. Alors, cessons de faire d’une caricature inconsistante une icône intellectuelle !




    34



    17
    Ikho
    25 février 2018 - 17 h 26 min

    Ce personnage appartient aux frères musulmans, une secte ! Allah l’a démasqué aux yeux de tous !




    32



    18
    Anonyme
    25 février 2018 - 17 h 13 min

    Tarik Ramadan se pensait intouchable, parceque islamogue instruit, polyglotte, converti en islamologue célèbre grâce aux sous des Frères Musulmans installés à Londres. Il prêchait leur idéologie, et il soufflait sur la braise islamiste, qui arrangeait les maîtres de la G.B. Jusqu’àu jour où, ces mêmes maîtres le jugent encombrant, et gênant pour la réputation de leurs Universités Oxfordiennes. Ils l’ont remercié, et congédié, sans ménagement, parceque devenu INUTILE.Le style hypocrite, mais très poli:
    We do thank you for your valuable help, your programme has come to its end. We do wish you the best of luck.
    Happé par la célébrité, T.Ramadan s’est aussi laissé prendre au jeu du fric facile,qu’engendraient ses très nombreuses conférences en Europe. Et c’est comme ça, qu’il s’est laisse prendre.




    22



    14
    Lghoul
    25 février 2018 - 16 h 04 min

    A defaut de parler de Ramadan on nous parle de Dieudonne. Hors sujet sur toute la ligne.




    18



    9
    Abou Stroff
    25 février 2018 - 15 h 13 min

    je trouve saugrenu et totalement déplacé de mettre sur le même plan Dieudonné et ramadan.
    en effet, le premier a compris que le conflit entre les palestiniens et les sionistes était une pure affaire de colonisation qui ne peut être dépassée que par un processus de décolonisation. en d’autres termes, pour Dieudonné, il n’y a pas de conflit inter-religieux, bien au contraire. d’ailleurs, appréhender le conflit en question comme un conflit religieux donne des armes à l’entité sioniste qui peut toujours se référer aux textes religieux (juifs et musulmans) pour pérenniser sa domination sur la région.
    par contre, ramadan utilise la « vulgate islamiste » pour distiller le venin, enveloppé d’une couche de lubrifiant, de la vermine islamiste. en effet, il suffit de l’écouter discourir en arabe et en français pour réaliser que ramadan a deux discours. le premier est réservé à ses ouailles et a la même « intensité » en termes de dogmatisme et d’intolérance que celui de qu’éructent nos islamistes BCBG, du genre ceux de hamas, par exemple. le second, par contre, destiné aux non-convaincus est d’une tolérance et d’une ouverture d’esprit à faire pâlir un hippy des années soixante.
    moralité de l’histoire: le discours de ramadan, contrairement à ce qu’avance l’auteur, ne représente aucune menace pour l’ordre établi (par l’impérialisme et le sionisme) bien au contraire. en effet, c’est grâce à ramadan et à ses semblables que l’impérialisme et le sionisme prospèrent sans retenue puisque l’appréhension religieuse des choses des phénomènes conforte et l’impérialisme et le sionisme dans leur dynamique d’asservissement de tous les peuples, sans exception.




    32



    14
      Youcef Benzatat
      25 février 2018 - 18 h 20 min

      Votre commentaire dépeint un personnage tout à fait à l’opposé de ce qu’il est réellement, en se référant aux clichés les plus éculés et les raccourcis les plus manipulatoires de son discours. Ceci dit, j’estime que votre réaction n’est pas motivée par une connaissance objective de son discours auquel je vous renvoie afin de parfaire votre compréhension de son opinion sur des questions cruciales telles que la réduction du conflit israelo-palestinien à une dimension religieuse que vous citez.




      10



      29
        Abou Stroff
        26 février 2018 - 10 h 17 min

        n’étant pas , comme vous, dans le secret des dieux, je ne puis juger le sieur ramadan qu’à travers ce que je lis et ce que j’entends comme production idéologique du gus.
        j’avoue que je considère le sieur comme un idéologue pernicieux au service de la vermine islamiste et comme je considère que la vermine islamiste est objectivement et subjectivement au service de l’impérialisme et du sionisme, je ne puis que considérer le gus comme un ennemi avéré de tous ceux qui aspirent au progrès dans toute ses dimensions.
        PS1: j’ai entendu mister ramadan suggérer la mise en place d’un moratoire sur la lapidation des femmes. libre à vous de penser que cette sentence mérite autre chose que du mépris à l’égard de celui qui l’a éructée.
        PS2: quant aux conseils que vous me donnez à la fin de votre post, je vous prie de les garder pour vos ouailles et d’éviter de prendre cet air condescendant lorsque vous vous adressez à mon auguste personne.




        20



        5
    LE NUMIDE
    25 février 2018 - 14 h 56 min

    Ne cherchez pas votre oreille , touchez la .. la France et l’Europe occidentale, les peuples aryens euro-chrétiens , sont sous la tutelle juive, sioniste, judaïque et israélienne .. Gare à celui qui ose remettre en cause ce régime Totalitaire … ( comme chez nous l’Afrique du nord et les peuples berbères est sous la tutelle arabo-wahabiste impériale Ommeyade , gare à celui qui ose remettre en question sa Terreur )




    51



    18
    nectar
    25 février 2018 - 12 h 47 min

    Aucune comparaison, pour moi, entre Dieudonné et Tarek Ramadan..Un utilise l’humour pour dénoncé la barbarie de ce pays, qu se dit Israël, qui sème mort et désolation, en usant du même mode opératoire utilisé par les SS durant la deuxième guerre mondiale. Au point de se poser la question, si le sionistes ne s’inspire pas de Mein Kampf. Quant à ce Tarek Ramadan, il utilise l’islam pour semer le doute dans l’esprit de beaucoup de croyants (…)




    26



    16
    Hibeche
    25 février 2018 - 11 h 53 min

    J’appelle tous ceux qui se disent antisioniste, antiraciste, anti mondialiste à assister au spectacle de Dieudonné à Alger le 25 mars. Il faut lui prouver qu’il n’est pas seul à mener ce combat. Que peut-être le combat est inégal, mais avec la détermination on pourra vaincre cet ennemi féroce, mais non moins lâche.
    20€ peut paraître cher pour certains, mais la noblesse de la cause nécessite beaucoup de sacrifices.




    36



    12
    Youssef
    25 février 2018 - 11 h 00 min

    Dieudonné ne pense qu’à l’argent, c’est un menteur et manipulateur. Il devait verser un million d’€ pour la Palestine, il leur a versé un million de francs CFA, c’est à dire moins de 1 600 €. (…)




    21



    34
      Lovyves
      25 février 2018 - 12 h 24 min

      Généralement, on juge autrui à l’aulne de soi.




      16



      2
    BLpot
    25 février 2018 - 10 h 36 min

    Deux poids deux mesures : Jusqu’ou peut aller l’esprit malsain des commanditaires de lynchage juridico- médiatique des politiques ?
    En comparaison regardons de plus près le cas de Roman Polanski : En 1969, la femme de Roman Polanski Sharon Tate et quatre de ses invités sont sauvagement assassinés. Ce dernier a été fortement soupçonné de meurtre à l’époque des faits, mais comme par magie il est relaxé même si on sait de lui beaucoup de chose sur sa moralité et son gout pour ses monstruosités et ses cochonneries. Aujourd’hui, après cinquante ans, on dit que ce serait Charles Manson qui en est l’auteur et R. Polanski est blanchi dans cette affaire. D’ailleurs n’a-t-il pas été finalement condamné pour des viols sur mineures ? Malgré ça, combien de voix se sont élevés en France et ailleurs pour le défendre dernièrement afin de lui éviter la prison. Ils ont réussis puisque ce dernier est en liberté. On parle toujours de lui comme si on parle d’Einstein du cinéma et c’est à ça qu’on reconnaît l’effet d’Hollywood en politique.
    Par contre, Tarik Ramadan (lui qui est incomparable sur le plan intellectuel au voyou nommé plus haut) est condamné par la loi de la rue et jeté en prison avant même qu’on ait pu établir sa culpabilité. Ainsi va la morale pourrie des riches endurcis et robotisés des êtres sans avenir glorieux pour l’humanité.




    25



    20
    TOUAIBIA Mohamed
    25 février 2018 - 10 h 26 min

    Il faut croire, Monsieur, que vous n’avez jamais ni lu, ni entendu Tariq Ramadan pour le proclamer « éveilleur de conscience et réformateur révolutionnaire qui met la justice sociale et la critique de la religion musulmane au centre de ses discours ». Vous êtes parfaitement en droit, comme de nombreuses personnes, de réclamer pour lui la présomption d’innocence, jusqu’a ce que la justice établisse la réalité des faits qui lui sont reprochés, et vous avez raison. De là à en faire un héros au service, entre autre, de la défense de la cause palestinienne et du renouveau de l’Islam, vous franchissez une limite…. De plus, la comparaison avec Dieudonné est pour le moins incongrue… (…)




    58



    12
      Bouzid
      25 février 2018 - 12 h 05 min

      ……rien a rajouter…..!




      25



      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.