Kevin Barrett à Algeriepatriotique : «Trump n’aurait pas gagné face à un autre candidat»

Kevin Barrett : «C’est difficile de prévoir ce que Trump va faire». D. R.

Algeriepatriotique : Donald Trump vient d’être élu président des Etats-Unis d’Amérique. Votre lecture ?

Le Dr Kevin Barrett : J’avais prédit cela au printemps. Je me trouvais à la radio pour une émission avec Mussa Al-Gharbi, un jeune analyste musulman américain qui a écrit un article sur le fait qu’Hillary Clinton ne pourrait pas battre Trump si elle était élue ; bien au contraire, elle le ferait triompher. Clinton a les faiblesses qu’il faut pour que Trump gagne. Ce dernier n’aurait pas pu gagner face aux autres, notamment Bernie Sanders. On pouvait prévoir, donc, ce qui vient de se passer. Et étant un musulman américain, je pourrais être horrifié par le fait qu’une personne comme Trump soit le représentant des Etats-Unis d’Amérique ; seulement, nous trouvons, les personnes qui travaillent dans les médias alternatifs et moi, qu’il y a un côté positif. Cela nous a permis d’expliquer aux autres que tout ce qu’ils entendent dans les médias mainstream est faux ! Personne ne croit les grands médias maintenant. Les médias détestent Trump. Ils l’ont attaqué dès le début, mais le peuple américain n’en a eu cure.

D’aucuns donnaient Hillary Clinton vainqueur car représentant l’establishment. De votre côté, vous attendiez-vous à cette défaite ?

Oui. Hillary Clinton a plusieurs problèmes. Elle prend beaucoup d’argent de chez Goldman Sachs et les grands banquiers. Elle représente parfaitement l’establishment des méga-coopérations d’élites et puissances qui dominent le monde aujourd’hui. Egalement, elle pousse à la guerre partout. En Syrie comme en Libye. Beaucoup d’Américains ont eu peur qu’elle devienne présidente des Etats-Unis et qu’elle provoque la Troisième Guerre mondiale. En ce qui concerne l’image d’Hillary pendant l’élection présidentielle, elle a laissé l’impression de quelqu’un qui n’est pas honnête. Elle est corrompue mais elle le cache. Je trouve que Trump est son opposé. Il dit, certes, n’importe quoi. Dit ce qu’il pense. Saute du coq à l’âne, en paraissant stupide mais il a l’air d’être honnête, d’une certaine façon. Donc, Clinton a été exactement ce qu’il faut pour que Trump gagne.

Donald Trump a promis de faire un virage à 180° et d’aller à contrecourant de ce qu’a fait l’establishment jusqu’à aujourd’hui. Aura-t-il les coudées franches ?

Je suis sceptique. Depuis très longtemps, l’establishment domine la politique étrangère américaine. Il ne faut pas oublier qu’ils ont tué les Kennedy et le docteur King à cause du Vietnam, etc. Alors, ils sont parfaitement capables de tuer des gens pour que rien ne change. Mike Pence est un néoconservateur qui est impliqué dans les attentats du 11 septembre et, surtout, dans l’affaire de l’anthrax puisqu’il a été sélectionné par les personnes responsables des morts par l’anthrax pour donner l’histoire officielle en ce temps-là. Je pense qu’avec ce criminel Trump pourra survivre plusieurs années.

Que va changer l’élection de Donald Trump par rapport à l’Otan, la Russie, l’Iran et Israël ?

En ce qui concerne la Russie, Trump n’est pas pour une guerre contre la Russie, comme l’était Hillary Clinton. En ce qui concerne Israël, Trump a émis le vœu pour qu’Al-Qods devienne la capitale éternelle d’Israël. Il est intransigeant en ce qui concerne l’Iran et est contre l’accord nucléaire avec ce pays. Je pense que nous allons voir si Trump veut vraiment mettre les Etats-Unis à la première place ou s’il est l’esclave d’Israël, comme la plupart des hommes politiques américains.

Si on comprend bien, ses déclarations ne traduisent pas réellement ses pensées, notamment en ce qui concerne la politique extérieure ?

C’est difficile de prévoir ce qu’il va faire. Le problème, c’est qu’il y a l’Etat profond qui contrôle et domine. Obama voulait fermer Guantanamo et terminer les guerres, seulement, il n’a pas pu parce qu’il y a le gouvernement secret ou l’Etat profond qui continue à tout contrôler. Je pense que Trump va avoir de gros problèmes s’il veut vraiment changer les choses, comme retirer les forces américaines stationnées un peu partout dans le monde et notamment s’il ne veut pas soutenir Israël. Je pense, et c’est très probable, que ce que nous venons de vivre n’est pas une révolution mais juste une élection fausse, comme toutes les élections américaines qui ne décident de rien.

Pourquoi est-elle fausse ?

La façade démocratique ne dirige pas les Etats-Unis. L’Etat profond comporte des richards, des généraux et certains spécialistes sélectionnés par les Rothschild et d’autres, et ce sont ceux-là qui gouvernent les Etats-Unis.

Interview réalisée par Mohamed El-Ghazi

Comment (20)

    Le negre de service
    10 novembre 2016 - 16 h 38 min

    Hillary a été Trumpée !
    Hillary a été Trumpée !




    0



    0
    Hamid
    10 novembre 2016 - 12 h 08 min

    Voilà une analyse autrement
    Voilà une analyse autrement plus sérieuse des retombées de l’élection de Donald Trump qui contraste avec la légèreté caricaturale de vos précédents articles titrés respectivement « Débâcle de la candidate du Congrès sioniste Hillary Clinton : la fin d’une longue imposture » et « Otan, monde arabe, Israël, Cuba : ce que l’élection de Donald Trump va changer. »
    Une analyse fine et nuancée qui traduit une solide connaissance des déterminants militaro-industriels et politiques de la politique étrangère américaine.




    0



    0
    fatigué
    10 novembre 2016 - 10 h 55 min

    si c’était Senders VS Trump ,
    si c’était Senders VS Trump , peut être




    0



    0
    Moh
    10 novembre 2016 - 8 h 08 min

    Exact!! Trump n’aurait pas
    Exact!! Trump n’aurait pas gagné face à un autre candidat. Clinton est détestée pour son interventionnisme. Clinton est corrompue et interventionniste.




    0



    0
    kerozène
    9 novembre 2016 - 23 h 41 min

    Dans ce pays de cowboy ou
    Dans ce pays de cowboy ou circulent 235 millions d’armes à feu ;Trump pourrait être le 5ème président ä subir le même sort que 4 autres présidents américains tous assassinés, ça va certainement provenir d’un sympathisant démocrate et c’est la haine du camp démocrate qui en sera le détonateur et donc la suite vous la connaissez. très long procès etc… et de dire aussi que se soit aux USA ou ailleurs, tous les chefs d’état qui ont osé dire quelques vérités ont été assassiné par des manipulateurs perfides opaques style Mossad et autres: cercles et lobbys invisibles très puissants dont la composante principale est l’intérêt financier quitte a mettre leur propre pays à genoux n’oublions pas que Satan en personne est résidant permanent de ce pays ,il n’est point américain il est plutôt juif,




    0



    0
      balak
      10 novembre 2016 - 7 h 01 min

      ya kerozene kayna mais je
      ya kerozene kayna mais je dis bien , s’il touche a la sécurité suprême des usa ( insurrection , crise économique aiguë ) la c’est sur qu’ils vont soit le flinguer ou le destituer




      0



      0
        kerozène
        11 novembre 2016 - 0 h 10 min

        An3am ya si balak, on se
        An3am ya si balak, on se rejoint dans les idées et c’est tant mieux, c’est plus facile de l’assassiner que le destituer




        0



        0
    Alfa
    9 novembre 2016 - 23 h 22 min

    Tout ce qu’il dit n’est que
    Tout ce qu’il dit n’est que trompe l’œil pour l’audience et le show business, Les Américains avaient usé de tous les subterfuges possible pour lui mettre les bâtons dans les roues et l’obliger à se désister, avec tous les scandales imaginables qu’on lui avait collé: harcèlements sexuels, mensonges et j’en passe, mais sans succès. Le congrès Américain pilule de Sionistes et voulait quelqu’un qui mangerait dans leurs mains comme cet Afro-Américain qu’on appelé PUPPET OF THE WHITE HOUSE, et qui n’avait aucun mot à dire quant à la politique extérieur des USA.




    0



    0
    Erracham
    9 novembre 2016 - 22 h 04 min

    Le parti démocrate ne
    Le parti démocrate ne représente plus la classe moyenne. Il s’est embourgeoisé et il est pris en otage par une certaine élite qui a tendance à se rapprocher du centre (du monde du capital, des media et des lobbies), donc à délaisser la vraie gauche que Bernie Sanders a séduit. L’establishment démocrate a comploté pour minimiser la percée de Sanders. Pour avoir imposé Clinton, le parti de l’âne (dirigé par des ânes) a non seulement perdu la Maison Blanche mais aussi tout espoir de regagner le Congrès (Chambre des Représentants comme le Sénat). A force de jouer au feu, le lobby de la finance et des media (pro-juif) a détruit toute la maison. Les Américains sont fatigués des guerres faites ici et là pour permettre aux militaristes de s’enrichir et, chose nouvelle, ils en ont marre de porter à bout de bras un état comme Israël qui demande de plus en plus d’aide financée par les impôts des contribuables. Cette aide aurait dû servir à financer des programmes sociaux au profit des plus vulnérables. Cette énorme bourde devrait servir de leçons à tous les apprentis-sorciers qui prennent leurs désirs pour des réalités. Liyahssab wahdou……




    0



    0
    karimdjazairi
    9 novembre 2016 - 21 h 27 min

    Trump a dit des choses que
    Trump a dit des choses que nous n avons jamais entendu d aucun président américain, et le peuple américain et le monde les a entendues. Il est vrai qu il s était attaqué une première fois à israel, puis s est ravisé, par calcul électoral, ou par pressions de l aipac, le puissant lobby israélien, état dans l état américain comme le crif l est en France.

    Presque tous ces prédécesseurs ont été des va t en guerre, des serviteurs d israel, sera t il le premier président américain qui sera au service cette fois ci de l amérique et non plus d israel ?

    Ce serait sans aucun doute, un événement historique, une révolution dans la politique américaine.




    0



    0
    Rayes El Bahriya
    9 novembre 2016 - 20 h 05 min

    ALORS pourquoi elle s’est
    ALORS pourquoi elle s’est présenté cette stupide
    Cocotte. Idiote et stupide qu’elle est.
    YAw fakou.
    Hilaryté,
    YEs She Can’t!!!!




    0



    0
    Prolétaire
    9 novembre 2016 - 19 h 55 min

    Je vous livre de nouveau un
    Je vous livre de nouveau un article écrit par un journaliste marxiste canadien, publié au mois de septembre dernier. Fondée sur analyse argumentée, sa contribution prévoyait d’avance l’élection de Trump, et surtout expliquait les raisons pour lesquelles la bourgeoisie américaine a misé sur Trump pour défendre les intérêts capitalistes des États-Unis. Cela aidera à mieux comprendre la victoire triomphale de ce Milliardaire.

    《 Que se passe-t-il aux États-Unis d’Amérique ?

    La petite bourgeoisie et les analystes politiques d’estrades sont confondus. Les experts ne comprennent pas que : 1) les États-Unis sont le fer-de-lance de l’impérialisme occidental ; 2) et que pour ce motif ce pays vit avant les autres la période de décadence économique, politique et idéologique qui balaiera bientôt tous les continents ; 3) le multimilliardaire Donald Trump représente la réponse la plus percutante que ce mode de production déchue peut offrir pour contrecarrer sa décadence. Hillary Clinton représente la vieille garde passéiste. La politicienne retorse, véreuse, menteuse, discréditée, épouse d’un ex-président dégénéré a fait son temps. Seuls, la petite bourgeoisie de gauche, les bureaucrates syndicaux, les ONG subventionnées et les assistés sociaux voteront pour l’ex-première dame cocue. Tous ceux-là, y compris Bernie Sanders, le New York Times et le Washington Post déchireront leur chemise sur la place publique et accréditeront ainsi le mythe du milliardaire « révolutionnaire ». Les riches ont décidé d’offrir le poste à une nouvelle génération d’arnaqueur, et Trump est leur vainqueur. La pire jambette que pourrait commettre un organe de gauche serait d’appuyer le candidat Républicain. Le multimilliardaire ne veut pas du soutien de la go-gauche discréditée.

    Bien entendu, ni Donald ni Hillary ne peuvent résoudre la crise économique systémique qui secoue l’Amérique et l’ensemble du mode de production capitaliste. Chacune des factions du grand capital américain l’a bien compris. Il n’y a que la gauche réformiste et altermondialiste – qui pense que des réformes sont envisageables, les riches savent que cela est invraisemblable.

    Aux grands maux, les grands remèdes

    Que cherchent donc les multimilliardaires qui soutiennent Donald Trump ? Oubliez les fanfaronnades à propos de murs frontaliers (déjà construits) ; à propos des restrictions à l’immigration musulmane (les musulmans riches pourront entrer et les musulmans pauvres seront interdits de séjour comme il en a toujours été) ; oubliez la discrimination contre les LGBT (la bourgeoisie promeut le mariage gai au moment où les hétérosexuels ne se marient plus). Le grand capital mondial vise trois objectifs avec son candidat outrancier : premièrement, il souhaite placer les États-Unis dans une bonne position quand la situation économique aura dégénérée « Put America First »! C’est la raison pour laquelle Trump crie à qui veut l’entendre qu’il ouvrira les traités de libre-échange afin non pas de les répudier, mais de les renégocier à l’avantage du capital américain moins profitable que celui de ses voisins. Trump oublie simplement que l’Amérique n’est déjà plus la première puissance économique mondiale. Elle est devancée par L’Allemagne-Union européenne et par la Chine. Deuxièmement, Trump veut faire ce qu’Obama n’a pas osé faire, hausser les taux d’intérêt domestiques et renchérir le crédit et sa rentabilité. En haussant le loyer de l’argent, le Président Trump va remplir les poches de l’oligarchie financière, mais ce faisant des millions de familles américaines seront mises en faillite, jetées à la rue, pire qu’en 2008. La pauvreté endémique s’épandra sur toute l’Amérique créant des turbulences sociales, des soulèvements et possiblement la guerre civile. Ce qui nous amène au troisième objectif de la présidence du multimilliardaire, soit réprimer, écraser dans le sang, ces soulèvements de la populace, des pauvres noirs, latinos ou blancs, et des prolétaires multiethniques de la grande Amérique.

    Le candidat Trump, saura-t-il réaliser les plans de l’establishment ? Le risque de guerre civile est-il trop élevé ? La dame Clinton saurait-elle le faire plus subtilement, plus nuancé ? L’armée, la garde civile, la police accepteront-elles de tirer sur la foule révoltée ? La population américaine surarmée saurait-elle tenir la milice et les services de police en échec ? Les premiers tests réalisés dans le cadre de la répression des noirs et des latinos démontrent que la situation est très volatile et que rien n’est moins certain qu’une victoire des forces de l’ordre dans le cas d’un soulèvement de masse dans les grands centres métropolitains. Voilà, les questions qui hantent l’oligarchie financière américaine qui en dernière analyse décidera de qui sera le 45e Président des États-Unis.

    Pourquoi la mascarade électorale ?

    Puisque les dés sont pipés et que l’un ou l’autre candidat mènera l’Amérique au bord du précipice, par une voie ou par une autre, à quoi sert cette mascarade électorale sous la démocratie des riches ? Une campagne électorale bourgeoise a trois fonctions, la première fonction est de mettre les candidats à l’épreuve de la confrontation… Lequel parviendra à créer la mystification la plus crédible autour de sa personnalité controversée ? La seconde fonction est de créer du consentement, de préparer l’opinion parmi la petite bourgeoisie – le prolétariat – le lumpenprolétariat et les assistés sociaux – aux sacrifices qui seront imposés par le prochain chef de l’État des riches. La troisième fonction est de compromettre tous ces gens à qui on dira un jour de révolte – « C’est vous qui l’avez voulu! » – « c’est vous qui l’avez élu! » – même à ceux qui protesteront « Je n’ai pas voté pour ça ! »… Mais oui vous avez voté pour ça… à quoi vous vous attendiez ?

    Finalement, Trump ou Clinton c’est la même tromperie, excepté que Donald croit fermement qu’il saura briser la classe prolétarienne américaine alors qu’Hillary sait qu’elle n’y parviendra pas… Veut-elle vraiment de l’emploi ? La classe prolétarienne ne doit se commettre pour aucune de ces girouettes, surtout pas pour ceux de la go-gauche collaboratrice de service chargée d’accréditer cette mascarade alambiquée 》.




    0



    0
      anonyme
      9 novembre 2016 - 22 h 00 min

      D’apres les statistiques, 72%
      D’apres les statistiques, 72% de ceux qui ont vote pour Trump sont des blancs sans niveau universitaire et qui souffrent enormement du chomage (petits blancs). Alors la « bourgeoisie » don’t vous parlez…..




      0



      0
      Ahmed
      10 novembre 2016 - 12 h 23 min

      La bourgeoise et le capital
      La bourgeoise et le capital américains ont misé sur Trump ? Gimme a break !
      Et vous appelez cette bouillabaisse, que vous vous empressez de reprendre, une analyse argumentée ?
      Vous qualifier d’impérialiste la politique d’un président élu qui veut désengager les forces américaines du Moyen-Orient, qui refuse d’entrer en conflit avec la Russie et qui veut renégocier ou carrément retirer son pays des traités de libre-échange ? N’est-Celas plutôt une politique u’on pourrait qualifier de néo-mercantilisme ?
      Allez, allez, un peu de bon sens et d’esprit critique au lieu d’avaler et de relayer de telles élucubrations infantiles !




      0



      0
    Algérienamazigh
    9 novembre 2016 - 19 h 52 min

    Les médias français dont BFM
    Les médias français dont BFM sont assommé par l’élection de Trump, ils parlent en non stop que de ça depuis ce matin, ils ont zappé complètement l’actualité française liée au primaires, le sujets habituelles, islam, immigration, jungle de Calais, etc… Ils ont montré Hollande comme une grenouille qui a peur de sortir de l’eau parler à la presse, les médias français ont tenté de mettre en valeur sa sortie médiatique après l’élection de Trump. Donald Trump ça sera l’homme du changement en rupture totale avec ses prédécesseurs et je vois son rapprochement avec Poutine un signe positif, seuls ces deux présidents qui crédibles pour de gérer les problèmes de ce monde.




    0



    0
    Hitler
    9 novembre 2016 - 19 h 42 min

    Moi;Hitler;je vous avais
    Moi;Hitler;je vous avais annoncé à cause de qui viendra la fin du Monde, JUDDEN ! VOUS l’avez voulu, vous allez l’avoir ! La Fin !




    0



    0
      Anonyme
      9 novembre 2016 - 21 h 31 min

      completement a cote!!!!!
      completement a cote!!!!!




      0



      0
    festi2016
    9 novembre 2016 - 19 h 23 min

    bein normal !!.clinton ou
    bein normal !!.clinton ou trump !!! les dirigants arabes vont simplement changé de numéro de compte
    banquaire du versement en dollard !! au lieu de verset sur l’ancien compte banquaire de clinton et obama ,
    il vont verset sur le compte banquaire de trump !! normalement il y’aura aucune crainte pour les dirigants arabe !!!




    0



    0
    RAYES EL BAHRIYA
    9 novembre 2016 - 18 h 59 min

    LES JOURNALISTES ONT BEAU NE
    LES JOURNALISTES ONT BEAU NE PAS CROIRE AUX MENSONGES DES HOMMES POLITIQUES , MAIS

    ILS LES REPETENT.

    LES LES JOURNALISTES ET LES HOMMES POLITIQUES NE SONT PAS À VENDRE !!

    D’AILLEURS ON N’A PAS DIT COMBIEN

    A BON ENTENDEUR SALUT




    0



    0
    Anonymous
    9 novembre 2016 - 18 h 38 min

    il a gagné face à une femme,
    il a gagné face à une femme, il fallait s’y attendre!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.