Mustapha Yahi à Algeriepatriotique : «Il n’y a plus de vie politique au RND»

Pour Mustapha Yahi, le vrai RND n'est plus au sein des instances du parti. New Press

Mustapha Yahi, membre fondateur du RND devenu aujourd’hui frondeur, revient sur la situation du parti et sur les réelles motivations du mouvement de redressement dont il fait partie. Selon lui, Ahmed Ouyahia a fait le vide autour de lui en chassant toute la «sève» du RND. Il l’accuse de s’être totalement éloigné des principes pour lesquels le RND a été créé, en semant les graines de la division au sein de la société.

Algeriepatriotique : le Conseil d’Etat a rejeté ce jeudi 17 novembre le recours des opposants, dont vous faites partie, à la tenue du congrès extraordinaire du RND. Quelle est votre réaction ?

Mustapha Yahi : Après le rejet de notre action en référé sur la forme, nous n’attendions plus rien du Conseil d’Etat. Nous sommes passés à autre chose. Nous ne sommes, donc, pas choqués par cette décision. Notre combat n’est pas administratif mais politique. Il porte sur des idées, des positions, un programme, un cap, des orientations et une participation active dans la prise de décision. Notre combat n’est ni au Conseil d’Etat ni dans une quelconque administration. Il ne s’arrêtera pas, donc, naturellement avec le rejet d’une action en référé ou toute autre saisine d’une juridiction administrative. Nous œuvrons à redresser le RND, à en faire à nouveau un véritable parti, à changer son fonctionnement, en rétablissant ses valeurs, ses principes fondateurs et ses idéaux. Nous avons tendu l’oreille à la base militante et nous avons compris qu’on est assis sur un volcan. Nous travaillons donc pour remettre le parti sur les rails, en réhabilitant l’échelle des valeurs et en valorisant la compétence et l’expérience.

Comment comptez-vous atteindre vos objectifs alors que vous agissez en dehors du parti qui semble être totalement contrôlé par la direction actuelle ?

Notre force, c’est notre mobilisation sur le terrain et notre discours franc et réaliste qui est bien reçu par la base militante. Nous avons réussi en peu de temps à attirer beaucoup de cadres et de nombreux militants mécontents dans notre mouvement. Des cadres et militants qui ont été soit exclus, soit mis à l’écart. Aujourd’hui, nos structures locales bouillonnent. La colère latente ne va pas tarder à être exprimée publiquement. Nous nous échinons à la canaliser. Et c’est avec tous ces militants sincères que nous comptons poursuivre notre lutte.

Y a-t-il des personnalités, anciens ministres ou autres, qui ont rejoint votre mouvement ?

Il y en a.  Leurs noms seront divulgués au moment voulu. Je peux vous assurer que nous sommes beaucoup plus nombreux pour que nous soyons traités de «groupuscule» ou de «minorité». Aujourd’hui, le vrai RND n’est plus au sein des instances du parti. Il est dehors. Et tout ce beau monde décide de récupérer le parti. Cela prendra le temps qu’il faudra. Mais sachez qu’il n’y a plus de retour en arrière. Trop, c’est trop.

Vous faites partie des dix signataires de la déclaration par laquelle vous avez relancé les hostilités avec la direction actuelle. Comment expliquez-vous que vous ne soyez pas traduit devant le conseil de discipline ?

L’annonce du bureau national de traduire quatre des dix signataires de cette déclaration renseigne sur l’état de panique qui a gagné la direction du RND. En choisissant quatre sur les dix signataires, ils voulaient peut-être affaiblir le groupe, provoquer des divisions ou tout simplement pousser les autres à se retirer. Mais rien de tout cela ne s’est produit. Nous ne reconnaissons pas les instances issues d’un congrès entaché d’irrégularités où la pratique démocratique n’a pas existé, où le mode de désignation a remplacé le mode électif et où les congressistes ont été désignés par les organisateurs de ce congrès. Nous avions dénoncé toutes ces irrégularités avant la tenue du congrès extraordinaire et nous avions appelé à son report afin de réunir les conditions nécessaires à sa réussite. Mais les organisateurs avaient préféré ignorer notre requête et le tenir sans congressistes issus de la base et sans de nombreux cadres compétents et expérimentés. Le pire est que nous avions assisté à la transformation de ce congrès extraordinaire en un congrès ordinaire. Du jamais vu dans les annales politiques.

Pour vous donc, le RND est un parti sans compétences…

Vous pouvez le constater tous les jours. Le RND a perdu sa sève. Il n’a plus de quoi gouverner. Ecoutez ce qu’il produit comme discours et ce qu’il véhicule comme messages. Prenons l’exemple des binationaux, descendus en flammes par le secrétaire général Ahmed Ouyahia. Ces binationaux sont aussi des Algériens. Ils sont 7 à 8 millions dans le monde et ils demeurent dans la majorité attachés à leur pays. Pourquoi donc les diaboliser ? Il s’agit d’une position qui n’honore pas ses auteurs et, surtout, d’une position qui ne reflète pas l’opinion majoritaire au sein du RND qui est un parti ouvert et qui œuvre plutôt pour rassembler et non pas pour diviser le peuple. Ahmed Ouyahia a donc exprimé sa propre opinion et celle de la minorité qui prend aujourd’hui en otage le RND. Il s’agit d’une décision prise dans un cercle restreint mais qui engage l’ensemble des militants du parti qui n’ont pas été consultés. C’est une décision qui n’est pas le résultat d’un débat au sein des instances du parti. D’ailleurs, il n’y a plus de débat, ni de vie politique au sein du RND, géré comme une simple administration. Voilà pourquoi nous agissons pour le changement de la direction actuelle.

Entretien réalisé par Hani Abdi

Comment (22)

    No Boutef
    23 novembre 2016 - 23 h 53 min

    Il n’y a plus de viie
    Il n’y a plus de viie politique en ALGERIE pas seulement au Rnd




    0



    0
    Oumerit
    19 novembre 2016 - 19 h 20 min

    C’est comme si un jour le rnd
    C’est comme si un jour le rnd a fait de la politique c’est un apareil fabrique pour ettoufer toute oppostion reel comme son allie en realite c’est un seul parti la difference c’est l’alphabet




    0



    0
    Alilapointe59
    19 novembre 2016 - 17 h 42 min

    Vous pouvez vous acharner sur
    Vous pouvez vous acharner sur ouyahia, C le futur président inchalla… C’est un grand diplomate ce monsieur.




    0



    0
    amal
    19 novembre 2016 - 13 h 10 min

    S’ils avaent été dans un
    S’ils avaent été dans un ascensseur, c’est certain qu’ils l’auraient rempli, mais comparés à l’écrasante majorité qui a voté il ya à peine quelques mois pour ahmed ouyahia, il n’ya pas d’autre terme plus juste que le terme groupuscule pour les qualifer..




    0



    0
    Bouneffa
    19 novembre 2016 - 5 h 40 min

    Nous comprenons rien sur ses
    Nous comprenons rien sur ses partis politiques,
    À chaque tournant il y a des frondeurs.
    Celà prouve que les partis du pouvoir sont gérés
    Par des bandes d’intérêts(organisations d’hommes d’affaires).
    .




    0



    0
      Anonymous
      19 novembre 2016 - 8 h 07 min

      LA SEUL CHOSE QUE CELA VEUX
      LA SEUL CHOSE QUE CELA VEUX DIRE EST QUE CES GENS N’ONT AUCUN RESPECT POUR LE PEUPLE , il n’y a que leurs personnes qui compte …..si il sont si sure d’eux qu’ils créent un parti pour siphonner la base du rnd . mais non cela est du vent pas de dignité ni courage il faut que ces gens disparaissent du paysage politique que les jeunes s’ investissent plus en politique et dans les partis pour prendre le pouvoir il n’y a pas de mystère




      0



      0
    med
    19 novembre 2016 - 1 h 28 min

    Tout opposant veut remettre e
    Tout opposant veut remettre e les choses sur rails.la reaction de ouyahiya avec les dissidents est naturelle.leur reaction est humaine et nius dans tout ca.nous on a raté lindependance la bonne ecole le developement.pour un premier ministre multimilliardaire ki napportent riena part soutenir
    fakhamatouhou.ki un jour nous dit ana fi bahnouha epuis annonce kon est a labri pendant trois ans pour enfin declarer azagat aalikom.une chose est sur les voleurs les rapaces les menteurs kes opportunistes sont a labri.grace a largent des futures generations .le peuple a eu des logements eparses piur la clochardisation.et lavenirest sombre.si avec mille milliards on voit le resultat ke fera t on sans argent.




    0



    0
    ait said
    18 novembre 2016 - 20 h 56 min

    POURQUOI R N D ET UN PARTIE
    POURQUOI R N D ET UN PARTIE POLITIQUE ?
    L IMPORTE QUOI D’ailleurs aucun partie ni digne dans ce blad




    0



    0
    pegasse
    18 novembre 2016 - 20 h 35 min

    Il en est ou le procés
    Il en est ou le procés BOUDIAF?,1992-2016,24 ANS d’infamie,ils en sont ou les dossiers MELLOUK?,vous êtes tous complice ycompris l’opposition,chez les gens normaux ça s’appelle de la haute trahison




    0



    0
      Anonymous
      19 novembre 2016 - 20 h 55 min

      Quel dossier Mellouk qui me
      Quel dossier Mellouk qui me dit que ce type lui même n’est pas un faux ! (…)
      Wa c’est cette guerre qu’il faut mettre sur table et la débattre en toute liberté et sans exclusion aucune avec les acteurs de cette guerre les combattants du FLN les harkis les victimes civiles des deux côtés ainsi que les français qui avaient pris part. Pour l’instant ce sont les mêmes qui vocifèrent matin et soir !
      Si on est incapable de provoquer un vrai débat et libre alors mettons là de côté oublions la et stopper net les parasites de la nation qui l'(instrumentalisent pour faire du pays une vache à lait.




      0



      0
    Erdt
    18 novembre 2016 - 20 h 18 min

    Toujours la même chanson des
    Toujours la même chanson des redresseurs,ils ne parlent pas de programme politique mais seulement de personnes! D’ailleurs ont ils un programme politique?des principes?? Ruen,y’a que les postes qui les intéressent , député ou sénateur!! Où étiez vous si yahi quand bouteflika a dégommé ouyahia et intronisé bensalah???? C exactement de la même manière que bensalah a été désigné comme sg?!! Dites nous quelle est la doctrine,le choix politique du RND?? Vous n’en avez pas,vous avez un problème de personnes c tout. A part le ffs,le rcd,le pt ,jil djadid,mds et msp et certains partis islamistes ,tous les qutres n’ont pas de ligne politique,g oublié le parti de benflis. FLN,RND,taj,Mpa et autres lilliputiens sont au service du président qui désigne ses chefs.




    0



    0
    Khaled
    18 novembre 2016 - 19 h 49 min

    Quand on nait avec des
    Quand on nait avec des moustaches, on ne vit pas longtemps …




    0



    0
    Anonymous
    18 novembre 2016 - 19 h 04 min

    Le plus grand parti qui peu
    Le plus grand parti qui peu faire face a ce système c le peuple




    0



    0
    benchikh
    18 novembre 2016 - 18 h 51 min

    Les conséquences qui ont crée
    Les conséquences qui ont crée le RND il ne sont plus là.Mais le RND a bien profité de ce mal entendu entre l’état et les Islamistes .




    0



    0
    elmanefi
    18 novembre 2016 - 18 h 30 min

    Toujours les mêmes têtes qui
    Toujours les mêmes têtes qui ont conduit le pays å la ruine !

    Il faut rien attendre d'(eux) ! ,




    0



    0
    New kid
    18 novembre 2016 - 18 h 12 min

    Mr Yahi veut filouter le
    Mr Yahi veut filouter le peuple algérien.
    Le RND n’a jamais eu de programme que de soutenir le défaillant FLN et servir la présidence du système unique du clan.
    Ce monsieur parle de la sève du parti qui n’est autre que la gangrène qui a envahi toutes les sphères de la vie en Algérie.
    On doit se demander pourquoi le conseil d’état se mêle d’une affaire qui devrait revenir à la justice et à la cour suprême au dernier ressort ! Mais voyons ; les deux sont au service du clan !
    Si votre combat est politique, formez un nouveau parti et renier un cinquième mandat si vous êtes des hommes et des femmes et non des brebis galeuses et pleureuses.
    Il n’y a rien de sincère dans votre démarche, n’oubliez surtout pas que vous êtes des frondeurs du FLN pour commencer et pour continuer vous êtes des frondeurs de ce parti né avec des moustaches. Parti sans programme, vous ne faites que lever les deux mains et comme des pantins obéir et ratifier sans percevoir en touchant gros !
    Que vous ayez des ministres ou autres qui vous poussent, vos dessins machiavéliques ne sont pas jugés d’un bon œil par le peuple qui s’en fiche éperdument de vos tiraillements internes.
    Mr Yahi vous avez tous les droits d’attaquer la nouvelle constitution, laquelle vous avez voté d’ailleurs. Mais ne prenez pas la diaspora algérienne sous votre aile car celle-ci sait qui vous êtes et vos plans diabolique avec votre S.G.




    0



    0
    UMERI
    18 novembre 2016 - 18 h 00 min

    Se sont des militants, qui se
    Se sont des militants, qui se taisent pendant qu’on dépèce ce qui reste des droits des travailleurs, mais qui se manifestent a l’approche des élections. Dans notre pays, a défaut d’inventer ce qui est utile a la société, on a inventé les termes de »redresseurs, frondeurs, opposants » Dans d’autres pays, lorsqu’un congrès est validé, soit on accepte le fait accompli, soit, si l’on se sent fort et qu’on dispose d’une bonne assise populaire, on crée une autre formation politiques, comme celles qui grouillent dans le pays et qui sont financé par le pouvoir.




    0



    0
    Le Passager
    18 novembre 2016 - 17 h 28 min

    En algérie chaque parti est
    En algérie chaque parti est un engrenage du système pourri qui est au pouvoir. Il gratifie et réprime les larbins à son service selon ses besoins.
    Vous êtes tous issus de l’école du fln post 1962, arrivistes et opportunistes ni plus ni moins.
    Les Hommes et Femmes consciencieux et honnêtes savent que leur intégrité et patriotisme ne leur permettent pas de s’acoquiner avec un pouvoir loin du peuple et des intérêts nationaux.
    Quand au cruel affront fait aux binationaux, il ne souillera surement pas leur amour pour leur patrie. Le rnd et ahmed ouyahia assumeront.




    0



    0
    Anonymous
    18 novembre 2016 - 17 h 15 min

    QUE PROPOSEZ VOUS VOUS ? LA
    QUE PROPOSEZ VOUS VOUS ? LA DESTRUCTION DU PAYS ET LA RINGARDISATION DE LA POPULATION VOUS TRAVAILLEZ POUR QUI C’EST CETTE QUESTION A LAQUELLE IL FAUT RÉPONDRE ;;;LES COURAGEUX TÉMÉRAIRE NE COURT PAS LES RUES AUJOURD’HUI QUAND UN CERTAIN MONSIEUR QUI AUJOURD’HUI OCCUPE LE POSTE DE CHEF DES ARMÉES DISPARAÎTRA VOUS DISPARAÎTRAI AVEC LUI PAUVRE DE VOUS VOUS PENSEZ A VOTRE PORTE FEUIL ET NON AUX ALGÉRIENS




    0



    0
    Yeoman
    18 novembre 2016 - 16 h 42 min

    Je me trompe peut-être mais,
    Je me trompe peut-être mais, sans aller jusqu’à dire qu’il ferait un bon chef d’état, j’ai remarqué que s’agissant des intérêts suprêmes du pays, Ouyahia, contrairement aux girouettes arabo-nationalisto-pro-khalidjiennes, ne fait jamais de concession. J’apprécie tout particulièrement son attitude envers le vaste foutoir nommé maroc. De plus, il ne cherche pas à se faire des amis.




    0



    0
    el hadj
    18 novembre 2016 - 16 h 37 min

    l année 2017 est l occasion
    l année 2017 est l occasion propice pour les citoyens épris de justice de faire le véritable tri pour sanctionner tous ceux qui se sont érigés en tuteurs et les ont considères comme comme des kleenex jetables après chaque vote et dont le résultat de leur gestion ont conduit a la faillite du pays.le changement a l instar de ce qui est observe a travers le monde s impose pour tenter avant qu il ne soit trop tard au redressement de la situation qui ne cesse de s aggraver dans tous les domaines.absence d un president jouissant de toutes ses aptitudes physiques;mettre un terme a l état obsolète des institutions et en particulier la justice;l assainissement des comptes de l état par la mise en action de la cour des comptes;de commissions parlementaires;une véritable assemblée nationale représentative pour contrôler et sanctionner les actions de l exécutif;la suppression de cette deuxième chambre qu est le sénat ,,garderie pour adultes largement rémunérés,,; dont le budget qui lui est alloue servirait a l investissement pour la réalisation de CHU;d Equipements collectifs;le renouvellement générationnel s impose après plus d un demi siècle de légitimité révolutionnaire;la parole devra revenir de plein droit au peuple pour le choix libre et transparent de ses véritables représentants que chaque citoyen sorte de sa léthargie pour faire valoir sa maturité politique sa citoyenneté républicaine pour que notre pays devienne réellement une republique démocratique tout simplement ou toute la société civile puisse agir dans un cadre organise a travers tous les moyens de communication même publics des lors qu ils au service du peuple et non d un régime




    0



    0
    festi2016
    18 novembre 2016 - 16 h 31 min

    ca commence bien les pubs
    ca commence bien les pubs avant les éléctions !!!!
    Mustapha Yahia !! gardé vos faux scénario politique loin du peuple !!
    le RND na rien fais pour le peuple…des milliards dépensé du trésor public pour un partie politique !!
    wallah ma3labalkoum becha3b ki nta ki ouyahia !!
    l’ancien faux scénario politique bouteflika et ouyahia et déja passé !!
    dit nous simplement monsieur mustapha…..si il t’ont déja donné la date de la fin du scénarion berk !!
    récupérer le parti !! un ancien nombre fondateur qui agi en dehors du partie…la blague belge du RND avant les éléctions !!!! wallah ntouma ghir 9bah bezzaf maye9derelkoum ghir rabi




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.