Décès tragique de l’haltérophile international algérien Housseyn Fardjallah

La dernière participation de Fardjallah aux championnats d’Afrique. D. R.

L’haltérophile international algérien Housseyn Fardjallah, âgé de 23 ans, a trouvé la mort dans un accident de circulation, survenu dimanche tôt le matin, dans la commune de Yellel (Relizane), a-t-on appris auprès de la Fédération algérienne d’haltérophilie (FAH).

L’accident s’est produit sur l’autoroute Est-Ouest, au lieu-dit douar Gouasmiya, sur le territoire de la commune de Yellel. Une collision entre deux véhicules et un camion a causé la mort de Fardjallah et un blessé.

Classé athlète d’élite par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), le défunt était attendu dimanche à Alger pour entamer un stage, avant de s’envoler pour Antalya (Turquie) pour prendre part, du 25 novembre au 5 décembre, à un regroupement pour des athlètes algériens d’élite de plusieurs disciplines.

Champion d’Afrique et arabe à plusieurs reprises, le regretté a également en sa possession une médaille de bronze remportée lors du championnat du monde disputé en 2013 à Lima (Pérou).

«C’était un de nos jeunes talents qui sont les dignes successeurs des anciens ténors de l’haltérophilie en Algérie», a témoigné le secrétaire général de la fédération, Youcef Chekri.

Housseyn Fardjallah était issu de l’école de Bensror (wilaya de M’sila) où il a appris les rudiments de la discipline, avant de passer en seniors, la catégorie dans laquelle il préparait d’importantes échéances dont les championnats d’Afrique et les championnats du monde.

«Il avait rendez-vous aujourd’hui (dimanche), avec ses coéquipiers Aymen Touaïri et Fenni Réda et l’entraîneur d’élite d’haltérophilie, le Polonais Gos Waldimear, pour entamer une préparation de quelques jours qui devait prendre fin en Turquie mais le destin en a décidé autrement», a dit Chekri.

Une délégation de la FAH va se rendre, lundi matin, au domicile du défunt.

R. S.

Comment (2)

    mohamed
    22 novembre 2016 - 11 h 08 min

    pourquoi avez vous enlever de
    pourquoi avez vous enlever de la premiere page ce garçon qui vient de perdre la vie,ce n’est par respect a ce garçon qu’il a tellement représenter l’algerie dans des grandes manifestations.vous devrez le laisser pour que les gens lui rendre hommage il mérite mieux que ça.merci ap




    0



    0
    mohamed
    21 novembre 2016 - 18 h 08 min

    allah yarhmou meskine,les
    allah yarhmou meskine,les voitures en algérie , sont devenu des véritables cercueils roulant . il faudrait des mesures draconiennes mais hélas!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.