Création d’un centre des opérations maritimes conjoint entre l’Algérie et la Tunisie

L'exercice comprend l'exécution de manœuvres tactiques en mer. D. R.

«Dans le cadre de la concrétisation du programme de coopération militaire algéro-tunisienne au titre de l’année 2016, l’Armée nationale populaire (ANP), représentée par les Forces navales, participe du 22 au 28 novembre à l’exercice naval ‘‘Morjane 2016’’ au niveau du port de Bizerte en Tunisie», a indiqué un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). La même source précise que «les Forces navales algériennes participeront à cet exercice avec des éléments des fusiliers marins, la corvette lance-missiles El-Kirch numéro de bord 353, ainsi qu’un avion de surveillance maritime, et sera exécuté en coordination avec le Centre national des opérations de surveillance et de sauvetage (Cnaos)/Alger».

Le MDN fait savoir que dans le cadre de cet exercice, et pour la première fois, un centre des opérations maritimes conjoint (CMOC) sera installé, composé d’officiers des deux pays, pour la direction conjointe de l’exercice. Ce centre, explique le communiqué du MDN, a pour objectif «le renforcement des aptitudes des deux pays à opérer conjointement et à répondre, le cas échéant, à une situation d’urgence induite par la présence d’une menace ou d’un risque susceptible de porter atteinte à la sécurité maritime dans la zone frontalière entre les deux pays».

L’exercice comprend l’exécution de manœuvres tactiques en mer, des opérations d’interdiction maritime (MIO) ainsi que des exercices de recherche et de sauvetage (SAR). L’exécution de ce genre d’exercices va permettre de «consolider et de développer la coopération opérationnelle entre les deux pays dans les domaines de la surveillance et de la sécurité maritime, de contrôle des frontières maritimes, de la lutte contre le terrorisme et les actes illicites en mer», rapporte le communiqué du MDN.

Houneïda. A.

Comment (8)

    séhab
    24 novembre 2016 - 14 h 52 min

    attention ne bradée pas notre
    attention ne bradée pas notre nation et notre indépendance chèrement acquise
    avec le sang de nos chouhadas

    regardées plutôt ce ci ça nous rafraichis la mémoire pour ne pas oublier (HNA MANCINACH)

    http://www.jeuneafrique.com/323559/societe/guerre-dalgerie-images-pop-art-ne-oublier/




    0



    0
    DJAMEL
    24 novembre 2016 - 10 h 45 min

    IL FAUT FAIRE TRES ATTENTION
    IL FAUT FAIRE TRES ATTENTION AVEC LES TUNISIENS ILS TOUJOURS AVEC CE QUI OFFRENT LE PLUS … MAINTENENT QUE L ALGERIE N EST PLUS LA VACHE LAITIERE ILS VONT CERTAINEMENT NOUS TOURNER LE DOS … ET CE VOIT AVEC LES AMERICAOINS …




    0



    0
    Bouzorane
    23 novembre 2016 - 22 h 28 min

    «  » la corvette lance-missiles
    «  » la corvette lance-missiles El-Kirch » »….sachant que le petit du kirch s’appelle « koreich »!




    0



    0
    rayes el bahriya
    23 novembre 2016 - 21 h 05 min

    le pire scenario qui puisse
    le pire scenario qui puisse arriver à notre armée de mer.

    grand tozzz




    0



    0
    Rascasse
    23 novembre 2016 - 16 h 37 min

    Les tunisiens ( gouvernants
    Les tunisiens ( gouvernants et gouvernés) sont aussi dangereux que le Makhzen, au risque de soulever un tollé sur ce forum seul un Maghreb des peuples démocratique libre juste avec des mécanismes bien codifiés pour tous nous évitera de disparaître en tant que nation Algérie, dans le cas contraire nous continuerons de subir les alibis des dictatures et les fourberies des malveillants voisins.
    N.b : j’anticipe sur les accusations de mokoko par mes compatriotes de deuxième et troisième génération qui vouent une haine viscérale aux marocains et tunisiens qui doivent comprendre qu’il existe tout de même des gens honnêtes et sincères et que la réalité du terrain échappe à ces mêmes compatriotes assis bien au chaud derrière leur claviers




    0



    0
    elhadj
    23 novembre 2016 - 15 h 50 min

    la coopération entre ces 2
    la coopération entre ces 2 pays s impose mais la vigilance sera de rigueur en raison d une forte présence d une population non musulmane susceptible de compromettre notre propre sécurité. l invasion d israéliens pour tuer le responsable palestinien a sidi bouzid est édifiant pour tirer les leçons .




    0



    0
    Anonymous
    23 novembre 2016 - 15 h 16 min

    Attention au coup de poignard
    Attention au coup de poignard dans le dos…




    0



    0
    Yacine.DZ
    23 novembre 2016 - 14 h 46 min

    Que faudrait-il aux autorités
    Que faudrait-il aux autorités algériennes pour qu’elles comprennent que les Tunisiens nous bernent ? Et ça ne date pas d’aujourd’hui !!!! Au début de la saison estival ils nous ont imposé une taxe pour quitter leur territoire. Après que l’Algérie ait, très tardivement, annoncé la mesure de réciprocité, ils ont décidé, à la fin de la saison estivale (octobre 2016), la levée de cette mesure. Il y a même pas un mois, le ministère de défense tunisien a démenti l’existence de drones et d’avions militaires étrangers en Tunisie, le Premier ministre tunisien a chanté la même chanson. Cerise sur le gâteau, au moment où on nous annonce le renforcement de la coopération militaire entre l’Algérie et la Tunisie, le Président tunisien annonce (22 novembre 2016) sur la chaine El Hiwar Ettounsi, que dans le cadre d’un accord avec les USA, des drones américains, non armés, sont basés en Tunisie pour surveiller les frontières libyennes




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.