Grine : les nouveaux textes de lois régissant la presse électronique sont «en phase de finalisation»

Le ministre de la Communication, Hamid Grine, a indiqué lundi à Alger que les journalistes seront associés à l’organisation de la presse électronique, assurant que les nouveaux textes de lois devant régir cette presse sont «en phase de finalisation». «Je ne parle pas des sites d’information fantômes dont on ne connaît rien, mais plutôt de la presse électronique respectable dont les journalistes seront associés à son organisation, y compris les sites hébergés à l’étranger», a déclaré le ministre de la Communication en marge d’un cycle de formation organisé au profit des professionnels de la presse à l’Ecole de journalisme de Ben Aknoun (Alger). Il a fait remarquer que l’hébergement d’un site en Algérie «permet au gérant du journal électronique de disposer de son propre siège et de journalistes professionnels». Le ministre a relevé qu’à présent, «si un citoyen décide de poursuivre en justice un journal électronique, il ignore à qui s’adresser». Interrogé, d’autre part, sur le Fonds d’aide aux journalistes, M. Grine a appelé «les 4 600 journalistes recensés à s’organiser pour que ce fonds soit opérationnel», précisant qu’il évoquerait les étapes de la mise en place de ce fonds «au moment opportun». Par ailleurs, le ministre a annoncé l’inauguration de nouveaux sièges régionaux de la Radio algérienne à Sidi Bel Abbès et à Ouargla, rappelant qu’il avait inauguré dimanche le nouveau siège de Radio El Bahia d’Oran. M. Grine, qui a assisté à une communication présentée par Mohamed Miliani, professeur à l’Université d’Oran, sur le thème «Médias et éthique professionnelle», a estimé que le journaliste «doit avoir la conviction de ses principes et l’éthique de sa responsabilité», réitérant ainsi son appel à la mise en place d’une «presse responsable». «Le journaliste n’a pas souvent conscience de la lourde responsabilité qu’il a, car un mot ou une phrase de sa part peut faire mal, d’où la nécessité de vérifier l’information avant sa diffusion», a-t-il constaté. De son côté, M. Miliani a mis l’accent dans sa communication sur l’importance de l’éthique et de la déontologie dans l’exercice de la presse, citant notamment les «errements» de la presse américaine après l’invasion de l’Irak par les Etats-Unis et les événements du 11 septembre 2001.

Commentaires

    Ain El Berda
    28 novembre 2016 - 14 h 21 min

    LA PRESSE ELECTRONIQUE EST
    LA PRESSE ELECTRONIQUE EST LIBRE DE TOUT ET SURTOUT DE TOI ET DE TES SEMBLABLE. COMPRIS YA GRINE. DIS NOUS GRINE ET L HISTOIRE DE L AEROPORT DE FRANSSA TU L AS OUBLIER MAIS CELLE DES JOURNEAYX ELECTRONIQUES TU VEUX LES MUSELER POUR PLAIRE A TES MAITRES..YA HARKI CA C L INTERNET CE QUE TU PEUX FAIRE C UN CODE DE CONDUITE DES JOURNEAUX ELECTRONIQUE ALGERIENS. BON ALGERIEN DANS LE CONTEXTE DE JOURNEAU ELECTRONIQUE C INNAPROPRUER CAR DES LORS ON OARLE INTERNET ..ON SIGN8FIE …GLOBAL COMME GLOBLISATION DE L INFORMATION. MAIS AU FAIT GRINE ES TU A L HEURE OU DOIT ON DIRE QUE TU ES A L AGE DE LA PIERRE..RETOURNONS AU CIDE DES JOURNEAYX ELECTRONIQUE ..CE CODE EST UN GUIDE MAIS PAS UNE OBLIGATION ..UN GUIDE QUE LE JOURNAL PEUT SUIVRE OU JUSTE IGNORER. QUAND A L HEBERGEMENT DE SITE EN ALGERIE..CA C DU KHORTI ET TECHNIQUEMENT PISE PR9BLEME POUR INFIRMER GL9BALEMENT..VA TE FAIRE EDUQUER MR GRINE ET SURTOUT ESSAYE DE LAISSER LES GENS TRAVAILLER COMME ILS VEULENT. LE MOINS DE REGLEMENTATION LE M8EUX C PIUR CETTE I DUSTRIE BOURGEONANTE EN ALGERIE. TON ROLE YA HM… C D AIDER LES GENS A INFORMER MAIS PAS DE LES ARRETER AVEC DES REGLES STUPIDE QUI N ONT PAS DE PLACE EN ALGERIE. MR VOUS ETES LE OROBLEME PAS LA SOLUTION..LAISSER LE MARCHE S AUTO CONSTRUIRE. COMPRIS YA GRINE.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.