Réception en 2018 de la centrale électrique de Bellara

Mustapha Guitouni, PDG de Sonelgaz. D. R.

Le président-directeur général du groupe de distribution d’électricité et de gaz Sonelgaz, Mustapha Guitouni, a annoncé, mardi à Jijel, l’ouverture «courant 2018» de la centrale électrique de Bellara devant alimenter en électricité et en gaz naturel le futur complexe sidérurgique en réalisation sur ce même site. Cette centrale électrique, «indispensable» au fonctionnement du futur complexe sidérurgique de Bellara, sera réceptionnée «dans le courant de l’année 2018» et devra permettre également de «renforcer les besoins nationaux en matière d’énergie», a souligné M. Guitouni à l’issue d’une visite de travail dans cette wilaya.

D’une capacité de près de 1 400 mégawatts (1 398,29 MW), cette centrale électrique, réalisée dans le cadre du projet du complexe sidérurgique algéro-qatari de Bellara, sera d’un impact considérable dans le développement de cette industrie «de première importance sur le tableau de bord de l’économie nationale», a avancé le même responsable, précisant que ses services «opèrent dans un esprit d’anticipation pour une contribution efficace au processus de développement national en cours dans les différents secteurs». Dans ce sens, le PDG de Sonelgaz a donné des instructions «fermes» aux responsables chargés de ce projet à l’effet de «redoubler les efforts pour permettre la réception de cette centrale électrique dans les délais et éviter ainsi tout éventuel imprévu pouvant surgir». Il a indiqué qu’une amenée énergétique de 440 KV était en cours depuis la station d’Oued El Athmania pour permettre au futur complexe de Bellara d’effectuer ses premières phases d’exploitation expérimentale.

Sur le chantier de cette centrale électrique, M. Guitouni a indiqué que les travaux de réalisation «font l’objet d’une attention particulière de la part des responsables centraux qui accordent une importance capitale à ce projet stratégique». Il a détaillé que «dès la semaine prochaine, la cadence du chantier sera revue à la hausse avec l’augmentation du nombre des équipes et la révision des heures de travail». Le tiers de la capacité globale de cette centrale électrique, soit environ 400 mégawatts, sera consommé par le futur complexe sidérurgique de Bellara, a-t-on précisé sur place, rappelant qu’un investissement de 89 milliards de dinars a été alloué pour la réalisation de cette centrale électrique dont le chantier a été lancé fin 2013 sur une surface d’environ 40 hectares.

Qualifiant Sonelgaz de «locomotive» du développement économique, notamment dans les domaines industriel et agricole, M. Guitouni a affirmé que son entreprise «œuvre pleinement et sans cesse pour être à la hauteur des défis lancés par l’Etat algérien». Le même responsable, qui a également inspecté les travaux de réalisation de postes de transformation électrique 400/220 et 220/60 KV d’Oued Yahia en cours de réalisation pour les besoins énergétiques de la zone industrielle de Bellara, a annoncé la réception du premier poste (400/220 KV) en septembre 2017 et le second en février 2018. Ce chantier comprend 4 plateformes, a souligné le même responsable, affirmant qu’il s’agit là d’une première en Algérie, car le plus grand chantier similaire réalisé est composé de 3 plateformes.

Au cours de sa tournée dans la wilaya, le PDG de Sonelgaz a eu à inaugurer l’alimentation en gaz naturel pour plus de 500 familles dans la commune d’Emir-Abdelkader. Il a eu également à donner le coup d’envoi des travaux du programme d’alimentation en gaz naturel pour 200 logements à Haratane, dans la commune de Jijel. La wilaya de Jijel a bénéficié d’un lot important de projets de développement énergétique (centrale électrique, postes de transformation et lignes interconnexion) pour un coût de 146 milliards de dinars, a-t-on rappelé, précisant qu’à l’issue des différents projets de développement inscrits dans ce sens le taux de couverture en électricité atteindra les 100% et 86% en matière d’alimentation en gaz naturel.

R E.

Comment (4)

    Djamel BELAID
    1 décembre 2016 - 6 h 19 min

    -1- Mr Guitoni s’honnererait
    -1- Mr Guitoni s’honnererait de développer le petit solaire privé. Il serait temps que les citoyens puissent installer sur leur terrasse des panneaux solaires pour produire leur électricité et en revendre à la Sonelgaz. C’est une honte de ne pas voir de panneaux solaires sur les toits dans le Sud du pays.
    -2- Il faut rendre disponible ce type de panneaux et leurs accessoires. Il faut former des installateurs et enfin il faut que le prix d’achat de l’électricité par la Sonelgaz soit intéressant pour les ménages.
    -3- Maintenant, c’est également aux particuliers et aux associations de s’équiper en panneaux solaires afin de vulgariser cette solution et à terme créer un effet de masse qui emportera les septiques.




    0



    0
    ANNABI 23
    29 novembre 2016 - 23 h 33 min

    La centrale electrique de
    La centrale electrique de BELLARA JIJEL demmarera en 2018 ,c est vague.
    Elle alimentera en electricité le complexe siderurgique de BELLARA..
    PAR quel miracle alors , le ministre de l indutrie sir BOUCHAREB annonce le debut de production d acier du dit complexe en 2017;
    Les 2 responsables du meme ministere ne sont pas en phase,qui croire…………..




    0



    0
    Delais de Livraison
    29 novembre 2016 - 20 h 52 min

    …… Mustapha Guitouni, a
    …… Mustapha Guitouni, a annoncé l’ouverture «courant 2018» de la centrale électrique de Bellara . Remarquez la prudence de Mustapha Guitouni : « courant 2018 » signifie entre janvier 2018 et décembre 2018 , c’est à dire une année ou douze mois ya bou guelb ! Il a de la marge ce Directeur Général en cas de retard de ….. livraison !




    0



    0
    el wazir
    29 novembre 2016 - 20 h 06 min

    le projet de cette centrale
    le projet de cette centrale de 1400 MW va couter 89 mids de DA alors que mes deux projet aTERGA et DRAOUCH de 12OO mw chacune avaient été attribuées il y plus de huit ans a ALSTOM ensuite (ALSTOM et GE) , pour un montant triple (2’5 milliard de dollars chacune). Quelle logique de prix a été suivi par SONELGAZ dont le PDG n’était autre que l’actuel ministre M BOUTERFA




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.