Le maître du malouf Mohamed-Tahar Fergani tire sa révérence

Feu Cheikh Hadj Mohamed-Tahar Fergani. D. R.

Le maître de la musique malouf, Cheikh Mohamed-Tahar Fergani, s’est éteint ce mercredi dans un hôpital à Paris, à l’âge de 88 ans. Né dans une famille de musiciens, Mohamed-Tahar Fergani a commencé sa carrière dans le genre oriental, du genre charqi en provenance d’Egypte dans une ensemble Toulou’ El-Fadjr (l’aurore), avant d’épouser le style musical du Malouf, propre à Constantine et sous l’instigation de son maître Cheikh Hassouna, mais également de Cheikh Baba Abid. Maître de Malouf qui est le répertoire de la musique arabo-andalouse de l’école de Constantine, Mohamed-Tahar Fergani est l’un des rares chanteurs à interpréter des compositions sur quatre octaves. Ce qui le caractérise, c’est sa voix exceptionnelle. 

En plus du malouf, il interprète le mahjouz, genre populaire constantinois qui dérive du Malouf, zjoul, genre musical constantinois, aussi ancien que le malouf, et le hawzi, genre populaire qui dérive du gharnati de Tlemcen. Toute la famille Fergani est initiée au malouf. Sa sœur Z’hor Fergani (1915–1982) était aussi chanteuse et son fils aîné, Salim Fergani, est un cheikh de malouf reconnu et aussi son petit-fils Mouhamed Adlen Fergani qui chante du malouf aussi et est considéré comme la quatrième génération dans cette musique, après son oncle Salim son grand-père Mohamed-Tahar et son arrière-grand-père Hamou. 

Le défunt Cheikh Hadj Mohamed-Tahar Fergani a des centaines d’enregistrements à son actif et a reçu plusieurs prix internationaux. Il a créé son orchestre et son école à Constantine. Le 18 mai 2008, il a fêté son 80e anniversaire à l’Unesco à Paris. Une de ses chansons parmi les plus connues en Algérie est E’dhalma (l’injuste) du poète Henni Benguennoune.

La disparition de ce grand maître intervient quelques jours à peine après le décès d’une autre sommité de la chanson classique algérienne, Amar Ezzahi, dont la disparition a ému ses centaines de milliers d’admirateurs.

R. C. 

Comment (39)

    anaALGERIEN
    10 décembre 2016 - 20 h 46 min

    Avant tout Allah yarham jami3
    Avant tout Allah yarham jami3 amouat al mouslimine , mais Un grand tapage médiatique a été fait sur la mort du chanteur malouf Md Fergani , par contre la mort d’une sommité en l’occurrence Mohamed El mili Brahimi fils de Moubarek El Mili a été passée à la trappe. ça ne ressemble pas à 2 poids 2 mesures ??




    0



    0
      anonyme
      10 décembre 2016 - 22 h 45 min

      va commenter tes sites
      va commenter tes sites mokokos




      0



      0
    Laetizia
    9 décembre 2016 - 20 h 50 min

    un pilier de la musique
    un pilier de la musique algérienne s’en est allé, un de plus depuis le décès de l’immense Ezzahi, c’est l’hécatombe! Que Dieu Tout Puissant accueille Cheikh Fergani dans sa miséricorde, il a donné tant de bonheur à tant de gens en excellant dans son art ! et que Dieu aide les algériens à protéger et à perpétuer leur patrimoine musical si riche et si convoité !




    0



    0
    Guelma
    9 décembre 2016 - 2 h 00 min

    Allah yarhmek Ya elhaj
    Allah yarhmek Ya elhaj Mohamed Tahar
    Vous m’avez accompagné dans les moments durs vos paroles ont soulagé mes souffrances quand j’avais besoin de réconfort. Mon mari et moi vous écoutons tous les jours et nous continuerons à le faire. Nos sincères condoléances à toute la famille Fergani. Reposez en paix que Dieu vous accueille dans son vaste paradis. Et surtout que la famille Fergani prenne la relève. Je ne me lasserai jamais de « hassdouni deness oumedrit a3ybi…. » yna lillahi oua ylaihi rajioun.




    0



    0
    selecto
    8 décembre 2016 - 22 h 36 min

    Après Amar Ezzahi l’Algérie
    Après Amar Ezzahi l’Algérie perd un autre authentique artiste Algérien, Allah yarhamhoum.




    0



    0
    TOLGA
    8 décembre 2016 - 20 h 46 min

    ALLAH YERAHMEK BI RAHMATI
    ALLAH YERAHMEK BI RAHMATI ALLAH YA L’HADJ ! MERCI POUR TOUT CE QUE VOUS AVEZ FAIT ET APRES AVOIR CONSACRE VOTRE VIE POUR L’ANOBLISSEMENT DE LA MUSIQUE ANDALOUSE ALGERIENNE… INNA LILAH OUA INNA ILAYHI RADJIOÔUNE…!!!




    0



    0
    Anonymous
    8 décembre 2016 - 19 h 46 min

    Constantine perd un grand
    Constantine perd un grand homme du malouf et de grande culture. Il a laissé un immense patrimoine algérien. Ses enfants ainsi que les habitants de Constantine Beldiya en sont les principaux héritiers ainsi que l’algérie tout entière
    Allah yarhmek si Tahar fergani




    0



    0
    hacene
    8 décembre 2016 - 18 h 54 min

    adieu maitre;adieu el malouf
    adieu maitre;adieu el malouf,adieu el bey




    0



    0
    constantine dima
    8 décembre 2016 - 18 h 48 min

    c »etait l’ami de mon defunt
    c »etait l’ami de mon defunt pere Mohand Arezki,j »etais petit et j’assistais aux enregistrements de feu fergani a la RTA de constantine.je garderais ce souvenir toute ma vie,c’etait le bon vieux temps…allah yarhmek el hadj.




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    8 décembre 2016 - 18 h 16 min

    L’Algérie TRADITIONNELLE s’en
    L’Algérie TRADITIONNELLE s’en va, El Anka, Fergani, Hammada, des arbres aux racines immémoriales, en vérité, et tant d’autres, comme Khelifi Ahmed, puisse ce terroir là rester debout contre ce que cette mondialisation détruit. En vérité, j’ai la voix coupée, les mots ne me sont d’aucun secours, je n’ai jamais mis les pieds à Constantine, mais j’en ai connu des êtres EN FRANCE, et j’ai aimé sur un pieds d’égalité Cheikh Ben Badis et Tahar Fergani, devinez pourquoi… El Jazaïr = Beauté !




    0



    0
    aziz des ciloc - skikda
    8 décembre 2016 - 17 h 22 min

    la voix du rossignol s’est
    la voix du rossignol s’est éteinte, mais son oeuvre s’inscrira à jamais au patrimoine de Constantine auquel elle s’assimile. Allah yarhamek ya el hadj, inna lillah oua inna ilaïlhi, radjioune.




    0



    0
    el wazir
    8 décembre 2016 - 16 h 47 min

    Allah yarhmouk ya hadj dans
    Allah yarhmouk ya hadj dans tous les cas tu a laissé derrière toi des générations de petit maîtres (a conctantine, annaba, a skikda, a guelme, a setif et tout l’est algerien) , lesquels en t’imitant dans ton genre propre a toi (le malouf Constantinois ) assurerons la relève et perpétuerons a jamais ton fen et ton malouf, qu’Allah t’acceuil dans son vaste paradi




    0



    0
      anonyme
      8 décembre 2016 - 17 h 36 min

      Il n y a qu un fergani ,tout
      Il n y a qu un fergani ,tout comme un anka,un deriassa,………Seul ahmed aouabdia a apporte son empreinte au malouf comme raymond et fergani! c est tout ce qui reste a ecouter!!




      0



      0
    Sifax
    8 décembre 2016 - 16 h 03 min

    Allah yarham echikh w yarham
    Allah yarham echikh w yarham ga3 elbachariya. Mes condoléances à la famille et aux fans du chikh. Néanmoins, une question me taraude, est ce que nos sommités, tel que vous aimez les qualifier, ont passé le message à d’autres générations ? avaient ils un dauphin a qui ils sentaient le besoin de lui apprendre l’expérience vécue ?
    nos journalistes ne font aucun travail professionnel, ils ne nous informent pas sur la vie de ces artistes en tant que professeurs ou enseignants, Pourquoi nous dire qu’un tel est mort ? à quoi sert leur « travail » ? si ce n’est qu’à avoir une maudite paye parfois destructrice de leur nation. J’ai la rage mais comprenez moi un peu. Je vois les bougies s’éteindre l’une après l’autre : Wahbi il y a quelques années (comme un chien lors de sa maladie), Ezzahi il y a quelques jours, Fergani hier…, avons nous d’autres bougies pour continuer le chemin ???




    0



    0
    Anonymous
    8 décembre 2016 - 16 h 01 min

    Adieu El Hadj! une voix s’est
    Adieu El Hadj! une voix s’est éteinte à tout jamais, c’est l’hiver à Constantine, cette ville qui l’a vu naître se drapera chaque jour sous un halo de tristesse, ses enfants partent l’un derrière l’autre; cheikh Toumi, Bentobal,cheikh Hassouna, Berrachi, cheikh Hamou Fergani ces hommes ont tous donné au malouf ses lettres de noblesse Adieu El Hadj, tu as laissé une voix mélodieuse qui après toi ne ferait que verser des larmes à ceux qui t’aiment nos condoléances à si Salim et à toute la famille. n’oublions un grand monsieur de la musique du malouf si Abdelkader Darsouni, ce monument s’effrite de jour en jour, il vit dans la plus haute des solitudes sous les griffes de la vieillesse. les autorités devraient le prendre en charge. Oh mon Dieu ayez pitié de nous tous, ainsi par ta volonté se termine ce court chemin ,à vous Mon Dieu nous vous louons notre servitude à tout jamais ainsi que notre infime et prétendue grandeur sur terre




    0



    0
    Benali
    8 décembre 2016 - 14 h 36 min

    Allah yarhammou.un autre
    Allah yarhammou.un autre monument nous quitte. Sincères condoléances. À tout,ses fans et à sa famille,il restera toujours dans nos cœurs Adieu …..




    0



    0
    Anonymous
    8 décembre 2016 - 14 h 32 min

    Allah yerahmek ya cheikh
    Allah yerahmek ya cheikh ,condoléances à votre famille.




    0



    0
    Anonymous
    8 décembre 2016 - 14 h 17 min

    J’espère que son répertoire
    J’espère que son répertoire ne va pas dans les oubliettes pour qu’il soit accaparé par les voleurs des chansons Algériennes.
    Sauvegardons les patrimoine laissé par nos grands artistes. Cette musique décente et de classe supérieure .

    Allah YERRAHMOU.




    0



    0
    Kahina
    8 décembre 2016 - 13 h 58 min

    Allah Yerahmou, toutes mes
    Allah Yerahmou, toutes mes condoléances à sa famille et à l’Algérie qui a perdu un artiste de grand calibre.
    ______

    L’Algérie se vide…Les piliers de la chanson Algérienne dans toute sa diversité partent et laissent un vide….Avons nous la relève…




    0



    0
    Ain El Berda
    8 décembre 2016 - 13 h 43 min

    ALLAH AKBAR! QUE ALLAH T
    ALLAH AKBAR! QUE ALLAH T ACEUILLE DANS SON VASTE PARADIS. GUELOU EL 3ARAB GUELOU…YA DHALMA, SENIA WE EL BIR ETC…




    0



    0
    pistolo
    8 décembre 2016 - 11 h 22 min

    allah yerhamou ina li lah wa
    allah yerhamou ina li lah wa ileihi raji3ine




    0



    0
    anonyme
    8 décembre 2016 - 11 h 17 min

    Habitant a sidi mabrouk
    Habitant a sidi mabrouk superieur,depuis 1956 ,ou demeurait el hadj!j ai grandi avec sa voix!Quand on etait enfants vers les annees 1967/68 on allait ,tous enfants nous asseoire sur le trottoire,en face de sa maison pour ecouter ses repetitions!J ai aussi EU le privilege d assister a plusieurs des fetes de mariages qu ils a honorees par sa presence depuis les annees 60 !
    Comme les feus abdelhalim,farid,om kaltoum qui ont laisse un grand vide,el hadj va laisser le sien!Perso ,je n abondonnerai jamais ses cd,cassettes….j ecoute dans le malouf UNIQUEMENT el hadj et je continuerai toujours a l ecouter!

    allah yarhmou




    0



    0
    Anonymous
    8 décembre 2016 - 11 h 08 min

    Allah Yerhamou!!!!!,
    Allah Yerhamou!!!!!, Souhaitons que sa famille acceptera les condoléances de l’autre prodige enfant de Constantine Enrico Macias (Même si ça va contrarier les barbus et les arabo baathistes du FLN)




    0



    0
      5 colonne
      8 décembre 2016 - 11 h 51 min

      Allah lrmou animous du
      Allah lrmou animous du respect pas de politique en parlant du sac a kaka d’enrico un peu de respect pour sa famille




      0



      0
      5colonne
      8 décembre 2016 - 11 h 54 min

      Va jeter ton venin d’ou tu
      Va jeter ton venin d’ou tu viens




      0



      0
    Fakroun
    8 décembre 2016 - 10 h 55 min

    Allah yarahmou, une perte
    Allah yarahmou, une perte pour le Malouf, pour Constantine et l’Algérie. Ainsi l’Algérie perd en l’espace de quelques jours 2 grands maitres de son patrimoine musical: Ezzahi et Fergani. makatib el dania.
    dans cette vidéo ont voit « el chab » Fergani à l’âge de 32 ans.
    https://www.youtube.com/watch?v=pwVcsc-PzMo




    0



    0
      Anonymous
      8 décembre 2016 - 11 h 16 min

      N’oublions pas aussi le
      N’oublions pas aussi le cheikh de la la musique chaabi kabyle KHELLOUI LOUNES




      0



      0
    Quenelle
    8 décembre 2016 - 10 h 38 min

    Il aura poussé le Malouf
    Il aura poussé le Malouf jusqu’à son ultime perfection, Allah yerrahmou !




    0



    0
    Rayes El Bahriya
    8 décembre 2016 - 10 h 27 min

    Allah yarham cheikhna

    Allah yarham cheikhna
    A dieu nous apparten’ons
    À dieu nous retournons
    Un grand maître nous lègue un patrimoine immense.
    O.s.a doit nous faire revivre ces maestro.




    0



    0
    dodge
    8 décembre 2016 - 10 h 03 min

    ce grand virtuose du malouf
    ce grand virtuose du malouf en particulier a envoûte par sa sublime voix les cœurs de très nombreux
    fans et adeptes de la musique. il était un monument dans son genre et plus pour la musique universelle
    cela dit sans aucune complaisance ni chauvinisme ce fut un talent incontesté.
    Moi, qui a écouté et aimé les ray charles , frank sinatra, sami davis, elvis presley, adelwahab; farid,fairouz, warda,
    brel , el anka, deriassa, jarmouni et tant d’autres grands talents, j’ai découvert ce canteur tardivement.
    il a laissé un patrimoine lui et ses enfants incommensurable.
    Allah yarhamek.




    0



    0
    DZ
    8 décembre 2016 - 9 h 52 min

    Eddayem Allah; effectivement
    Eddayem Allah; effectivement notre grand Cheikh a tiré sa révérence après avoir entonné de sa voix incomparable les plus belles mélodies constantinoises (bien de chez nous), et ce durant six décennies. Toutes nos condoléances à sa famille et c’est un peu dommage qu’ils ne l’aient pas rapatrié avant pour qu’il puisse rende son dernier souffle, si puissant fi m’dinet lahwa. Il lègue cependant un répertoire musical extraordinaire, patrimoine de tous les algériens. Adieu l’artiste! Espérons seulement qu’ils organiseront des funérailles à la hauteur.




    0



    0
    Anonymous
    8 décembre 2016 - 9 h 50 min

    Triste nouvelle pour
    Triste nouvelle pour constantine et ses adhérants algériens! allah yarhamou.




    0



    0
    krimo
    8 décembre 2016 - 9 h 38 min

    Il a bercé mon enfance. Mes
    Il a bercé mon enfance. Mes sincères condoléances à sa famille.




    0



    0
    الهوارية..في فرنسا
    8 décembre 2016 - 9 h 35 min

    #Bellah Yahamami,

    #Bellah Yahamami,
    En Hommage à notre Hadj Mohamed-Tahar Fergani, j’ai acheté ce matin des grains et des raisins secs et je vais nourrir les pigeons et les oiseaux.
    Allah Yarhmek el Hadj j’aimais bcp ses chansons quand j’achetais ses cd, ma sœur me le chipait toujours




    0



    0
      yen a marre
      8 décembre 2016 - 19 h 24 min

      Quelle belle initiative! Il
      Quelle belle initiative! Il aurait certainement apprécié.
      Son timbre de voix inégalable va nous manquer ..
      Allah yarahmou..




      0



      0
    Anonymous
    8 décembre 2016 - 9 h 25 min

    C’etait un specialiste dans
    C’etait un specialiste dans son domaine ,il a ete perfectionniste et a recolté le fruit de son engagement.ALLAH YARHMOU.




    0



    0
    Blek ou Blani
    8 décembre 2016 - 9 h 23 min

    Ainsi meurent les poètes par
    Ainsi meurent les poètes par la dame en noir emportés, ils laissent un vide dans mon âme, des larmes et une douleur que seul le temps peut apaiser.
    Adieu! Si Tahar Fergani.




    0



    0
    elhadj
    8 décembre 2016 - 8 h 21 min

    paix a son âme et sincères
    paix a son âme et sincères condoléances a sa famille .ainsi va la vie nul n est éternel dans ce bas monde.




    0



    0
    TheBraiN
    8 décembre 2016 - 8 h 18 min

    Après Amar Ezzahi , un autre
    Après Amar Ezzahi , un autre monument de la culture Algérienne nous quitte !!
    Allah yerahmou !
    إنا للّه و إنّا إليه راجعون




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.