Boutarfa a eu plusieurs réunions avant la conférence de Vienne

Boutarfa a rappelé la nécessité de coopérer et de joindre les efforts. New Press

Le ministre de l’Energie, Noureddine Boutarfa, a eu des séances de travail avec le Secrétaire général de l’Opep ainsi qu’avec ses homologues du sultanat d’Oman et du Venezuela avant la réunion Opep–non-Opep qui s’ouvrira samedi à Vienne, apprend-on auprès du ministère de l’Energie. Ces rencontres ont eu lieu dès l’arrivée de M. Boutarfa vendredi dans la capitale autrichienne qui abrite cette réunion sous l’intitulé «Réunion ministérielle Opep–non-Opep de l’Accord d’Alger». Dans une déclaration faite à la presse, le ministre a rappelé «la nécessité pour les pays Opep et non-Opep de coopérer et de joindre leurs efforts pour stabiliser le marché pétrolier dans l’intérêt des producteurs et des consommateurs». Il s’est dit également «optimiste» de voir la réunion Opep–non-Opep consolider l’accord d’Alger et la proposition algérienne. Le ministre a aussi tenu à mettre en avant les efforts conjoints des pays Opep et non-Opep qui tendent à ajuster leur production en vue de mieux stabiliser le marché, précise la même source. Lors de sa réunion officielle tenue le 30 novembre dernier à Vienne, l’Opep avait décidé, conformément à l’accord d’Alger, de mettre en œuvre un nouvel objectif de production limité à 32,5 millions de barils par jour afin de diminuer le niveau des stocks et de rééquilibrer le marché pétrolier. Outre cet accord qui entrera en vigueur le 1er janvier 2017, la conférence de l’Opep de novembre dernier a également décidé de créer un comité de suivi de haut niveau composé de ministres de l’Energie de l’Algérie, du Koweït et du Venezuela pour suivre la mise en œuvre de cet accord. Par ailleurs, suite aux recommandations du comité technique de haut niveau de l’accord d’Alger, mis en place en septembre dernier, la conférence de l’Opep a aussi convenu d’institutionnaliser un cadre de coopération entre l’Opep et les pays producteurs de pétrole non membres de l’Opep sur une base «régulière et durable» au regard de l’importance de l’adhésion d’autres pays producteurs à l’accord.

R. E. 

Comment (13)

    misanthrope
    11 décembre 2016 - 21 h 55 min

    Moi ce ministre , je l’ai
    Moi ce ministre , je l’ai connu lorsqu’il était PDG de SONELGAZ Une entreprise qu’il a mis au service des copains et des coquins
    Un PDG qui a ruiné le reseau HT malgré l’injection des milliards de $ plus de 15 milliards jettés par la fenêtre.
    Cet homme qui s’est juré de mettre 0 DAdans la production de l’electricité à fini par en mettre plus de 40 milliards! Des centrales CC qui resteront desespéremment à l’arrêt , car inutiles.

    Des vieillards maintenus ds des postes strétégiques pour le protéger de ceux qu’is considére comme ses adversaires ou rivaux.

    Alleluia!!! Triste homme




    0



    0
    Anonymous
    11 décembre 2016 - 18 h 47 min

    Cet homme travaille pour la
    Cet homme travaille pour la famille Dracula.partez et laissez l Algérie pour ses vrais enfants




    0



    0
      DezBarka
      11 décembre 2016 - 19 h 20 min

      anonymous dis qu’il faut
      anonymous dis qu’il faut laissez l Algérie pour ses vrais enfants. Dis moi l artiste, si tu es un vrai enfant de cette algerie , qu’as tu fais? un autre amzi we ourgoud.




      0



      0
        Anonymous
        11 décembre 2016 - 20 h 20 min

        Et toi qu’às tu fais ? à part
        Et toi qu’às tu fais ? à part insulter les gens qui critiquent la mafia au pouvoir




        0



        0
    Ain El Berda
    11 décembre 2016 - 17 h 38 min

    ECOUTEZ LE SUCCES DE CETTE
    ECOUTEZ LE SUCCES DE CETTE REUNION REVIENS A PUTIN..KHAMANI .. ET LE SAOUDI. L ALGERIE N AS PAS ETE MENTIONER UNE FOIS PAR LES MEDIAS. JE SAIS PAS POURQUOI, ALORS QUE DES JOURNALISTES SUR AP NOUS DISENT QUE TOUT LE CREDIT VA A L ALGERIE. ENF8N C PAS GRAVE , LE PLUS GRAVE C QUE SI LES PRIX AUGMENTENT, ILS VONT AUGMENTER POUR UN LAPSE DE TEMPS C TOUT… LA RAISON C QUE L EXPLOITATION DU SHALE GAS AND OIL RECOMMENCE ENCORE AUX USA ET CECI REDUIRA LA DEMANDE SUR LE MARCHE ET CELA SERA LE DERNIER CLOU SUR L INDUSTRIE OETROLIERE DES 3ARAVENS. POUR CELA JE VEUX PAS QUE LE NOM DE MON PAYS SOIT ASSOCIER AVEC CETTE INITIATIVE … JE SAIS QUE LES JOURNALISTE FONT CA POUR AIDER BOUTARFA A CONSOLIDER SON POUVOIR SUR SONATRACH MAIS MOI JE VEUX PAS QUE LE NOM ALGERIE OU ALGERIA SOIT ASSOCIER AVEC CETTE MERDE QUI VA DETRUIRE PAS MAL DE PAYS…SALAM




    0



    0
    hami
    11 décembre 2016 - 14 h 38 min

    Bouterfa se démène comme un
    Bouterfa se démène comme un forcené pour arracher quelques dollars de plus pour la rente.¸¸Cà démonte le grand affolement de nos élites face à l’érosion de la rente.
    Si ces rentiers se sont démenés autant pour asseoir une économie productive,on n’en serait pas là aujourd’hui.
    Et comment sera demain!! j’en ai froid dans le dos.
    La population durant les belles années de vaches grasses a été réduite à l’assistanat ,ne peut rien aujourd’hui qu’à attendre ce que le gouvernement lui donne sans rien savoir de ce qui se passe dans les coulisses de l’opep et autres.Il se soulèvera lorsqu’ìl n’y aura rien chez l’épicier du coin ,le laitier et le boulanger.
    L »Algérien,malheureusement a été réduit à un Zombie dont le seul organe qui fonctionne n’est autre que l’estomac.




    0



    0
      Mohamed l'Algérien
      11 décembre 2016 - 16 h 17 min

      Je partage totalement votre
      Je partage totalement votre avis.




      0



      0
      Anonymous
      11 décembre 2016 - 20 h 22 min

      Enfin un avis sensé perdu
      Enfin un avis sensé perdu parmi le flot d’inepties qu on lit un peu partout sur ce sujet




      0



      0
      Mehdi
      18 décembre 2016 - 12 h 30 min

      Bon allez lis ca (extrait du
      Bon allez lis ca (extrait du communiqué de l’OPEP) et laissez nous tranquilles avec ton poutine en espérant que tu comprennes l’anglais.

      The Conference recorded its deep appreciation to the commitment and valued contribution of the High-level Committee on the implementation of the ‘Algiers Accord’. The Committee’s efforts helped form a consensus among Member Countries on the basis of a proposal put forward by Algeria to implement a new range of targeted production levels.

      The Conference recorded its deep appreciation to the country of Algeria, HE Noureddine Boutarfa and Eng. Mohamed Hamel, Algeria’s Governor for OPEC, for their outstanding contribution to the implementation of the ‘Algiers Accord’.




      0



      0
    Anonymous
    11 décembre 2016 - 5 h 22 min

    Pas de soucis les turbines
    Pas de soucis les turbines seront en marche quand l’Algérie se remet debout avec ses enfants, excuse je voulais dire ses vrais enfants




    0



    0
      Mohamed l'Algérien
      12 décembre 2016 - 2 h 12 min

      Tu ne comprends rien aux
      Tu ne comprends rien aux turbomachines, au vu des inepties que tu débites, alors ne te mêle pas de ce qui ne te regarde pas et de ce que tu ne comprendras jamais.




      0



      0
    Mohamed l'Algérien
    10 décembre 2016 - 23 h 36 min

    Mr Bouterfa, le jour où je
    Mr Bouterfa, le jour où je verrai l’usine de montage de turbines à gaz, construite et en production, en partenariat avec General Electric, le pays tout entier vous sera éternellement reconnaissant. Les turbines à gaz, les alternateurs, les générateurs de vapeur utilisant pour ce faire, alternativement, soit l’énergie solaire, soit le gaz naturel, soit la biomasse, constituent l’avenir de toute l’économie du pays je dis bien toute l’économie du pays. Sans l’énergie, rien n’est envisageable.
    Je demande également, dans l’intérêt général vital de notre pays, aux journaliste d’AP de nous informer SVP, sur l’avancée des travaux de l’usine de montage de turbines à gaz en Algérie, déjà prévue en partenariat avec GE.




    0



    0
      Djamel BELAID
      18 décembre 2016 - 4 h 46 min

      Oui, il est temps qu’une
      Oui, il est temps qu’une telle usine soit construite en Algérie. Vous soulignez la question de leur fonctionnement en utilisant également de la vapeur d’eau produite par énergie solaire. Je pense en effet, qu’il nous faut raisonner l’utilisation du gaz. Ce n’est pas un produit inépuisable.
      Conservons le pour des usages nobles. Et développons des énergies renouvelables. Pour ma part je rêve de voir des panneaux solaires sur les terrasses de nos villes. Le soleil ne doit pas être privatisé par de gros monopoles détenant des centrales solaires. Le citoyen doit devenir producteur de sa propre énergie et en revendre sur le réseau.
      Djamel BELAID. Ingénieur Agronome.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.