Les islamistes préparent leur débâcle

Par Kamel Moulfi – En prévision des prochaines législatives, les islamistes se regroupent pour éviter une débâcle annoncée. L’échec de l’expérience de l’Alliance de l’Algérie verte (AAV) a montré qu’ils sont en pleine déconfiture et qu’ils ne convainquent pas grand monde. Que leur reste-t-il à faire ? S’accrocher au pare-choc pour continuer de suivre le cortège politique. C’est ce qu’ils font, sans pouvoir cacher les profondes divisions qui les déchirent pour le meilleur rôle de figurant dans la course électorale et pour quelques strapontins dans le Parlement.

Une à une, les formations islamistes font connaître leur décision de participer aux élections législatives et donc également aux élections locales. Elles ne veulent pas laisser planer le doute sur leur position. Le Parti de la justice et du développement (PJD) l’a annoncé hier en même temps que son option pour une alliance avec Ennahda. De son côté, le pouvoir, en la personne d’Ouyahia, qui est en même le temps secrétaire général du RND, parti de la majorité présidentielle, ouvre les bras aux dirigeants islamistes conciliants, comme ceux du MSP et d’El-Islah, qui cherchent à tirer leur épingle de ce jeu électoral et s’affirmer comme les chefs de toute la mouvance.

Car il faut savoir qu’ils sont pratiquement tous atteints de la maladie du culte de la personnalité, incurable chez eux. L’exemple parfait en est Abdallah Djaballah. Et surtout, ils veulent ressembler à Erdogan en reproduisant son schéma de prise du pouvoir. La démonstration en est faite par Abderrezak Mokri. Au sein de toute la mouvance islamiste, les cheikhs se disputent le leadership et ne veulent pas être les seconds. Dans ce but, ils organisent périodiquement des réunions du madjlis echoura et certains se paient même des congrès extraordinaires et se font plébisciter comme chefs avec l’appellation moderne de «président du parti».

Sur ce plan, ils sont champions de la manœuvre politique pour éliminer leurs adversaires politiques de la même «koutla». La montée de Mokri à la tête du MSP par l’éviction de Soltani et le dégagement de Menasria en est un exemple éloquent. En fait, ils appliquent jusque dans leur mouvance et dans leur propre formation le principe qui leur est connu de «el harb khidaa» (la guerre est affaire de ruse, voire de trahison).

Le pouvoir le sait. Mais surtout, la population, c’est-à-dire les électeurs, eux aussi, ont fini par découvrir l’hypocrisie des formations politiques islamistes à travers les comportements opportunistes de leurs dirigeants.

K. M.

Comment (11)

    NESS ELGHORBA
    14 décembre 2016 - 17 h 18 min

    quelle debacle walo ….
    quelle debacle walo …. vous avais toute suite oubleir 15 ans de decine noir nos morts les disparus moi j ais ma famille qui sont mort eehh……..le monde entire save que l algerie c est un peyer algeriens musulmant quelle debacle de berkokos… est les algeriens et algeriennes qui veut pas pratique cette jolie religion c est leur droit total poin a la ligne chacun renter dans sons trous …..yameneach walou walou……..




    0



    0
    MAHDI
    12 décembre 2016 - 11 h 51 min

    DE L’ ISLAMISME
    La ruine de l’Islam et des Musulmans, les vrais : ce ne sont pas ceux cités par le verset du SAINT CORAN « len tardha ânka lyahoud ouennassara hatta …. » mais plutôt LEUR INVENTION : L’ISLAMISME ! Ce terrifiant cancer qui mine l’ISLAM. Et pourtant ! Les Algériens, de toutes origines et ethnies, sont MUSULMANS depuis des siècles et pratiquent LE VRAI ISLAM. La meilleure des preuves, n’est-elle pas cette brillante résistance et cette victoire contre le colonialisme et les croisades lancés contre le Peuple de l’Algérie ET SURTOUT CONTRE SA RELIGION durant plus d’un siècle MAIS sans pouvoir ni l’altérer ni le supprimer et encore MOINS, sans pouvoir le convertir à leur religion prêchée par leurs innombrables pères blancs et soeurs blanches ! C’est là aussi la preuve que L’ISLAM des ALGERIENS, est DINN ALLAH EL MOUNTASSAR ! En vérité les Algériens, il faut l’espérer , ont fini par comprendre que le véritable ennemi des peuples musulmans, de leur avenir, de leur développement , de leur maintien dans l’ignorance, la chaâouada, la misère et le sous-développement dans tous ses aspects, c’est l’ISLAMISME, pur produit des croisés ( yahoud oua nassara ), qui – du reste – en TOUTE LOGIQUE, les a suffisamment vaccinés et préservés DE TOUTE RECHUTE, après les méfaits du fis et ses dérivés ( les mokri, menasra et autres charlatants) DE LA DECENNIE NOIRE ( ET ROUGE) ! LORS DES ECHEANCES ELECTORALES DE 2017, LES VOIES DES ALGERIENS SONT HARAM, haram, et HARAM , pour les partis islamistes; CES ENNEMIS DE L’ISLAM et des MUSULMANS ! sALUT 0 ap ET SES FIDELES AMIS .




    0



    0
    lhadi
    11 décembre 2016 - 17 h 31 min

    éthique !!!
    Les « Erostrate algériens » n’ont pas pris conscience que toute action d’inspiration éthique doit être orientée selon une éthique de conviction ou selon une éthique de responsabilité.

    Le partisan de l’éthique de la responsabilité ne se sent pas en état de rejeter sur d’autres les conséquences de sa propre action dans la mesure où il pouvait les anticiper. Il demande que les conséquences soient imputées à son action.

    Le partisan de l’éthique de conviction se sent responsable que d’une chose : empêcher que ne s’éteigne la flamme de la protestation contre l’injustice de l’ordre social. Attiser à nouveau cette flamme est le but de ses actions.

    L’éthique de conviction et l’éthique de responsabilité ne sont pas contraire absolus, mais elles se complètent l’une et l’autre et, c’est ensemble qu’elles constituent l’homme authentique, celui qui peut avoir la vocation pour la politique.

    Au jour d’aujourd’hui, la cause la plus juste par excellence, c’est la solidarité agissante des potentialités authentiquement démocrates afin que l’Algérie puisse avoir une théorie scientifique, lui permettant de débrouiller l’écheveau des événements et d’orienter son action vers le triomphe des objectifs.

    Loin de détourner de l’étude approfondie de chaque situation concrète, pour permettre de mieux saisir celle-ci dans sa complexité et son originalité, attentive en permanence à ce qui apparaît de nouveau et n’a pas encore été étudiée, comme à ce qui a cessé d’être vrai parce que cela ne correspond plus à la réalité d’aujourd’hui, veillant avec soin à corriger les erreurs commises que l’expérience révèle.

    La responsabilité doit reprendre la tête haute dans la marche du progrès et in fine présente dans tous les domaines de la création humaine.

    Le patriotisme intransigeant qui nous anime choisira, sans aucun doute, le chemin du progrès, du bonheur et de la grandeur du pays.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    Erracham
    11 décembre 2016 - 13 h 51 min

    Visons, mais visons bien!
    Nos islamistes prétendent défendre l’Islam et ses valeurs comme si en Algérie, cette religion était en danger. L’Algérie est musulmane depuis des siècles et nos parents pratiquaient l’Islam sans fanatisme, ni mimétisme de rites venus d’ailleurs. Nos islamistes, évidemment à la solde des Frères Musulmans, eux-mêmes admirateurs de la monarchie wahabite sont des nihilistes, tournant le dos aux valeurs sociales modernes. Leur but est clair: soit il soumettent le monde à leurs vues, soit ils le détruisent et advienne que pourra. Ils ont même adopté la devise de Bush, le Darth Vader américain qui clamait « If you are not with us, you are against us ». L’Algérie et les Algériens n’ont jamais été contre l’Islam. Ils sont contre ceux qui l’utilisent à des fins politiques. Leur échec est irrémédiable.




    0



    0
    Anonymous
    11 décembre 2016 - 9 h 51 min

    MR KAMEL MOULFI…J AI L
    MR KAMEL MOULFI…J AI L IMPRESSION QUE TU ES UN …MUSLIM BASHING PERSON..VOUS VOUS ATTAQUER A TOUT CE QUI MUSULMAN … MAIS MONSIEUR L ESPACE POLITIQUE, ECONOMIQUE, FINANCIER ETC..EST ASSEZ LARGE POUR QUE TOUTE FORMATION AIT SA PLACE DANS LA PARFAITE HARMONIE. MONSIEUR DU BASHEUR, C EN ENCOURAGEANT QU ON OBTIENT DES RESULTATS D HARMONIE..MAIS VOUS MONSIEUR, VOUS VOUS ATTAQUER A CE MOKRI EN SA PERSONNE COMME SI TU AS UN PROBLEME PERSONEL AVEC LUI. MONSIEUR SI TU EN A REGLE LE AILLEURS . TU NOUS FATIGUE CAR C TON 2IEME PAPIER QUE TU PUBLIE SUR AP QUI ATTAQUE CE MOKRI. JE SUIS LOINS D ALGER POUR CONNAITRE CE MOKRI, MAIS JE PENSE QUE TU DETESTE CETTE PERSONNE OU BIEN TU DETESTES SON PARTI OU BIEN TU ES NEUTRE ET TU A ECRIT CE PAPIER POUR LE COMPTE D UN GROUPE DE GENS. LEQUEL? JE M EN FICHE MAIS C PAS DU JOURNALISME QUE TU FAIS MAIS BEL ET BIEN DU CHARLATANTISME MR MOULFI. OUI MONSIEUR! DIS MOI MR MOULFI VOUS AVEZ ECRIS CE QUI SUIT …… pouvoir le sait. Mais surtout, la population, c’est-à-dire les électeurs, eux aussi, ont fini par découvrir l’hypocrisie des formations politiques islamistes à travers les comportements opportunistes de leurs dirigeants…. DIS MOI MR MOULFI KAMEL , EST CE QUE TU AS LES PREUVES POUR JUSTIFIER TES PROPOS ? ALORS TOI TU ES UN CHARLATAN AVEC PREUVE SI TU NE LES A PAS.. OH MR MOULFI JE NE SUIS PAS NI ISLAMISTE, NI DREBKISTE, NI COUSSCOUSSISTE NI WELOU..AU FAIT LA BOULITIQUE C PAS MON COUCOUS ET JE N AI JAMAIS VOTER DE MA VIE POUR QUICONQUE ET JE NE LE FERAIS..ET JE SUIS RETRAITER..ALORS N ESSAYE PAS DE LIRE CE QUI N EXISTE PAS ET MEME CE MOKRI JE NE SAIS MEME PAS SON ORIGINE MAIS POSSIBLE IL EST ALGEROI. SALAM




    0



    0
    Erdt
    10 décembre 2016 - 22 h 58 min

    Attention,attention. Ne vous
    Attention,attention. Ne vous trompez pas! C islamistes dont plus unis que jamais,contrairement à nos partis de l’opposition laïque qui n’osent pas assumer cette laïcité!! Le courant islamiste est encore très fort et prépondérant dans la société. Exemple le RHB rahmet rabbi!! Des citoyens font plus confiance à des charlatans qu’à des médecins!! C grave!




    0



    0
    nation algerienne
    10 décembre 2016 - 19 h 31 min

    Dans une republique
    Dans une republique algérienne qui se respecte , ces traitres et ces agents notoires des monarques wahabistes saoudiens , du Qatar et de la Confrérie des frères musulmans égyptiens devaient être en prison et fusillés pour haute trahison et intelligence avec l’ennemi .. mais puisque nous sommes sous la corruption , les wahabistes sont encensés et les vrais enfants de ce pays sont ciblés et calomniés




    0



    0
    Alfa
    10 décembre 2016 - 18 h 32 min

    J’aurais aimé un revoir un
    J’aurais aimé un revoir un Scénario à la Mustafa Kamal ATATURK pour nettoyer EL-BLED de ses résidus humains.




    0



    0
    muhand
    10 décembre 2016 - 12 h 15 min

    La prostitution politique,
    La prostitution politique, voilà dans quoi excellent les islamistes. Pour un strapontin ils sont capable de renier jusqu’à leur religion. Enfin ce n’est pas parjurer que de renier la religion chez ces ânes puisque la seule religion qui est sienne est l’entrisme pour se vautrer dans les alcôves républicaines. Que l’enfer les engloutissent tous.




    0



    0
    Moskosdz
    10 décembre 2016 - 10 h 39 min

    Fini le mensonge,seul l’islam
    Fini le mensonge,seul l’islam nous en sortira,la religion n’est pas une boulangerie ou l’on va chercher gratuitement sa croûte,quand on faim,on ne rempli pas son couffin avec des sourates du coran,mais avec des fruits,des légumes et du pain récoltés au prix d’un dur labeur.




    0



    0
    TheBraiN
    10 décembre 2016 - 10 h 19 min

    Corps …electoral
    Le vote Algérien c’est …trois tiers !!
    Un tiers pour les « nationalistes » (FLN-RND) , un autre tiers pour les islamistes de tous bords et , enfin, le dernier tiers pour tout le reste (laïcs ,gauchistes, berbéristes, partis sanafirs ….)
    Chaque tiers étant , bien entendu, variable selon l’humeur du jour et plus ou moins égal aux 2 autres tiers .
    Les islamistes se cherchent un chef charismatique « unificateur » mais ils n’en trouveront jamais du fait de leurs divisions entre les différentes branches de l’islam politique contemporain (il n y a pas que les tendances wahabites et fréristes) .




    0



    0

Les commentaires sont fermés.