Drames réguliers des migrants subsahariens à Ceuta et Melilla

Les migrants qui ont donné l'assaut en dix points différents de la haute barrière. D. R.

«Près de 400 migrants originaires d’Afrique subsaharienne ont forcé la haute barrière entourant l’enclave espagnole de Ceuta au Maroc, l’assaut le plus important depuis plus de dix ans. Les migrants ont réussi à forcer les portes en au moins deux points de la barrière de six mètres de haut entourant l’enclave, a précisé à l’AFP un porte-parole de la préfecture.»

Aussi impressionnante que les embarcations qui atteignent les côtes occidentales de la Méditerranée, la déferlante de migrants africains qui a submergé les gardes-frontières marocains et la garde civile espagnole pour pénétrer dans l’enclave de Ceuta vient encore de rappeler la cruelle réalité de l’immigration clandestine et ses conséquences sur les relations internationales. On ne dénoncera jamais assez la situation humiliante que subissent nombre de pays de départ et de transit de migrants sommés d’empêcher des milliers d’hommes, enfants, femmes et vieillards de tenter l’aventure vers les pays riches. Parmi ces Etats humiliés figure en bonne place la monarchie marocaine qui doit maîtriser ses propres nationaux en partance et veiller à renforcer la protection des enclaves espagnoles qui coupent son territoire.

Or, régulièrement, on assiste à des débordements, à des scènes de répression barbare que les Espagnols sous-traitent, en comptant sur la brutalité notoire des services de sécurité du Makhzen. Des morts et des blessés écrivent en lettre de sang l’histoire de malheureux Subsahariens qui fuient la misère, les guerres et se font massacrer au nom d’engagements internationaux honteux. Mais aujourd’hui, il semblerait que nos voisins de l’Ouest n’ont pas pu stopper «les migrants qui ont donné l’assaut en dix points différents de la haute barrière, équipés de cisailles et d’objets tranchants», selon la directrice d’El-Faro, un journal espagnol.

Après la pénétration de centaines de migrants dans l’enclave espagnole de Ceuta, il faut s’attendre à de sérieuses réprimandes des responsables espagnols à l’adresse du roi Mohamed VI. A moins que le royaume chérifien n’ose, enfin, une rébellion et revendique plus fermement sa paternité territoriale sur les enclaves de Ceuta et Melilla. Ce qui paraît invraisemblable quand on se souvient de l’épisode du rocher du Persil qui valut, en juillet 2002, une gifle militaire aux forces marocaines en expédition et immédiatement chassées par la marine espagnole.

Akli Tira

Comment (7)

    Moskosdz
    11 décembre 2016 - 21 h 31 min

    Le Malheur dans tout cela,est
    Le Malheur dans tout cela,est qu’il y a aussi des Marocains qui tentent d’émigrer dans leur propre pays et qui se font refouler manu-militari par la police Espagnole de Ceuta et Melilia.




    0



    0
      Anonymous
      12 décembre 2016 - 12 h 27 min

      Ceuta Mellila le Sahara
      Ceuta Mellila le Sahara Occidental étaient sous contrôle espagnole, tandis que ce qu’on appelle Maroc d’aujourd’hui, excepté le Rif et Sidi Ifni 2 territoires aussi sous contrôle espagnole, un Maroc fabriqué par la France avec les territoires qui étaient sous son contrôle. Je ne le répèterai jamais assez CESSEZ D’ATTRIBUER DES TERRITOIRES QUI N’ONT JAMAIS FAIT PARTIE DU MAROC ENTITÉ FABRIQUÉE FABRIQUÉE PAR LA FRANCE, IL NE FAUT PAS ENCOURAGER L’EXPANSIONNISME MAROCAIN DANS LA RÉGION, QUAND ALLEZ VOUS METTRE CETTE RÉALITÉ UNE BONNE FOIS POUR TOUTE, NI LE SAHARA OCCIDENTAL NI CEUTA, NI MELLILA N’APPARTIENNT À L,ENTITÉ ARTIFICIELLE MAROCAINE. ON DIRAIT QUE CERTAINS N’INTÈGRENT PAS ENCORE QUE CEUTA ET MELLILA TOUT COMME LE SAHARA OCCIDENTAL N’ONT JAMAIS FAIT PARTIE DE L’ENTITÉ ARTIFICIELLE MAROCAINE




      0



      0
    Anonymous
    11 décembre 2016 - 20 h 16 min

    le royaume de l’imposture ne
    le royaume de l’imposture ne peut rien revendiquer du tout! les enclaves de mellila et ceuta sont espagnoles depuis toujours!!!! alors que l’algérie était ottomane; le maroc qui n’existait pas était une gigantesque colonie espagnole et rien d’autre; le maroc n’est qu’une invention!!!




    0



    0
    Lyes2993
    11 décembre 2016 - 16 h 23 min

    La presse marocaine était
    La presse marocaine était jusque là occupée a soit disant s inquiéter des pauvres migrants subsahariens sur le sol algérien, histoire de discréditer l élan économique et diplomatique de l Algérie vers Nos autres voisins d Afrique ! Mais elle oublie que son pays le Maroc a plutôt l habitude de massacrer ces pauvres âmes dans un silence assourdissants avec évidemment les louanges de L Espagne et la France et l UE plus globalement ! Là par contre on n entend plus la presse .ma ou les pseudo presse AFP RFI Jeune Afrique Etc … J espère qu un jour les subsahariens auront l occasion de s installer sérieusement en Algerie a la place des 400 000 clandestins marocains envoyés chez nous pour profiter de notre Pays sur qui ils ne perdent pourtant aucune occasion de salir !




    0



    0
      Mouais
      11 décembre 2016 - 17 h 58 min

      Les 400k d imigres y vont
      Les 400k d imigres y vont pour bosser apparement les algeriens n aime pas sa…le travail rends libre disait quelqu’un




      0



      0
        lyes2993
        11 décembre 2016 - 19 h 51 min

        Comme pratiquement tous les
        Comme pratiquement tous les pays dans le Monde, il y a des immigrés ! Ce n’est pas parce que les locaux n’aiment travailler : c’est juste que normalement il y a du boulot pour tous les goûts et les aspirations ! Le problème n’est pas que les marocains viennent travailler mais c’est surtout qu’ils se permettent de cracher derrière eux ou permettent de laisser faire des choses « graves » contre leur pays d’adoption (du moins pour le travail) ! et pour ton info, la citation  » Arbeit Macht Frei » càd le travail rend libre, cela renvoie au nazisme c’était à l’entrée des camps de concentration en Allemagne ! je ne crois pas trop que l’Algérie soit pour vous un camp de concentration et ni pour les algériens !!!




        0



        0
        Thidhet
        11 décembre 2016 - 21 h 48 min

        Venir en Algérie pour bosser?
        Venir en Algérie pour bosser? On croyait que l’économie marocaine était en train de connaître un boom sans précédent? Ou n’est-ce que des mensonges, encore et encore? Jouer au conquérant ou jouer au mendiant, il faut choisir.




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.