Mokri chez Al-Qaradawi au pays d’Erdogan où flotte le drapeau israélien

Mokri et les islamistes ne s’embarrassent pas de contradictions. New Press

Toutes les opportunités sont bonnes pour les islamistes algériens quand elles permettent un voyage en Turquie, surtout s’il s’agit, en plus, de réaffirmer leur allégeance à leur «vénérable cheikh» Al-Qaradawi. C’est justement le motif du séjour ce samedi à Istanbul d’Abderrezak Mokri, président du MSP, qui a retrouvé sur place deux de ses rivaux, Abdelmadjid Menasra, ancien vice-président du MSP, et Slimane Chenine, ancien chargé de la communication du même parti.

On sait que Abdelmadjid Menasra, candidat malheureux à la présidence du MSP au congrès de 2008, avait claqué la porte après son échec et s’en est allé fonder sa propre «haraka», appelée le Front du changement, constituée de transfuges du MSP, et Slimane Chenine en a fait de même et a créé Haraket el binaâ el watani, formée également de transfuges du MSP et dont il a revendiqué ouvertement dès le départ la filiation avec les Frères musulmans.

Chez ces cheikhs, la recherche de la zaâma (leadership) est plus forte que tout et ils préfèrent être chacun à la tête d’un parti que jouer les seconds rôles dans une autre formation islamiste. Mais leur allégeance aux Frères musulmans leur est commune, ce qui explique leur présence ensemble chez Al-Qaradawi à Istanbul, dont ils cautionnent tous trois le discours prononcé à cette occasion, dans lequel il a réitéré son soutien à ceux qu’il appelle «frères», c’est-à-dire les groupes terroristes qui agissent en Syrie, en Irak, en Egypte, au Yémen et en Libye.

Al-Qaradawi, «guide» des Frères musulmans, représente dans chacune de ses démarches la devise qui devrait être portée sur l’étendard de cette confrérie : el harbou khidâa (la guerre est affaire de trahison) et qui justifie à la fois l’hypocrisie et l’opportunisme, en fait l’absence totale d’éthique politique, constatés chez les islamistes en Algérie. Comment comprendre autrement, si on a un minimum de principes, qu’Al-Qaradawi souhaite, en paroles, la victoire des Palestiniens, et que, dans les faits, il choisisse la Turquie pour y fêter son anniversaire et recevoir ses «fidèles» ?

Tout le monde sait que la Turquie d’Erdogan a d’excellentes relations avec Israël. Cela n’empêche pas Mokri de se rendre dans ce pays sur un claquement de doigts d’Erdogan, et de se trouver à l’ombre du drapeau israélien qui flotte dans la capitale turque, alors que le MSP et ses formations rivales prétendent que le seul point qui les unit est le soutien à la «cause palestinienne». Ce qui les unit est plutôt l’allégeance à Al-Qaradawi, devant lequel les divergences qui ont fait éclater le MSP s’estompent.

Il suffit de savoir ce que dit Al-Qaradawi pour connaître la posture de Mokri, à propos des questions du terrorisme, notamment le silence sur les crimes de Daech ou sur les questions de société, comme l’attitude à l’égard des femmes. Al-Qaradawi a écrit que l’homme peut battre sa femme et en donne même le mode d’emploi. Dernièrement, Mokri s’est saisi du dérapage verbal de Mounia Meslem, la ministre de la Solidarité, pour replacer l’idée, bâtie sur des arguments religieux fallacieux, que la femme est un être inférieur et mineure à vie, et qu’elle devrait se contenter de rester à la maison à attendre que son mari apporte ce dont a besoin son foyer.

Oui, l’idéal d’Al-Qaradawi, et pour les islamistes qui le suivent, est que les femmes restent à la maison et s’occupent uniquement des tâches du foyer que leur assignent les hommes et sous leur autorité. On se rappelle comment Mokri et son parti, le MSP, ont bloqué pendant des mois le vote au Conseil de la nation de la loi qui protège les femmes contre les violences de toutes sortes qu’elles subissent au quotidien.

C’est cela le modèle d’Erdogan, l’ami d’Israël et allié du criminel Benyamin Netanyahu, assassin de Palestiniens à Gaza. Et on sait que Mokri est un fervent admirateur et partisan d’Erdogan. Les islamistes ne s’embarrassent pas des contradictions entre leurs paroles et leurs actes. Tout le monde le sait maintenant.

Houari Achouri

Comment (46)

    Djazairi Hour
    12 décembre 2016 - 21 h 56 min

    il faut définitivement
    il faut définitivement comprendre que les islamistes ont étés crées pour installer le chaos dans les pays musulmans au profit des sionistes . Erdogan est le parfait exemple !!
    nos islamistes n echapperont pas a cette grossière manipulation . vive imazighens seul rempart contre la wahabisation de l algerie !!




    0



    0
    Yougharithen
    12 décembre 2016 - 14 h 58 min

    Mokri était le représentant
    Mokri était le représentant en Algérie de Freedom House et Human Right Watch, …( cheval de Troie wahhabo- americano-sionistes ) rien a ajouter tout est dit !




    0



    0
    festi2016
    12 décembre 2016 - 9 h 42 min

    il se moque du peuple ses
    il se moque du peuple ses parties islamiste..
    un partie qui a fais déja une alliance avec le RND , FLN mafihche lamane .khada3
    ce mokri et capable de faire une alliance avec le diable pour le koursi et l’argent
    laissé l’argent du trésor public pour le peuple …..draham lahram lirakoum taklou fihoum
    les juifs et les chrétiens ont des principes mieux que vous ya mokri .
    vous avais de belle femmes dans votre partie…..et pourtant vous connaissais les loi de coran !!!*
    hkayetha draham et femmes 9oulouna….!!!!!!




    0



    0
    ALGERIE
    12 décembre 2016 - 8 h 52 min

    TREVE d’hypocrisie et de faux
    TREVE d’hypocrisie et de faux semblants … l’Algérie , comme nation n’est menacée ni par l’Occident ni par Israël ni par les Zoulous , comme le prétend le bla bla des idiots arabistes et arabisants et la propagande wahabiste saoudienne de ses mercenaires islamistes en Algérie qui feraient mieux d’aller regarder dans la puanteur des relations de leurs émirs et rois de casinos avec l’entité sioniste , les USA et la France de leur chers Hollande et Sarkozi … LA NATION ALGERIENNE comme peuple et comme état -nation n’est menacée que par les wahabistes mercenaires dans leur version salafiste saoudienne et frères musulmans Egyptiens téléguidés par le Qatar et Erdogan .. les algériens ne sont pas des imbéciles pour leur faire avaler les couleuvres et les crocodiles .. les islamistes sont le danger mortel pour notre pays parce qu’ils utilisent trois motifs de propagande dangereux : les finances du Golfe , la religion musulmane et le racisme arabiste qui leur servent à diviser le peuple et à prendre en otage tout gouvernement faible et corrompu … les nationalistes algériens doivent suivre les évènements du Moyen Orient et espérer que la guerre religieuse et stratégique va plonger le Golfe dans la guerre et le Chaos pour qu’ils nous fichent la paix eux et leurs puissances occidentales protectrices … nous espérons une guerre entre la Russie et les USA , entre la Perse et les royaumes arabes , nous espérons la victoire de Bachar el Assad sur les mercenaires wahabistes et leur extermination …nous espérons une victoire des nationalistes les plus extrémistes en Europe pour éradiquer le wahabisme dans les milieux de l’immigration et la fermeture de ce continent aux propagandes saoudiennes .. nous espérons la guerre à outrance entre les sionistes et les wahabistes en Occident et partout dans le monde .. nous espérons que la guerre civile kurde et le terrorisme augmentent en Turquie contre Erdogan , que la guerre du Yemen se poursuive 100 ans contre l’Arabie saoudite .. toutes ces guerres et ces conflits vont nous donner du répit et empêcher  » l’Empire Ommeyade » et ses mercenaires wahabistes de nuire à notre nation .. il ne restera alors que le Roi du Maroc qu’il faudrait faire son affaire , en utilisant la carte berbère contre sa monarchie illégitime et féodale




    0



    0
    TheBraiN
    12 décembre 2016 - 8 h 37 min

    Le Mufti de l’OTAN va-t-il
    Le Mufti de l’OTAN va-t-il leur ordonner de « participer » ????




    0



    0
    omar
    11 décembre 2016 - 20 h 34 min

    Pour l’histoire la Turquie
    Pour l’histoire la Turquie laique fondée par Attaturc a voté contre l’indépendance de l’Algérie à l’ONU.




    0



    0
    Mediane
    11 décembre 2016 - 20 h 02 min

    Quand on sait qu’ Erdowan, le
    Quand on sait qu’ Erdowan, le qatar, l’arabie, el quardaoui et toute la clique sont complices de ceux qui ont mis à sac Bilad el sham.
    Combien de millions de victimes innocentes de ce jihad dévoyé.
    Ces soit disant jihadistes qui se sont éloignés du champs de bataille qu’est le recouvrement de de la terre arabe et islamique de Palestine.
    S’en prendre à d’autres musulmans n’est pas du jihad.
    Ils n’ont jamais tiré un seul tir en direction de l’entité sioniste contrairement au Hezbollah et à la Syrie.
    C’est ça la politique, on se brule souvent les ailes contrairement à la religion qui est promesse de la vie éternelle.




    0



    0
    Retour de Manivelle
    11 décembre 2016 - 19 h 59 min

    Les islamistes, les
    Les islamistes, les nationalistes, les laics de chez nous, n’ont rien à envier les uns aux autres, si les uns vont en Turquie les autres vont en France, en Suisse, au Qatar et aux Etas-Unis, ils tissent tous des liens, cherchent des compromis et ont des collisions et des intérêts.

    Se focaliser maladivement sur les islamistes, révèle une allergie haineuse et un reflexe poussé qui l’emporte sur la crédibilité tant prétendue l’être Algérie patriotique, si la rédaction à le droit de stigmatiser celle ou celui qu’elle vise, elle devrait le faire son distinction d’appartenance idéologique ou par rapport à la position et l’influence.

    S’acharner sur des gens moins influents et épargner ceux mènent la politique de la terre brulée et favorise la dilapidation et le bradage des ressources nationales à coup de transferts illégaux et d’acquisition de biens financiers et immobiliers sur le compte du malheureux peuple, laisse à désirer Algérie patriotique quant a sa substitution médiatique de pseudo sujets qui ne dérangent en rien nos décideurs qui ont fauché les richesses du pays à l’étalage et continue de le faire contre toute impunité.

    Si voler et ruiner est moins grave que d’être islamiste, il faut faire en profiter tout le monde pour que personne ne s’aligne par réaction au côté des islamistes – En fin les islamistes et les autres se querellent pour la conquête du pouvoir qui leur ouvre le paradis des caprices, des basses jouissances et de la richesse, quoi, deux courants de même essence, le discours qui les oppose est le champs magnétique qui fait danser le peuple ignorant .




    0



    0
    Anonymous
    11 décembre 2016 - 19 h 47 min

    elkerdaoui merdogan et mokri?
    elkerdaoui merdogan et mokri? on en apprend de bonnes tous les jours!!!! imaginez un peu ce pantin face à ces deux vieux briscards! ils vont lui montrer le chemin pour mettre l’Algérie sens dessus dessous, ce sont de grands experts en la matière, regardez la Syrie l’Irak et la Libye, des champs de ruines mais bientôt la turquie le sera peut-être? le pkk n’a pas dit son dernier mot et la malédiction des syriens n’attendra pas!




    0



    0
    Khaled
    11 décembre 2016 - 19 h 47 min

    Makri (loué) …
    Makri (loué) …




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.