Le RND appelle à accélérer la révision du système de subventions

Le RND enregistre avec satisfaction le nombre croissant d'investissements. New Press

Le Rassemblement national démocratique (RND) a appelé, vendredi, le gouvernement à accélérer la révision du système national de subventions sociales, à intensifier la lutte contre toute forme de spéculation et de fraude ainsi qu’à une action vigoureuse et permanente de contrôle des prix, de sorte notamment à préserver le pouvoir d’achat des citoyens.

Le RND a réaffirmé, dans la déclaration finale adoptée à l’issue de la deuxième session de son conseil national, «l’attachement du parti à la justice sociale et à la solidarité nationale», invitant le gouvernement à accélérer la révision du système national de subventions sociales pour l’adapter au revenu réel de chaque citoyen. Le parti a appelé à «l’intensification de la lutte contre toute forme de spéculation et de fraude, ainsi qu’à une action vigoureuse et permanente de contrôle des prix, de sorte notamment à préserver le pouvoir d’achat des citoyens», saluant la décision du président de la République chargeant le gouvernement de développer les finances locales.

Il a estimé que cette option devrait être accompagnée d’une plus large décentralisation de la gestion de l’investissement économique dans tous les secteurs, ainsi que d’une réhabilitation véritable du rôle des assemblées locales élues. Le RND s’est félicité de l’accord dégagé par les pays producteurs de pétrole pour la réduction de leur production afin de permettre une remontée du prix du baril, considérant cependant que ce résultat positif ne doit pas réduire les efforts de notre pays pour préserver son indépendance financière et pour se libérer de la dépendance aux hydrocarbures.

Il a appelé à la mise en œuvre de décisions souveraines pour le dépassement des effets de la crise financière actuelle sur le pays, notamment en évitant le recours à l’endettement extérieur et en écartant toute mesure de nature à ralentir l’investissement créateur de richesse et d’emploi. Le conseil national du RND a enregistré avec satisfaction le nombre croissant d’investissements industriels, considérant que cela confirme les capacités du pays à concrétiser un important développement économique diversifié.

Par ailleurs, le conseil a salué l’abnégation et le professionnalisme de l’Armée nationale populaire (ANP) et des services de sécurité qui veillent à faire face aux menaces terroristes en provenance de l’extérieur et aux tentatives criminelles des résidus du terrorisme à l’intérieur. Le conseil s’est félicité également du lancement du processus de mise en place de la Haute Instance indépendante de surveillance des élections, saluant la décision de la quasi-totalité des partis politiques de prendre part aux prochaines législatives. Il considère que le déroulement de ce prochain rendez-vous électoral dans la transparence sera une preuve supplémentaire de l’enracinement de la démocratie pluraliste dans notre pays.

Sur le plan international, le conseil a réitéré son appui aux peuples palestinien et sahraoui, appelant le peuple libyen à dépasser ses divergences pour sauvegarder son unité nationale et l’indépendance de son pays. Le conseil souhaite l’accélération de la cadence de la mise en œuvre de l’accord d’Alger pour instaurer la paix au Nord-Mali pour le peuple malien et la stabilité et la sécurité de tous ses pays voisins.

R. N.

Comment (3)

    TheBraiN
    19 décembre 2016 - 14 h 28 min

    1-Les subventions , qu’elles
    1-Les subventions , qu’elles soient directes ou indirectes , elles existent dans tous les pays du monde , donc dans tous les systèmes politico-économiques en vigueur .
    2-La logique voudrait qu’on subventionne plus la production que la consommation , qu’on arrête de subventionner des produits alimentaires nuisibles pour la santé (sucre et pain) , qu’on subventionne les fermiers au lieu de subventionner l’infect lait en sachets ….
    3-La plus importante subvention réside dans le taux de change farfelu et irréaliste adopté par la BCA qui fait que la JAGUAR de 2 milliards est subventionnée au même titre que son carburant .




    0



    0
    Anonymous
    16 décembre 2016 - 20 h 36 min

    QUI CONTRÔLERA QUI?

    QUI CONTRÔLERA QUI? (…)




    0



    0
      Amar
      17 décembre 2016 - 8 h 35 min

      Bonjour Anonymous,

      Bonjour Anonymous,
      Dans un discours, il faut y mettre quelque chose qui accroche, plus démocratique que moi tu meurs. Il donne quand même une bonne impression avec ce discours, quant à contrôler, ils s’arrangent en famille, entre membre de la mafia et pourquoi ne pas continuer dans la même voie, après tout ça fait 54 ans que ça dure. Ils sont à la tête de 40 millions de tubes digestifs, il est temps de remplacer les importations de quincaillerie et de contrefaçon par des produits de survie, faut leurs trouver des produits de substitutions, de gavage ainsi tout roule comme sur des roulettes.
      Bien à toi.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.