ADE : lancement du paiement électronique des factures d’eau

Plusieurs entreprises ont lancé le paiement électronique de leurs prestations. D. R.

L’Algérienne des eaux (ADE) a lancé jeudi, en partenariat avec la Banque de l’agriculture et du développement rural (Badr), le système de paiement en ligne de ses factures pour les abonnés de 46 wilayas du pays. Le lancement de ce système de règlement électronique des factures d’eau a été officialisé par la signature d’une convention entre le directeur général de l’ADE, Hocine Zaier, et le PDG de la Badr, Boualem Djebbar, en présence du ministre des Ressources en eau, Abdelkader Ouali, et du ministre délégué auprès du ministère des Finances chargé de l’Economie numérique et de la Modernisation des systèmes financiers, Mouatassem Boudiaf.

Selon M. Djebbar, ce système permet désormais à tout porteur d’une carte interbancaire (CIB) de n’importe quelle banque de procéder au paiement à distance de sa facture d’eau à travers le site web de l’ADE grâce au système interbancaire. M. Zaier a assuré, quant à lui, que les clients qui utiliseront les cartes bancaires pour le règlement des factures n’auront pas à payer de frais supplémentaires et ne débourseront donc que le montant de la facture.

A ce propos, M. Ouali a fait savoir que ce nouveau système de paiement concerne plus de 5 millions abonnés, soit plus de 20 millions de ménages, répartis à travers les 44 wilayas couvertes par l’ADE et les deux wilayas d’Alger et de Tipasa auxquelles est rattachée la Société des eaux et d’assainissement d’Alger (Seaal).

Quant aux deux autres filiales de l’ADE, qui sont la Société de l’eau d’Oran (Seor) et la Société de l’eau et de l’assainissement de Constantine (Seac), qui sont les seules à ne pas bénéficier pour l’instant de ce service, elles seront intégrées à ce système de paiement avant la fin janvier 2017.

Pour sa part, M. Boudiaf a fait savoir que ce service, qui concerne les porteurs de CIB, sera généralisé aux clients d’Algérie Poste à la faveur d’une interaction entre les banques et cet organisme postal.

Pour rappel, plusieurs entreprises avaient lancé, en octobre dernier, le paiement électronique de leurs prestations à leur clientèle, dont Algérie Télécom, Mobilis, Air Algérie, Cnas, Djezzy, Ooredoo et Amana Assurances. D’autres d’opérateurs vont mettre en place le même système avant fin mars 2017, tels la SAA, les OPGI et l’AADL.

R. N.

Comment (3)

    AMAR MOKHNACHE
    31 décembre 2016 - 11 h 06 min

    OUI CA PEUT REDUIRE LA
    OUI CA PEUT REDUIRE LA PRESSION SUR LES GUICHETS ET DIMINUER SENSIBLEMENT LA MASSE MONETAIRE EN CIRCULATION MAIS LES PROBLEMES DE L ADE DEMEURERONT INTACTS!
    le plus important probleme actuel est la gestion technique du reseau, sa maitrise et son exploitation! le prix du m3 de l eau est derisoire certes cependant l eau demeure toujours de mauvaise qualite le systeme de comptage est de pietre qualite les compteurs aussi, le forfait est abusif et s eloigne de la realite …les branchement pirates incontrolables …c est dommage ca fait beaucoups de travail et il n y a pas mobilisation des competences ou introduction de procedes innovants pour la maitrise de tous ces chantiers..LE DEVELOPPEMENT PASSE PAR LA MAITRISE DES UTILITES , la gestion des dechets menagers et industriels, des reseaux d assainissements l electricite le gaz …..la voierie ….c est le point faible qui affecte et polue encore
    notre cadre de vie ….

    anonyme
    30 décembre 2016 - 9 h 39 min

    Obliger les gens à payer d
    Obliger les gens à payer d’abord!
    DRAMATIQUE LES FACTURES IMPAYÉES! Il faut être ferme!

    Ribouh
    29 décembre 2016 - 23 h 33 min

    Pourquoi SONELGAZ traîne
    Pourquoi SONELGAZ traîne toujours et continue à frustrer ses quelques 7 millions d’abonnés ?

    La réponse est facile à deviner …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.