Zitouni : «La question de l’histoire et des moudjahidine est une ligne rouge»

Tayeb Zitouni, ministre des Moudjahidine. New Press

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a déclaré, jeudi à Oran, que la question de l’histoire et des moudjahidine est une «ligne rouge» ne tolérant aucune manipulation. Intervenant au Colloque national des grands invalides de la guerre de libération nationale, le ministre a rappelé que la question de l’histoire et des moudjahidine est une «ligne rouge, une des constantes sacrées de l’Etat algérien».

Dans le même ordre d’idée, Tayeb Zitouni a déclaré : «L’Algérie a un passé, une histoire, des chouhada. Elle a mené une révolution qui a fait connaître au monde le sens des révolutions. Celui qui aime l’Algérie doit s’attacher à son histoire, sa révolution, ses moudjahidine et ses martyrs, les respecter et les remémorer.» Il a rappelé que la Constitution, qui s’est inspirée du message du 1er Novembre, insiste sur le respect des moudjahidine, des chouhada, de l’emblème national et de l’hymne national. «La ligne nationale demeurera fondamentale. Un ciment et un chemin d’aujourd’hui et demain», a-t-il ajouté.

Cette rencontre, à laquelle a pris part le président de l’Association des grands invalides de la guerre de libération nationale, Mohamed Bouhafsi, a été marquée par la remise de fauteuils roulants à un nombre de moudjahidine et ayants droit par l’association organisatrice de ce colloque tenu au Centre national d’appareillages orthopédiques pour invalides de la guerre de libération à Oran.

R. N.

Comment (67)

    Malek Mammeri
    31 décembre 2016 - 13 h 19 min

    Ya si Tayeb Zitouni, ministre
    Ya si Tayeb Zitouni, ministre des Moudjahidine, (…) je veux te dire de mon côté que tu devrais être vigilent, d’abord et avant tout, envers ceux qui ont trahi au lendemain de l’indépendance les idéaux du 1er novembre, la Plate forme de la Soummam, la vraie histoire et la vraie identité de notre peuple, de notre pays ???? (…) La faute vient du pouvoir de 1962 au sein duquel tu exerces actuellement, c’est à dire le FLN de 1962 (…). Tous les vrais algériens savent respecter les vrais moudjahiddines, l’histoire de leur pays et leur identité. Ne t’inquiète pas pour çà ya Zitouni. Je te conseille de ne pas menacer le peuple, mais plutôt regarder du côté du pouvoir de 1962 qui a falsifié la vraie histoire de notre pays, la vraie identité algérienne riche de sa diversité culturelle, cultuelle et ethnique. Médite un peu sur çà, en te détachant rien qu’un petit moment des directives que tu reçois d’en haut, et après on peut être solidaire avoir toi pour dénoncer les faux Moudjahiddine ou ceux qui franchissent la …. « ligne rouge » !




    0



    0
    Anonymous
    31 décembre 2016 - 11 h 32 min

    Comme ce M.C.Abbés ex
    Comme ce M.C.Abbés ex ministre des moudjahidines qui s’est installé avec sa famille dans la banlieue Lyonnaise aux frais du sang des martyrs. IL N Y A PAS PLUS HYPOCRITES QUE CEUX QUI SE PRÉTENDENT MOUDJAVIDES (…).




    0



    0
    Anonymous
    31 décembre 2016 - 11 h 25 min

    Quels moudjahidines ? les
    Quels moudjahidines ? les vrais ( en existe il encore ?) ou les faux ( ceux à qui on a fait la circoncision en 1962)




    0



    0
    Anonymous
    31 décembre 2016 - 11 h 11 min

    Pourquoi le ministère des
    Pourquoi le ministère des Moudjahidines, et l’Organisation Nationale des Moudjahidines
    Et la « Famille Révolutionnaire » sont-ils devenus si impopulaires en Algérie ?

    Pourquoi sont ils devenus opportunistes, des charges, et des vers pour les budgets, l’économie, et les finances
    Du pays ?

    Pourquoi ils ne peuvent pas mobiliser le pays et la jeunesse, comme dans le passé, pour sortir le pays
    De sa grave crise multidimensionnelle: politique, économique, financière, et sociale ?

    Pourquoi ont ils attirés tant de méfiance de la part de la majorité des algériens ?

    Pourquoi on se désintéresse des discours, des pensées, des colloques, des fetes, des séminaires
    Sur la Révolution Algérienne ?

    Pourquoi cette désaffection pour nos symboles les plus valeureuses de notre histoire algérienne ?

    Il faut dissocier l’histoire valeureuse de la grande Révolution Algérienne
    Et de certaines personnes opportunistes qui ont choisi
    La voie de l’usage du faux, des mensonges, et de l’enrichissement
    Comme une rente immatérielle et permanente, et d’influence pour l’ascension sociale en Algérie

    C’est très malheureux, et c’est triste qu’on est arrivé à cette situation, en Algérie




    0



    0
    Hammouche Rachid
    31 décembre 2016 - 10 h 46 min

    Whaach ya le bourourou de
    (…) Tous les algériens savent respecter les vrais moudjahiddines, leur histoire et leur pays. De toute façon la grande majorité des moudjahidine sont morts au combat dans les maquis face aux avions, au napalm et aux bombardements de la France coloniale. Il ne reste plus que les faux moudjahid qui s’accroissent paradoxalement de plus en plus alors que l’indépendance remonte à 54 ans en arrière. Les quelques vrais moudjahiddine qui sont encore en vie se comptent sur les doigts d’une main. Donc arrête de parler de Moudjahidine, tu fais dans la propagande malsaine et ridicule. Ce n’est pas toi qui va nous apprendre à respecter les vrais moudjahidine qu’aucun algérien n’insulte. Je peux te citer les Abane, les Boudiaf, les Ben Mehdi, les Si El Haouès, les Amirouche, les Krim, les Ait Ahmed, les Benkhedda, les Mohamed Khider, les Mostefa Lacheraf, les Mostefa Ben Boulaïd, les Didouche Mourad et j’en oublie beaucoup et des meilleurs. (…)




    0



    0
    Lemdigouti
    31 décembre 2016 - 10 h 35 min

    Qu’il nous parle d’abord de
    Qu’il nous parle d’abord de Benyoucef Mellouk, de Nordine Ait-Hamouda qui ont révélé et dénoncé le scandale des faux anciens moudjahidines. Cela a couté et coute très cher au pays du moment qu’on a vu pointer …..les faux enfants des moudjahidines, ces ayant-droits qui ont multipliés les chiffres, descendance nombreuse oblige.
    Ils ont eu le beurre et l’argent du beurre depuis 1962…..licences de taxis, crédits non remboursables, pensions, rappels de pensions. Il est utile quand même de rappeler la déclaration d’un historique, le colonel Amar Benaouda qui avait reproché publiquement à Houari Boumédienne au Club des Pains en 1976 d’avoir fait des moudjahidines des multi-millionnaires en puissance ce qui écartait cette frange de citoyens du pouvoir, en faisant seulement un satellite du système avec réserves de voix et d’appuis divers….un lobby aux ordres en quelque sorte ;




    0



    0
      Anonymous
      31 décembre 2016 - 11 h 42 min

      Les faux ? eux au moins n’ont
      Les faux ? eux au moins n’ont pas du sang sur les mains ! Je parle du sang des patriotes algériens de souche !




      0



      0
    tartarin
    31 décembre 2016 - 8 h 34 min

    Aucune trace de cheveux gris
    Aucune trace de cheveux gris sur la tète d’un ministre d’un gouvernement qui se débat pour le bonheur de son peuple.Il faut le faire! A moins qu’on triche dans tout même dans le superflu .




    0



    0
    Bruno
    31 décembre 2016 - 6 h 10 min

    Vous êtes les assassins des
    Vous êtes les assassins des moudjahidine, vous les avait trahi, vous êtes une bande de salopards sans scrupule, des suceurs de sang, vous etes ceux qui ont mis l Algerie des moujahidines à plat ventre, vous avez vendu l Algerie et humilié son peuple. ….




    0



    0
      Anonymous
      31 décembre 2016 - 8 h 56 min

      Les moudjahidins dont tu
      Les moudjahidins dont tu parles ont quelques choses comme 1300 millards de dollars entre les mains, ils avaient un état laissé avec des villes, une infrastructure et même des mercenaires français ( les pieds rouges) d’extrême gauche qui se sont engagé massivement pour aider le FLN à prendre en main cet état. Les moudjahidins se installé et occupé absolument tous les postes du garde champêtre, directeur d’hôpital même s’il ne sait même pas faire une piqure en passant par directeur d’université ou de Lycée même quand ils sont quasi illétré jusqu’à tous les postes députés, ministres, et président. Qu’ont-il fait de cet argent comme ils n’ont rien construit ? la réponse semble très facile ! Leur clientèle tente aujourd’hui de les dédouaner de cet échec lamentable est destructeur pour le pays en nous vendant les « infiltrés, « les faux moudjahidin » « les harkis » et maintenant la dernière trouvaille est celle qui montre les limites du manège : les « bi-nationaux », les « marocains » et les « tunisiens ».
      C’est le FLN qui a été au pouvoir et seul depuis le 19 mars 1962 à ce jour il porte l’entière responsabilité du fiasco. Feux moudjahidins ? mon œil oui, qui leur a signé !
      Si le FLN était aussi puissant qu’on le prétend juste avant l’indépendance pourquoi ne sort-il pas ses vrais listes de ses vrais collaborateurs ! il en a pas ! le FLN était quasi défait sur le terrain juste avant l’indépendance, la vrai question est : pourquoi la France l’avait quand même choisi comme unique interlocuteur alors qu’il était à terre militairement ? !




      0



      0
    barbarossa
    30 décembre 2016 - 22 h 47 min

    il aurai du organisée son
    il aurai du organisée son colloque des invalides au Val de Grace a paris au lieu de nous prendre pour des idiots !




    0



    0
    Anonym
    30 décembre 2016 - 22 h 39 min

    Nous avons besoin d’une autre
    Nous avons besoin d’une autre vision,d’une autre imagination,d’un ou des hommes qui viennent avec d’autres idées,forts, intelligents, intellectuels, courageux,dire la vérité, prendre des décisions pour le bien de l’Algérie,ce n’est pas seulement el khobz wel halib,nos têtes ont plus faim que nos ventres,on a besoin dés hommes qui nous réveillent,nos enfants sont loin des autres,presque parmis les derniers dans l’éducation,la santé,le sport,la recherche et la discipline au travail,nous ne voulons plus être un peuple con qui pense uniquement à son ventre,nous ne voulons plus voir la corruption,la maarifa,la saleté,la violence,nous ne voulons plus voir des cons et des connasses au parlement,nous ne voulons plus entendre que nos ministres sont tous des super riches et possèdent des biens et font des affaires en Europe avec l’argent du pétrole,on n’aime plus les mensonges, Monsieur le ministre nous ne sommes contre personne,nous croyons qu’il est temps pour vous tous de quitter la table,vous êtes du passé,vous parlez que du passé,nous voulons rêver du futur.




    0



    0
    Anonymous
    30 décembre 2016 - 19 h 22 min

    O.N.M + Ministère des
    O.N.M + Ministère des Moudjahidines :
    On souhaite sincèrement qu’ils participent activement dans
    Le partage de l’austérité qui touche sévèrement le pauvre peuple algérien, et la récession économique
    Qui est au porte de l’économie nationale algérienne (arret de la croissance, et de la production des richesses)
    ( Le Nigeria puissance économique africaine N°2 est en récession économique depuis l’été 2016)
    A la production , et à la création des vraies richesses nationales,
    Où pourquoi pas participer par les avantages, les richesses, et les privilèges qu’ils ont obtenus
    A investir activement,dans les circuits économiques algériens (recyclage des capitaux dans les P.M.E)
    et créer des P.M.E agricoles, agro-alimentaires, et industrielles dynamiques, créatrices de richesses
    Et de biens pour l’économie, et pour l’absorption du chomage des jeunes diplomés universitaires
    Ce chomage est devenu de plus en plus inquiétant pour l’avenir de l’Algérie
    Et faire absorber le chomage
    Malheureusement, par le temps qui court, ces deux organismes sont devenus de vrais créneaux lucratifs,
    Et improductifs
    Et des charges lourdes pour l’économie, les finances du pays
    Et le budget des fonctionnement de l’état, déjà, lourdement déficitaire




    0



    0
    lalaoui
    30 décembre 2016 - 19 h 14 min

    Les moudjahines(les vrais)ont
    Les moudjahines(les vrais)ont tout sacrifié pour que l’Algérie soit indépendante,libre et digne.
    Ils ont mis en danger leur vie et celles des leurs.Ils ont sacrifié leurs biens pour porter haut
    le devoir de libérer leur pays malgré la férocité de l’occupant.
    Moi-même Moudjahid suis fier d’avoir contribué à la lutte.J’étais un jeune étudiant et si j’étais
    resté planqué j’aurais fini mes études et devenu un éminent professeur de médecine.Au lieu
    de cela je vis avec une misérable retraite et une maigre pension.
    Il est vrai qu’un nombre considérable de faux moudjahines s’est infiltré dans nos rangs.Mellouk
    dit vrai et je le soutiens.
    Mais je ne soutiens pas les nostalgiques de Maman La France…ils sont pires que ceux qui nous
    gouvernent.
    Gloire à nos martyrs et mort aux traîtres de tous bords.




    0



    0
    anonyme
    30 décembre 2016 - 19 h 10 min

    Les descendants des harkis,
    Les descendants des harkis, les Algériens de papiers s’attaquent systématiquement à ceux qui défendent les veuves et fils de chouhada même sous des pseudonymes kabyles et anonymes pour se faire pour des authentiques Algériens.

    Ils savent biens que les avantages destinés hypocritement à cette frange sont en réalité destinés à eux.




    0



    0
    souk-ahras
    30 décembre 2016 - 18 h 03 min

    En 1954, le fellaga partait
    En 1954, le fellaga partait au front fi sabil illah sans espoir de retour. En mars 1962, le moujahid partait fleur au fusil fi sabil les avantages qui se profilaient dans un futur très proche. Zitouni veille sur une association budgétivore de type dynastique, compte tenu de la transmission automatique de ses privilèges aux très nombreux ayants droit. Cette association exerce un puissant monopole sur des secteurs diverses et variés (santé, justice, import, licences, agréments,etc…) Sa présence à tous les étages des institutions publiques est avérée et très réactive dès lors qu’on touche à ses prérogatives. Le ministère des anciens moujahids est un anachronisme institutionnel, c’est un satellite gravitationnel du pouvoir voyou dont il est un rouage important et pour lequel il a toujours voté à quatre mains levées. Un  »service rendu » en vaut un autre !




    0



    0
      Anonymous
      30 décembre 2016 - 18 h 29 min

      Merci et bravo pour cet
      Merci et bravo pour cet réaction, pourtant sur les autres sujets nous ne sommes pas d’accord !




      0



      0
    Mohamed El Maadi
    30 décembre 2016 - 15 h 50 min

    L’embleme national ! On ne
    L’embleme national ! On ne vous a pas entendu quand le Maroc a brûlé notre drapeau.Hypocrisie quand tu nous tiens.




    0



    0
    mhd bouira
    30 décembre 2016 - 13 h 27 min

    Débarrassé nous des faux
    Débarrassé nous des faux moudjahidine!
    Ce n’est pas normal un budget pareille!
    La carte de moudjahidine m,a été proposé à 10000 dinar a une epoque laquelle tous bonnement j’ai refusé en mémoire des vrais moudjahid!




    0



    0
    anonyme
    30 décembre 2016 - 13 h 18 min

    L’erreur des fils et veuves
    L’erreur des fils et veuves de chahid c’est d’avoir demandé leurs droits au travail et aux logements en constituant des dossiers et en signalant leurs qualités en tant que tels ce qui a permis de les repérer et les ficher c’est comme ça qu’on les repère dans les différentes administrations.
    Curieusement le ministère des anciens (moudjahidine) leur est interdit.




    0



    0
    Anonymous
    30 décembre 2016 - 12 h 28 min

    Continuer Monsieur le
    Continuer Monsieur le Ministre à raconter des salades aux Algériens en pensant que ce sont des imbéciles qui ne savent pas utiliser Google ou Internet ou qu’ils ne regardent jamais YouTube….et plus la connectivité Internet en Algérie sera bonne pire ce sera pour tous les menteurs….Il y a au moins 6 millions d’algériens qui vivent à L’Etranger et qui ont de la Famille dans le pays à qui racontent tout ce qui se passe en Algérie dans leurs pays de résidence.




    0



    0
    Djamel.maraval
    30 décembre 2016 - 11 h 41 min

    Je suis d’accord avec la
    Je suis d’accord avec la ligne rouge, à condition qu’ils partagent avec nous leurs pensions.




    0



    0
    Anonymous
    30 décembre 2016 - 11 h 41 min

    monsieur;le ministre;aux pays
    monsieur;le ministre;aux pays civilisé la reconnaissance et le privilège est rèservée aux moudjahids morts ou combat;car ils ont sacrifié leurs vie pour la nation;y’a pas plus chère que la vie d’une personne;en suite pour les moudjahids qu’avez la chance de survivre; je parle des vrais moudjahids;pas les moudjahids de saidani;pourquoi vous méprisez autant les enfants laisser par ces chahids;pourtant ils demandent rien a personne;juste leurs droit comme le reste des citoyens;trouvez juste que des députés FLN confisquent leurs biens et les biens de leurs parents; le contraire aux fils de harkis protéger par la france;HONTEUX ceux qui nous gouverne




    0



    0
      Anonymous
      30 décembre 2016 - 18 h 48 min

      Je ne pense pas que ça soient
      Je ne pense pas que ça soient les fils de harkis qui touchent le mago tous les mois sans compter les avantages en nature !




      0



      0
        Anonymous
        31 décembre 2016 - 12 h 06 min

        anonymous 19h48; oui tu n’as
        anonymous 19h48; oui tu n’as pas tort; l’arbre qui cache la forèt;sais-tu que les fils de harkis;fils de gaid;fils de collabos détenteurs de carte blanche; sont les privilégies soit de de la france;soit de l’algérie; en france sont français automatiquement sauf s’ils s’opposent mais rarement ont un représentant dans chaque administration prioritaire a l’embauche et d’autres avantages;les harkis reçoivent des primes presque chaque cinq ans plus leurs pension de service rendu a la france;je ne connais pas un harki ou fils de harki se plein de la crise;certainement pas sont né sous la bonne étoile;coté algériens il suffit de voir nos dirigeants et responsables a majorités leurs parents ou arrière parents étaient serviteurs de la france;d’ailleurs les seuls qui avaient le droit d’étudie et devenir des pachas aujourd’hui;les français savaient qu’ils allaient partir alors ils ont opter pour etres remplacer par leurs serviteurs (…).




        0



        0
          Anonymous
          31 décembre 2016 - 14 h 11 min

          Ils ont choisi le système
          Ils ont choisi le système français et ils sont en France pourquoi se plaindrait-ils de la crise algérienne qui ne les concerne pas, ces « fils de harkis » dont parles ! ? Pourquoi se casseraient-ils la tête à vivre une crise qui n’est pas la leur ?
          Les français avaient choisi leur serviteur comme sous traitants du colonialisme : c’est le FLN avec lequel de Gaule a préféré négocier et seul ! et ce après l’avoir défait militairement. Même Messali encore vivant n’a pas été convié, pire il a même été emprisonné, les tenant de la ligne harkie comme Bachagha Boualem ou Ali Azem eux De Gaule les avait totalement neutralisé en désarmant tous les harkis et livré une partie d’entre eux pendant que l’autre minoritaire a été placée dans les camps en France même.
          C’est celle là la vérité. Il faut beaucoup de neurones pour analyser cette situation et ce sans entrer dans les rouages même du FLN avec l’affaire Si Salah, la collaboration de Abbane avec la France et celle de BenBella avec l’Égypte, … c’est celle là guerre d’Algérie : UNE GUERRE CIVILE AVANT TOUT !!




          0



          0
        ALI EL FELLAG
        31 décembre 2016 - 12 h 53 min

        c’est vrais vous les fils de
        c’est vrais vous les fils de harkis de gaids et collabos;vous avez gagner sur tout les tableaux;hier avec l’occupant et aujourd’hui avec leurs complices;mais devant dieu vous restez jusqu’au jugement dernier des traitres;des vendus;des rampants;des cireurs;des lècheurs;des ignobles;des assassins criminels;et votre dernière place sa sera inchallah avec vos maitres




        0



        0
    Anonymous
    30 décembre 2016 - 10 h 40 min

    Pourquoi ce ministre est
    Pourquoi ce ministre est toujours fourré à Oran?
    Ça fait 50 fois qu’il se déplace là bas….Il connaît peu les villages de Khenchela qui ont donné tous leurs hommes durant la guerre d’indépendance?
    Qu’il aille sur place voir le dénuement dans lequel vivent les veuves et leur descendance….




    0



    0
      Chelieth
      30 décembre 2016 - 15 h 47 min

      Dites les villages des Aures
      Dites les villages des Aures (avec grand capital A) pas les villages de Khenchela et je serai avec vous sur toute la ligne surtout en ce qui concerne les veuves (du moins celles qui ne sont pas encore decedees) de nos chouhadas vivant dans un denuement humiliant. Je suis moi meme originaire de l’un de ces villages et je (et mes semblables) m’affilie beaucoup plus avec Arris, la capital symbolique des Aures, qu’avec Khenchela, bien qu’elle soit le chef lieu de wilaya. Quant a ce ministre, je l’ai dit dans une autre reaction, il est temps que son ministere deviennent un simple bureau aux Tagarins avec un budget tres limite. Presque tous les vrais moudhahidines qui ont survecu a la guerre sont decedes. Je ne m’explique pas pourquoi son budget est superieur a celui du ministere de l’enseignement alors que ce dernier au sens propre et malheureusement figure prepare les generations du future.




      0



      0
        Anonymous
        30 décembre 2016 - 16 h 13 min

        J’ai pris khenchela eût égard
        J’ai pris khenchela eût égard au nombre de chouhadas authentiques mais surtout eût égard à l’extrême pauvreté de cette wilaya parmi les plus délaissées du pays et les plus pauvres…Ce qui dans le cas présent constitue non-seulement un paradoxe mais surtout un cas d’école choquant de la gestion de ce dossier…




        0



        0
    omarion
    30 décembre 2016 - 10 h 09 min

    les moudjahidines et leurs
    les moudjahidines et leurs enfants croupissent sous la misère ou sont morts les lâches et les profiteurs sont sortis dès le depart des colons pour s accaparer le pouvoir et les richesses par les armes et le sang pire que les colons
    où sont partis nos richesses des milliards de dollars du pétrole. en arme contre nos voisins et en comissions dans les comptes étrangers.
    les martyrs ne vous le pardonnerons pas de l autre côté




    0



    0
      Anonymous
      30 décembre 2016 - 18 h 46 min

      20 millions heb ! sans
      20 millions heb ! sans compter les avantages en nature les licences, les appartements qu’ils revendent aussitôt, les terrains, les postes de travail qui semblent leur être réservés quelque soit leur formation, …… tu va nous faire pleurer toi !!




      0



      0
    Anonymous
    30 décembre 2016 - 9 h 35 min

    L’entité FLN qui s’est
    L’entité FLN qui s’est accaparé le pouvoir servi par de Gaule sur plateau dans le sillage de la décolonisation générale ( Togo, Gabon, Tunisie, Maroc, Mali, …………des dizaines de pays devenus indépendants et presque la même année) et s’est recroquevillé avec ses griffes sur ce pouvoir qu’il ne lâche plus quitte à réprimer dans le sang toute manifestation, cette entité donc apparaît aujourd’hui comme le pire des colons que cette terre ait connu.
    Les « diables » colons français eux au moins ont construit des villes modernes, percé des routes, tracé et percé des chemins de fer ( pas un seul mètre n’a été rallongé par le régime actuel en terme de voie ferrée), construit des ports et des aéroports, les seuls à fonctionner encore aujourd’hui, construit des hôpitaux dans lesquels se soignent les algériens encore aujourd’hui quand ils ne peuvent pas aller le faire en France comme le fait la nomenklatura FLN, fondé de écoles et des universités qui ont donné des vrais écrivains malgré l’accès encore limité pour les indigènes, construit des tissus industriels comme celui de Rouiba mais aussi d’Elhadjar, construit une flotte de plusieurs bateaux et une école supérieur de la marine marchande à Bou Ismaïl, Même l’académie inter arme de Cherchel destinée à l’origine pour la formation des officiers indigènes c’étaient eux les colons méchants français qui l’avaient construite et ouverte, il ont découvert le pétrole et construit la seule , encore aujourd’hui, usine de raffinage à Arzew. Elaboré un cadasre, fondé trois chaines de de radio très représentative de l’Algérie de l’époque ( Français, berbère et arabe ) et une chaine de télévision, des fondations pour l’université algériennes avec 4 grandes universités qui pouvaient concurrencer celles de la métropole.
    On remarque aussi que ces méchants colons français n’avaient pas vraiment encore de pétrole comme c’est le cas entre les mains des colons d’aujourd’hui.

    Même les horloges des villes, se sont arrêté et pour certaines le restent encore aujourd’hui, et ce depuis 1962 c’est un vrai symbole. Le temps pour le régime n’a d’importance que quand sa survie est en danger.
    depuis 1962 le peuple est berné par des « libérateurs » qui sont transformé en véritables vampires et sucent le sang de la nation et ce depuis plus d’un demi siècle et en plus on ne doit pas arrêter de les applaudir comme des héros. Quels destin ! surtout quand on voit qu’il n y a pas que les jeunes qui veulent quitter le pays mais ceux qui se trouvent à la tête même de cette entité sous traitante du colonialisme et bien sûr quitter le pays pour la … France !




    0



    0
      lalaoui
      30 décembre 2016 - 19 h 16 min

      Nostalgique de cette époque?
      Nostalgique de cette époque?




      0



      0
        Anonymous
        30 décembre 2016 - 19 h 41 min

        La question est : ces propos
        La question est : ces propos sont-ils faux !! ne se soignent-on pas encore aujourd’hui quand on est pas du Sérail dans les seuls hôpitaux laissés par ces méchants colonialistes ? !! ne roulent-on pas à 99 % sur des routes percées et à la pioche par ces méchants colons ? Ne raffine-t-on pas le pétrole dans la seule raffinerie laissée par eux ? Quand on est militaire et élève officier, on fait quoi si on veut réussi une carrière militaire ? il faut passer par l’Académie de Cherchel construite par ces méchants colons ! Quand on a besoin de papiers pour un terrain hérité comment fait-on ? on va au cadastre laissé là par eux les méchants colons.
        Donnez nous des arguments comme quoi le régime en place a fait mieux même avec une rivière de pétrole que lui n’avait pas, on ne demande qu’à être convaincu !




        0



        0
    Anonymous
    30 décembre 2016 - 9 h 30 min

    Ya Si ZITOUNI si vous avez le
    Ya Si ZITOUNI si vous avez le courage de vos opinions et si vous prétendez être un vrai ministre remettez sur le tapis le dossier des faux magistrats longtemps considérés comme des moudjahidines de la 1ère heure. Or vous n’avez pas ce courage et n’êtes pas un vrai ministre. Donc taisez vous.




    0



    0
      MELLO
      30 décembre 2016 - 11 h 55 min

      Depuis 1992, il est celui qui
      Depuis 1992, il est celui qui dénonce sans relâche ceux qui « ont falsifié l’histoire de la Révolution » et qui « souillent l’histoire de nos martyrs ». Celui qui dénonce n’est autre que BENYOUCEF MELLOUK .
      En 1992, cet ancien fonctionnaire au service des affaires sociales et du contentieux du Ministère de la Justice fait éclater le scandale des magistrats faussaires, affirmant qu’il détient les dossiers de 520 magistrats faussaires, qui ont utilisé la corruption pour obtenir le statut de moudjahidine. En 1997, Mellouk est condamné à 3 années de prison avec sursis pour « vol et divulgation de dossiers confidentiels ». 7 ans après, l’ancien Ministre de l’Intérieur, Mostefa Mohammedi, et l’ancien Ministre des Moudjahidines, Mohamed Djeghaba, portent plainte contre Mellouk. Certains de leurs proches figuraient à l’époque sur la liste noire diffusée par l’ancien fonctionnaire. En février 2008, Mellouk est condamné à 4 mois de prison ferme par le tribunal de Sidi M’hamed. Mais Mellouk poursuit son combat pour la vérité et dénonce la « mafia politico-judiciaire » qui le harcèle depuis toutes ces années.
      – Pourquoi le régime refuse-t-il de se pencher sur cette question des faux moudjahidine ?
      B.M. : On est gouverné par un régime de bandits, de corrompus, de voleurs et d’assassins, qui ont assassiné Boudief et ruiné le pays. Au sein de ce système étatique, les faux moudjahidine occupent des postes clés, à toutes les échelles. L’État est donc juge et parti dans ce dossier, et c’est pour ça qu’il refuse de démasquer les faux moudjahidines. Même les authentiques moudjahidine préfèrent se taire, pour ne pas perdre leurs privilèges ! Mais moi je dénonce cette complicité coupable




      0



      0
    Anonymous
    30 décembre 2016 - 8 h 28 min

    dE QUESL MOUDJAHIDINES IL
    dE QUESL MOUDJAHIDINES IL PARLE CVE (…) QUI ONT BENFICIE DE BARS ET DE TAXIS OU CEUX QUI OONT CAUTIONNE LE MAL DEPUIS 1999




    0



    0
    Red Djurdjiura
    30 décembre 2016 - 8 h 18 min

    si on suit votre raisonnement
    si on suit votre raisonnement …(ministère des moudjahidines ) , on devrait (équitablement ) pondre aussi un autre ministère : celui des patriotes étant donné qu’on a défendu le pays du colonisateur intégriste dans les années 90’s ! N’EST CE PAS MONSIEUR ?




    0



    0
    Tébessa
    30 décembre 2016 - 8 h 04 min

    Ce ministre a été chassé de
    Ce ministre a été chassé de Tebessa par de vais moudjahidine lors de sa dernière visite à cette région quand il a commencé à parler de la Révolution, ils lui ont montré des carcasses d’avions abattus lors de la bataille d’El Djorf où 800 chahid étaient tombés les armes à la mains en face de 4000 parachutistes en lui expliquant qu’ils n’avaient pas de lui pour connaître l’histoire de la Révolution.




    0



    0
      Anonymous
      30 décembre 2016 - 10 h 02 min

      800 chahids tombé en un seul
      800 chahids tombé en un seul jour ? !! ce qui correspondrait à 1/10des effectifs ALN. L’AlN ne prenait jamais le risque de faire participer à une bataille plus d’une compagnie en général, on se contentait d’engager des sections correspondant à 33 combattants.
      800 combattants tombés le même jours ! ? aucun historien n’en parle. Tu peux rajouter ce mensonge à celui-du siècle de 1,5 millions de chouhadas alors qu’ils y eu et au total à peine 150 000 combattants FLN du du début jusqu’à la fin.




      0



      0
        Tébessa
        30 décembre 2016 - 12 h 38 min

        Toi l’étranger à l’histoire
        Toi l’étranger à l’histoire de la Révolution , tu ne connais rien à l’histoire de la bataille d’El Djorf, c’est une bataille qui a été menée en 1955 par les moudjahidine de la wilaya 1, 2, 3 et 4, le but était de faire passer des armes à la wilaya 4, les moudjahidine avaient réussit à faire passer beaucoup d’armes à la Kabylie au prix de grands sacrifices.

        Cette bataille était dirigée par le chahid Abbas Laghrour de Khenchela, un stratège hors paire en guérilla.
        Des nombreuses références se trouvent sur Google.




        0



        0
          Anonymous
          30 décembre 2016 - 15 h 50 min

          J’ai grandi au coeur d’une
          J’ai grandi au coeur d’une région d’Algérie ou le conflit avait fait rage. Aujourd’hui, et ce depuis des années, je cherche et je fouine dans les archives accessibles en France et ailleurs, j’ai trouvé beaucoup de choses. Ce que je peux te dire, que ce qu’on m’a appris à l’école du régime en Algérie sur cette guerre est faux à au moins 80 % !
          Même quand le mensonge est grotesque le régime en place ne recule devant aucune honte, il est vrai qu’il n’a que cette guerre comme légitimité, il commence à paniquer, car les algériens commencent aussi à découvrir la vérité. Plus d’un demi siècle de tromperie c’est un peu tard mais mieux vaut tard que jamais !




          0



          0
          chiani
          7 janvier 2017 - 14 h 01 min

          faux le chef de la bataille
          faux le chef de la bataille fut la chaid chiani bachir assassiner par abbas laghrour et adjoul adjoul alors garde le silence c mieux que de dire des annerie sur la memoire




          0



          0
        alwaystamurth
        30 décembre 2016 - 18 h 42 min

        A anonymous

        A anonymous
        les moudjhadin de la willaya 1, de la 2, et de la base de l’est se rappellent de ABBAS Lagrour et des chouahadas. qunat a tes historiens, leurs source c;est madame lafrance.
        Oui il ya eu 1,5 millions de chouhada dans les camps de concentration, par le napalm dans le Djurdura, le Ouarsnis, Aures. Debbagh, Mermoura, Haouara, , les frontieres est ouest, les fiddayine, les manifetstaions. le 20 aout 55, le 20 aout 56, l’OAS., le MNA, Tayara Safra sur les villages et douars,
        TAHYA TAMRTHNA




        0



        0
    STOP
    30 décembre 2016 - 6 h 17 min

    Juste une question, le
    Juste une question, le bisness juteu du sigle FLN et des fauts moudjahidines( rien avoir avec les vrais ) s’arrêtera quant ?
    STOP À L’USURPATION ET AU BISNESS !!
    Une enquète doit être faite rapidement !!!!




    0



    0
    fils de chahid
    30 décembre 2016 - 5 h 05 min

    vous parlez de quels
    vous parlez de quels moudjahids; monsieur zitouni;j’espère pas de fraichement adhéré , délivré une carte par saidani et sa clique;existe-ils encore de moudjahids, si oui combien reste-ils;qu’avez vous fait pour les fils qui ont perdus leurs pères ou combat rien WALLOU;trouvez vous normal que des députés FLN spolies leurs biens laisser par leurs père héritage;es-que vous désirez des preuves et des détails;enquètez sur un député de wilaya de skikda et vous auriez la réponse;vous ne trouvez pas honteux et ignoble pour l’algérie




    0



    0
    Anonym
    30 décembre 2016 - 2 h 23 min

    Ma mère un jour me disait ,
    Ma mère un jour me disait , juste quelques jours après l’indépendance certains moudjahids sont descendus du maquis et ont regagné directement leurs anciens foyer et les autres ont choisis les plus belles villas coloniale et des commerces bien situé dans le centre ville,ils sont devenus comme les colons ni Bonjour ,ni salam,la ligne rouge ? Surtout ne le dite pas devant ma mère,crois moi tu entendras beaucoup de choses de cette veuve de 4 enfants.




    0



    0
    Le rouge
    30 décembre 2016 - 1 h 19 min

    Il va falloir que les gugus
    Il va falloir que les gugus nous écrivent un livre sur les lignes rouges, ils ont en tellement tracé que nous risquons d’en oublier certaines,un livre rouge qui serait distribué à chaque Algérien pour que personne ne dira je ne sait pas quant tombera sur lui la glaive des gardiens des lignes rouges.En attendant je bois du rouge jusqu’à en griller même les feux rouges




    0



    0
    anonyme
    29 décembre 2016 - 23 h 34 min

    Les vrais moudjahidine soit
    Les vrais moudjahidine soit sont morts et les vivants encore se trouvent dans l’Algérie profonde dans l’anonymat méprisés par le pouvoir comme les enfants et veuves de chouhada.




    0



    0
    kadafi
    29 décembre 2016 - 20 h 56 min

    TOZZZZZZZZZZZZZZZZ A TA
    (…) A TA LIGNE ROUGE
    ET RE(…) A TOUS CES FAUX MOUDJAHID
    EL DIHAD FI SABIL ALLAH PAS POUR DES LICENCES TAXIS UNE PENSION DE ROI ET AUTRES PRIVILÈGES ALORS QUE LA JEUNESSE CROULE SOUS LE CHOMAGE




    0



    0
    DECHAINE
    29 décembre 2016 - 20 h 52 min

    YA BOURAB ON N A PAS ENCORE
    YA BOURAB ON N A PAS ENCORE FINI AVEC CETTE HISTOIRE DE MOUDJAHIDINE
    ALORS QUE CELUI QUI EST Né EN 62 A 54 ANS
    LA RUSSIE A PERDU 20 MILLIONS DE CES ENFANTS LORS DE LA DEUXIEME GUERRE MONDIALE ET NE PIPE MOT
    ARRETEZ VOTRE CIRQUE QUI N A QUE TROP DURé
    ON A MARRE AVEC TOUT CA




    0



    0
      hand a thmalekhe
      30 décembre 2016 - 11 h 09 min

      dans 50 ans, yaura toujours
      dans 50 ans, yaura toujours des moudjahidines!!!!!!




      0



      0
    Erdt
    29 décembre 2016 - 20 h 28 min

    Depuis que cette histoire,ce
    Depuis que cette histoire,ce slogan de ligne rouge!!! On est champion des slogans des mots..: gouvernation, diversification,durable( faut pas oublier d’ajouter durable)! Écoles preparatoires( alors qu’au lycée ex bugeaud yavait des classes préparatoires) pôle d’excellence,nouveau modèle de croissance… Tant qu’on est dans ce suivisme pour pas dire larbinisme de répéter des slogans creux auxquels on ne croit même pas,on n’est pas sorti de l’auberge !! Programme du président,stabilité,… Puisque nous sommes croyants prions dieu qu’il nous vienne en aide! Car avec c gouvernants ….




    0



    0
    Le lynx
    29 décembre 2016 - 20 h 25 min

    Au nom de quoi il parle, qui
    Au nom de quoi il parle, qui il est d’abord celui la. L’histoire n’est l’exclusivité de personne, le patriotisme est en chaque algerien et algerienne. Il me semble que notre histoire doit être connue et non pas menacer ceux qui veulent l écrire dans sa vraie version. Il est tout le temps dit que la guerre est réfléchie par des sages faite par des braves et profite aux f p… C’est pour cela je pense qu’il nous menace de cette ligne rouge. La vérité est trop dûr.




    0



    0
    Tout-va-bien
    29 décembre 2016 - 19 h 53 min

    Ce peuple valeureux a
    Ce peuple valeureux a toujours su reconnaitre ses amis de ses ennemis internes et externes, en toutes circonstances. Ce peuple ne se laissera jamais entuber sous quelques prétextes que ce soit, et à quelque niveau que ce soit. Tout algérien qui ne se reconnait pas et ne s’identifie pas à ces valeurs et à ces principes fondamentaux que vient d’énumérer M. le ministre des moudjahidine, n’est pas digne d’être un algérien patriotique au sens propre du terme. C’est malheureux de constater en ce 21éme siècle des algériens plus français que les français.
    La colonisation sauvage, et criminelle de la France coloniale ayant été éjectée par les valeureux guerriers de novembre 54 n’a pas cessé, et ne cessera jamais de convoiter notre pays à la faveur de ses résidus francophiles de Hizb frança. Ces derniers agissent à la baguette sous différentes couvertures, se hâtant sans relâche à bien servir « gratuitement « le maître allant même jusqu’à soi-disant « flatter ou défendre » la guerre de libération nationale et ses hommes dans le but de tromper les naïfs et nuire davantage à la révolution.
    Cette colonisation des temps moderne qui ne dit pas son nom est composée d’une panoplie de grosses gueules qui jouent des feuilletons désuets qui visent en réalité à faire vider de leurs sens tous les objectifs, principes et valeurs pour lesquels des centaines de milliers de Chouhada, femmes, hommes, vieillards et enfants sont morts pour une Algérie algérienne libre et indépendante.
    Donc la question de l’histoire, et des moudjahidine resteront bon gré mal gré une «ligne rouge» à ne pas dépasser par qui que ce soit et sous quelque forme que ce soit. Cela n’est pas le devoir seulement de M. le ministre, et de son ministère mais aussi de la majorité du peuple qui y veille. Les échecs successifs ces derniers temps à faire réhabiliter – par la fenêtre – la France coloniale en Algérie en sont une preuve flagrante. Et comme dit la maxime populaire : « أقطع واد هرهار وما تقطع واد ساكت »
    La France coloniale qui s’entête évidemment à ne pas reconnaitre à ce jour ses crimes abominables commis en Algérie, ne vise-t-elle pas outre mesure à obtenir par l’intermédiaire de ses renégats génétiques ce qu’elle n’a pas réussi à l’avoir pendant un siècle et demi de colonisation.




    0



    0
      Abou Stroff
      30 décembre 2016 - 9 h 36 min

      vous avancez: « Ce peuple
      vous avancez: « Ce peuple valeureux a toujours su reconnaitre ses amis de ses ennemis internes et externes, en toutes circonstances. Ce peuple ne se laissera jamais entuber sous quelques prétextes que ce soit, et à quelque niveau que ce soit. » j’adhère totalement à vos propos. en effet, le peuple algérien ou si vous préférez la plèbe, en général a compris depuis des lustres qu’en 1962, d’anciens colons sont partis pour être remplacés par de nouveau colons, ces derniers, comme les anciens colons, ont, dès lors, considérés que l’Algérie était leur propriété privée et ont accumulés des richesses au nom d’une révolution à laquelle ils n’ont, dans leur grande majorité, pas participé (voir les planqués de tunisie, du maroc, etc.). en outre, ces nouveaux colons, sont en train de préparer leur progéniture à prendre leur relève grâce aux diverses associations de soi disant fils de moudjahidines. moralité de l’histoire: il n’y en a aucune, à part le fait que les anciens colons mangent à tous les râteliers pourvu qu’ils participent pleinement à la curée.
      PS: tout le monde aura noté que le ministre des moudjahidines est fils de chahid. par conséquent, on peut conclure, à cause de notre naïveté que les gènes révolutionnaires se transmettent de père en fils.




      0



      0
        Abou Stroff
        30 décembre 2016 - 12 h 30 min

        prière de rectifier: moralité
        prière de rectifier: moralité de l’histoire: il n’y en a aucune, à part le fait que les NOUVEAUX colons mangent à tous les râteliers pourvu qu’ils participent pleinement à la curée




        0



        0
    Anonymous
    29 décembre 2016 - 18 h 37 min

    Le ministère des voraces !
    Le ministère des voraces ! comment expliquer que ce ministère qui ne produit rien s’est accaparé du troisième budget de l’état ! ? Seul les ministères de l’interieur et de la défense ( survie du régime oblige ) le dépassent. Ces ministère des voraces qui se sont auto(désigné comme super patriotes est à lui seul équivalent en terme de budget à 4 ministères important : ministère de l’industrie, ministère des travaux public, ministère de l’éducation et celui de la culture !

    Les algériens commencent à se réveiller mais il était temps !




    0



    0
    Anonymous
    29 décembre 2016 - 18 h 25 min

    Les parasites de la nations,
    Les parasites de la nations, qui se font passer pour les hypers patriotes, continuent à nous vendre la guerre d’Algérie, ils en ont fait un véritable fond de commerce et quand ils se rendent compte que les Algériens commencent à comprendre le manège ils menacent et parlent de « ligne rouge » ,
    Quel droit spécifique sont-ils encore entrain de planifier, la secte des « ayants droit » !!!

    mon oeil oui ! Wa faqqqqoooo !!!




    0



    0
    Anonymous
    29 décembre 2016 - 18 h 09 min

    Ya ZITOUNI L HISTOIRE N EST
    (…) L HISTOIRE N EST PAS UNE PROPRIETE DE TON MINISTERE MAIS CELLE DE TOUT LES ALGERIENS ET NOUS AVONS TOUS NOTRE HISTOIRE. AVANT DE PARLER D HISTOIRE OU D AUTRE SUJET (…) APPREND ET FAIS TOI UNE EXPERIENCE AVANT DE PARLER. (…) DEPUIS 62 ET ENCORE ON PARLE DE TRUC A FAIRE DORMIR LE PEUPL.E. D OU FAITES VOUS SORTIR LES MOTS LIGNE ROUGE. VOUS LES AVEZ COPIER DE QUI..PFFFFF PARLE NOUS D AUTRE CHOSE COMME COMMENT FAIRE POUR REDUIRE VOTRE BUDGET




    0



    0
    muhand
    29 décembre 2016 - 18 h 06 min

    Je crois rêver. Ceux qui
    Je crois rêver. Ceux qui salissent tous les jours la mémoire de nos valeureux chouhadas veulent nous donner des leçons de patriotisme. Il est où le respect envers ces chouhadas quand vous avez travestie la plate forme de la Soummam ? Il est où le respect de ces chouhadas quand vous avez tout fait pour effacer de la mémoire du peuple les grands noms de ceux qui ont fait soulever le peuple contre le colon Français ? Vous avez commencé par assassiner de vrais patriotes cela durant la guerre puis fait exiler, pour les plus chanceux , ceux qui se sont opposés à votre vision de l’Algerie de l’après guerre, vous avez fait une école qui a travesti notre histoire, nous étions Gaulois, nous sommes devenus arabes, quand serons nous enfin ce que nous sommes , des algeriens ! Vous avez même poussé l’ignominie jusqu’à apposer des noms d’illustres chouhadas sur des poubelles de quartiers algerois, quelle honte de venir aujourd’hui nous parler du respect des maquisards morts. Non et mille fois non pas vous, non pas vous, baissez la tête de taisez vous, le seul respect que nous vous demandons nous c’est de ne pas parler de ceux qui sont morts et ne faites pas un fond de commerce de leurs sacrifices mille fois sacrés. De grace.




    0



    0
      susini
      29 décembre 2016 - 19 h 32 min

      ce qui on fait de l arabie
      ce qui on fait de l arabie veulent nous dominer avec des paroles et des mots bien alignes rien d autre!
      l algerie est la leur avec des paroles bien et des mots bien alignes.Les arabes=faoudha. arretez de malmener la reference aux valeureux martyrs a leurs tete les valeureux amirouche et benboulaid.a chaque fois qu une fripouille veut se remplir les poches(avec l aide du systeme et les relations mafia du systeme on se refere a la page glorieuse des martyrs de l’algerie.basta les refugies et le clan de tleceme.




      0



      0
      Raouf
      29 décembre 2016 - 23 h 24 min

      Super bien dit,merci Mohand
      Super bien dit,merci Mohand




      0



      0
      lalaoui
      30 décembre 2016 - 19 h 21 min

      Bravo,mille fois bravo pour
      Bravo,mille fois bravo pour ce commentaire.
      J’ai toujours soutenu que nous étions slmt ALGERIENS !




      0



      0
    TAMIS
    29 décembre 2016 - 17 h 39 min

    Vous serez crédible, cher
    Vous serez crédible, cher ministre, si vous soulagez votre fardeau des faux, ET des semi vrais, bref si vous passez au tamis cette question, car nul être sensé ne niera le sacrifice des véridiques, TOUT LE MONDE, TOUT LE MONDE sait dans chaque commune, et certains ont refusé une fiche communale monnayée par des Sans Patrie, il est temps de nettoyer votre histoire, pour qu’elle devienne la vraie histoire des Patriotes vrais, qui ont refusé le paiement, la quantification de leur rôle, leur Aide, bien entendu respect aux invalides !




    0



    0
    Raouf
    29 décembre 2016 - 17 h 16 min

    Et la question des FAUX
    Et la question des FAUX moudjahidin elle est de quelle couleur la ligne?je parie qu’elle est ROSE CLAIR,tellement claire qu’on ne la voit même pas. YAKHI TMASKHIR . Toujours le même discours stérile.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.