Zitouni : «La question de l’histoire et des moudjahidine est une ligne rouge»

Tayeb Zitouni, ministre des Moudjahidine. New Press

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a déclaré, jeudi à Oran, que la question de l’histoire et des moudjahidine est une «ligne rouge» ne tolérant aucune manipulation. Intervenant au Colloque national des grands invalides de la guerre de libération nationale, le ministre a rappelé que la question de l’histoire et des moudjahidine est une «ligne rouge, une des constantes sacrées de l’Etat algérien».

Dans le même ordre d’idée, Tayeb Zitouni a déclaré : «L’Algérie a un passé, une histoire, des chouhada. Elle a mené une révolution qui a fait connaître au monde le sens des révolutions. Celui qui aime l’Algérie doit s’attacher à son histoire, sa révolution, ses moudjahidine et ses martyrs, les respecter et les remémorer.» Il a rappelé que la Constitution, qui s’est inspirée du message du 1er Novembre, insiste sur le respect des moudjahidine, des chouhada, de l’emblème national et de l’hymne national. «La ligne nationale demeurera fondamentale. Un ciment et un chemin d’aujourd’hui et demain», a-t-il ajouté.

Cette rencontre, à laquelle a pris part le président de l’Association des grands invalides de la guerre de libération nationale, Mohamed Bouhafsi, a été marquée par la remise de fauteuils roulants à un nombre de moudjahidine et ayants droit par l’association organisatrice de ce colloque tenu au Centre national d’appareillages orthopédiques pour invalides de la guerre de libération à Oran.

R. N.

Comment (67)

    Malek Mammeri
    31 décembre 2016 - 13 h 19 min

    Ya si Tayeb Zitouni, ministre
    Ya si Tayeb Zitouni, ministre des Moudjahidine, (…) je veux te dire de mon côté que tu devrais être vigilent, d’abord et avant tout, envers ceux qui ont trahi au lendemain de l’indépendance les idéaux du 1er novembre, la Plate forme de la Soummam, la vraie histoire et la vraie identité de notre peuple, de notre pays ???? (…) La faute vient du pouvoir de 1962 au sein duquel tu exerces actuellement, c’est à dire le FLN de 1962 (…). Tous les vrais algériens savent respecter les vrais moudjahiddines, l’histoire de leur pays et leur identité. Ne t’inquiète pas pour çà ya Zitouni. Je te conseille de ne pas menacer le peuple, mais plutôt regarder du côté du pouvoir de 1962 qui a falsifié la vraie histoire de notre pays, la vraie identité algérienne riche de sa diversité culturelle, cultuelle et ethnique. Médite un peu sur çà, en te détachant rien qu’un petit moment des directives que tu reçois d’en haut, et après on peut être solidaire avoir toi pour dénoncer les faux Moudjahiddine ou ceux qui franchissent la …. « ligne rouge » !

    Anonymous
    31 décembre 2016 - 11 h 32 min

    Comme ce M.C.Abbés ex
    Comme ce M.C.Abbés ex ministre des moudjahidines qui s’est installé avec sa famille dans la banlieue Lyonnaise aux frais du sang des martyrs. IL N Y A PAS PLUS HYPOCRITES QUE CEUX QUI SE PRÉTENDENT MOUDJAVIDES (…).

    Anonymous
    31 décembre 2016 - 11 h 25 min

    Quels moudjahidines ? les
    Quels moudjahidines ? les vrais ( en existe il encore ?) ou les faux ( ceux à qui on a fait la circoncision en 1962)

    Anonymous
    31 décembre 2016 - 11 h 11 min

    Pourquoi le ministère des
    Pourquoi le ministère des Moudjahidines, et l’Organisation Nationale des Moudjahidines
    Et la « Famille Révolutionnaire » sont-ils devenus si impopulaires en Algérie ?

    Pourquoi sont ils devenus opportunistes, des charges, et des vers pour les budgets, l’économie, et les finances
    Du pays ?

    Pourquoi ils ne peuvent pas mobiliser le pays et la jeunesse, comme dans le passé, pour sortir le pays
    De sa grave crise multidimensionnelle: politique, économique, financière, et sociale ?

    Pourquoi ont ils attirés tant de méfiance de la part de la majorité des algériens ?

    Pourquoi on se désintéresse des discours, des pensées, des colloques, des fetes, des séminaires
    Sur la Révolution Algérienne ?

    Pourquoi cette désaffection pour nos symboles les plus valeureuses de notre histoire algérienne ?

    Il faut dissocier l’histoire valeureuse de la grande Révolution Algérienne
    Et de certaines personnes opportunistes qui ont choisi
    La voie de l’usage du faux, des mensonges, et de l’enrichissement
    Comme une rente immatérielle et permanente, et d’influence pour l’ascension sociale en Algérie

    C’est très malheureux, et c’est triste qu’on est arrivé à cette situation, en Algérie

    Hammouche Rachid
    31 décembre 2016 - 10 h 46 min

    Whaach ya le bourourou de
    (…) Tous les algériens savent respecter les vrais moudjahiddines, leur histoire et leur pays. De toute façon la grande majorité des moudjahidine sont morts au combat dans les maquis face aux avions, au napalm et aux bombardements de la France coloniale. Il ne reste plus que les faux moudjahid qui s’accroissent paradoxalement de plus en plus alors que l’indépendance remonte à 54 ans en arrière. Les quelques vrais moudjahiddine qui sont encore en vie se comptent sur les doigts d’une main. Donc arrête de parler de Moudjahidine, tu fais dans la propagande malsaine et ridicule. Ce n’est pas toi qui va nous apprendre à respecter les vrais moudjahidine qu’aucun algérien n’insulte. Je peux te citer les Abane, les Boudiaf, les Ben Mehdi, les Si El Haouès, les Amirouche, les Krim, les Ait Ahmed, les Benkhedda, les Mohamed Khider, les Mostefa Lacheraf, les Mostefa Ben Boulaïd, les Didouche Mourad et j’en oublie beaucoup et des meilleurs. (…)

    Lemdigouti
    31 décembre 2016 - 10 h 35 min

    Qu’il nous parle d’abord de
    Qu’il nous parle d’abord de Benyoucef Mellouk, de Nordine Ait-Hamouda qui ont révélé et dénoncé le scandale des faux anciens moudjahidines. Cela a couté et coute très cher au pays du moment qu’on a vu pointer …..les faux enfants des moudjahidines, ces ayant-droits qui ont multipliés les chiffres, descendance nombreuse oblige.
    Ils ont eu le beurre et l’argent du beurre depuis 1962…..licences de taxis, crédits non remboursables, pensions, rappels de pensions. Il est utile quand même de rappeler la déclaration d’un historique, le colonel Amar Benaouda qui avait reproché publiquement à Houari Boumédienne au Club des Pains en 1976 d’avoir fait des moudjahidines des multi-millionnaires en puissance ce qui écartait cette frange de citoyens du pouvoir, en faisant seulement un satellite du système avec réserves de voix et d’appuis divers….un lobby aux ordres en quelque sorte ;

      Anonymous
      31 décembre 2016 - 11 h 42 min

      Les faux ? eux au moins n’ont
      Les faux ? eux au moins n’ont pas du sang sur les mains ! Je parle du sang des patriotes algériens de souche !

    tartarin
    31 décembre 2016 - 8 h 34 min

    Aucune trace de cheveux gris
    Aucune trace de cheveux gris sur la tète d’un ministre d’un gouvernement qui se débat pour le bonheur de son peuple.Il faut le faire! A moins qu’on triche dans tout même dans le superflu .

    Bruno
    31 décembre 2016 - 6 h 10 min

    Vous êtes les assassins des
    Vous êtes les assassins des moudjahidine, vous les avait trahi, vous êtes une bande de salopards sans scrupule, des suceurs de sang, vous etes ceux qui ont mis l Algerie des moujahidines à plat ventre, vous avez vendu l Algerie et humilié son peuple. ….

      Anonymous
      31 décembre 2016 - 8 h 56 min

      Les moudjahidins dont tu
      Les moudjahidins dont tu parles ont quelques choses comme 1300 millards de dollars entre les mains, ils avaient un état laissé avec des villes, une infrastructure et même des mercenaires français ( les pieds rouges) d’extrême gauche qui se sont engagé massivement pour aider le FLN à prendre en main cet état. Les moudjahidins se installé et occupé absolument tous les postes du garde champêtre, directeur d’hôpital même s’il ne sait même pas faire une piqure en passant par directeur d’université ou de Lycée même quand ils sont quasi illétré jusqu’à tous les postes députés, ministres, et président. Qu’ont-il fait de cet argent comme ils n’ont rien construit ? la réponse semble très facile ! Leur clientèle tente aujourd’hui de les dédouaner de cet échec lamentable est destructeur pour le pays en nous vendant les « infiltrés, « les faux moudjahidin » « les harkis » et maintenant la dernière trouvaille est celle qui montre les limites du manège : les « bi-nationaux », les « marocains » et les « tunisiens ».
      C’est le FLN qui a été au pouvoir et seul depuis le 19 mars 1962 à ce jour il porte l’entière responsabilité du fiasco. Feux moudjahidins ? mon œil oui, qui leur a signé !
      Si le FLN était aussi puissant qu’on le prétend juste avant l’indépendance pourquoi ne sort-il pas ses vrais listes de ses vrais collaborateurs ! il en a pas ! le FLN était quasi défait sur le terrain juste avant l’indépendance, la vrai question est : pourquoi la France l’avait quand même choisi comme unique interlocuteur alors qu’il était à terre militairement ? !

    barbarossa
    30 décembre 2016 - 22 h 47 min

    il aurai du organisée son
    il aurai du organisée son colloque des invalides au Val de Grace a paris au lieu de nous prendre pour des idiots !

    Anonym
    30 décembre 2016 - 22 h 39 min

    Nous avons besoin d’une autre
    Nous avons besoin d’une autre vision,d’une autre imagination,d’un ou des hommes qui viennent avec d’autres idées,forts, intelligents, intellectuels, courageux,dire la vérité, prendre des décisions pour le bien de l’Algérie,ce n’est pas seulement el khobz wel halib,nos têtes ont plus faim que nos ventres,on a besoin dés hommes qui nous réveillent,nos enfants sont loin des autres,presque parmis les derniers dans l’éducation,la santé,le sport,la recherche et la discipline au travail,nous ne voulons plus être un peuple con qui pense uniquement à son ventre,nous ne voulons plus voir la corruption,la maarifa,la saleté,la violence,nous ne voulons plus voir des cons et des connasses au parlement,nous ne voulons plus entendre que nos ministres sont tous des super riches et possèdent des biens et font des affaires en Europe avec l’argent du pétrole,on n’aime plus les mensonges, Monsieur le ministre nous ne sommes contre personne,nous croyons qu’il est temps pour vous tous de quitter la table,vous êtes du passé,vous parlez que du passé,nous voulons rêver du futur.

    Anonymous
    30 décembre 2016 - 19 h 22 min

    O.N.M + Ministère des
    O.N.M + Ministère des Moudjahidines :
    On souhaite sincèrement qu’ils participent activement dans
    Le partage de l’austérité qui touche sévèrement le pauvre peuple algérien, et la récession économique
    Qui est au porte de l’économie nationale algérienne (arret de la croissance, et de la production des richesses)
    ( Le Nigeria puissance économique africaine N°2 est en récession économique depuis l’été 2016)
    A la production , et à la création des vraies richesses nationales,
    Où pourquoi pas participer par les avantages, les richesses, et les privilèges qu’ils ont obtenus
    A investir activement,dans les circuits économiques algériens (recyclage des capitaux dans les P.M.E)
    et créer des P.M.E agricoles, agro-alimentaires, et industrielles dynamiques, créatrices de richesses
    Et de biens pour l’économie, et pour l’absorption du chomage des jeunes diplomés universitaires
    Ce chomage est devenu de plus en plus inquiétant pour l’avenir de l’Algérie
    Et faire absorber le chomage
    Malheureusement, par le temps qui court, ces deux organismes sont devenus de vrais créneaux lucratifs,
    Et improductifs
    Et des charges lourdes pour l’économie, les finances du pays
    Et le budget des fonctionnement de l’état, déjà, lourdement déficitaire

    lalaoui
    30 décembre 2016 - 19 h 14 min

    Les moudjahines(les vrais)ont
    Les moudjahines(les vrais)ont tout sacrifié pour que l’Algérie soit indépendante,libre et digne.
    Ils ont mis en danger leur vie et celles des leurs.Ils ont sacrifié leurs biens pour porter haut
    le devoir de libérer leur pays malgré la férocité de l’occupant.
    Moi-même Moudjahid suis fier d’avoir contribué à la lutte.J’étais un jeune étudiant et si j’étais
    resté planqué j’aurais fini mes études et devenu un éminent professeur de médecine.Au lieu
    de cela je vis avec une misérable retraite et une maigre pension.
    Il est vrai qu’un nombre considérable de faux moudjahines s’est infiltré dans nos rangs.Mellouk
    dit vrai et je le soutiens.
    Mais je ne soutiens pas les nostalgiques de Maman La France…ils sont pires que ceux qui nous
    gouvernent.
    Gloire à nos martyrs et mort aux traîtres de tous bords.

    anonyme
    30 décembre 2016 - 19 h 10 min

    Les descendants des harkis,
    Les descendants des harkis, les Algériens de papiers s’attaquent systématiquement à ceux qui défendent les veuves et fils de chouhada même sous des pseudonymes kabyles et anonymes pour se faire pour des authentiques Algériens.

    Ils savent biens que les avantages destinés hypocritement à cette frange sont en réalité destinés à eux.

    souk-ahras
    30 décembre 2016 - 18 h 03 min

    En 1954, le fellaga partait
    En 1954, le fellaga partait au front fi sabil illah sans espoir de retour. En mars 1962, le moujahid partait fleur au fusil fi sabil les avantages qui se profilaient dans un futur très proche. Zitouni veille sur une association budgétivore de type dynastique, compte tenu de la transmission automatique de ses privilèges aux très nombreux ayants droit. Cette association exerce un puissant monopole sur des secteurs diverses et variés (santé, justice, import, licences, agréments,etc…) Sa présence à tous les étages des institutions publiques est avérée et très réactive dès lors qu’on touche à ses prérogatives. Le ministère des anciens moujahids est un anachronisme institutionnel, c’est un satellite gravitationnel du pouvoir voyou dont il est un rouage important et pour lequel il a toujours voté à quatre mains levées. Un  »service rendu » en vaut un autre !

      Anonymous
      30 décembre 2016 - 18 h 29 min

      Merci et bravo pour cet
      Merci et bravo pour cet réaction, pourtant sur les autres sujets nous ne sommes pas d’accord !

    Mohamed El Maadi
    30 décembre 2016 - 15 h 50 min

    L’embleme national ! On ne
    L’embleme national ! On ne vous a pas entendu quand le Maroc a brûlé notre drapeau.Hypocrisie quand tu nous tiens.

    mhd bouira
    30 décembre 2016 - 13 h 27 min

    Débarrassé nous des faux
    Débarrassé nous des faux moudjahidine!
    Ce n’est pas normal un budget pareille!
    La carte de moudjahidine m,a été proposé à 10000 dinar a une epoque laquelle tous bonnement j’ai refusé en mémoire des vrais moudjahid!

    anonyme
    30 décembre 2016 - 13 h 18 min

    L’erreur des fils et veuves
    L’erreur des fils et veuves de chahid c’est d’avoir demandé leurs droits au travail et aux logements en constituant des dossiers et en signalant leurs qualités en tant que tels ce qui a permis de les repérer et les ficher c’est comme ça qu’on les repère dans les différentes administrations.
    Curieusement le ministère des anciens (moudjahidine) leur est interdit.

    Anonymous
    30 décembre 2016 - 12 h 28 min

    Continuer Monsieur le
    Continuer Monsieur le Ministre à raconter des salades aux Algériens en pensant que ce sont des imbéciles qui ne savent pas utiliser Google ou Internet ou qu’ils ne regardent jamais YouTube….et plus la connectivité Internet en Algérie sera bonne pire ce sera pour tous les menteurs….Il y a au moins 6 millions d’algériens qui vivent à L’Etranger et qui ont de la Famille dans le pays à qui racontent tout ce qui se passe en Algérie dans leurs pays de résidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.