L’ancien ministre de l’Energie Youcef Yousfi pressenti au poste d’ambassadeur à Paris

Youcef Yousfi. New Press

Algeriepatriotique a appris de sources généralement bien informées que l’ancien ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, serait pressenti au poste d’ambassadeur d’Algérie à Paris, en remplacement d’Amar Boudjemaa, limogé après l’affaire du Forum africain d’investissements et d’affaires. Certains noms ont circulé ces derniers jours sur le probable nouveau locataire du 50, rue de Lisbonne, mais toutes les pistes semblent mener vers celui qui succéda à Chakib Khelil, avant d’être remercié en mai 2015 suite à la tension provoquée par la décision du gouvernement de recourir à l’exploitation du gaz de schiste.

L’ambassade d’Algérie en France est un poste sensible en raison des relations particulières qui lient Alger et Paris. Des relations dont la particularité trouve ses origines dans le passé colonial de la France en Algérie, la proximité géographique et, surtout, la forte communauté algérienne établie dans ce pays et qui se chiffrerait à six millions de ressortissants nationaux et binationaux, selon de récents recensements.

Youcef Yousfi, dont l’épouse est consule générale à Strasbourg – sera-t-elle maintenu ? –, a été directeur de cabinet à la présidence de la République en 1996. Il fut nommé ministre de l’Energie et des Mines en 1997. Il présida l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de 1998 à 1999, avant d’être désigné ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement d’Ahmed Benbitour, en décembre 1999. Il a été ambassadeur d’Algérie au Canada et représentant permanent auprès des Nations unies. En 2008, Youcef Yousfi sera désigné comme ambassadeur à Tunis, avant d’être rappelé au gouvernement en 2010, en remplacement de Chakib Khelil. Il a été Premier ministre par intérim du 13 mars au 29 avril 2014, remplaçant provisoirement Abdelmalek Sellal, durant la campagne électorale pour l’élection présidentielle.

Karim Bouali

Comment (37)

    Abdelhamid
    31 mars 2017 - 8 h 07 min

    Il n’est de pays au monde ne
    Il n’est de pays au monde ne comprenant pas au sein de leurs élites et gouvernants des impotents et/ou arrivistes. Et le dire est sain. Mais il convient de faire la part des choses et d’être objectif en se gardant de mettre tout le monde dans le même panier car il en est parmi ces élites qui sont et compétentes et dignes de respect. C’est vrai de tout pays comme de l’Algérie. On peut décrier nombre des élites algériennes mais sauf à être réducteur ne pas tout généraliser car il en est assurément parmi elles un certain nombre qui sont foncièrement intègres et ont le sens de l’intérêt général à l’exemple très précisément de Monsieur Youcef Yousfi dont c’est ici le propos. C’est d’Hommes savants et d’expériences de cette qualité dont l’Algérie a cruellement besoin à sa tête. Oui, l’Algérie a besoin d’Hommes de cette valeur. Maintenant plus que jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.