L’ancien ministre de l’Energie Youcef Yousfi pressenti au poste d’ambassadeur à Paris

Youcef Yousfi. New Press

Algeriepatriotique a appris de sources généralement bien informées que l’ancien ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, serait pressenti au poste d’ambassadeur d’Algérie à Paris, en remplacement d’Amar Boudjemaa, limogé après l’affaire du Forum africain d’investissements et d’affaires. Certains noms ont circulé ces derniers jours sur le probable nouveau locataire du 50, rue de Lisbonne, mais toutes les pistes semblent mener vers celui qui succéda à Chakib Khelil, avant d’être remercié en mai 2015 suite à la tension provoquée par la décision du gouvernement de recourir à l’exploitation du gaz de schiste.

L’ambassade d’Algérie en France est un poste sensible en raison des relations particulières qui lient Alger et Paris. Des relations dont la particularité trouve ses origines dans le passé colonial de la France en Algérie, la proximité géographique et, surtout, la forte communauté algérienne établie dans ce pays et qui se chiffrerait à six millions de ressortissants nationaux et binationaux, selon de récents recensements.

Youcef Yousfi, dont l’épouse est consule générale à Strasbourg – sera-t-elle maintenu ? –, a été directeur de cabinet à la présidence de la République en 1996. Il fut nommé ministre de l’Energie et des Mines en 1997. Il présida l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de 1998 à 1999, avant d’être désigné ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement d’Ahmed Benbitour, en décembre 1999. Il a été ambassadeur d’Algérie au Canada et représentant permanent auprès des Nations unies. En 2008, Youcef Yousfi sera désigné comme ambassadeur à Tunis, avant d’être rappelé au gouvernement en 2010, en remplacement de Chakib Khelil. Il a été Premier ministre par intérim du 13 mars au 29 avril 2014, remplaçant provisoirement Abdelmalek Sellal, durant la campagne électorale pour l’élection présidentielle.

Karim Bouali

Comment (37)

    Abdelhamid
    31 mars 2017 - 8 h 07 min

    Il n’est de pays au monde ne
    Il n’est de pays au monde ne comprenant pas au sein de leurs élites et gouvernants des impotents et/ou arrivistes. Et le dire est sain. Mais il convient de faire la part des choses et d’être objectif en se gardant de mettre tout le monde dans le même panier car il en est parmi ces élites qui sont et compétentes et dignes de respect. C’est vrai de tout pays comme de l’Algérie. On peut décrier nombre des élites algériennes mais sauf à être réducteur ne pas tout généraliser car il en est assurément parmi elles un certain nombre qui sont foncièrement intègres et ont le sens de l’intérêt général à l’exemple très précisément de Monsieur Youcef Yousfi dont c’est ici le propos. C’est d’Hommes savants et d’expériences de cette qualité dont l’Algérie a cruellement besoin à sa tête. Oui, l’Algérie a besoin d’Hommes de cette valeur. Maintenant plus que jamais.




    0



    0
    TAYEB
    2 janvier 2017 - 18 h 17 min

    AVERKANE ALI HACHED EST UN
    AVERKANE ALI HACHED EST UN CHAOUI COMME YOUSFI ET IL EST DECEDE LAISSE LES MORTS EN PAIX .LE VOLEUR C EST CHAKIB KHELLIL ET NON YOUSFI ET FEU ALI HACHED




    0



    0
    averkane
    1 janvier 2017 - 10 h 17 min

    c est ali hached qui écrivait
    c est ali hached qui écrivait ses rapports et c est grace a ali hached qu il est devenu ministre .AU FAIT OU EST ALI HACHED LE KABYLE, ?




    0



    0
      Anonyme
      2 janvier 2017 - 13 h 29 min

      Tu ne rends pas service aux
      Tu ne rends pas service aux kabyles avec un commentaire digne d’un malade. Ils devraient te repondre et te remettre a ta place. Mais franchement je doute que tu le sois. Ton role est de semer le doute et creer la haine entre ces deux ethnies berberes.




      0



      0
    Anonymous
    1 janvier 2017 - 9 h 58 min

    Sa femme est consule à
    Sa femme est consule à Strasboug. et ses enfants ou les a t il placés ? Ya rabi, ou vont ils avec ce clanisme ?




    0



    0
    Anonymous
    31 décembre 2016 - 18 h 00 min

    j’ai rien contre monsieur
    j’ai rien contre monsieur yousfi;le contraire je l’apprécie beaucoup;mais il devrait resté en dehors de ce pouvoir illégitime;ou la majorité de ses dirigeants sont taché des affaires louche;une personne seule ne pourra rien faire contre une majorité de ripoux




    0



    0
    Lmahgour
    31 décembre 2016 - 15 h 01 min

    A son age il devrait rentrer
    A son age il devrait rentrer chez lui. A la tête du secteur il n’a fait que ramener des vieux comme lui et les jeunes il les a poussé à quitter le secteur voire le pays.
    Honte à vous.




    0



    0
      Anonymous
      31 décembre 2016 - 17 h 10 min

      quels jeunes ?elle est où la
      quels jeunes ?elle est où la relève ???des monolingues incultes et déphasés comme relève ? non merci Allah yedjaal el karaka fel les anciens jusqu’à ce qu’on s’en sorte!




      0



      0
      anti-khafafich
      1 janvier 2017 - 1 h 07 min

      nos responsables sont
      nos responsables sont efficaces même à 80 ans, tu sais pourquoi ? parce qu’ils ne font pas comme vos responsables, regardes ya el mokoko : https://www.youtube.com/watch?v=yWl2rZcnltQ




      0



      0
    elmanefi
    31 décembre 2016 - 14 h 11 min

    Si cet homme et vraiment
    Si cet homme et vraiment honnête et intègre, il doit refuser cette nomination car à 75 ans on est censé être en retraite et laisser au jeune de travailler å leurs tours ! (…).




    0



    0
    DZ
    31 décembre 2016 - 8 h 07 min

    A ceux qui à juste titre se
    A ceux qui à juste titre se demandent pourquoi lui ? (…) S’il n’y a rien à redire sur le CV du monsieur côté qualifications intellectuelles, c’est les performances démontrées et la réalisation d’objectifs qui comptent reéllement pour décrocher un job. A-t-on par exemple cherché son bilan (normalement vérifié auprès des compatriotes installés au Canada) pour la période durant laquelle il a passé à Ottawa? Bien sur que non. (…)




    0



    0
    Chaoui
    30 décembre 2016 - 20 h 35 min

    والله انسان نضيف و التاريخ
    والله انسان نضيف و التاريخ يشهد له ، من عائلة شريفة ، مثقف ، ام انكم تحبون جماعة تلمسان و الاربعين حرامي!!؟؟ يجب قول الحق يوسف يوسفي شخصية نضيفة و ايديه ليست ملطخة كباقي المسؤولين ،. و الله المستعان




    0



    0
      achtung !!
      31 décembre 2016 - 2 h 02 min

      dans le meme sillage, je
      dans le meme sillage, je devine que sieur yousfi est de ton patelin (bouzina,menaa batna ) c’est pour cela que tu l’encense.
      on se demande quand l’Algérie aura raison du régionalisme pour se frayer un chemin comme tous les pays !!!!
      quand les damnés de l’algerie n’auront d’amis que les pauvres de toutes les contrées de ce grand pays, c’est à cette et seule condition que nous pourront batir un pays juste et légitime pour tous




      0



      0
        Algerien pur et dur
        31 décembre 2016 - 3 h 58 min

        Lire la reponse d’awal ci
        Lire la reponse d’awal ci dessous. Si tu n’as pas de mauvaises intention, elle te suffira. Yousfi est un mr propre et l’Algerie aurait ete a des milliers d’annees lumiere si des cadres tels que Yousfi et Lamamra avaient detenu le pouvoir des le debut. Que l’un soit chaoui de bouzina, Arris ou ailleurs et l’autre kabyle n’a aucune importance. Ce qui est important c’est le desir de servir notre grande algerie avec passion et honnetete et savoir differencier ce qui nous appartient de celui qui appartient au peuple. Les deux l’ont et beaucoup d’autres nes dans les autres regions de l’algerie




        0



        0
        Bekaddour Mohammed
        31 décembre 2016 - 6 h 27 min

        La science n’ayant pas de
        La science n’ayant pas de « région », c’est d’abord un scientifique, détail d’une importance extrême, il suffit de survoler sa biographie, natif de Batna espérons qu’il soit à ce poste un prolongement d’un Mostefa Ben Boulaid, de ceux qui ont donné leurs biens et leurs vies à leurs compatriotes, hommes, femmes respectueux des dons du Créateur, de la amana… Normalement avec un tel profil, les fausses notes incarnés par les arrivistes seront secouées, et les maux avec la France traités de façon qualitative, espérons qu’avec son si haut niveau scientifique il ait la bonne oreille musicale, qui décèlera toute bonne note sans méprise, ni mépris, les méprises et les mépris étant le fait d’ignorants devenus « responsables », c’est-à-dire fatalement irresponsables, destructeurs de ce qui tend à construire, élever. Son profil promet de tirer vers le haut, les profils qui tirent vers le bas ont enterré vivants bien des Algériens… Allah yjib el kheyr ! Que s’effacent les médiocres malfaisants…




        0



        0
    Anonymous
    30 décembre 2016 - 19 h 05 min

    La femme de Yousfi est
    La femme de Yousfi est consule à Strasbourg,c’est toujours le même système ce pays,(…),et nous nous disons fiers d’être algériens?




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    30 décembre 2016 - 19 h 01 min

    Franchement, attendons le
    Franchement, attendons le Troisième Millénaire pour avoir le bon « Ambassadeur » d’El Jazaïr, cet article m’a retenu juste par le chiffre de 6 millions d’Algériens en France, sachant :
    1) qu’en 1830, selon des historiens, il n’y avait AUCUN Algérien en France, et seulement 3 millions en Algérie
    2) Selon Wikipêdia, l’état israélien compte 8 millions d’habitants
    3) Le Lesotho, plus petit état africain compte moins de 2 millions…
    « Nos 6 millions » forment un pays à eux seuls, il faut donc DEUX ambassadeurs, au moins… Un pour poser les vrais questions, un autre pour les soirées mondaines_TV (Tu m’as Vu…)




    0



    0
    Anonymous
    30 décembre 2016 - 18 h 41 min

    Lui au moins est propre…Ce
    Lui au moins est propre…Ce qui par les temps qui courrent constituent une qualité rare…
    C’est un intellectuel reconnu qui a de l’expérience de haut niveau en diplomatie.
    Et puis franchement être ambassadeur dans un pays comme la France ne demande pas un degré de stature comme si c’était l’Allemagne le Japon ou la Russie….




    0



    0
    Rouh Ya Dzaeir
    30 décembre 2016 - 17 h 44 min

    Et voilà encore Youcef Yousfi
    Et voilà encore Youcef Yousfi qui ressusciter encore et encore ! Les dinosaures alégriens ne meurent jamais même si cataclysme sidéral et cosmique arrivait sur terre. Dans ce (…) pouvoir quand on est dans la « réserve républicaine », on a toutes les chances un jour ou l’autre de réapparaître avec un autre nouveau poste qui n’a rien à voir avec l’ancien! On peux accepter à l’extrême limite que Yousfi occupe des fonction de conseiller de Bouteflika, de ministre etc.. etc… dans le pays , mais … ambassadeur d’Algérie en France, c’est un peu se moquer de la république algérienne, moi qui connaît un peu (ses) capacités (…). Yousfi a certes certaines connaissances dans le domaine de la chimie, de l’énergie etc…, mais être ambassadeur d’Algérie en France çà implique beaucoup d’autres choses, à mon humble avis. Yousfi n’a pas la culture et la compétence nécessaire pour occuper un tel poste. (…)




    0



    0
      zohra bakhti
      30 décembre 2016 - 20 h 24 min

      Pourquoi pas, c’est une bonne
      Pourquoi pas, c’est une bonne opportunité pour le regroupement familial. Sa nouvelle femme est consulette a Strasbourg non ? Promotion cocotte minute est confirmée !!!




      0



      0
      Ayweel
      30 décembre 2016 - 21 h 55 min

      Ya monsieur Rouh ya Dzaeir, c
      Ya monsieur Rouh ya Dzaeir, c’est bien de critiquer à condition que la critique soit objective et constructive tout en se basant sur des arguments justes et réalistes, dire que Monsieur :《Yousfi a certes certaines connaissances dans le domaine de la chimie, de l’énergie. ….》en fait Monsieur Yousfi était parmi les premiers algériens de l’Algérie indépendante ayant décroché le Doctorat d’état, parmi les premiers professeurs enseignants à l’université de Bab-azzour, à l’époque où notre université était une université au sens propre du terme. Je vous laisse revoir le cursus qu’il fallait faire pour devenir docteur d’état at that time, pour vous rafraîchir la mémoire, à l’époque on passe au primaire 6 années, CEG 4 années, au lycée 3 années à condition de réussir la première partie du Bac qui te donne droit de passer en terminal pour passer en suite le Bac 2 ieme partie, à l’université il faut passer 3 années pour décrocher la licence sans quoi tu ne peux pas t’inscrire pour le DES qui nécessite un minimum de 2 années. Une fois le DES en poche tu postules pour les études de 3 ieme cycle, tout dépendra de ton dossier scolaire, si ta candidature est retenue il te faudra tout d’abord réussir ton DEA, minimum 2 années., pour ensuite entamer le doctorat 3 ieme cycle qui nécessite un minimum de 3 années de recherche dans un laboratoire spécialisé. En supposant que tu es un brillant chercheur tu vas soutenir ta thèse de 3 ieme cycle durant la 4 ieme année, donc tu es docteur 3 ieme cycle. Maintenant il te reste le dernier palier, le doctorat d’etat, et bien tout dépendra de ta recherche, de ton laboratoire et du thème que tu vas présenter au conseil scientifique de l’université qui doit tenir compte de l’avis du conseil de laboratoire concerné. Si ta candidature est acceptée et bien un minimum de 4 années, si tu réponds aux critères qui te donne droit à présenter tes travaux de recherche devant un jury de soutenance de doctorat d’état. Voilà en bref le chemin qu’il faut parcourir pour devenir docteur d’état pour l’époque d’avant 1975. J’ajoute une chose, si par malheur tu as fais ce chemin, tu seras classé dans la liste des indisirables dans les structures du FLN, et là je te renvoi à L’article 120. Donc il ne faut pas considérer que tous les algériens qui ont eu un poste de responsabilité dans les rouages de l’état sont des bras cassés, au contraire c’est grâce à ces algériens compétents, honnêtes, que les dégâts ont été limités. Donc un respect à ces cadres auxquels les bras cassés ont fait appel malgré eux pour sauver la baraque. Excusez moi monsieur Rouh c’est pas pour défendre z Monsieur Yousfi mais parfois on est tenu à rendre à césar ce qui appartient à césar et au bon dieu ce qui appartient au bon dieu.
      Rouuuuuuuuuh agassabi Rouuuuuuuuuh




      0



      0
    Anonymous
    30 décembre 2016 - 17 h 14 min

    Pourquoi lui taper dessus ? à
    Pourquoi lui taper dessus ? à ma connaissance ce n’est pas un véreux . Eclairez nous ?




    0



    0
      Anti-khfafich
      30 décembre 2016 - 19 h 11 min

      C est ce que je denonce tous
      C est ce que je denonce tous les jours ici, des sionomokokos a l afut quibattaquent tout ce qui est algerien, tu les reconais surtout a leur methode : ils « critiquent » (attaquent les personnes je veux dire) pour denigrer les institutions de l etat algerien, jamais tu ne les verras critiquer l idee de la personne et proposer apres, la race maudite de sionistes




      0



      0
    anonyme
    30 décembre 2016 - 16 h 58 min

    A ce poste de paris, il faut
    A ce poste de paris, il faut un grand!!!!




    0



    0
      hamid
      30 décembre 2016 - 22 h 13 min

      arretez de dire des conneries
      arretez de dire des conneries c’est un algerien comme vous c’est un homme integre




      0



      0
    Bouabsa
    30 décembre 2016 - 16 h 45 min

    Une très bonne décision.
    Une très bonne décision. Youssef Yousfi est la personne qu’il faut pour ce poste stratégique et sensible. Il a soutenu l’option du gaz du schiste parce que c’était le choix de la présidence.




    0



    0
    NESS ELGHORBA
    30 décembre 2016 - 15 h 35 min

    un intellectual qui me
    un intellectual qui me presente a l etranger …. vraiment je suis tres surprais Algeria vous ete dans une bonne voie bonnee annee 2017 tahya eldjazair tahya eldjech tahya president bouteflika VIVE LE FUTUR




    0



    0
    Anonymous
    30 décembre 2016 - 15 h 17 min

    Finalement DREBKI n’a pas

    Finalement DREBKI n’a pas gagné la course à l’ambassade.
    Il va gérer le gaz de schiste à partir de paris




    0



    0
    anonyme
    30 décembre 2016 - 15 h 06 min

    Nous avons besoin d’un
    Nous avons besoin d’un ambassadeur de poigne qui mettrait de l’ordre dans les consulats comme ceux de Bobigny, Paris et Créteil où Cheb Khaled et sa femme marocaine sont reçu comme des VIP par les fonctionnaires.




    0



    0
    Tatoumi Fel Saafa
    30 décembre 2016 - 14 h 26 min

    J’ai cru comprendre qu’il y
    J’ai cru comprendre qu’il y avait un appartement de libre à Neuilly avec un voisin qui joue du derbouka jour et nuit.
    Yousfi à Paris où sur les trottoirs de Manille, on ne choisit pas sa famille, dixit Leforestier…




    0



    0
    Tinhinane
    30 décembre 2016 - 14 h 12 min

    On tourne dans le même

    On tourne dans le même circuit du recyclage. L’Algérie n’a pas de relève ?




    0



    0
    Mohamed Lamine
    30 décembre 2016 - 14 h 02 min

    Malgré le statut qui interdit
    Malgré le statut qui interdit cette situation, Yousfi sera le chef hiérarchique de son épouse, qui est consule générale en France. C’est aussi le cas des Boukadoum à New York. Lui est le chef de la mission et sa femme la consule générale à New York.




    0



    0
    nectar
    30 décembre 2016 - 13 h 53 min

    C’est le recyclage des
    C’est le recyclage des enfants gâtés du système..Seuls eux sont capables de gérer ce pays de moutons..En plus, son épouse est consul et ses rejetons scolarisés en France et dispensés du service national de facto ( il ne reste que larbi wald el khemass pour fréquenter l’école algérienne sinistrée et finir comme chair à canon, pour défendre le pays, avec un solde de misère)..ça chôme pas pour la nomenklatura…




    0



    0
    jugurtha
    30 décembre 2016 - 13 h 52 min

    à ma connaissance, lui est
    à ma connaissance, lui est nommé récemment conseiller à la présidence et vous nous apprenez que son épouse est consul généra à Strasbourg .je me pose la question comment nommer quelqu’un à une fonction ici et son épouse à l’étranger.c’est incroyable ce qui se passe chez nous.




    0



    0
    Kahina
    30 décembre 2016 - 13 h 40 min

    « oucef Yousfi, dont l’épouse
    « oucef Yousfi, dont l’épouse est consule générale à Strasbourg – sera-t-elle maintenu ? »
    Elle va être permutée au consulat de France pour le regroupement familiale.

    Et leurs enfants occupent quels postes??

    Je comprends pourquoi nos représentants sont amorphes à l’étranger.




    0



    0
    Larbi
    30 décembre 2016 - 12 h 35 min

    Un ministre qui devient
    Un ministre qui devient ambassadeur. Il n’y a que chez-nous que des choses pareilles sont possibles. Nous ne sommes pas sortis de l’auberge.




    0



    0
      OMAR
      30 décembre 2016 - 15 h 21 min

      AUBERGE!!!!!! tu est pudique!
      AUBERGE!!!!!! tu est pudique!!!! dit qu’on est pas sorti du gouffre!!!!!!!!!!!




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.