Algérie-France : la coopération s’est accentuée en 2016

Selon Jean-Louis Levet, la France et l’Algérie constituent un binôme sans équivalent. D. R.

La coopération entre l’Algérie et la France s’est accentuée en 2016 notamment avec la tenue en avril à Alger de la 3e session du Comité intergouvernemental de haut niveau algéro-français (CIHN) et plusieurs rencontres entre les ministres de l’Intérieur de des deux pays. La réunion d’Alger du CIHN, instance de concertation créée en application de la déclaration d’amitié et de coopération entre la France et l’Algérie signée le 19 décembre 2012, a été considérée par des responsables français comme une nouvelle étape dans «la montée en puissance» des relations entre la France et l’Algérie.

De nombreux accord ont été signés à l’issue de cette rencontre au niveau des Premiers ministres des deux pays, qui intervient après deux sessions du Comité mixte économique franco-algérien (Comefa) qui prépare les dossiers arrivés à maturité. Ces accords de partenariat ont concerné les secteurs du transport ferroviaire et de l’agroalimentaire, ainsi que la réalisation, le long de l’autoroute Est-Ouest, d’un parc industriel de 3 000 hectares au minimum.

Dans cet élan de coopération auquel le haut responsable français chargé de la coopération industrielle et technologique franco-algérienne, Jean-Louis Levet, se vante du fait que la France et l’Algérie «constituent un binôme sans équivalent sur l’échiquier mondial des Etats», plusieurs autres accords attendent d’être bien ficelés, comme le projet d’implantation d’une usine PSA (Peugeot-Citroën) en Algérie et un grand projet dans l’industrie pétrochimique qui vient d’être signé entre le groupe Sonatrach et le groupe français Total.

En effet, les deux groupes ont conclu jeudi dernier à Alger un accord sur la réalisation d’une étude de faisabilité en vue de la construction d’un complexe pétrochimique de «taille mondiale». Les PDG de Sonatrach, Amine Mazouzi, et de Total, Patrick Pouyanné, ont convenu de renforcer le partenariat et la coopération sur toute la chaîne hydrocarbures en Algérie et à l’international, confirmant ainsi la volonté des parties à consolider le partenariat existant et concrétiser de nouvelles opportunités pour les deux compagnies.

Cette dynamique de coopération a pratiquement touché tous les secteurs qui ont vu la signature de plusieurs autres accords et conventions dans la santé, la sécurité routière, la justice, l’éducation, l’enseignement supérieur et les assurances sociales. Selon les chiffres des Douanes algériennes, les échanges commerciaux entre l’Algérie et la France ont totalisé 10,3 milliards de dollars en 2015. La France est le deuxième fournisseur de l’Algérie et son troisième client.

Lors de la dernière session du CIHN, le Premier ministre Abdelmalek Sellal a invité les opérateurs économiques à saisir les «immenses» opportunités d’affaires que recèle l’économie algérienne, engagée depuis 2014 dans un processus de mutation et de diversification, pour passer de l’exploitation des matières premières vers la production de biens et de services. C’est dans cette optique qu’il a appelé les opérateurs économiques français à investir «davantage» en Algérie, affirmant que le gouvernement algérien était disposé à «accorder toutes les facilitations nécessaires».

L’autre volet important dans les relations bilatérales est celui de la coopération sécuritaire. En moins d’une année, les ministres de l’Intérieur des deux pays se sont rencontrés trois fois (Paris en décembre 2015, Alger en avril 2016 et Paris en novembre dernier). La France fait face à un «très haut niveau» de menace terroriste et a besoin de consolider davantage sa stratégie de lutte et de prévention en renforçant sa coopération sur le plan du renseignement avec les pays qui ont déjà été confrontés à ce fléau, dont l’Algérie. Lors de la dernière visite en France du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, son homologue français, Bernard Cazeneuve, actuellement Premier ministre, n’a pas manqué d’affirmer, en novembre dernier, l’attachement commun de la France et l’Algérie pour réussir la lutte antiterroriste, soulignant le «très bon niveau» de coopération des deux pays dans ce domaine. «Nous avons des expériences à partager dans de multiples domaines, notamment en matière de lutte contre la cybercriminalité, contre le trafic d’armes», avait-il indiqué, relevant que les deux pays ont «une grande relation de confiance» et une relation «d’amitié» qui «facilitent beaucoup le traitement des sujets importants dont nous avons à connaître ensemble».

L’année 2016 a connu également la poursuite de visites dans les deux pays de responsables locaux, de politiques et parlementaires en vue d’échanger des expériences, se concerter et prospecter les domaines à inclure dans cette dynamique de coopération. Cette densité dans les relations bilatérales n’a pas omis la jeunesse avec la signature d’un accord permettant aux jeunes diplômés de pouvoir travailler dans les deux pays respectifs.

R. E.

Comment (41)

    Malik
    3 janvier 2017 - 16 h 49 min

    faut fermer nos frontières à
    faut fermer nos frontières à la france et plus d’échanges avec ce pays qui ferme toutes les portes aux étudiants algériens qui paient leurs études et font marcher leurs masters et leurs ecoles doctorales sans bourse ni contrat !
    Le dernier minet français a un poste sans avoir fini son master et des algériens ingénieurs des plus grandes écoles n’ont que des refus et pas de poste pour eux ! fermons nos frontières avec la france. tous les projets AF ne profitent qu’à ces voleurs ! ils piquent tout l’argent des projets !!!




    0



    0
    anonyme
    1 janvier 2017 - 19 h 18 min

    soyez vigilants un certain
    soyez vigilants un certain mokoko anonymous se faisant passr pour algérien tente d’interférer dans nos échanges , le rapprochement de notre pays avec la france leur fait peur aux esclaves du glaoui, c’est pour ça qu’il vient hurler sur ce site!




    0



    0
    Janvier
    1 janvier 2017 - 19 h 13 min

    Il faut apaiser et
    Il faut apaiser et dépassionner les relations algéro-françaises, les deux pays ont tout à gagner en établissant des relations stables basées sur la confiance et l’intérêt commun. Pour son développement l’Algérie a besoin de l’expérience et du savoir-faire français et la France a besoin du plus grand pays et marché du Maghreb et même d’Afrique. Il est fini le temps où la France était le seul fournisseur des pays maghrébins, les pays plus « clean » et plus neutres comme la Chine, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et l’a Turquie se bousculent pour pénétrer le marché algérien, la France si elle veut garder ses parts de marché doit se montrer plus magnanime politiquement et moins arrogante pour accéder au Saint Graal algérien.




    0



    0
      Anonymous
      1 janvier 2017 - 19 h 53 min

      Reconnaissance des crimes
      Reconnaissance des crimes coloniaux en Algérie d’abord et cessation de sa politique coloniale ensuite. Fréquenter un criminel, à longue, c’est lui ressembler si celui-ci persiste dans le crime. Faire confiance dela un etat qui tué 8/10 millions d’algériens entre 1830/1962, qui a fait la propagande du « qui tue qui ? », qui refuse de rendre le crane de nos résistants gardés dans leurs sales boites de cartons dans leur sale musée de m… et qui vient de faire un carnage pendant 6 années en Syrie avec 300 000 morts. Na3 bou l’ Flous si cela se fait sur le dos des innocents morts. Non ! Non ! Non ! On défend le droit de la vie, eux sèment la mort en se faisant passer pour des universalistes pour faire la prédation des états souverains. Mon c… oui !




      0



      0
        5colonne
        2 janvier 2017 - 0 h 54 min

        Le pire c’est qu’ont continue
        Le pire c’est qu’ont continue avec eux ,c’est trop flagrant la stop faut les chasser avec leurs cireurs de chaussure ,ils sont entraint de nous sucer notre sang pour nous laisser que les os sur notre peau




        0



        0
    Anonymous
    1 janvier 2017 - 16 h 47 min

    Et cette coopération (
    Et cette coopération ( emprise ) ne fera qu’augmenter avec en-ligne de lire 2019….
    Pauvre Algérie livrée pieds et poings liés à la France pour faire perdurer un système aussi cynique que celui en vigueur à Paris




    0



    0
    BECAUSE
    1 janvier 2017 - 11 h 00 min

    Tout ce que dit cet
    Tout ce que dit cet individu pue la flatterie nauséabonde et le mensonge en état de putréfaction avancée . La France est , et restera un satellite et une sentinelle d ‘ avant garde du sionisme mondial et cela est d’ une évidence manifeste largement démontrée que se soit en Libye , en Syrie , au Sahel , dans le dossier nucléaire iranien et dans son intransigeance vis-à-vis de la Russie ( rhétorique anti- russe ) . Ses médias , très ouvertement sionistes sont les portes étendards de l ‘ islamophobie , porteuse d ‘ un racisme primaire très contagieux afin de répandre la haine et la peur .




    0



    0
    amitié Algérie-France
    1 janvier 2017 - 10 h 55 min

    la France empêche l’Algérie
    la France empêche l’Algérie de progresser et la maintient dans le sous développement ???? on aura tout lu de la part des bourricots ! franchement un peu de modestie c’est parce que vous fabriquez des jus de fruits à base de jus concentré importé que vous êtes les premiers de la classe! soyez plus humble ne parlez pas des sujets que vous ne maitrisez pas,soyez intelligent! être partenaire de gens diversifiés c’est de la richesse pour nous , c’est une ouverture pour ce peuple intégriste arriéré sale et fainéant à 95% ! arrêtez de vous encenser alors qu’on est les derniers de la classe! nous avons besoin du savoir des autres nous avons besoin de formation et d’amitié avec les autres pour progresser en paix comme tous les peuples pacifiques du monde , enfin si tant est qu’on soit un peuple pacifique étant donné nos penchants terroristes avérés… d’ailleurs vos réponses à ce commentaire corroboreront mes dires .




    0



    0
      Anonymous
      1 janvier 2017 - 16 h 44 min

      Rien à secouer de ton
      Rien à secouer de ton commentaire et de ta vision de l’Algérie et des relations avec la France.
      On pense ce qu’on veut comme on veut et avec notre regard à nous.
      La soit disante élite française est l’une des plus médiocres des pays occidentaux. Votre réputation est partout très bien établie. Et la France est l’anti modèle par excellence. Tu peux toujours te convaincre du contraire, cela ne fera pas bouger d’un iota notre perception et nos desseins.




      0



      0
        amitié Algérie-France
        1 janvier 2017 - 18 h 49 min

        c’est vrai que l’aigreur
        c’est vrai que l’aigreur génère la haine, enfin à part chez les âmes nobles.




        0



        0
          Di Jijel
          1 janvier 2017 - 20 h 13 min

          Vous éprouvez un malsain
          Vous éprouvez un malsain plaisir à faire de la provocation avec vos commentaire condescendants, alors que vous ne montrez ni volonté de dialogue, ni d’alternatives aux relations actuelles aussi malsaines que votre plaisir à chercher vous faire insulter par de fausses affirmations.
          « L’aigreur et la haine » ponctuent vos commentaires, vous devez être très sensible et impressionné par les discours de Valls et ceux à qui il est éternellement attaché.




          0



          0
          Anonymous
          4 janvier 2017 - 8 h 01 min

          Rien à secouer de vos
          Rien à secouer de vos constats. Et en parlant de haine et d’aigreur il me semble que vous parlez de vous même…Je n’ai qu ndifférence et mépris pour tout ce qui ramène aux beaufs et à la beauferie que vous symbolisez à merveille.




          0



          0
      Di Jijel
      1 janvier 2017 - 19 h 58 min

      Monsieur / Madame « Amitié Dz
      Monsieur / Madame « Amitié Dz »,

      Le peuple Algérien a besoin de reprendre contrôle de la gestion de ses ressources, en mettant fin à l’autocratie de sa classe dirigeante, qui associée par des liens très douteux aux intérêts étrangers, continue non seulement de spolier le peuple, mais surtout de détruire toute initiative de développement venant du peuple.

      La médiocrité que vous citez, n’est que l’ensemble des conséquences et symptômes du maintien de cette caste dirigeante en place depuis la confiscation de l’indépendance en 1962.
      Contrairement à ce que vous affirmez, l’Algérie bouillonne d’énergies intelligentes et créatives, et ce n’est ni un système corrompu en fin de course, ni le cynisme qui marque votre commentaire, qui vont en retenir la libération, et la prévalence proche.

      Et pour finir, l’ouverture que vous prônez, c’est bien beau, mais à quel prix ?
      Pour le reste je vous réfère au commentaire de « Because »ci-dessus, qui illustre bien ce que sont véritablement nos relations avec la France, et de quelle France on parle.




      0



      0
      5colonne
      2 janvier 2017 - 11 h 38 min

      Va baver ailleurs, descendant
      Va baver ailleurs, descendant de soldat français , la réalité est la devant nous , ils doivent te tenir par les c…. pour les defendre comme ça




      0



      0
    langar
    1 janvier 2017 - 10 h 08 min

    La France coopére avec Alger,
    La France coopére avec Alger, juste assez, pour empecher une coopération avec d´autres (vraies) grandes nations, comme l´Allemagne, qui ferait de l´Algérie une seconde Californie. En quelque sorte, cette coopération avec la France n´est qu un frein au développement de l´Algérie,




    0



    0
      Assassins
      1 janvier 2017 - 10 h 33 min

      Les Allemands n’attendent que
      Les Allemands n’attendent que ça, l’Algérie est pour l’occasion d’entrer dans le marche africain. La France bloque dernièrement l’investissement des autres pays européens. Ne parlons pas de l’Italie et de l’Espagne. La classe politique algérienne doit faire en sorte de nous expliquer clairement ce à quoi ils sont confrontés en terme de chantage s’il existe. C’est nous le peuple qui pourrons soutenir les politiques algériens de menaces et d’intimidation. La presse française n’a aucun impact si le peuple algérien était le véritable destinataire des discours des politiques algériens. Pour l’industrie, si l’Algérie se tourne vers les vrais pays performants le pays changera en dix ans. La France pratique la politique suivante : ne pas faire trop pour ne pas voir le développement leur échapper, ne pas faire peu pour ne pas la situation échapper à son pouvoir. La France n’est pas le partenaire idéal pour l’Algérie et ne le sera jamais.




      0



      0
        17 0ctobre 1961
        1 janvier 2017 - 16 h 27 min

        Ce que vous dites ainsi que
        Ce que vous dites ainsi que langar est tout à fait juste..
        La France est un frein qui plus est sournois…
        Cependant et je le regrette, beaucoup d Algériens se comportent comme des « nègres »(moins à voire avec la couleur qu’avec une docilité et une servilité systématique de certains malgré le faut que leur maître les traite en sous-homme).
        Ils réclament et ne jurent que par mama frança…ils tirent même une fierté à singer cette dernière.
        Je regardais une émission deco sur la chaine algérienne 3 ,et devinez avec quoi l intérieure d une des chambres était décorée?
        De monuments parisiens dont la tour Eiffel.
        Ce n est pas une anecdote mais bien le révélateur d un peuple complètement désorienté et sans repères.pensez donc les initier au futur de l Algerie sans mama frança mais avec de vrais partenaires tels les Allemands etc….impossible avec des « negres »




        0



        0
          Bekaddour Mohammed
          3 janvier 2017 - 16 h 29 min

          La relation à leur « mama
          La relation à leur « mama frança », c’est hélas vrai, comme leur relation à « baba frança », c »est même ça qui a empêché les Français d’évoluer vers le haut s’agissant de leur histoire criminelle, avec le vrai nous, qui ont des pères et mères clairs, authentiques, du vrai Jazaïr… Ces « Algériens » ATYPIQUES ont contrarié, et sont un obstacle au vrai, libérateur. Dommage, mais ils sont trop nombreux, ils pourrissent et Jazaïr ET France !




          0



          0
    anonyme
    1 janvier 2017 - 9 h 40 min

    Nous n’avons pas une Elite
    Nous n’avons pas une Elite patriote qui négocier les contrats avec les grands groupes.
    Donc, nos dirigeants acceptent tout sans se poser de question.




    0



    0
    TheBraiN
    1 janvier 2017 - 9 h 30 min

    Mieux vaut arrêter cette
    Mieux vaut arrêter cette arnaque appelée par « coopération Algéro-Française » qui ne profite qu’aux seuls Français !!




    0



    0
      Anonymous
      1 janvier 2017 - 15 h 57 min

      Et à ceux d´en haut qui ont
      Et à ceux d´en haut qui ont des biens chez fafa! ils marchent comme fafa veut sinon attention on leur fera voir le bout du baton sur l´origine de leurs fortunes chez elle.




      0



      0
      Bekaddour Mohammed
      3 janvier 2017 - 16 h 44 min

      « La France » n’aime pas L
      « La France » n’aime pas L’Algérien DIGNE : Propos d’une expérience vivante, très cher payé, TRÈS CHER




      0



      0
    Rayes El Bahriya
    1 janvier 2017 - 8 h 04 min

    Ils immigrés devraient

    Ils immigrés devraient comprendre une chose!
    Il vaut mieux être en bon état de santé, qu’en mauvais
    état d’arrestations.
    Le président du groupe AXA assurance avait participé aux
    Conquêtes coloniales de l’Algérie mais il avait fait fortune
    En spoliateurs des trésors de la régence d’Alger comme au
    Mene titre les dinosaures de sa famille du baron
    Sellier ère




    0



    0
    anti-khafafich
    1 janvier 2017 - 7 h 50 min

    vous pouvez vous vanter de
    vous pouvez vous vanter de tous les « accords » possibles et imaginables, la question qui se pose : est ce qu’ils vous regardent toujours en tant que partenaires ou colonisés et inférieurs qui aurez besoin d’eux ?




    0



    0
      anonyme
      1 janvier 2017 - 9 h 35 min

      Bravo. C’est toute la
      Bravo. C’est toute la question qu’on se pose tous les jours dans cette relation floue et unilatérale.




      0



      0
    Yahya
    1 janvier 2017 - 3 h 26 min

    Je suis algérien vivant en
    Je suis algérien vivant en France et je vais vous raconter les discriminations dont j ai été victime vu mes origines algériennes par une société française d assurances qui a pignon sur rue dans toute l algerie aujourd’hui hui.J ai été recruté avec mon bac en 1976 comme rédacteur en asurance s par le groupe Uap actuellement Axa.ENcours du soir j ai suivi des cours du soir ou j ai eu tous mes diplômes Deug licence maîtrise De Doctorat de 3 emme cycle pendant que j ai conrinue à travailler chez eux et à bénéficier d congé sans solde pour finir ma scolarité.Malgre mon expérience dans l entreprise et mes nouveaux diplômés on recrutait des diplômes français sans expérience aux postes de cadres débutants alors qu on me refusait l accès à un poste de cadre.Quand je vois que le groupe Axa se positionne comme un leader sur le marché de l assurance en Algérie et que le père de Monsieur Henri de Castres président du groupe Axa est issue d une famille de tradition militaire ayant participé aux guerres de conquête coloniale je me pose la question sur le profil des interlocuteurs algériens qui ont laissé faire je suis écoeuré par le racisme anti algérien que j ai subi




    0



    0
      Anonymous
      1 janvier 2017 - 7 h 27 min

      On se pose la même question.
      On se pose la même question. Il faut témoigner entre nous, l’arme la plus efficace est le boycott. Ils partiront de façon plus simple, la qu… entre les jambes. J’ai jamais été sur AXA, mais en plus je retiens l’info pour dissuader d’autres à y rentrer. Témoignez !




      0



      0
      amitié Algérie-France
      1 janvier 2017 - 10 h 42 min

      oui c’est rageant, mais
      oui c’est rageant, mais puisque vous saviez que axa était quelque part mêlé à la colonisation pourquoi vouliez vous y devenir cadre au lieu de changer d’entreprise ? pourquoi vous distillez de la haine alors que vous n’êtes pas capable d’être cohérent avec vous même vu ce que vous pensez de ces gens, en quittant cet emploi? laissez l’Algérie faire son chemin ! en Algérie les agents d’axa sont algériens et ne subissent aucune discrimination;si vous tenez à y travailler rentrez et faites vos preuves !




      0



      0
        el milia kvayl
        1 janvier 2017 - 19 h 30 min

        M.Yahia nous raconte sa
        M.Yahia nous raconte sa triste experience,il a peut-être fait l erreur ou non de croire en Axa,était il seulement au courant de leur passé? Ce qui est certain c est que lui en revient,alors que vous en connaissance de cause vous osez défendre axa France sous le fallacieux prétexte qu axa Algerie emploierait des Algériens…
        Vous êtes pitoyables si ce n est plus.

        Merci m.Yahia et sachez que nous sommes nombreux à tirer définitivement la conclusion qui s impose quant à notre religion à la France,à contrario de certains qui se forcent encore à les servir




        0



        0
        Yahya
        2 janvier 2017 - 20 h 02 min

        pour votre information sachez
        pour votre information sachez qu à mon époque le groupe s appelait uap union des assurances de Paris que Monsieur De castrie ne dirigeait pas ce groupe qui a été par l suite absorbe par le groupe Axa.Sachez ensuite qu avoir un nom à consonnance algérienne est plus difficile de se recycler qu on a perdu son emploi donc c est trouver d abord trouver un emploi avant de quitter le premier…Enfin l arrivée de Monsieur De castrie famille dynastique militaire à vocation coloniale à la tête du groupe correspond à l entrée du groupe sur le marché algérien période où je n étais plus pour raison de licenciements ni mes collègues français qui ont essayé de me défendre sortez un peu de votre analyse dévoilant logique qui est souvent loin du terrain merciCM




        0



        0
      5colonne
      1 janvier 2017 - 12 h 17 min

      Facile a comprendre messieurs
      Facile a comprendre messieurs, sont de retours chez nous




      0



      0
    Al "Hmemdji
    1 janvier 2017 - 2 h 42 min

    Il faut fermer les frontieres
    Il faut fermer les frontieres avec la France comme avec le Maroc et on se sentira mieux et on progressera plus rapidement
    si le Maroc nous inonde avec sa drogue , la france elle , elle continuera toujours de nous mettre des batons dans le sroues , deployant d’enormes affaires grace a son lobbye local a alger pour nous enfermer encore te toujours dans le sous developpement
    il faut FERMER LES FRONTIERES AVEC LA FRANCE




    0



    0
    Jean_Boucane
    1 janvier 2017 - 1 h 03 min

    La France n’a pas les moyens
    La France n’a pas les moyens de collaborer avec le Maroc et l’Algerie… et dans ce domaine elle a choisi le Maroc… nous elle nous donne que des projets sans importance… il est temps de nous trouver un autre partenaire technologique…




    0



    0
    ?
    31 décembre 2016 - 21 h 10 min

    La même coopération avec le
    La même coopération avec le Maroc et la France contre l’Algérie ????




    0



    0
    Anonymous
    31 décembre 2016 - 20 h 43 min

    Algérie-France : la
    Algérie-France : la coopération s’est accentuée en 2016
    Un seul bénéficiaire, bien sur, les compagnies, et sociétés françaises vendant leurs produits, et leurs services
    A des prix non compétitifs, et exorbitants – la technique de surfacturation de Sanofi, et de d’autres françaises –
    Et par narcissisme, et chauvinisme français on dit: qu’ils sont les meilleurs produits au monde

    Mais dans le bénéficiaire principale, qu’est la partie française à la vision stratégique longue de domination,…..
    Il y a un sous bénéficiaire algérien,bien sur, il est discret, occulte, et secret à la vision courte :
    Du colonisé complexe, et dominé
    Il travaille contre les interets de son pays l’Algérie des 1.5 millions de chahids, et de 132 ans de nuit coloniale
    Comme si ces événements tragiques, et sanglants du passé ne suffisent pas (1830-1962)
    Immobiliers, placements, fuites de capitaux, ouvertures de comptes,
    Enseignement, et éducation, en France, de sa progéniture future dirigeante des administrations algériennes, Avec mode de pensée,mode de vie, et façon de parler (malheureusement insupportable) à la française
    Après nous avoir été libérés du dialecte, et accent égyptiens envahissants nos foyers,…..?!

    L’Algérie ne manque de coopérations, elle manque de démocratisation crédible,de justice,et de transparence
    De ses institutions otages d’une minorité protégée, et puissante par le pouvoir exorbitant, l’argent,
    Et la richesse ostentatoirement provocante, et illégale, pour le petit peuple pauvre algérien, laissé pour compte




    0



    0
    REPENTANCE
    31 décembre 2016 - 19 h 55 min

     » Algérie-France : la
     » Algérie-France : la coopération s’est accentuée en2016″ » »

    Normal avec tout les valets qui travail pour vous en Algérie, profitez en ça ne va pas duré !
    Car il se trouve qu’il y as encore des Algériennes et Algériens qui n’oublient rien même pas la RÉPENTANCE !!!




    0



    0
    chaoui ou zien
    31 décembre 2016 - 19 h 16 min

    Vous voulez dire la
    Vous voulez dire la cooperation a sens unique s’est accentuee. Tant qu’il reste un peu d’argent dans la caniote vous continuerez a la survoler comme des mouches. Une fois vide, on n’entendra plus parler de vous. N’oubliez pas, a la sortie, de prendre avec vous tous ceux qui vous ont aide a la vider comme vous avez pris les harkis en 1962. Leurs actes sont les memes. Les vrais algeriens dont les genes concentres se comptent en milliers pas en centaines d’annees n’oublieront pas. Ca c’est du guarantie.




    0



    0
    5colonne
    31 décembre 2016 - 18 h 17 min

    Quel culot vous avez les
    Quel culot vous avez les français, vous nous piller, oui , votre argent est tres vite rapatrie, en france grâce a la complicités des nôtres , bientot la fete seras finis , vous nous apporté vraiment rien au contraire




    0



    0
    Anonymous
    31 décembre 2016 - 17 h 58 min

    Nous n bons pas besoin de
    Nous n bons pas besoin de votre coopération rendez nous nos richesses et libérez nous de vos agent qui nous gouvernent l Algérie se portera bien .comme disait poutine les états unis joue au poker la Russie au joker la France au minopoly




    0



    0
    Dede
    31 décembre 2016 - 17 h 25 min

    Triste quand total voulait
    Triste quand total voulait escroquer de l argent à sonatrach et le mettre en justice et voilà que ces (…) retravaillent avec eux pauvre Algérie




    0



    0
      Nasser
      1 janvier 2017 - 14 h 04 min

      je partage votre opinion,
      je partage votre opinion, pourquoi « TOTAL » alors que cette société a tenté de nous escroquer , n’ y a t-il pas d’autre sentreprises étrangères avec lesquelles la Sté SONATRACH pourrait passer des contrats « GAGNANT-GAGNANT », on devrait mettre la TOTAL dans une liste noire d’ autant que cette Sté est bien connue pour ses liens dans la sphère politico-economique (France-Afrique).




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.