FFS : «Les émeutes de Béjaïa sont dues à une gestion unilatérale du pays»

Le FFS salue la population de Béjaïa pour son esprit de responsabilité. New Press

Le conseil fédéral du Front des forces socialistes (FFS) élargi aux présidents des Assemblées populaires communales s’est réuni en session extraordinaire ce samedi pour débattre de la situation générale induite par les derniers événements qu’a connus la wilaya, indique un communiqué du parti parvenu à la rédaction. Le FFS impute la situation que vit cette wilaya à «divers facteurs tous issus d’une gestion unilatérale et chaotique des affaires du pays». «Le recours de l’administration aux ‘‘sages’’ et autres ‘‘notables’’, sélectionnés sur une base totalement arbitraire et de critères connus du seul pouvoir, et l’exclusion des élus, à l’occasion de réunions organisées lors de ces évènements, n’est-elle pas une énième tentative de substituer à la représentation élue des populations une représentation factice, archaïque et parfois même mafieuse ?», s’interroge le FFS, qui dit ne pas comprendre les visées d’une grève des commerçants observée suite à un appel anonyme. «La rumeur est-elle devenue l’instrument politique privilégié par lequel le pouvoir lui-même peut être soupçonné de vouloir manipuler et gérer les rapports sociaux ? La dépolitisation ne fait-elle pas le nid de toutes les aventures ?», se demande encore le parti.

Le FFS accuse le pouvoir d’avoir «toujours eu recours à la violence comme mode de gestion pour étouffer tout mouvement pacifique afin d’empêcher l’organisation de la société» et salue la population de Béjaïa «pour sa maturité et son esprit de responsabilité pour avoir réussi à déjouer un plan machiavélique visant la destruction de la cohésion sociale». Le parti met en garde le pouvoir «quant à d’éventuels dérapages» et «exige la libération immédiate et inconditionnelle des personnes injustement arrêtées lors de ces évènements».

Un collectif d’avocats sera mis en place pour suivre le dossier des personnes «injustement arrêtées», affirme le FFS, qui considère que face à la violence, «seuls le débat et la concertation sont la solution», tout en réitérant son appel à la «reconstruction d’un consensus national».

Lina S.

Comment (11)

    Anonymous
    10 janvier 2017 - 17 h 13 min

    regarder sur YouTube https:/
    regarder sur YouTube https://youtu.be/_OkrMNtuWfM la plupart c’est des dépité ffs




    0



    0
    rak
    9 janvier 2017 - 11 h 06 min

    roh a mi roh l’FFS yemouth et
    roh a mi roh l’FFS yemouth et vive le RHB: Rassemblement Hybride Baloulien ou Bahlawani , vous pretendez proposer un consensus a la nation pendant que vius faites ds purges en catimini et pour des motifs du parti pour des motifs abracabrantesques en mettant dehors tt les militants de la premiere heure du FFS. meme le site t le journal du parti est inaccesible depuis pls d’un mois!!!! Faites la chaine pour la mangeoire du regime et laissez le peuple tranquil, il va vs attribuez votre quota qui ne depacera jamais le plfond de verre de 91 c’est a dire 25 sieges maxi dont 90% en kabylie
    Da l’Hocine a du se retourner mil fois dans sa tombe !!!!!




    0



    0
    Iddir
    9 janvier 2017 - 6 h 39 min

    Une ligne oran-tlemcen ? J
    Une ligne oran-tlemcen ? J’ose pas y croire. Ça sera le comble du mépris envers le peuple. Si on a du fric pour ces projets de luxe, ce que je considère comme mal venu en ces temps de crise, ça doit aller vers l’ axe oran-alger-annaba et pourquoi pas alger-tamanrasset qui politiquement est encore plus propice.
    Si ce scandale se confirme, nous devons lancer une pétition pour leur dire mat hachmouch !




    0



    0
      Anonymous
      9 janvier 2017 - 8 h 10 min

      Tu trouveras tout sur le net.
      Tu trouveras tout sur le net.
      La première ligne LGV d’Algérie d’un coup de 2 milliards d’euros est en voie d’achèvement. Des travaux titanesques et aucuns impacts sociologie économique pertinent.
      Cette ligne aurait dû partir d Alger ( vers Oran ou Setif via Blida ou Constantine..Les plus grandes villes et wilayates du pays…)

      Toujours sur le net tu verras les projets en cours de réalisation( à l’ouest ) et les bricolages( le reste du pays) qui ne verront jamais le jour notamment pour relier les grands pôles socio-économiques du centre et de l’est…
      J’insiste bien sûr des faits réels et objectivables.
      Idem pour les tramways. Entre ceux réalisés ou en cours de réalisation et ceux qui ont été abandonné. On est toujours dans la même logique

      C’est cette gestion voulue et assumée qui conduit au chaos et aux émeutes.




      0



      0
    lhadi
    8 janvier 2017 - 19 h 18 min

    Une société où une simple
    Une société où une simple rumeur devient vacarme, une société soumise à la seule loi de l’argent, une société divisée entre paraboles et minarets, entre ceux qui font leur devoir et ceux qui ne le font pas, entre conservateurs et progressistes, une société où la plupart de ses concitoyennes et de ses concitoyens sont hors de mesures et mal accordés, esclaves du désir et de l’imagination, de l’habilité et du préjugé ; cette société, clone de la notre, ne peut se libérer des entraves du sous développement et des sarcomes inhérents. Le mal de la société algérienne provient, sans aucun doute, du fait que nous sommes devenus notre propre ennemi, notre propre censeur, parce qu’on est bloqué en nous-mêmes et bloqué dans la société soumise à un système insane que la constitution lui a beau tracé la voie, il marche dans la sienne.. Ce mal a pour origine le sous-développement mental. Commençons, donc, par exorciser nos propres démons et mettre à nu nos propres fantasmes : conditions sine qua non pour prétendre faire disparaitre l’obésité du médiocre ; cette norme d’incapacité créative. C’est dans la compréhension du sens de cette analyse que nous devons puiser la volonté et la capacité d’infléchir le cours de cette gouvernance d’un autre âge en butte à toute thérapie pour guérir notre pays, ô combien malade de l’incompétence et de l’incohérence, Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
    DJAMEL
    8 janvier 2017 - 16 h 46 min

    Je suis sur et certain que
    Je suis sur et certain que les responsables se trouvent au laboratoire du FLN RND ET LE CLAN DE BOUTEFLIKA.IL VEUT FAIRE PEUR AU PEUPLE POUR QUE SA FAMILLE DEVIENNENT FAMILLE ROYALE .SURTOUT INAUGURE LA MOSQUEE D EL HARRACH AFFAME LES POPULATIONS KABYLES ET CHAOUIS JUSQU A CE QUE LE PAYS SOIT A FEU ET A SANG ET ENSUITE FOUTRE LE CAMP EN AMERIQUE LATINE.BOUTEFLIKA EST VENU DANS LE SANG ET ENFIN REPARTIR DANS UN BAIN CASSE




    0



    0
      Anonymous
      8 janvier 2017 - 18 h 42 min

      En tous les cas une chose est
      En tous les cas une chose est sûr : Il avait juré de se venger lors de son exil pendant 20 ans ( dans les conditions que tout le monde connait)…Il ne fait qu’assouvir ce vieux rêve..Et il laissera derrière lui ses successeurs pour poursuivre cette vengeance sur l’Algérie et son peuple…




      0



      0
    anonyme
    8 janvier 2017 - 15 h 24 min

    Surtout, il ne faut oublier
    Surtout, il ne faut oublier la violence de l’Etat contre les partis d’oppositions et les élus intègrent de la nation.
    L’opposition n’est pas du tout écouter voire ignorer et en plus les élections sont truquées d’avance.




    0



    0
    Météo
    8 janvier 2017 - 15 h 17 min

    tot ou tard si ce régime
    tot ou tard si ce régime continus a mépriser et ignoré les citoyens par son injustice;le favoritisme et la déférence entre les citoyens;le pays explosera;pourquoi ne pas s’attaquer en priorité a l’injustice et la corruption qui gangrène la vie quotidienne de nos citoyens;es-que volontaire de continue a ignoré cette population autant soufferte;et rechercher le chaos et partir avec le magot; toute est possible avec des dirigeants qui ne craignent pas dieu;ni foi,ni loi




    0



    0
      Anonymous
      8 janvier 2017 - 17 h 14 min

      « le favoritisme et la
      « le favoritisme et la déférence entre les citoyens… »

      –> Très bonne remarque. Il suffit de regarder les projets en voie de finalisation ou en cours de réalisation dans le domaine ferroviaire par exemple..La première LGV à 2 milliards d euros va relier Oran à….Tlemcen.
      Maghnia va être très bien desservie également avec des projets qui avancent.

      Quel est l’intérêt économique de cette ligne qui coûte les yeux de la tête ?? Alger/Oran ou Alger / Setif ( 2e wilaya du pays en population ) aurait été plus judicieux.
      Au centre et à l’est que des projets rangés dans les tiroirs et qui ne verront pas jour avant longtemps..Hors c’est le gros des populations algériennes qui vivent de ces cotés ci…

      Et ce n’est qu’un exemple, OBJECTIF ET VERIFIABLE, du favoritisme et de la différence entre les citoyens.




      0



      0
    Anonymous
    8 janvier 2017 - 14 h 22 min

    Je partage le constat du FFS.
    Je partage le constat du FFS. par contre pour que ce parti soit cohérent il ne doit pas participer aux futures elections truquées qui se préparent et qui n’ont pour but que de lancer sur orbite le successeur désigné par bouteflika au poste de président.
    Les escrocs et autres traîtres ont encore de beaux jours devant eux…Le FFS doit se positionner clairement et ne pas cautionner ce qu’il dénoncent par ailleurs !!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.