La lobbyiste du Makhzen et courtisane de Sarkozy écartée de la course au Parlement

Rachida Dati. D. R.

Furieuse d’avoir été écartée, pour les prochaines élections législatives, de la 2e circonscription de Paris au profit d’une rivale, Nathalie Kosciusko-Morizet, Rachida Dati ne sait plus à quel saint se vouer. Elle déverse son fiel sur le chef de file de son parti, François Fillon, et prédit, dans Le Parisien d’aujourd’hui, une défaite électorale de son camp dès le premier tour de l’élection présidentielle. Pour les observateurs avertis de la scène politique française, cette disgrâce de l’ancienne ministre et courtisane de Nicolas Sarkozy était somme toute prévisible, après la défaite humiliante de son mentor à la primaire de la droite, en novembre dernier.

Rachida Dati s’est distinguée au cours de son mandat au gouvernement en tant que ministre de la Justice et même au Parlement européen en tant que députée par un activisme à tous crins pour défendre les intérêts du Maroc, qui la plaçait systématiquement à la pointe de toutes les campagnes anti-algériennes qu’elle menait avec un zèle qui en disait long sur ses accointances avec le Makhzen.

Au Parlement européen, cette lobbyiste du palais royal ne ratait pas une occasion pour voler au secours du régime monarchique de Rabat, de plus en plus fragilisé sur le plan diplomatique, essentiellement à cause de l’occupation du Sahara Occidental et du refus de s’inscrire dans le processus de décolonisation exigé par les Nations unies.

Lors de sa dernière intervention en date, elle s’est escrimée, face à des eurodéputés incrédules, à vendre l’image d’un Maroc féérique. «Dans le Maghreb comme dans le Machrek, claironnait-elle, le Maroc se démarque à la fois comme un pays stable, mais aussi comme un partenaire fiable.» Et de ruminer le même discours, à savoir que l’Europe aurait tout intérêt à coopérer avec le Maroc, parce que «le royaume peut être un trait d’union entre l’Europe et l’Afrique, un partenaire efficace, en particulier dans la lutte contre le terrorisme et la radicalisation».

Plus crânée encore, elle a affirmé que «le renforcement de notre coopération avec le royaume chérifien doit être une priorité de notre politique étrangère et de la stratégie européenne». Relayant la propagande du Makhzen, servie en forme de chantage, cette avocate du Makhzen promettait que le Maroc était en mesure de «maîtriser les flux migratoires toujours plus importants vers notre continent». Sur un ton plus moralisateur, elle prévenait que «ne pas comprendre» l’utilité d’une coopération avec le Maroc, «c’est ne pas être à la hauteur des difficultés que nous traversons et commettre une faute historique dont nous serons comptables».

En mars dernier, Rachida Dati a été de nouveau actionnée par Rabat pour parasiter l’autorité judiciaire de l’Union européenne en tentant de remettre en cause sa décision sur l’accord agricole entre le Maroc et l’UE, déclaré nul et non avenu par la Cour de justice de l’union. La lobbyiste du Makhzen avait adressé une question au Conseil de l’Europe au sujet de l’arrêt rendu le jeudi 10 décembre 2015, annulant la décision du conseil sur l’accord entre l’UE et le Maroc, relatif aux mesures de libéralisation réciproque en matière de produits agricoles. La réponse du conseil fut cinglante en disant n’avoir pas pour politique de «répondre à des questions hypothétiques».

Mettant autant de zèle pour diffamer l’Algérie, Rachida Dati est allée plus loin que les anciens ultras de la guerre d’Algérie, en qualifiant un jour les accusations de torture pratiquée par l’armée française en Algérie durant l’occupation de «fantasmes». Son rapprochement avec l’extrême-droite était en fait déjà en marche.

R. Mahmoudi

Comment (100)

    kamel-El djidjelli
    2 avril 2017 - 11 h 25 min

    D’apres un article que j’ai

    D’apres un article que j’ai lu au daily Mail britanique, l’encien ministre de la Justice de France Rachida Dati qui a malheuresement une mere Algerienne et un pere marocain a vu jusqu’à huit copains au moment où elle avait un enfant amoureux, on l’a prétendu aujourd’hui. donc elle et capable de faire n’importe au pour l’Argent.
    a » high class whore »

    Qotbi
    23 janvier 2017 - 18 h 15 min

    A Allouach : fumeux ou
    A Allouach : fumeux ou fumiste ? Doit on egalement passer sous silence que la mère de notre footballeur Mehrez est marocaine? Consultez le journal le monde de ce jour ! Formulation bizarre ? Sauf si Mr gaouar vous a demandé de le conseiller.

      anonyme
      23 janvier 2017 - 21 h 15 min

      C’est pour ça qu’il n’a pas
      C’est pour ça qu’il n’a pas le type Algérien, tout s’explique maintenant.

        sweeden
        29 janvier 2017 - 17 h 30 min

        pourquoi le type mokoko est
        pourquoi le type mokoko est suédois ou allemand ?!?!?
        ….

          Tilili
          2 avril 2017 - 18 h 06 min

          Les Algériens – hormis les
          Les Algériens – hormis les Touaregs et les Ottomans- n’ont pas pratiqué l’esclavage des Noirs contrairement aux Marocains, ceci expliquant cela.

      Jean_Boucane
      26 janvier 2017 - 22 h 52 min

      La mere de Mahrez n’est pas
      La mere de Mahrez n’est pas marocaine, c’est sa grand mere qui est marocaine… c’est pour cela que sa mere l’amene toujours a Tlemcen ou reside sa famille sinon sa mere l’amenerait toujours au Maroc… Sa mere a toute sa famille à Tlemcen!

    Malika
    22 janvier 2017 - 0 h 31 min

    Ce n’est qu’une mercenaire
    Ce n’est qu’une mercenaire achetée pour 4 sous. Une femme sans dignité.

    selecto
    21 janvier 2017 - 21 h 55 min

    Elle s’ en fout des insultes
    Elle s’ en fout des insultes car elle a toutes les facilités en Algérie même dans les consulats, le centre culturel , l’ambassade et les consulats d’Algérie de Paris et sa région où elle possède de solides réseaux de contacts.

      Mouloudeen
      22 janvier 2017 - 8 h 47 min

      Parmis ses contacts en
      Parmis ses contacts en Algerie il ya aussi les actuels dirigeants du CRB connus pour etre tous les marokis d’origine. C’est ainsi que tous mes amis disent aujourd hui de ce prestigieux club de foot ball au nom si glorieux qu’es Belouasdad qu’il est devenu un Club du Roitelet M6 et du regime makhneziste sans qu aucun responsable du Boutef ne puisse dire quoique ce soit et c’est honteux

        Anonymous
        22 janvier 2017 - 12 h 09 min

        Des services étatiques
        Des services étatiques algériens ( administrations publiques état civil etc.. ) sont infestés de marocains notamment dans certaines dairates de l’ouest…Il y a risque de trafics de documents en tout genre…

        anonyme
        22 janvier 2017 - 18 h 58 min

        Pauvre CRB ! Il y a pas que
        Pauvre CRB ! Il y a pas que ce prestigieux Club qui est présidé par un Algérien de papier car dans les ministères c’est encore pire, la marocanisation de l’Algérie est en marche grâce aux traitres.

    Bekaddour Mohammed
    21 janvier 2017 - 14 h 24 min

    A cette étape de L’Histoire,
    A cette étape de L’Histoire, qui porte un prénom d’Islam ne doit pas se donner aux proxénètes de la scène PMU de la politique française, demandez à… Azzouz Begag, il vous dira ! La scène PMU politique française en optant pour le Tocard Sarkozy a dit sa limite, avec Hollande elle a dit sa déchéance, pire que la déchéance de la nationalité, désormais ça pleure sans l’avouer, respectons les larmes cachées de Macron, de cette France là, qui a compris sa fausse route, qui s’est rendu compte que l’Homme est UN, non morcelable, pauvre qu’il fut ou riche, soyons gentils, accompagnons l’atterrissage de Celle qui depuis longtemps n’avait pas les pieds-sur-Terre, la nommée France… Rachida est juste à plaindre, elle aurait dû amasser un pactole et fuir, loin, loin, LOIN !

    Youcef
    21 janvier 2017 - 9 h 07 min

    Tous ces commentaires pour
    Tous ces commentaires pour elle? Est-elle Si importante? Gaspiller autant d’énergie pour ça?

    Socrate
    21 janvier 2017 - 8 h 20 min

    Elle subira le meme sort que
    Elle subira le meme sort que Sarkozy. La descente aux enfers a déjà commencé.

    anonyme
    20 janvier 2017 - 22 h 25 min

    Ses sœurs sont des trainées
    Ses sœurs sont des trainées et ses frères trafiquants de drogues qui connaissent bien les prisons françaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.