Conférence des élus du FFS : cap sur les législatives

Abdelmalek Bouchafa, premier secrétaire du FFS. New Press

Dans son discours d’ouverture de la troisième conférence des élus, qui se tient à Zemmouri du 26 au 28 janvier, le premier secrétaire du FFS, Abdelmalek Bouchafa, a réitéré le soutien «inconditionnel» de son parti aux militants du parti placés sous contrôle judiciaire à Ghardaïa, en demandant leur libération «immédiate». L’orateur s’est interrogé sur «le timing de ces harcèlements judiciaires» qui ciblent son parti.

De son côté, le membre de l’instance présidentielle du parti, Ali Laskri, est revenu sur les dernières intempéries et les difficultés vécues par les citoyens à travers le territoire national. «Cette situation, dira-t-il, est venue démontrer à quel point déposséder une population du droit légitime à s’organiser autours de ses propres conditions de vie et de travail conduit à la catastrophe».

Evoquant la situation politique, Laskri s’en prend au pouvoir, en lançant : «Le régime autoritaire s’affirme et se drape d’une façade démocratique avec un parlement illégitime conçu par la fraude et justifie ses violations des droits de l’Homme par les risques d’insécurité et de déstabilisation du pays.»

Abordant la question de la participation du FFS aux prochaines élections législatives, l’ex-premier secrétaire justifiera cette décision par la possibilité qui est offerte au parti d’«occuper des espaces de débats» et de défendre le projet de reconstruction de consensus national, qui est, pour lui, «seule alternative démocratique, pacifique et crédible au régime autoritaire, despotique, destructeur et corrompu». «Notre participation, dira-t-il encore, nous permettra de développer notre parti et d’évaluer notre représentation au niveau national et notre implantation au sein de la société, notamment avec l’émergence de nouveaux militants et cadres parmi les leaders d’opinion d’une véritable représentation politique et sociale», a-t-il ajouté.

R. Mahmoudi 

Comment (6)

    KHELIFI Saïd
    28 janvier 2017 - 16 h 23 min

    Ce pouvoir a ratifier tous
    Ce pouvoir a ratifier tous les traités et accords des organisations mondiales ( tout est trahis) !…..




    0



    0
    aissa meziani
    28 janvier 2017 - 15 h 31 min

    N’importe qui vient déverser
    N’importe qui vient déverser son venin sur un parti politique comme l f f s qui nous a apportés bqs de démocratie d libertés et du bon sens tout cela car ces gens la ont peut être perdu leur place ou ne trouvent plus ou peu d’intérêt dans la politique juste socialiste de niveau international a l’image de feu ait Ahmed qui ne s’est jamais servi de son pays mais a servi l’Algérie.
    Le f f s est partisan du consensus national
    Le f f s dénonce les esprits revanchards
    Le f f s est un parti rassembleur
    Vive la démocratie
    Vive l f f s
    Vive l’Algérie démocratique




    0



    0
      Anonymous
      28 janvier 2017 - 16 h 39 min

      Donnez nous un argument
      Donnez nous un argument politique ce que vous dites c’est du boulitique vous venez de rentrer alors observez et taisez vous




      0



      0
    rak
    28 janvier 2017 - 8 h 06 min

    Roh a mi roh L’FFS yemouth…
    Roh a mi roh L’FFS yemouth…. ainsi donc le neo-FFS=RHB=Rassemblement Hybride Behloulien et Behlawani va mettre le cap sur les législatives qui va produire un parlement illegitime!!!! (ca c du talent politique) et faire emmmerger de nouvelles  » competences » pendant que l’ont fait des purges parmi les compétences et militants de la premiere heure en violant les statuts et toutes les regles, pendant que l’on reduit en catimini de moitié le conseil national pour l’expurger de tout debat et contestation, pendant que le site et le journal du parti est en  » maintenance » depuis 2 mois….. etc…. et ca pretend vouloir proposer un consensus a la nation…. quelle blague!!!!…. le pouvoir, ne vous inquitez, va vous octroyer votre quota de DEPITES mais pas plus de 25 votre plafond de verre de 91, battez vous pour ces miettes et laissez le peuple tranquil
    WHEN TO FREE Tahya El DZaier… Vive le FFS canal historique A BAS le neo-FFS=RHB produit de la main basse des militants de la 25 heure, transfuges du FLN et des srabess




    0



    0
    Lghoul
    27 janvier 2017 - 20 h 48 min

    Imaginez une table de cuisine
    Imaginez une table de cuisine sur laquelle vous avez les meilleurs ingrédients, la meilleure viande, le meilleur poisson et les meilleurs légumes et au final, on vous sort un plat infect. Voilà ce qu’est devenu le FFS, un parti sans âme et sans goût, un parti devenu FADE car au lieu d’utiliser ses ressources
    historiques et ses éléments intelligents et patriotiques pour aider le pays et jouer le rôle du plus vieux parti de l’opposition, ils l’ont détruit et transformer en RND bis. C’est malheureux car avec la clique de charlatans qu’ils aligné maintenant, personne en Algérie ne comprend ni leur direction, ni le sens de leurs actions et ni le contenu de leur pseudo-programme. Voilà pourquoi ce grand parti jadis, est devenu fade avec ni que et ni tête.




    0



    0
    Anonymous
    27 janvier 2017 - 18 h 14 min

    le ridicule ne tue pas;vous
    le ridicule ne tue pas;vous faites honte aux vrais socialistes,vous faites de la politique juste pour remplir vos CHKARRA;c’est le sport favoris des algériens affairistes;et leurs patrie c’est l’argent rien que l’argent;vous savez pertinemment que les résultat des votes sont connus d’avance;et les députés qui vont siègés a APN sont déja connus;alors vous moquez du peuple ensuite vous l’insultez avec votre comédie ancienne de l’époque coloniale;monsieur bouchafa vous n’etes pas crédible ni sérieux pourquoi ne pas démissionné




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.