Le rapport Glavany sur la situation sécuritaire en Algérie truffé d’imprécisions

Jean Glavany. D. R.

Le rapport d’information déposé le 18 janvier 2017 à l’Assemblée nationale française par la Commission des affaires étrangères en conclusion des travaux d’une mission d’information constituée le 27 avril 2016 sur la coopération européenne avec les pays du Maghreb a abordé la question de la «vulnérabilité» de l’Algérie au risque terroriste. Elle est la même, estiment les auteurs du rapport, que chez ses deux voisins (Tunisie et Maroc) et ils en déduisent que les intérêts de l’Europe «sont directement menacés». C’est dans notre pays, et dans les années 1990, qu’ils situent l’origine de cette «menace terroriste de type djihadiste». Ils inventent, au passage, un nouveau sigle : GAT (groupes armés terroristes). La mission d’information, présidée par Guy Teissier, et dont Jean Glavany est le rapporteur, revient sur l’historique de la première organisation islamiste recourant au terrorisme dans la région, «formée en Algérie en 1992», en rappelant que le Groupe islamique armé (GIA) a été constitué en partie de vétérans de la guerre en Afghanistan, puis la création du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) qui devient Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), ensuite, dans le cadre du «printemps arabe», et particulièrement à partir de la Libye déstabilisée, l’apparition de Daech comme «facteur supplémentaire de développement du djihadisme» au Maghreb.

Les auteurs du rapport constatent que «les cellules pro-Daech peinent à développer des capacités opérationnelles en Algérie» du fait de «l’action des autorités algériennes et la difficulté qu’ont les groupes affiliés à Daech à se coordonner». Il leur «semble» toutefois qu’«on observe l’émergence sporadique de cellules terroristes en milieu urbain qui cherchent à viser les intérêts occidentaux». La même imprécision entache leur rapport quand il mentionne les «combattants étrangers originaires du Maghreb» dans les rangs de Daech et de Jabhat An-Nusra et cite «environ 8 000 combattants algériens, marocains, tunisiens et libyens», sans préciser que la «part» de l’Algérie est dérisoire dans ce lot.

Dans un autre passage, c’est carrément l’amalgame qui est entretenu entre les partis islamistes qui sont dans le paysage politique et les groupes terroristes, en suggérant que l’éradication concerne ces partis et non le terrorisme : «La question qui se pose aujourd’hui aux pouvoirs maghrébins et aux islamistes est comment ? La voie est étroite entre la tentation de l’éradication et l’acceptation mutuelle.» A moins que le rapport n’envisage carrément une cohabitation avec les groupes terroristes ou, pour reprendre les termes du rapport, «un modus vivendi opérationnel». Un autre long passage consacré aux perspectives est un concentré de confusions sur les réalités algériennes.

A croire les auteurs du rapport, la démarche de réconciliation était destinée non pas à désarmer les terroristes mais à affaiblir la base politique des partis islamistes tout en permettant de «réintégrer les représentants de l’islam politique dans le système algérien», ce qui «a eu pour effet de les placer dans une position paradoxale d’opposants cooptés par le régime et, par conséquent, de neutraliser en partie leur force contestataire».

Le rapport reconnaît que «le terrorisme a baissé jusqu’à un niveau sans commune mesure avec les années 1993-1998». Il reconnaît également qu’«en matière de sécurité dans la région, l’Algérie est incontournable». Il fait ressortir l’implication de l’Algérie dans la promotion de la coopération internationale dans le domaine de la lutte contre le terrorisme. Le rapport révèle (ou confirme) que l’Algérie «a été à l’origine d’informations cruciales pour prévenir des tentatives d’attentats en France et progresser dans les enquêtes sur les attaques récentes» et rappelle les autres domaines de coopération avec la France en rapport avec la lutte contre le terrorisme. L’impression qui se dégage de l’appréciation de la situation sécuritaire donnée par le rapport est que tout dépend de l’évolution de la situation en Libye.

Houari Achouri

Comment (26)

    NES ELGHORBA
    30 janvier 2017 - 21 h 49 min

    EN VOUS CONNAIS TRES BIEN…
    EN VOUS CONNAIS TRES BIEN……. TAHYA ELDJAZAIR ……MERCI ENCORE POUR L EDUCATION FRANCAISE EN ALGERIE …..AHAHAHAHAHA




    0



    0
    Mohamed l'Algérien
    29 janvier 2017 - 18 h 36 min

    Le véritable nom du PS
    Le véritable nom du PS français est : parti socialiste et sioniste Français. Il est dirigé depuis Tel aviv depuis toujours. La majorité des politiques français de droite d’extrême droite, de gauche et d’ »extrême gauche ont fait allégeance au sionisme mondial. Toute la république française et toutes ses institutions sont sous domination sioniste en France, pour toujours et travaillent dans l’intérêt d’israël, avant tout. Ce sont les faits et il y a tellement de preuves sur le web. La france et les USA ont été transformés en deux départements israëliens où tout est dirigé contre les musulmans.
    Ceci étant rappelé pour remettre les choses dans leurs véritables contexte. Le député glavany est une voie de ses maîtres sionistes, en service commandé. La France, la Grande Bretagne, les USA , Israël et les monarchies féodales arabes ( Arabie, qatar, EAU, jordanie, maroc), ont créé, armé, entraîné et financé la quasi totalité des groupes terroristes en Afrique du nord, au Sahel, au nigéria, en Syrie, en Irak, en Turquie, en afghanistan, au pakistan ….conformément à l’agenda israëlien.
    Les mensonges éhontés sur l’Algérie,du caporal sioniste Glavany sont dictés par ses maîtres sionistes, qui gouvernent en france. Glavany est totalement discrédité. Il ne faut accorder aucun crédit aux politiques français. Et pour conclure je suggère le lien ci-contre ( https://www.youtube.com/watch?v=qZeqQGr6blM ), qui montre un peu plus sur l’état de la france en décomposition irréversible, pour toujours, sur son économie et son industrie civile et militaire. Inutile de dire plus.




    0



    0
      karimdz
      30 janvier 2017 - 18 h 40 min

      Hélas, toute la classe
      Hélas, toute la classe politique française est sous l emprise du lobby sioniste incarné par le fameux crif, qui est un état dans l Etat français.

      Même le front national au grand dam de son fondateur jean marie, est désormais sous controle sioniste à cause de sa fille, qui a pour compagnon un israélien.

      Et tout comme vals, elle est désormais liée à israel par son compagnon !




      0



      0
    Lady Faria
    29 janvier 2017 - 18 h 12 min

    Prenez des sources troubles,
    Prenez des sources troubles, tronquez les données, incorporez quelques imprécisions d’apparence anodine, un brin d’amalgame, une extrapolation en passant et même, l’air de rien, une bénigne contrevérité. Procédez à une interprétation orientée. Faites joujou avec les sigles, les protagonistes et même avec les chiffres. Mabrouk, vous avez pondu un rapport tendancieux!




    0



    0
    juste
    29 janvier 2017 - 15 h 22 min

    le rapport peut être lu de
    le rapport peut être lu de différente manière, il suffit de voir qui l’as rédiger et dans quelle bute. la Commission des affaires étrangères présente se rapport a l’Assemblée nationale française pour prévenir des dangers issus du terrorisme nord africain… qui est la France? un pays sous domination sioniste au service des argentiers satanistes du monde, résultats une dette de 2000 milliards $ qui génère une charge de 50 milliards $ comme intérêt a payer par le peuple chaque année (le bruit court que avent la fin du mandat de Mr Hollande la France va emprunter encore), une économie en chute libre (chaumage pauvreté…), un peuple lobotomiser par les médias… un pays vassale du premier Daech créer en 1775 (USA), au cervice du 2 emm Daech créer en 1945, membre du 3 emm Dâech (UE). donc des fabricants et souteneurs du terrorisme veulent se protégés du terrorisme!!! le cahot économique, morale et sociale en France et le résultats de la soumission des élites aux argentiers par la corruption, la preuve et que ses même élites servent des intérêts supranationales. le danger pour notre pays vient de la, c’est a dire des élites au service des argentiers. je pence que ses argentiers ont des chiens dans notre pays la preuve et que nous ne sommes pas autosuffisante dans tout les domaines. au peuple Algérien de pas se laisse faire, de prendre notre destin en mains, comment? l’éducation, la bonne instruction, le respect de la lois divine et celle de notre pays. on a pas besoin d’émeutières ou de fanatique religieux ni de politiciens corrompues. on as besoin de journalistes patriote et honnêtes pour être nos yeux (merci AP), de justice juste indépendante et active, de service de sécurité et une armés forte (merci a nos services et a l’ANP) et d’un présidant qui trace le chemins a suivre tel un brise glace a un gouvernement de compétents pour que l’Algérie sois a la hauteurs de son peuple et son histoire. que veau les milliards âpre avoir trahi sa famille et son pays tel un harki? et quelle satisfaction d’avoir accomplis ton devoirs en vers ton dieu et ton pays 🙂 vive l’Algérie.




    0



    0
    karimdz
    29 janvier 2017 - 13 h 42 min

    J aime bien ces autorités
    J aime bien ces autorités francaises qui s érigent en juges, en moralisateurs, en analyseurs etc… alors qu ils sont en grande partie responsables de la situations dans le sahel et en Syrie, de par leur politique machiavélique, visant à affaiblir, détruire des états pour semer le chaos, et perdurer leur domination sur le monde musulman.

    Ne l oublions jamais, les organisateurs du terrorisme se trouvent à la maison blanche, à tel aviv, à l elysée et au 10 downing street.




    0



    0
    Lili
    29 janvier 2017 - 12 h 49 min

    Comment peu t il avancer ces
    Comment peu t il avancer ces propos sur la situation sécuritaire en Algérie ? Truffé d imprécisions !!!! Quel message veut il faire passé et pourquoi on devrait le croire, un coup je balance M6 sur sa santé et ensuite je lui tape un baise main et voilà que l Algérie est dans son collimateur en avançant des rumeurs infondées sur la securite du pays Drôle de personnage qui a mes yeux n est pas du tout crédible.




    0



    0
    lhadi
    29 janvier 2017 - 12 h 26 min

    La voix de l’Algérie n’est
    La voix de l’Algérie n’est pas porteuse. Elle est même inaudible. Pourquoi ? Parce que l’Algérie a un Etat faible et affaibli, d’une part, par un président de la république qui préside à son sommeil, et d’autre part, par les illusions, la cécité mental et le court-térrmisme, dans lesquelles l’Algérie se trouve. Elle sera entendue lorsque nous aurons un Président de la république en excellente forme physique et morale, un Etat puissant, fort visionnaire, une république qui pense à long terme et s’appuie sur sa détermination politique et le prestige de ses valeurs pour s’imposer en acteur et non pas en sujet des changements du monde. C’est à nous de choisir. Ou bien nous aurons la volonté de désensabler l’Algérie pour la mettre à la taille des géants qui feront le siècle, ou bien elle restera les vestiges d’un passé glorieux lentement rongé par le temps.Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
      anonyme
      29 janvier 2017 - 12 h 44 min

      mais qui veut d’une algerie
      mais qui veut d’une algerie forte ,écoutée et actrice des evenements ?
      LA HAYATE LI MANE TOUNADI
      la situation politique actuelle du pays ressemble à celle de 53 losrque le zaimisme paralysa les initiatives !




      0



      0
      Anonymous
      29 janvier 2017 - 16 h 33 min

      Tu abondes dans le même sens
      Tu abondes dans le même sens que ces chiens qui ont tout fait pour mettre l’Algérie à genoux, en créant,’ en finançant et en armant les groupes terroristes qui ont fait 200 milles morts de tes semblables. POV K… TU N’AS PAS RETENU LA LEÇON ? Tu es encore vivant grâce à DIEU et à ce pouvoir et à son armée que dénigres.




      0



      0
        lhadi
        29 janvier 2017 - 19 h 11 min

        L’indifférence délibérée aux
        L’indifférence délibérée aux appels des Cassandres alertant sur les faiblesses, les erreurs et les errements de cette gouvernance est à mon sens une coquetterie de posture propre aux patriotes auto-proclamés. L’Algérie est devenue le prototype d’une « armée mexicaine » composée de plusieurs chefs. Une armée sans véritable commandement. Le président de la république, marqueur de la responsabilité,, disait dans son discours à Setif que sont temps est révoqué, que lui et ses anciens amis d’armes doivent céder la place aux jeunes…Fraternellement lhadi ([email protected])




        0



        0
          Anonymous
          30 janvier 2017 - 16 h 53 min

          Certaines grandes nations ne
          Certaines grandes nations ne sont pas gouvernees nécessairement par un président ou un roi, mais par un 1er ministre. Pourquoi en Algérie, l’absence du président, sur le plan médiatique, choque tant les algeriens au 1er degré et les États amnésiques au 2me degré.




          0



          0
          lhadi
          31 janvier 2017 - 13 h 07 min

          L’Algérie est une république
          L’Algérie est une république semi présidentielle bi camériste…Fraternellement lhadi ([email protected])




          0



          0
    Anonymous
    29 janvier 2017 - 12 h 21 min

    il est possible de penser que
    il est possible de penser que ce ne sont pas des incohérences mais une proposition, des versions dévoyées à tester, des grilles de lecture pour entamer la politique intérieure algérienne. A qui est ce destiné et qui serait preneurs ? wait and see.




    0



    0
    La Cigale
    29 janvier 2017 - 11 h 04 min

    Est ce que les algériens s
    Est ce que les algériens s’ingérent-ils dans les affaires interne de France.
    L’Algérie et les algériens n’ont pas oublier que c’est vous les politiciens français qui avais créer le GIA et la guerre civile en Algérie et qui avaient lancer l’idée d’ instaurer un embargo ciel mer terre à l’Algérie.
    Vous avez convaincu le monde entier de nous isolée et d’assistée à nôtre déclin à nôtre agonie sans aucune assistance en nous laissant acheter nos armes librement.
    Vous êtes les concepteurs de la décennies noir en Algérie .
    Et vous en avez préparer d’autres qui ont tous échouer et vous en avez d’autres en cours et en prévisions.
    Bande de racistes de criminels que vous êtes les politiciens français.
    Le peuple français n’est pas concernés dans ces accusations.




    0



    0
    Sprinkler
    29 janvier 2017 - 10 h 28 min

    Comme l’a relevé fort
    Comme l’a relevé fort judicieusement M. HACHOURI, c’est  » l’algérien  » qui est mis en  » tête d’affiche  » dans la déclinaison du spectre terroriste par ce rapport, quand c’est le  » marocain  » ( 3000) et le  » tunisien  » ( 5000) qui constituent plus de 98 % de l’effectif  » daechien  » !!! Les algériens ayant rejoint les rangs de Daech qui se comptent par dizaines ( 200) pourraient être même moins nombreux que les…français ! Ce que le rapport Glavany-Tessier s’est bien gardé d’éventer…Pas plus qu’il ne revient sur le rôle de la France dans la recrudescence du phénomène terroriste en Afrique du Nord depuis l’assassinat de Mouamar Khadaffi et le démantèlement de l’État libyen par les  » forces de l’Otan  » sous le couvert de  » l’ingérence humanitaire « . Ce rapport  » superfétatoire « , sans substance, ne fait qu’accroître le déficit des finances publiques de la France…




    0



    0
    selecto
    29 janvier 2017 - 10 h 03 min

    Ces Dutroux Français ont même
    Ces Dutroux Français ont même ignoré le peuple Sahraoui dans leur étude et accusé l’Algérie d’être partie prenante dans ce conflit de décolonisation en proposant « d’aider » l’Algérie et le Maroc à trouver une solution à ce conflit autrement dit à aider le Maroc et imposer à l’l’Algérie l’UMA puisqu’ils citent un marché de 100 millions de consommateurs dans la région.
    L’Avenir de l’Algérie est dans sa profondeur africaine et elle n’a rien à voir avec les lèches culs de l’ouest et l’est et leurs mentalités d’épiciers.




    0



    0
    5colonne
    29 janvier 2017 - 9 h 46 min

    Je dirais plutot que leurs
    Je dirais plutot que leurs valets sont menacé ainsi que leur interet parce que le peuple commence a decouvrir la verité alors ils nous racontent un nouveau scenario




    0



    0
    TheBraiN
    29 janvier 2017 - 9 h 23 min

    Encore une fois, le plus
    Encore une fois, le plus « important » dans les sorties du paysan Glavany ce sont les ministres Algériens qui « travaillent pour la France » » ??
    Tout le monde s’en fout apparemment !!!




    0



    0
    FELLAG
    29 janvier 2017 - 8 h 57 min

    tant qu’ils existent des
    tant qu’ils existent des inégalités;de l’injustice;de la corruption;des favoritismes;le pays est exposer a un danger réel;pas besoins de sortir des grandes universités ou faire des enquètes juste pour faire chanter le régime actuel;pour le moment cette population née pour souffrir;elle lutte pour sa survie en majorité préfèrent la stabilité et voir leurs pays devenir un jour une vraie nation;libre et vraie démocratique;malheureusement existe aux sein de nos dirigeants des personnes malsaines qu essaient avec tout les moyens de mètre a feu et en cendre notre seul pays;les harkis instruit sont mille fois plus dangereux qu’un harki ignorant;alors on est pas sortie de l’auberge




    0



    0
    elhadj
    29 janvier 2017 - 8 h 29 min

    la classe politique française
    la classe politique française connait parfaitement les dessous de notre politique ,voire même des secrets d Etat par le biais des services d écoute et intelligence humaine.n oublions pas que nous avons des binationaux;des chrétiens nouvelle forme et le flux migratoire;la constitution de fortunes par les moyens de corruption ;de surfacturation,de dessous de table etc etc ce qui permettraient aux services spéciaux et gouvernementaux de percer d exploiter et d analyser tous les secrets et faire de la projection sur l avenir .c est a nous autres d être des nationalistes et patriotes incorruptibles engages pour la seule défense des intérêts du pays.mais tant que nous nous soignons chez eux même pour des petits bobos ;tant que nous demeurons sous leur influence notre pays; considéré a tort comme chasse gardée pour leurs seuls intérêts économiques ; restera hélas expose a leur néfaste influence




    0



    0
      Namara
      29 janvier 2017 - 12 h 03 min

      Ya elhaddj, sommes nous, en
      Ya elhaddj, sommes nous, en tant qu’Algériens, réellement UNIS pour défende les intérêts de cette belle Algérie que nous ont légué le 1,5 million de Chouhadas?. Fafa n’est pas partit comme ça, elle a bien planté ses virus pour que le pays soit comme il est aujourd’hui. Une petite question: Où meurent-ils nos gouvernants?.




      0



      0
    Abane
    29 janvier 2017 - 7 h 54 min

    Sans commentaires. …alias
    Sans commentaires. …alias mitterand et les aides aux réseaux terroristes dans les années 90 en France. Ce dernier était son directeur de cabinet voir son secrétaire général. …..voir la haine de mitterand à propos de l’algerie. ….pouvoir spéciaux et le reste ..je laisse aux jeuneservices voir ce qu’a fait mitterand pendant la guerre d’Algérie et lisez cet article avec cela en tête




    0



    0
    anonyme
    29 janvier 2017 - 7 h 51 min

    Le gouvernement et les
    Le gouvernement et les parlementaires Français connaissent très bien les faiblesses de nos responsables.
    Donc, ils ont toujours un angle pour attaquer nos responsables.
    Certains de nos responsables ont la trouille de répondre frontalement car ils peuvent être menacé de venir en France (refus de visa etc….); c’est une pratique courante de la France..
    donc on ferme sa gueule…..triste réalité.




    0



    0
      anonyme
      29 janvier 2017 - 10 h 48 min

      Vous avez raison mais le
      Vous avez raison mais le problème pour ces responsables n’est pas au niveau des visas car ils possèdent tous soit la nationalité française soit des cartes de résidences mais le chantage qu’ils pourront subir c’est au niveau des biens cachés en France, même les Marocains possèdent des fichiers de clients Algériens des banques Marocaines en France ayant des affaires ou des proches au Maroc.

      Comme vous l’avez remarqué aucun responsable n’a osé répondre au viol du consulat d’Algérie de Casablanca, un autre pays aurait expulser l’ambassadeur du Maroc.




      0



      0
      anonyme
      29 janvier 2017 - 11 h 21 min

      c’est ainsi !

      c’est ainsi !
      la stabilité est assurée ;
      que veut le peuple ?
      il faut savoir garder raison :fafa n’est plus le colonisateur du siècle dernier ;le pays se porte mieux avec ses hauts et ses bas ;
      les gouvernants ont repris confiance en fafa qui a repris confiance en son ancienne colonie ;
      les interets des « uns » et ceux de fafa (le pays » ) sont préservés ;
      faut il demander à fafa de nous aider à avoir des gouvernants qui n’investisssent pas ,n’habitent pas ,n’envoient pas leurs progenitures et ne se spoignent pas chez elle ?
      ca va à l’encontre de ses interets !
      sachons garder raison
      c’est le prix à payer dans les conditions actuelles de formation de la société algerienne pour avoir cette « stabilité » tant exploitée et mise en avant !




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.