Aïssa exhorte les imams à exploiter les réseaux sociaux

Mohamed Aïssa, ministre des Affaires religieuses et des Wakfs. New Press

Les imams sont appelés à exploiter les réseaux sociaux pour véhiculer le discours de la mosquée et communiquer avec les jeunes afin de les protéger des «influences négatives», a indiqué mardi le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, au deuxième jour de sa visite de travail dans la wilaya de M’sila. Dans une déclaration à l’APS, en marge de l’inauguration d’un centre culturel islamique implanté au chef-lieu de wilaya, le ministre a estimé que l’ouverture par les imams de comptes sur les différents réseaux sociaux leur permettrait de «consolider le lien avec les jeunes, transmettre les messages de la mosquée conformément aux références religieuses nationales et de lutter contre le phénomène sectaire».

L’ouverture de comptes sur les réseaux sociaux par les 42 000 imams activant à travers les différentes mosquées du pays permettra de constituer un «important outil de pression» revendiquant l’élimination de tout ce qui porte atteinte à l’islam et à ses référents religieux, a souligné le ministre, saluant la vigilance des services de sécurité qui, a-t-il dit, luttent contre ce phénomène tout en respectant la liberté d’expression. Selon Mohamed Aïssa, toutes les institutions de l’Etat demeurent mobilisées pour protéger le référent religieux national, tout en garantissant les principes constitutionnels consacrant la liberté de conscience et de religion et d’exercice des cultes autres que musulman qui traduit le profond respect de l’Algérie pour toutes les religions révélées.

«L’Etat veille pour que ces droits consacrés par la Constitution soient appliqués dans les règles, pour ne pas semer la pagaille», a indiqué le ministre, d’autant, a-t-il ajouté, que certaines sectes n’hésitent pas à opérer en dehors du cadre du droit public. M. Aïssa a également affirmé que l’Etat intervient dans ce genre de situation pour «protéger sa sécurité, son intégrité et sa stabilité». Le ministre avait auparavant inauguré le nouveau centre culturel islamique d’une superficie de 1 600 m2 disposant de salles d’expositions audiovisuelles, de lecture et d’activités ainsi qu’un laboratoire de photographie et dont la réalisation a nécessité un investissement de 82 millions de dinars.

R. N.

Comment (26)

    algerien
    2 février 2017 - 10 h 25 min

    Mr le ministre Mohamed Aissa
    Mr le ministre Mohamed Aissa .. avec tout le respect .. il y beacoup d’imams algériens qui touchent deux salaires , l’un du gouvernent algérien pour l’argent de poche et un autre de la Monarchie wahabiste saoudienne .. les algériens ne sont pas tous naïfs à ce point .. un gouvernement qui roule pour les frères musulmans égyptiens en Libye et qui en Algérie leur ouvre le couloir de la République Algérienne … c’est dur de lui faire confiance




    0



    0
    shark
    1 février 2017 - 20 h 12 min

    @ CHIBL (non vérifié

    @ CHIBL (non vérifié

    Ta place est à tel aviv !




    0



    0
      Anonymous
      1 février 2017 - 20 h 28 min

      toi à Daeech par contre moi
      toi à Daeech par contre moi je m’identifie à tout ce qui est algerien




      0



      0
      CHIBL
      1 février 2017 - 21 h 20 min

      Toi ta place est dans une
      Toi ta place est dans une poubelle mister shark edenté




      0



      0
    zawali
    1 février 2017 - 19 h 36 min

    les patriotes, déjà la
    les patriotes, déjà la censure, dur à avaler, ils étaient où ces imams pour mesurer le danger dans lequel les ahl salouls ont entrainés vos enfants en leur offrant des voygaes pour l’afghanistan, à l’époque c’était une aubaine parce qu’il s’agissait d’une occasion pour occuper la jeunesse et calmer les mouvements sociaux !!, et pour les imams « un vrai jihad » parce qu’en face, il y avait les soviétiques … qu’st qu’ils en ont rien à foutre ces imams du tissu social, qu’est qu’à part les prêches qui ne transpercent même pas les esprits, vont-ils apporter, ils étaient où dans les début des crises syrienne et libyenne … avec des visions archaique et bridées, vaut mieux pas s’inventer une vie, déjà commencer par travailler l’essentiel, et les raisons sociaux sont fait pour les trolls et les dépressifs …




    0



    0
    Lectures...
    1 février 2017 - 18 h 08 min

    Je connais des « Imams », payés
    Je connais des « Imams », payés par le ministère du Sieur Ministre, le bien nommé Aïssa, qui ne savent lire que les billets de banque, Le Coran pour eux c’est Du Dinar, de l’Euro, alors c’est sûr si dans les Réseaux « Sociaux », il y a du Fric, ça va se bousculer… Ya Sidi, Fakou, Le Soleil appartient à tous, et on ne cache pas le soleil avec des réseaux sociaux…




    0



    0
    CHIBL
    1 février 2017 - 16 h 00 min

    Moi j’habite devant une
    Moi j’habite devant une mosquée, je vous assure que c’est une véritable nuisance, l’imam n’appel pas a la prière mais ce sont de véritables hurlements, même a l’aube,le vendredi c’est une autre histoire, l’ennemi publique c’est la femme,chaque vendredi c’est la femme puis la femme et la femme et pendant le ramadhan pendant les tarawih, le micro a fond,on arrive même pas a s’écouter entre nous a la maison.monsieur le ministre pouvez vous réglementer ce problème de décibels? TROP,TROP c’est TROP




    0



    0
    lhadi
    1 février 2017 - 15 h 53 min

    La démocratie est
    La démocratie est incompatible avec l’ignorance, à moins de se fonder sur le mensonge et la duplicité ; la vie parlementaire est incompatible avec l’ignorance ou alors elle n’est que faux-semblant et imposture. Le peuple étant la source du pouvoir, chacun doit avoir accès à l’éducation, car le pouvoir ne doit jamais être issu de l’ignorance. Dans un regime démocratique, l’éducation vise tout naturellement à assurer à tous la liberté. Or, la liberté et l’ignorance sont incompatibles; Le vrai fondement de la vraie liberté, c’est l’enseignement qui donne à l’individu consciences de ses droits et obligations, et de ceux de ses semblables, et qui développe chez lui l’esprit civique élevé et le sens de la solidarité sociale, et donc la volonté de respecter les droits d’autrui pour que ses propres droits soient respectés par autrui.Un système démocratique qui assure la liberté aux citoyens garantit que l’enseignement leur procure la paix et leur donne les moyens d’y parvenir au lieu de les laisser en proie à l’injustice et à l’agression : Si l’on prive l’homme de liberté, il lui est impossible par lui-même d’instaurer la paix, de la préserver et même de la concevoir. Il ne peut dès lors que vivre dans l’oppression et devient lui-même agressif et injuste s’il en a l’occasion. La démocratie ne peut garantir à tous la vie, la liberté et la paix que si elle leur assure un enseignement qui leur transmet la vie, la liberté et la paix. L’éducation vise à réaliser la justice sociale, qui va avec l’égalité, l’une et l’autre étant le droit de tout être humain. Le peuple a un droit absolu et sacré à l’égalité et à la justice, sans distinction aucune : Quelles que soient les circonstances de la vie qui peuvent donner la richesse à l’un et réduire l’autre à la pauvreté, et que la nature ait doté les êtres humains d’aptitudes et de compétences plus ou moins grandes, tous ont en commun d’être faits de poussière et d’être promis à la poussière, comme le dit le Prophète. Aussi faut-il que maitres, chefs, gouvernants et seigneurs abandonnent tout sentiment de supériorité par rapport au peuple, tout sentiment de charité à son endroit, car, e, l’occurrence, la charité n’est qu’une forme de condescendance. De tels sentiments doivent céder la place à la foi en l’égalité et la justice. Ces sentiments doivent devenir un élément de notre vision des choses et de notre jugement, un élément fondateur de notre sentiment national. Alors et alors seulement, nous pourrons nous convaincre tous que chacun de nous a droit à une vie utile et digne, et que l’enseignement et la culture, sous toutes leurs formes, sont la voie que nous devons suivre pour y parvenir. Alors, nous croirons tous ensemble que l’enjeu et la valeur de l’enseignement sont ceux de la vie même. C’est dans le cadre de cette société démocratique que l’indépendance, acquise au prix du sang, pourra être préservée et qu’il sera possible de construire une société forte militairement, économiquement, socialement et culturellement. Tout cela ne peut se faire que par le savoir et l’enseignement. La liberté et l’indépendance ne sont qu’un moyen de parvenir à un but : l’édification de la civilisation qui est fondée sur la culture et le savoir, et sur la force et la richesse qui en découlent. Cela exige la constitution d’une armée fière et puissante, la mise en place d’une économie nationale moderne et l’instauration d’une indépendance scientifique, artistique et littéraire. Pour cela, il n’y a qu’une seule voie : assoir l’enseignement sur des bases solides. fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
      Bekaddour Mohammed
      2 février 2017 - 3 h 05 min

      Frère @lhadi… Tu es de ceux
      Frère @lhadi… Tu es de ceux qui se donnent de la peine, et quelle ! Pour contribuer. Ecrire n’est pas simple… Il est une vérité brouillée par ses ennemis, l’Islam est une exhortation, voire une obligation à tout savoir, nul à part l’ennemi ne peut te contredire lorsque tu pointes en accusateur L’Ignorance d’un agent de l’état, comme l’ignorance du citoyen dit « Lambda »… En revanche, tu perds un temps précieux en perdant de vue une clef, L’Inné… Dans notre culture, si riche, si complexe, tant nous sommes à nous seuls un continent, tu peux avoir entendu cette maxime, ou ce dire « Elli emrabbi men 3end Rabbi », celui qui est bien construit l’est par Le Maître, Créateur de l’univers, ce dire a pour source le verset coranique qui définit la perfection morale de « Mohammed », lorsque nous lisons  » Innaka la 3ala khouloukin 3adhim », en somme destin et prédestination, gouvernance divine !Il y a une dimension « Loterie », une collectivité a de La Chance lorsque ses vrais meilleurs, dotés de qualités innées, dons divins, la dirigent, l’école a ses limites, ses impossibles !
      Ta peine aura son salaire, sois en sûr, saches seulement que Le Temps va pour préparer le terrain à l’avènement du Meilleur, prédestiné, aux qualités innées, avec certes des savoirs acquis…




      0



      0
    shark
    1 février 2017 - 13 h 25 min

    Il semblerait que les
    Il semblerait que les modérateurs de AP censurent quand certaines vérités documentés peuvent mal au système ( frauduleux politico/religieux ) ?




    0



    0
    shark
    1 février 2017 - 12 h 00 min

    Moi j’exhorterai nos imams et
    Moi j’exhorterai nos imams et en particulier M Benaîssa à écouter religieusement celui dont ils n’arriveront jamais à sa cheville , à savoir ce très éminent libre penseur indépendant de l’islam ….

    https://www.youtube.com/watch?v=bw5SsSg1vLY
    https://www.youtube.com/watch?v=iFsI4CIfG4I

    M Benaîssa , ou son les oulama libre de l’islam M Benaîssa ?????????,




    0



    0
      Anonymous
      1 février 2017 - 17 h 48 min

      tu es égaré comme celui dans
      tu es égaré comme celui dans ce youtube que tu nous conseilles de l’entendre




      0



      0
    Rayes El Bahriya
    1 février 2017 - 11 h 54 min

    Tiens une cyber attak !

    Tiens une cyber attak !
    Les 5 prières par jour plus tchater sur Facebook quoi de
    mieux dans le mode imam connexion 3.0.
    Dieu sur la toile internet, déjà que c’est une abstraction, là
    Dieu est matérialisé par l’outil internet.
    Le nouveau Messenger ( messager ) se cache via la toile ou
    Le web…
    Arissala dot.com
    Tahya Al Jazair




    0



    0
    Anonymous
    1 février 2017 - 11 h 13 min

    Pour prêcher dans le bon sens
    Pour prêcher dans le bon sens, nos imams ont besoin de l’apport de nos PHILOSOPHES épris des valeurs morales et spirituelles de notre belle religon. C’est A CE NIVEAU que cela se joue, si on veut combattre réellement le salafisme.




    0



    0
    belle ignorance
    1 février 2017 - 5 h 26 min

    les imams ??? qu’ils
    les imams ??? qu’ils apprennent d’abord la l’authentique version de notre religion issue du NOBLE CORAN et des rares commentaires du Prophéte (qlssl) , et non pas des blabla de la majorité des mortels qui parlent à la place du prophéte et qui méme se prennent pour des prophétes carrément .
    il est impératif que les vrais musulmans , ceux qui craignent DIEU se rendent compte que l’ISLAM est à 99,99% contenu dans le CORAN , PAROLE DE ALLAH , DIEU DES UNIVERS .
    nos imams vont loin en matiére de niveau , loin jusqu’à affirmer dans les mosquées que : Aprés le CORAN , vient le sahih flen et foulen ?!! quelle belle ignorance !!!!!
    donc avant d’utiliser les réseaux sociaux ….qu’ils aiellent d’abord apprendre à analyser des évenemtns passés il y’a 1500 ans !




    0



    0
    hamid
    31 janvier 2017 - 21 h 51 min

    @mohamed

    @mohamed
    Équiper les mosquées de matériel informatique et pourquoi pas de paraboles et de canal plus en plus de playstation tant que tu es
    la mosquée c’est fait pour prier son créateur point barre




    0



    0
      anti-khafafich
      1 février 2017 - 1 h 30 min

      Non faux ! la mosquée est
      Non faux ! la mosquée est plus qu’un lieu de prière sahbi. Il n’y a qu’à se documenter sur la mosquée « égyptienne » Al Azhar bâtie par les Fatimides (Algériens pour rappel), c’était une révolution en son temps : centre religieux, culturel et commercial. Oui mon ami, c’était l’époque des vrais musulmans




      0



      0
      mohamed
      1 février 2017 - 12 h 51 min

      ya hamid, je vous conseil d
      ya hamid, je vous conseil d’aller visiter la mosquée EL AZHAR, avant de réponre
      sache que la mosquée est plus qu’un lieu de prière. c’est un centre religieux, culturel et commercial. avant c’était l’époque des vrais musulmans donc il faut pas voir la mosquée comme un lieu faire sa prière et s’en aller dommage pour vous d’avoir cet image pourtant vos parents sont des musulmans.




      0



      0
      Kassaman
      1 février 2017 - 13 h 17 min

      « …C’est fait pour prier son
      « …C’est fait pour prier son créateur point barre… », Et tu crois que du haut de tes deux versets appris par cœur tu peux t’ériger en donneur de leçon de ce que doit être la fonction d’une mosquée!?. La recherche du savoir « jusqu’en chine », voici ce que nous préconisait notre bien aimé Prophète (PBSL). Donc oui la Mosquée comme centre de recherche et transmission du savoir va dans le sens de la sunna, et l’outil actuel le plus performant est l’outil informatique.
      oua Allahou A3lam.




      0



      0
    Anonymous
    31 janvier 2017 - 21 h 30 min

    C’est une bonne initiative,
    C’est une bonne initiative, mais à conditions que le Ministère des Affaires Religieuses, équipes les mosquées du matériels informatique, et prend en charges les frais d’internet.




    0



    0
    mohamed
    31 janvier 2017 - 21 h 23 min

    c’est une bonne initiative,
    c’est une bonne initiative, mais à conditions que le Ministère des Affaires Religieuses, équipes les mosquées du matériels informatique et prend en charge les frais d’internet.




    0



    0
    Fougasse
    31 janvier 2017 - 20 h 46 min

    Comment se fait-il que le
    Comment se fait-il que le pouvoir autocratique et dictatorial exhorte les imams à exploiter les réseaux sociaux alors qu’il les interdits aux citoyens ??? Ce pouvoir est bien islamiste . il pue l’islamisme et même je dirais l’arabo-islamisme pur et dur .




    0



    0
    Anonymous
    31 janvier 2017 - 20 h 38 min

    il est marrant ce wazir
    il est marrant ce wazir




    0



    0
    FAKOU
    31 janvier 2017 - 19 h 47 min

    NE SOYONS PAS NAIFS !!! Seul
    NE SOYONS PAS NAIFS !!! Seul le wahabisme saoudien est le danger pour la nation algerienne et pour la religion .. ils ont remplacé le ,prophète par Ibn Taimia et el karadaoui ( deux pervers ) et ils tuent les gens et massacrent les peuples au nom de leurs perversions pédophiles …. ILS CROIENT QU’ ON VA OUBLIER LES 200 000 mors algeriens .. monsieur le ministre nettoyez les mosquées algériennes et parlez clairement !!!




    0



    0
    Anonymous
    31 janvier 2017 - 19 h 41 min

    homorocos 20:19 tu fais trop
    homorocos 20:19 tu fais trop espèce d’imposteur;le soumis du régime mafieux;oui les intégristes sont des barbares et pour l’argent ils sont capable de manger les humains;mais tes maitres ou pouvoir mafieux ne sont pas mieux;mourir égorgé par intégriste barbare ou mourir a petit feu avec tes maitres ni foi,ni loi;voila le sort de malheureux algériens;qui ont rien demander a personne sauf de vivre dignement;dans un pays juste,et démocratique




    0



    0
    moskosdz
    31 janvier 2017 - 19 h 19 min

    à l’origine,toute mission d
    à l’origine,toute mission d’une religion a pour but d’éduquer les gens pour qu’ils aient une bonne conscience,quand à constater ces islamo-fascistes qui égorgent de sans froid des êtres humains sur fond de versets coraniques tout en exhibant les têtes coupées de leurs victimes tel un trophée,franchement,il y en a de quoi se poser des questions.n’empêche que le nom de notre ministre Mohamed Aïssa,à lui seul représente 2 prophètes,celui de Mohamed et celui de Aïssa »Jésus Christ ».ne soyons pas naïfs,soyons plutôt vigilants.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.