Donald Trump soulève une tempête : vers un coup d’Etat déguisé aux Etats-Unis ?

Donald Trump. D. R.

La machine broyeuse de la propagande a été actionnée et les grands lobbies américains ont mis les bouchées doubles depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche. Après les manifestations anti-Trump, c’est au tour de l’ancien président Barack Obama d’entrer en scène pour reprendre du service et appeler à faire front contre les décisions aventureuses du nouveau locataire du Bureau ovale. Par médias interposés, tout l’establishment américain s’est dressé contre le nouveau président, appuyé par toutes les capitales occidentales où les discours de répréhension, voire de mise en garde se multiplient.

La frontière de la dénonciation a été franchie depuis que Donald Trump a signé une série de décisions inimaginables qui visent toutes à boucler les frontières américaines et à juguler de façon draconienne le flux des migrants dans ce pays, lesquelles décisions ciblent surtout les communautés hispanique et musulmane. Deux composantes de la société américaine qui représentent une «menace sérieuse» aux yeux de la nouvelle équipe qui a pris les commandes de la première puissance mondiale. Le mot «destitution» est lâché. Les médias dominants, qui obéissent tous aux mêmes cercles de décision occultes – lobby sioniste, lobby des armes, camp politique vaincu, etc. –, ont été instruits d’intensifier la campagne anti-Trump et d’envisager, désormais, la possibilité de la destitution du président des Etats-Unis.

Lors de son investiture, c’est derrière une vitre blindée que Donald Trump a prêté serment, entouré de sa famille. On ne sait pas si cette mesure a été prise par les services de sécurité américains qui auraient, sur la base de renseignements, craint qu’un attentat fût commis contre l’élu républicain à la fonction suprême, ou si c’est Donald Trump lui-même qui en a émis le vœu, se sachant ciblé par les nombreux milieux dont il dérange les intérêts.

La Constitution des Etats-Unis dispose que «le Président, le vice-président et tous les fonctionnaires civils des Etats-Unis seront destitués de leurs charges sur mise en accusation et condamnation pour trahison, corruption ou autres crimes et délits majeurs». Dans le cas de Trump, aucune de ses trois accusations n’est de mise, mais rien ne dit que ses opposants chercheront la faille qui permettra à la Chambre des représentants d’engager la procédure instituant l’impeachment.

Deux présidents américains ont échappé à la sentence in extremis : Andrew Johnson et Bill Clinton. Quant à Richard Nixon, l’action contre lui fut abandonnée après sa démission. Dans le cas de Trump, une telle démarche s’assimilerait plus à un coup d’Etat déguisé.

Karim Bouali

Comment (67)

    UN ALGÉRIEN.
    3 février 2017 - 0 h 57 min

    LA RAISON DU DESACORD ENTRE
    LA RAISON DU DESACORD ENTRE TRUMP ET LE « CABINET NOIR » POST 11/9 , EST QUE TRUMP A CHANGÉ LA BASE DU POUVOIR AMÉRICAIN. .ÉCARTÉ LA CIA ET LE GENERAL INTER ARME DU PÔLE DE PRISE DE DÉCISION SUR LA POLITIQUE ÉTRANGÈRE US . .SEULE LA MAISON BLANCHE DECIDE . .UN CHANGEMENT FONDAMENTALE DU POUVOIR . .C’EST POUR ÇA « QU’ON » VEUT LE DESTITUER ET LANCER LA PROPAGANDE ANTI TRUMP . .TRUMP EST MOINS DANGEREUX QU’OBAM ET CLINTON BUSH. .

    Anonymous
    1 février 2017 - 17 h 04 min

    « LE CABINET NOIR  » QUI VEUT
    « LE CABINET NOIR  » QUI VEUT DESTITUER TRUMP , C’EST LA « TROUPE » , QUI APRES LE 11/9 WTC A PRIS LE POUVOIR , UNE DICTATURE QUI PAR LE MENSONGE A COMMIS L’INVASION DE L’IRAK , AFGHANISTAN ET DESTABILISER LE SOUDAN , DEVAIT SUIVRE , SOMALIE , LIBYE , SYRIE ET YÉMEN EN PLUS DE L’UKRAINE ….ET L’ARMÉ DE MERCENAIRES TERRORISTES ISIS , EI , DAESH / AL NOSRA POUR SEMER LA GUERRE AU MOYEN ORIENT DONT LE BUT FINAL EST UNE GUERRE CONTRE L’IRAN ……LE GÉNÉRAL AMÉRICAIN WESLEY CLARCK AVAIT PREVENU POUR CE CABINET NOIR ..ET LES PAYS QUI DEVAIENT ÊTRE DÉTRUITS ….sept en tout…
    ….DERRIÈRE LE PRÉSIDENT TRUMP IL Y A DES GÉNÉRAUX , AMIRALS,ET TOUS LES PATRIOTES AMÉRICAIN CONTRE LE « SYSTÈME » CORROMPUS REPRÉSENTÉ PAR CLINTON , BUSH ET OBAMA.ET SORROS. Y’A QU’A VOIR L’IRAK , LA LIBYE , LA SYRIE , LE YÉMEN……TRUMP ET SON EQUIPE VOUDRAIENT DETRUIRE CE « SYSTÈME »CORROMPUS DONT LE 11/9 EN A ÉTÉ LE POINT DE DEPART ….TRUMP A DIT : ..UNE  » ELITE » A PRIS LE POUVOIR POUR S’ENRICHIR , ET NOUS , NOUS ALLONS RENDRE LE POUVOIR AU PEUPLE … extrait de son discours sur you tube…. .TRUMP NE SE LAISSERA PAS FAIRE ET COMBATTERA CES CORROMPUS QUI VEULENT LE SALLIR ET LE DESTITUER. .TRUMP N’EST PAS TOUT SEUL !!!! , .C’EST UNE GUERRE A L’INTERIEUR DU POUVOIR AMÉRICAIN , LES MONDIALISTES CONTRE LES SOUVERAINISTES PATRIOTES DONT TRUMP FAIT PARTI …… .C’EST UNE BATAILLE FEROCE QUI A COMMENCÉ . .TRUMP SERA VAINQUEUR . .ET DAESH TERRORISME WAHABITES ÉCRASÉ AVEC L’AIDE DE LA RUSSIE . .TRUMP A DIT :
    …OBAMA/CLINTON ONT CREE ISIS/DEASH . .CEUX QUI AURAIENT MIT CINTON BUSH OBAMA AU POUVOIR SONT CEUX QUI VOUDRAIENT DESTITUER TRUMP ……ALORS QUE LE PEUPLE AMERICAIN A VOTE ET ELU TRUMP COMME PRESIDENT ….TOUT EST CLAIR. .C’EST MON ANALYSE ….Même CLINTON DEVAIT ÊTRE PRESIDENTE POUR CONTINUER LE CHAOS QU’A LAISSÉ OBAMA , MAIS MR TRUMP A GAGNÉ ET VEUT UNE AUTRE VOIE , CE QUI DEPLAIT AUX VA EN GUERRES ET LOOBYS FINANCIERS AMÉRICAIN .

    La Cigale
    1 février 2017 - 16 h 23 min

    Moi je suis persuader que
    Moi je suis persuader que Donald Trump et en train de suivre un programme dictée par un pouvoir sioniste dont les véritables enjeux ont pour rôle dimplosé les états unis d’Amérique en y créant une pagaille telle que le monde perdra ces repaires.
    Et les peuples ‘d’europe suivront l’anarchie du peuple américain .
    L’anarchie mondial sera palpables par ce que découvriront les peuoles du monde entier sur ce qu’il est en train de se passer dans le pays le plus(( puissant ))du monde. .
    Et dans cette pagaille une force s’imposera pour tout reprendre en main et se proclamera le nouvelles ordre mondial.
    Et tout cela après le K.O. généralisé.
    Je n’ai fumer de moquette.

    le terroir
    1 février 2017 - 12 h 21 min

    Et nous? Que dit le miroir
    Et nous? Que dit le miroir sur nous? Qui sont nos dirigeants? Avons nous un président? Nous nous dirigeons vers quoi? On est au fond du puits, non? On va encore creuser et regarder les voisins? On a une belle bosse sur notre dos. C’est mieux de nettoyer devant sa porte. Je me préoccupe AVANT TOUT de mon pays qui a grandement besoin de nous, de nos capacités et de nos compétences!!! Avec un pays fort, un peuple fort et libre on pourrait juger ses pseudos démocraties et surtout nous défendre de leurs menaces.
    Trump et ses trompettes retentiront de la même manière qu ‘avec Bush ou les autres, il y a juste les acteurs, les textes, les costumes et les titres qui changent. Il ne faut pas croire qu ‘un président monte tout seul au pouvoir comme dans un beau rêve. Le spectacle continue. La Caverne de Platon est toujours d’ actualité.

    Ait walou
    1 février 2017 - 12 h 12 min

    Ce mec a une constante et des
    Ce mec a une constante et des variable , quant à la constante, et ce n’est même pas la peine de le répéter, c’est bien le pays de Natanyahou, et le reste , restera variable et change avec le temps et le cours de l’histoire.
    Ce Mr vient de décréter l’interdiction aux ressortissants de 6 pays musulmans dont aucun n’a fourni de terroristes et a épargné l’Arabie Saoudite et le Quatar pourvoyeur de l’international terro.
    Il ne faut pas oublier que ses prédécesseurs ont contribué à mettre à genoux ces 6 états qui font l’objet de restrictions.

    5colonne
    1 février 2017 - 12 h 03 min

    TRUMP est direct, et c’est
    TRUMP est direct, et c’est clair et net , par contre les autres tout par derriere avec des melodie de beethoven, et quand tu te reveille c’est trop tard tu es dans le trous

    nobody
    1 février 2017 - 9 h 39 min

    Pourquoi personne ne s
    Pourquoi personne ne s’offense quand l’Arabie saoudite interdit aux non musulmans de fouler la terre de la Mecque ? Pourquoi les musulmans ne s’offense t-il pas quand la loi islamique impose aux non musulmans sur son territoire le statut de  » Dhimmi  » statut d’un sous musulman pour ne pas dire  » sous citoyen  » puisque la notion de citoyenneté n’existe pas dans l’islam sauf celle du croyant ? Personne ne s’offense quand dans tous les pays arabe est décrété l’interdiction aux israéliens de s’y rendre, pourtant Israel est membre de l’ONU. Pourquoi on ne s’offense pas quand dans les pays arabes construire une église ou une synagogue est formellement interdit , alors que les pays occidentaux les mosquées pullulent . Beaucoup de questions auxquelles il faut répondre avant de se positionner dans la victimisation et de traiter les autres de racistes et d’islamophobes .

    *CAPTAIN ALGERIA*
    31 janvier 2017 - 23 h 43 min

    TRUMP = DIVERSION
    TRUMP = DIVERSION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.