Maroc : la police réprime dans le sang une manifestation

Les échauffourées auraient fait près d'une trentaine de blessés. D. R.

La ville marocaine d’Al-Hoceima a été le théâtre dimanche de manifestations ayant tourné à l’émeute après une intervention musclée des forces de l’ordre pour interdire un sit-in qui devait être organisé dans la ville pour «commémorer la mort d’Abdelkrim El-Khattabi», figure régionale et chef militaire de la «République du Rif» dans les années 1920. D’après des médias locaux, la police a fait usage de balles en caoutchouc et de bombes lacrymogènes pour disperser ce rassemblement pacifique. Les échauffourées auraient fait près d’une trentaine de blessés.

Des militants de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH) indiquent que «les forces de l’ordre ont bloqué toutes les entrées d’Al-Hoceima pour empêcher les gens venus des villages avoisinants pour manifester». Ces heurts interviennent plus de trois mois après la mort d’un vendeur de poisson, Mohcine Fikri, écrasé par le mécanisme de compactage d’une benne à ordures alors qu’il tentait de s’opposer à la saisie de sa marchandise. La mort de Mohcine Friki avait été suivie d’une vague d’indignation et de manifestations populaires dans cette localité du Rif et dans tout le pays.

Des sources locales indiquent que le sit-in était organisé aussi en soutien à Mohcine Friki, ajoutant que «depuis la mort de ce vendeur de poisson, toutes les manifestations organisées à Al-Hoceima étaient pacifiques et il n’y a jamais eu de violence du côté des manifestants».

Selon Nasser Zafzafi, chef de file de la contestation locale s’exprimant sur sa page facebook, «les militants voulaient se réunir et présenter un document final exposant les revendications des populations», mais «la machine répressive» a empêché les manifestants de se rassembler et a bloqué plusieurs entrées de la ville.

Des activistes locaux ont tenu ces derniers mois plusieurs manifestations à Al-Hoceima pour réclamer toute la lumière sur les circonstances du décès et ses éventuels responsables, posant également des revendications plus sociales et politiques, comme la lutte contre le chômage ou la corruption. La réponse musclée apportée par le pouvoir central aux revendications de la population d’Al-Hoceima laisse entendre que Rabat a décidé de couvrir l’affaire Friki du voile de l’impunité.

Khider Cherif

Comment (11)

    Anonymous
    8 février 2017 - 12 h 27 min

    Les Rifains sint des
    Les Rifains sint des marocains comme les autres basta!!!




    0



    0
    TOLGA
    7 février 2017 - 13 h 10 min

    CE SERA NOS FRERES RIFAINS
    CE SERA NOS FRERES RIFAINS DIGNES HERITIERS DU NOBLE ABDELKRIM AL KHATABI QUI METTRA A BAS ET CHASSERA DU MAROC LA PSEUDO FAMILLE « royale » POUR LA RÉ-EXPEDIER AUX ibn saoud al yahoud….. VIVE NOS FRERES RIFAINS !!!!! ET VIVE LE PEUPLE MAROCAIN LIBRE….!!!!! INCH’ALLAH !!!!




    0



    0
      TOLGA
      7 février 2017 - 14 h 36 min

      Correctif. Il faut lire :

      Correctif. Il faut lire :

      « QUI METTRONT A BAS…. ». Les lecteurs auront rectifié par eux-mêmes la faute. Sorry, toutes mes excuses les plus plates.




      0



      0
      Thidhet
      7 février 2017 - 15 h 51 min

      Nous reconnaîtrons leur
      Nous reconnaîtrons leur dignité quand ils se prononceront ouvertement contre l’occupation par la force du territoire d’un peuple pacifique. Pour l’instant, leur lutte est purement alimentaire.




      0



      0
    Anonymous
    7 février 2017 - 10 h 39 min

    Est-ce un printemps noir à la
    Est-ce un printemps noir à la sauce marocaine ? Pas étonnant, c’est la même idéologie arabo-baathiste, le même déni identitaire et la même hogra. Telle est la malédiction qui s’est abattue sur les maghrebins.




    0



    0
      Djaffar
      7 février 2017 - 13 h 16 min

      Ces même Rifains colonisent
      Ces même Rifains colonisent le Sahara occidental comme le reste de leurs frères Marocains.




      0



      0
    Lghoul
    7 février 2017 - 10 h 30 min

    Le meme Dieu, l’universel –
    Le meme Dieu, l’universel – Pas le privatisé ou celui qui appartient a un peuple spécial ou a un groupe d’illuminés – est en train de les punir jour et nuit sur terre. Tant qu’ils véhiculent la haine, les divisions et le mépris dans leur coeur, ils ne dormiront jamais tranquilles. Tant qu’ils piétienent les autres, ils n’auront jamais de paix. Vérifiez la réalité quotidienne et cherchez les raisons de leur auto-destructions et de leur disintegration qui ne fait que s’accentuer.
    Rien ne se produit sans raison Et depuis la nuit des temps qu’ils chantent le contraire de ce qu’ils font, ils payent pour leur tartuferie et leur deception.




    0



    0
      Sbaa
      7 février 2017 - 17 h 03 min

      Si tu dis vrai bientôt on
      Si tu dis vrai bientôt on sera délivré des séoudiens et de tous leurs pareils.




      0



      0
    Anonymous
    7 février 2017 - 4 h 58 min

    les pouvoirs arabo-musulman
    les pouvoirs arabo-musulman;corruption;injustice;détournement;incompétence;violence;et pourtant sont ceux qui croient vraiment qu’il existe bien un dieu et un jugement dernier;




    0



    0
      anonyme
      7 février 2017 - 15 h 27 min

      Le pouvoir Marocains est
      Le pouvoir Marocains est composé de Marocains de toutes les régions du Maroc y compris du Rif, arrête de nous bassiner avec tes arabes et berbères.




      0



      0
        Anonymous
        7 février 2017 - 19 h 04 min

        anonyme 16:27 occupe toi de
        anonyme 16:27 occupe toi de tes chèvres je ne parle ni du maroc; ni de sahara; ni de pharaon;avant de dire n’importe quoi;comprend le sens du commentaire;et manque de politesse et d’éducation




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.