Catherine Constantinides : «L’admission du Maroc à l’Union africaine est une honte !»

Catherine Constantinides :«En autorisant le Maroc à la rejoindre, l'UA ignore la colonisation». D. R.

Icône sud-africaine et militante des causes justes, Catherine Constantinides s’est élevée contre la récente admission du Maroc à l’Union africaine, qu’elle qualifie de «honte» pour l’organisation africaine, «étant donné que l’occupation du Sahara Occidental par ce pays se poursuit toujours», écrit-elle dans une contribution publiée cette semaine dans le journal en ligne Huffington Post South Africa. Dans cet article intitulé «En autorisant le Maroc à la rejoindre, l’Union africaine ignore la colonisation», Catherine Constantinides estime légitime de s’interroger sur «la réalité des liens entre le roi du Maroc et les pays africains qui ont voté en faveur de la réadmission de ce pays à l’UA», ajoute-t-elle.

Un peu plus loin dans l’article, l’auteur relativise son désappointement, en soutenant qu’«il est également utile de considérer la décision de l’Union africaine comme une opportunité qui prélude de la transformation du dossier du Sahara Occidental des Nations unies à l’UA, permettant à celle-ci de jouer un rôle plus important dans le règlement de ce conflit et de demander des comptes au Maroc, en s’assurant de son respect de toutes les dispositions de l’Acte constitutif de l’UA».

Connue pour sa position constante sur la cause sahraouie, mais aussi sur toutes les questions de décolonisation dans le monde, l’Afrique du Sud s’était énergiquement opposée, avec d’autres pays membres, à la réadmission du Maroc à l’Union africaine lors du Sommet d’Addis-Abeba. Et si elle a accepté la décision d’admission c’est, comme l’a expliqué son président, Jacob Zuma, afin de «promouvoir l’unité et la cohérence» sur le continent.

Cela dit, le chef d’Etat sud-africain a insisté pour que, en vertu de son accession à l’Acte constitutif de l’UA, le Maroc doive en respecter toutes les dispositions et «résoudre immédiatement ses relations avec le Sahara Occidental afin d’assurer l’intégrité territoriale entre les deux pays». Car, en effet, le Maroc est condamné à composer avec la présence du Sahara Occidental – dont il nie officiellement l’existence – au sein de l’organisation africaine. Chose qui est perçue par les Sahraouis et leurs amis comme une victoire diplomatique indéniable et un pas important vers la reconnaissance de la RASD par Rabat qui en avait, rappelons-le, exigé le retrait pour introduire sa demande de réadmission à l’Union africaine. Même si dans les discours, les responsables politiques marocains nient toute intention de franchir le pas ou de cohabiter avec une République qui est pourtant membre, au même titre que le royaume du Maroc, de l’organisation africaine.

R. Mahmoudi

Comment (18)

    Expression
    8 février 2017 - 6 h 34 min

    Il a peut être intégré l’UA
    Il a peut être intégré l’UA mais seras jamais à 100℅ on le guette ce bouffon maudis




    0



    0
    Nimrod
    8 février 2017 - 5 h 14 min

    Sachant que le Maroc est le
    Sachant que le Maroc est le serviteur du diable suceurs du sang africain et M6 est un agent II qui servira l’Afrique à ses maîtres impérialistes comme il a vendu son propre pays pour le trône…




    0



    0
    La Cigale
    7 février 2017 - 22 h 23 min

    Les 39 états africains qui
    Les 39 états africains qui ont votés pour le retour du Maroc à l’UA sont les plus misérables les plus crèves la faims et les plus corrompus.
    Ce n’est pas des pays ces des souk à ciel ouvert.
    C’est pays n’ont rien digne d’être appeler un pays avec des institutions des administrations d’état ou public des infrastructures routières urbains une économie nationale public et d’états.
    Ces pays s’associent aux maroc parce qu’ils s’assemblent à ce qui leurs ressemblent c’est à dire ils ne sont rien inexistant du néant du vent sans poids ni autorités.
    Quand aux pays qui ce sont associés à l’Algérie sont des pays poids lourds en Afrique ce sont les ténors ce sont les pays très convoités par les voleurs occidentaux .
    Ils ont des valeurs ajoutée à plus d’un titre qui les mettent tous en valeurs aux yeux du monde.
    Il est préférable d’avoir une poignée d’abeilles qu’un sac à mouche.




    0



    1
    UMERI
    7 février 2017 - 16 h 46 min

    Les pays qui ont lutté pour
    Les pays qui ont lutté pour leur indépendance, se sont rangés du coté de la R A S D et ceux gratifiés par la France, et qui sont sous « protectorat » ont voté, sous pression en faveur du Maroc et ce dernier n’est pas prêt de crier victoire, car il va de nouveau souffrir du rejet de sa politique et de son entêtement, a occuper illégalement un territoire qui ne lui appartient pas. M 6, s’il se retire du Sahara, perdra son trône, s’il persiste a rester, il perdra sa âme.




    0



    0
    Malik soltane
    7 février 2017 - 16 h 04 min

    Bientôt la république du
    Bientôt la république du maroc vat n’être , mimi 6 vat trouver refuge à Israël , et comme bientôt aussi la fin d’Israël ,mimi 6 et Netanyahou vat leurs arrivaient un grands malheurs inchaa allah




    0



    0
    Mohamed l'Algérien
    7 février 2017 - 15 h 06 min

    Rectification de mon
    Rectification de mon précédent commentaire, suite à des omissions, lors de la saisie rapide du texte. RECTIFICATION DU TEXTE.

    Hassan 2 a commis la plus haute trahison contre les pays arabes qui a coûté la perte de Gaza, Jérusalem, le Golan et le Sinaï. La ville du Caire l’a échappé de peu. Tous les plans secrets livrés par Hassan 2 à israël, ont permis une infiltration des services de sécurité en Égypte et la destruction au sol de toute l’aviation Égyptienne ainsi que la surveillance aérienne. A l’issue de cette très grave catastrophe, le président Nasser a présenté sa démission, quand il a tout découvert. Ce coup de poignard porté aux causes des peuples Palestinien et Syriens a été donné par le maroc de Hassan 2, un traître à la solde d’israël et de la france. Et son fils mimi6 suit le même chemin de la haute trahison. Seule la DIGNE AFRIQUE DU SUD et son DIGNE PRESIDENT ZUMA se sont véritablement opposés à l’adhésion de la narco monarchie maroichienne, le cheval de Troie d’israël et de la france. Je suis quand même très étonné et choqué en même temps, du comportement du président Bouteflika et surtout de son clan où se cachent les vrais traîtres de la nation, les véritables ennemis de l’Algérie, qui sont également pro-français, contre les intérêts vitaux de notre pays et il y a des preuves. Je tiens à rendre un vibrant hommage à Madame Catherine Constantinides, qui vaut mieux que les chefs d’états Africains traîtres à la solde de la france-israël.
    TOUS MES RESPECT MADAME, POUR TOUT CE QUE VOUS FAITES POUR LES CAUSES JUSTES DE TOUS LES PEUPLES AFRICAINS ET SURTOUT POUR CEUX QUI LUTTENT POUR LEURS INDEPENDANCE ? COMME LE PEUPLE SAHRAOUI.




    0



    0
    amitou
    7 février 2017 - 13 h 38 min

    Le Maroc a fait appel a des
    Le Maroc a fait appel a des agences de relations publiques internationales pour faire avaler la pillule et ameliorer son image de marque dans les pays africains.Ces agences s occupent meme de se qui se traduit par des reactions negatives sur le maroc a travers les medias online.La RASD finira par gagner son combat a l autodetermination et a l independance totale car c est un droit universel inscrit dans la charte de l ONU et de l UA
    La RASD a le droit d utiliser tous les moyens pour atteindre ce but y compris les moyens militaires.




    0



    0
    EVIDENCE !!
    7 février 2017 - 13 h 16 min

    Retour du MAROC A L’UA =
    Retour du MAROC A L’UA = cheval de Troie !

    Le retour de mimi 6 à l’Afrique n’est pas gratuit , Les chefs Africains doivent faire très attention car ce boccus (traitre) est téléguidé par la (France coloniale et Israêl) Donc il y a là de grands points d’intégration ?!




    0



    0
    moskosdz
    7 février 2017 - 11 h 56 min

    Ce n’est pas un pays qui
    Ce n’est pas un pays qui aspire à étendre son territoire de l’Algérie jusqu’aux confins du Sénégal en passant par la Mauritanie qui va œuvrer pour le bien de l’Afrique,le royaume de la drogue a été réinjecté au sein de l’UA dans l’espoir de faire grossir son ventre et rendre à ces maîtres France-Israël sur tout ce qui s’effectue dans cette organisation.




    0



    0
    Rastignac
    7 février 2017 - 9 h 27 min

    Oui, relativisons ! Quoi qu
    Oui, relativisons ! Quoi qu’en disent les officiels marocains sur leur intégration à L’UA , qui implique de fait la reconnaissance de la RASD qui en est membre fondateur, alors qu’ils ont quitté L’OUA justement parce que elle avait admis la RASD , cette intégration ne changera rien sur le terrain. Le Maroc continuera à feindre d’ignorer la RASD et de l’autre côté on ira pas plus loin. Tant que Fafa opposera son véto à l’ONU contre toute résolution défavorable au Makhzen. Le transfert de ce dossier de L’ONU à l’UA ne changera pas grand chose non plus tant qu’une grande majorité n’aura pas reconnu la RASD à L’UA.




    0



    0
    anonyme 117
    7 février 2017 - 9 h 04 min

    Malheureusement l’Algérie à
    Malheureusement l’Algérie à voter pour il ne reste que la solution militaire pour débarrasser le Sahara occidental du colonisateur Maroqui




    0



    0
      anonyme
      7 février 2017 - 18 h 50 min

      Tu as raison anonyme, notre
      Tu as raison anonyme, notre pays a vote pour et c’est tres grave tout ca. Je crois meme que les representants du polisario etaient aussi acquis a ce vote. Tant que ces gens continuent a faire la guerre des salons au lieu de faire parler la poudre, ils n’ont pas mon respect.




      0



      0
    Anonymous
    7 février 2017 - 6 h 51 min

    Trop tard salope 40 état en
    Trop tard sa…. 40 état en voté pour son retour




    0



    0
    Vangelis
    7 février 2017 - 5 h 30 min

    Le Maroc vérole tous ceux qui
    Le Maroc vérole tous ceux qui s’en approchent. Sa demande d’admission à l’UA n’est basée que sur des plans tordus dont il est passé maître. Il va concentrer ses efforts dans l’UA sur ce seul dossier du Sahara Occidental en adoptant la politique de la Mamounia et celle du chantage qui lui sont si chères puisqu’elles ont apporté des fruits auprès de pays qui sont devenus ses protecteurs à l’image de l’Espagne, la France ou encore l’Allemagne.




    0



    0
    Anonymous
    7 février 2017 - 4 h 45 min

    Les pays qui etaient contre
    Les pays qui etaient contre cette admission doivent se constitué en un groupe de pression constante pour faire du respect des statuts de l’U.A.un préléminaire au debut de chaque session de travaux.




    0



    0
      Justice
      7 février 2017 - 9 h 15 min

      Ils l’on deja fait et sa été
      Ils l’on deja fait et sa été un fiasco totale,




      0



      0
        Pipo !
        7 février 2017 - 14 h 12 min

        Arrêter de faire croire n
        Arrêter de faire croire n’importe quoi ! Seuls le Sénégal, le Gabon et quelques autres pays amis/soumis par le CFA Côte d’Ivoire, Guinee Bissau etc …) étaient réellement pour l’adhésion sans condition du Maroc (voire même avec exclusion de la République Saharaoui). Une partie était évidemment purement Contre : Afrique du Sud, Zimbabwe, Nigeria, Kenya, Namibie, Zambie, Bostwana, Mauritanie, Angola, etc … les autres ont juste écouté et ce sont abstenus pour voir venir ! On peut juste dire que le Maroc s’est autopiegé pour l’avenir ! il navigue à présent à vue … le temps des TAM TAM est révolu en Afrique : ils y a de vrais monstres de la Diplomatie en AFrique qui sont juste à l’affut pour faire redescendre sur terre M6 et son Makhzen …. Tous ne s’achetent pas !




        0



        0
          anonyme
          8 février 2017 - 9 h 15 min

          grandeur et décadence !
          grandeur et décadence !




          0



          0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.