Libye : Messahel réitère l’engagement de l’Algérie

Abdelkader Messahel. New Press

Le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, a réaffirmé mardi à Alger la disponibilité de l’Algérie à poursuivre ses efforts de soutien au processus onusien pour le règlement politique de la crise en Libye, a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. Messahel a assuré «la disponibilité de notre pays à poursuivre ses efforts de soutien au processus des Nations unies pour le règlement de la crise libyenne», au terme d’une rencontre avec une importante délégation libyenne représentant une coalition de partis politiques libyens conduite par Ali Bachir Zouik. Le ministre a en outre rappelé «les fondamentaux de la position constante de l’Algérie œuvrant pour un règlement politique de la crise en Libye à travers un dialogue national incluant l’ensemble des parties libyennes, loin de toute ingérence extérieure», a-t-on ajouté dans le texte.

Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre des concertations avec les parties, personnalités et leaders politiques libyens portant sur les récents développements de la situation en Libye, notamment sur les plans politique et sécuritaire et les voies et moyens destinés à renforcer le processus de sortie de crise initié par l’ONU, fait suite aux précédentes rencontres tenues à la lumière des efforts de l’Algérie sur la voie d’un dialogue interlibyen. L’entretien a également porté sur «les perspectives visant l’élargissement aux acteurs influents sur la scène politique libyenne et la consolidation de la dynamique de dialogue inclusif libo-libyen pour une solution politique consensuelle et durable, avec pour finalité de sceller un consensus fort et une réconciliation nationale», selon la même source.

Pour leur part, «les membres de la délégation libyenne, qui ont salué les efforts de l’Algérie en faveur de la solution politique dans le cadre de l’accord libyen du 17 décembre 2015, ont fait une présentation sur la situation prévalant en Libye», a conclu le communiqué.

R. I.

Comment (2)

    gazouze
    9 mai 2017 - 21 h 04 min

    Bien dit Nasser 🙂
    Bien dit Nasser 🙂




    0



    0
    Nasser
    8 février 2017 - 15 h 14 min

    quels que soient les ecueils
    quels que soient les ecueils , les obstacles et les revirements de situations que la diplomatie Algérienne rencontre elle se doit d’ oeuvrer obstinement sans relâche et jusque’ au bout et je reste convaincu que ç’ est une de ses
    innombrables qualités et je trouve qu’ elle très audible et en temps que citoyen je pense que la diplomatie est une « arme pacifique » pour tenter de solutionner les conflits externes alors que les forces armées sont des armes pour veiller à notre sécurité et notre souveraineté en faisant face à toute tentatives d’ intrusions ou d’ agressions sur notre territoire.
    Algerien je le suis Algérien je le resterais 😉




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.