L’islamisme, un totalitarisme d’un genre nouveau ?

Par Karim Zakaria Nini – Nous assistons depuis quelques années à une fusion presque totale entre l’islam et l’islamisme ; l’islam, qui est une religion et donc une spiritualité et une foi, a été investi par les intérêts politiques et politiciens. Quatre-vingt-dix ans nous séparent du manifeste d’Al-Banna (fondateur des Frères musulmans) dans lequel sont énumérées cinquante propositions dignes d’un programme politique totalitaire et qui sont largement disponibles sur internet pour le lecteur qui souhaiterait en prendre connaissance. Quatre-vingt-dix ans donc après la fondation du mouvement des Frères musulmans, l’islam a été totalement avalé par l’idéologie fasciste de ce mouvement qui n’a jamais été aussi dynamique et triomphant que durant ces dernières années.

Les musulmans en recherche de repères identitaires sont systématiquement noyés dans cette idéologie qui a remplacé l’islam en tant que foi et qui prétend, comme tout totalitarisme, avoir réponse à tout.

Car ce que l’on appelle communément «islamisme» est une idéologie qui ressemble beaucoup au fascisme et aux totalitarismes dans sa trame idéologique et dans ses pratiques. L’islamisme, comme les idéologies totalitaires du siècle passé, vise la domination totale de la société. Il exige ainsi la soumission de tous les membres de la société. L’islamisme, comme les totalitarismes, use de la terreur, de l’intimidation et de la persécution afin de détruire toute individualité ; il vise à effacer la liberté d’opinion et de pensée, la créativité et toutes sortes de spontanéité afin de faire de la société une «masse» prévisible et malléable. L’islamisme en tant que parent du nazisme et du communisme vise à «transformer» l’homme et la société, créer une nouvelle race de croyants au dévouement infaillible. L’islamisme n’est pas une religion, c’est une idéologie politique extrémiste qui, comme le communisme, promet l’avènement d’un «paradis terrestre» qui serait possible si les lois de Dieu étaient appliquées (les lois de la nature pour le nazisme, les lois de l’histoire pour le communisme).

Comme pour toute idéologie, l’islamisme est manichéiste et propose une vision du monde extrêmement simpliste dans laquelle il y a toujours un «autre» à abattre. Comme les idéologies totalitaires, l’islamisme a besoin de se créer un ennemi ultime qui serait à l’origine des maux de la société. La disparition de cet ennemi est l’objectif à atteindre afin d’aboutir à une société idéale et fantasmée dans le récit de cette idéologie. C’est ainsi que l’islamisme va se créer ses ennemis ultimes qui seront l’intellectuel, le francophone, les femmes non voilées, les chanteurs et les artistes de façon générale, les journalistes, les laïcs, les démocrates, les communistes, les adolescents «occidentalisés», les libres penseurs, les écrivains… Toutes ces catégories très générales de personnes seront rassemblées dans le même sac, celui de l’«ennemi des lois de Dieu», le déviant. C’est ainsi que va apparaître une panoplie de termes désignant toutes sortes de déviances (moul’hid, zendiq, kafer, âssi…)

L’islamisme est un syncrétisme ingénieux qui rassemble les techniques des fascismes et des totalitarismes tout en alliant celles des intégrismes religieux. L’ingéniosité de l’islamisme, c’est qu’il réussit à transformer en bourreaux 50% de la population contre les autres 50%. En développant une propagande axée sur les femmes et leur obligation de soumission, l’islamisme pousse la moitié de la population à se transformer en une sorte de «police des mœurs», persécutant la femme afin que celle-ci se soumette aux «Lois de Dieu». Car l’ambition de l’islamisme comme toute idéologie totalitaire est la domination totale de la vie sociale, en en contrôlant les moindres manifestations, jusqu’aux plus intimes. C’est ainsi que dans une société qui vit sous l’islamisme, les rapports intimes entre les hommes et les femmes sont strictement encadrés, les couples sont persécutés. Cette obsession de contrôler la vie sexuelle est la même pour toute autre manifestation sociale (éducation, culture…) et fait partie du souci de soumettre la totalité de la société en détruisant toute existence possible d’une quelconque liberté.

Face à la marche triomphante que connaît le fléau islamiste, il est aujourd’hui plus que jamais nécessaire de protéger l’islam et les musulmans de ce totalitarisme d’un genre nouveau. Dans beaucoup de pays dans le monde, les musulmans voient croître le rejet et la méfiance car, aujourd’hui, l’islam est allié au terrorisme et à l’intolérance. Ces amalgames nous les devons en partie aux images que donnent les islamistes non seulement de la religion musulmane mais plus généralement de toute culture issue d’un pays musulman. Nous devons aujourd’hui prendre conscience que les islamistes salissent l’image de millions de musulmans dans le monde et que cela a assez duré, nous ne devons plus accepter que des prédicateurs marchands de religion et des hommes politiques avides de voix parlent en notre nom.

Les musulmans doivent prendre aujourd’hui conscience qu’ils ne peuvent plus rester passifs face à l’islamisme galopant, prendre position et dénoncer peuvent déjà constituer une bonne réaction pour une communauté qui a trop longtemps été absente du débat.

Karim Zakaria Nini
Doctorant en littérature comparée et générale 

 

Comment (55)

    Anonymous
    14 février 2017 - 6 h 01 min

    AU LIEU DE NUANCER L ISLAM VA
    AU LIEU DE NUANCER L ISLAM VA NUANCER LE TOTALITARISME FRANCAIS AVEC LEUR COMMUNISME FLAGRANT SOUS CHAPEAU SOCIALISTE. UNE FOIS FAIT ARRETE DE COPIER FILLON ET SOIT ORIGINAL PAS DE COPIER COLLER d IDEE DE CHEZ TES COUSINS LES FRANCISSES. NOUS SOMMES ALGERIENS ET ON AIME NOTRE CULTURE ET NOTRE MODE DE VIE A L ALGERIENNE. AUTRE CHOSE N ASSOCIE PAS L ISLAM AU COMMUNISME CAR ILS SONT DIAMETRALEMENT OPPOSE. VOILA RETOUR A LA CASE ET ARRETE DE FAIRE DE L ISLAM UN FOND DE COMMER E CAR TU RISQUE D OFFENCER BEAUCOUPS DE MUSULMAN INCLUANT MOI MEME. SURTOUT ARRETER DE REPRENDRE LES IDEES DE SES FRANCAIS DE M…YA R…ARRETER SOYEZ ORIGIBAL…




    0



    0
    H'NYA
    13 février 2017 - 12 h 21 min

    Visiblement les juifs-devenus
    Visiblement les juifs-devenus-sionistes-puis-ultra-sionistes, surtout depuis qu’ils ont découvert et l’affichent avec une arrogance digne des plus dérangés les plus violents , QU ‘ ILS SONT  » LE PEUPLE élu de Dieu  » ONT REUSSI LEUR TAÏHOUDITE ( JUIVERIE ) : effectivement, c’est eux , connus depuis la nuit des temps pour être les plus grands créateurs des désordres sur terre , des leurres et autres MANOEUVRES DE DIVERSION , qui ont créé l’ islamisme, puis  » le  » totalitarisme islamique  » et le terrorisme islamique, POUR FAIRE OUBLIER A L’HUMANITE leur vrai nature fondamentaliste, leur extrêmisme religieux talmudique, leurs complexes de supériorité sur tous les autres peuples , puisque eux sont « le peuple élu de Dieu » donc tous les autres peuples, ne sont que batards ILLEGITIMES (y compris chrétiens qui ont créé l  » état fantôche dit israél » et qu’ils sont en train de coloniser (parce que comme INGRATS ILS SE POSENT là !) et musulmans qui les avaient ( L’HISTOIRE EN TEMOIGNE !) pris en charge , amenés avec eux et installés en ALGERIE, après la débacle de l’ ENDALOUSIE et la victoire d’ ISABELLE LA CHRETIENNE (espagnole) . DONC c’EST LES JUIFS / SIONISTES, qui ont créé le monstre « islamisme-totalitarisme » Pourquoi ? 1 / comme dit ci-dessus pour faire oublier à l’opinion publique universelle, et détourner son attention de leurs « propres » turpitudes, leurs défauts et leurs tares, comme quelqu’un qui jette un OS à un chien pour l’occuper et le faire cesser d’aboyer. 2 / COMME LE BON SENS ET LA LOGIQUE LE DEMONTRENT CLAIREMENT : L’ISLAM QUI COMPTE PAS LOIN DE DEUX MILLIARDS DE FIDELES ( CROYANTS ET PRATIQUANTS S.V.P. n’a vraiment ni l’intérêt, ni le besoin de créer un outil pour sa destruction; du reste malgré quelques brebis galeuses, victimes de leur ignorance, ou mal intentionnées pour avoir quelque avantage matériels ici-bas, ou quelques insuffisances insignifiantes ( tout à fait humaines , DIEU SEUL EST PARFAIT , L’ISLAM CONNAIT UNE PROGRESSION FULGURANTE , contrairement aux autres religions monothéïstes par voix de conséquence, en cherchant le mobile , on arrive au résultat que seuls ont intérêt à affaiblir l’ ISLAM , c’est : soit les juifs-sionistes, soit les chrétiens , soit ce qui est plus plausible : L’ALLIANCE JUDEO-CHRETIENNE. En conclusion, il est pour le moins regrettable de constater que cet os jeté au chien, cette manoeuvre de diversion du sujet de » l’autoritarisme islamique » créé par l’impérialo-sionisme, ait fait courir autant de commentateurs, et de débats « plus ou moins pointus » : comme dirait chekspear BEAUCOUP DE BRUIT POUR RIEN !




    0



    0
    Khawarizmi
    13 février 2017 - 9 h 09 min

    La religion l’opium du peuple
    La religion l’opium du peuple…Ca dépendra pour qui, on est libre de croire ou de ne pas croire.L’Islam n’est pas une cage à canarie. L’Islam exhorte le savoir , l’Islam exige le travail, l’Islam est une religion Abrahamique, l’islamisme provient de la distorsion hégémonique de certains dirigeants corrompus de quelques pays arabes mais aussi de certains incultes de pays musulmans relayés par certaines puissance occidentales qui en font un fond d’intérêt machiavélique . L’Islam dérange parce que il est cohérent et est une source stable de la morale, c’estune religion intangible dans le temps et l’espace .




    0



    0
    Rastignac
    12 février 2017 - 13 h 17 min

    C’est juste au moment ou
    C’est juste au moment ou Voltaire a corrigé son erreur par une faute pour vous rejoindre que vous l’aviez surpris. Vous être entrain de dire que Voltaire s’est renié pour se convertir à l’Islam.




    0



    0
    Dziri3
    10 février 2017 - 11 h 12 min

    @ El Ghoul. : Dans sa
    @ El Ghoul. : Dans sa celebre chanson  » cheveux longs idées courtes » Johnny disait de l homme qui voulait changer le monde: « Assis sur son derriere les bras croisés  » moi j’ ajouterai  » pointant du nez ,l’ islam,l’imam et la mosquée  » yah si elghoul à qui incombe le devoir et la responsabilité de tirer la société vers le haut? à belahmar à belazrag ou à belasfar ?? En realite ,ces individus ne font que combler le vide crée par ceux qui se supposent etre les plus doués !!!! maleureusement pour le pays ses doués d ailleurs et d ici ont pour la plupart des langues longues et des idées courtes and that’s the way you like it aha ! aha!




    0



    0
      lehbilla
      11 février 2017 - 5 h 58 min

      Ces doues sont a la pointe
      Ces doues sont a la pointe des technologies et se preparent a aller sur mars. Ces doues s’attellent a repondre aux interrogations de l’univers et du cosmos, a comprendre le fonctionnement des forces de la nature, a trouver les remedes contre les maladies…etc. bien sur on parle de la majorite des doues car au fond ce sont aussi des etres humains comme nous tous et donc forcement subsiste un fond d’egoisme et c’est naturel. Et si l’occasion leur est donnee d’abattre tout le restant de l’humanite « legalement » sans faire de brouhaha planetaire ils n’hesiteront pas. La preuve tous les gringalets comme nous parlons de complots des doues a l’encontre du reste de la planete notamment les pays du moyen orient. Comme si on s’autorisait une certaine forme de force ou de puissance a leurs encontre et comme si on donnait le droit virtuellement le statut des maitres du monde par la parole. On le fut une fois a l’epoque medieval ou on dominait par la science toute la planete mais on a vite ete rattrappe par notre nature.




      0



      0
        Dziri3
        11 février 2017 - 11 h 25 min

        @ lehbila  » je n ai pas
        @ lehbila  » je n ai pas cité les doues des autres qui sont a la pointe de la technologie, je parlais de certains « doués « des notres qui sont a l arriere assis sur leurs derrieres les bras croisés pointant du nez ,l islam ,l’imam et la mosquée.




        0



        0
    Lghoul
    9 février 2017 - 14 h 32 min

    Selon lhadi:

    Selon lhadi:
    « sage puisqu’elle ne tombe pas dans la démence de donner à Dieu des associés » –
    C’est en islam qu’on trouve le plus grand nombre d’associés car apparemment ils nous ramènent les dernières informations.
    .
    « et qu’elle n’a point de mystère ; sévère puisqu’elle défend les jeux de hasard, le vin et les liqueurs fortes, et qu’elle ordonne la prière cinq fois par jour ; chaste, puisqu’elle réduit à quatre femmes ce nombre prodigieux d’épouses qui partageaient le lit de tous les princes de l’Orient  »
    Pauvres femmes qui n’ont aucun mot a dire ! Pauvres femmes ! 4 femmes dans le meme lit ! Ceci explique pourquoi dans le livret de famille il y a 4 pages pour « l’épouse » – Lire plutot les EPOUSES.
    Rien ne changera messierus dames absolument rien et les khorotos ne bougeront jamais d’un iota et tant mieux pour les exploitants traditionnels. Tant qu’il y a des troupeaux qui suivent le courant du paradis artificiel, ca rapportera gros. Dormez encore MAZAL L’HAL pendant que les autres travaillent et inventent des produits de pointe et des médicaments pour guerrir le cancer du monde. Mais en fait, pourquoi se casser la tete ?, un comprimé RHB et une cure de 2 heures chez Belahmar va résoudre tous les problèmes du monde. J’espére que AP ne censurera pas cette fois !




    0



    0
      Mcharak el foum
      9 février 2017 - 22 h 14 min

      @ el ghoul :Montre nous
      @ el ghoul :Montre nous comment produire les medicaments et on te suivra n est tu pas pour les autres, un des notre ya foum el ghoul?? El hadra sahla sahbi ,!!!!




      0



      0
        Lghoul
        10 février 2017 - 7 h 27 min

        « El hadra sahla sahbi ,!!!! »
        « El hadra sahla sahbi ,!!!! » C’est vrai surtout quand on passe son temps dans une mosquée a parler de la fin du monde et la mort car l’espace temps entre la naissance et la mort appelé vie, n’existe pas plus dans certains cerveaux programmés pour mourir a partir de la naissance.
        Pour produire des medicaments il faudrait apprendre a les produire.
        Pour apprendre a les produire il faudrait avoir les conditions matérielles et ensuite le cerveau qui ne fera pas de halte chez Belhamar durant ses etudes.
        Mais comme on sait tout est qu’on on est les meilleurs dans tous les domaines, il est inutile d’appprendre car tout le savoir est importé d’arabie saoudite. parlons plutot d’el akhira et de ceux qui iront en enfer et surtout de ceux qui iront au paradis pour rencontrer les 72 vièrges. …




        0



        0
    lehbilla
    9 février 2017 - 13 h 44 min

    En gros l’être humain obéit à
    En gros l’être humain obéit à sa nature, et il n’a pas le choix en fait. De part la matière dont il est fait et façonné, des liaisons corpusculaires, atomiques, moléculaires, cellulaires jusqu’à organiques, il ne peut qu’obéir à l’alchimie ainsi crée dont le fonctionnement crée forcément au moins un dénominateur commun à bon nombre d’êtres (une majorité, les lois statistiques sont universelles) mais qui dans l’ensemble différencie les êtres entre eux. Ainsi, chaque être humain est avide d’améliorer son quotidien, et ce depuis toujours. Il s’adapte à chaque fois à son environnement évolutif dans le temps. Cette évolution est aussi adaptée aux contraintes de l’être humain, un cercle vicieux en somme. Aussi, chercher à dominer son prochain, vouloir étendre son emprise, être égoïste dans tous les plaisirs, vouloir être au dessus de tous, le plus fort, le plus intelligent…etc, tout ceci crée naturellement sur la planète une compétitivité entre tous les êtres depuis des lustres. Cette compétition s’adapte au fil de temps à l’environnement global sur la planète, sur les continents, les pays, les régions …etc. Les contraintes sur chacun étant quasiment les mêmes pour tous, les rapports de force se font et se défont au gré du temps et chacun (pas tous) connaîtra ses moments de gloire pendant un temps. Mais tout cela a une limite et on arrive à un pseudo – équilibre où par malice on voudrait faire régner la paix entre tous sachant que chacun attend toujours le moment propice pour abattre son prochain. en invoquant des raisons pour faire régner la paix justement au yeux de l’humanité. Aussi et alors, tous les coups sont permis dans le subconscient de chacun. et tous savent que c’est à qui être le plus malin pour asséner les coups sans se faire taper dessus. Le but étant toujours le même arriver à régner le plus longtemps possible sur le plus de terre et d’humains possible. Si cela se passe d’un côté, ça se passera aussi de l’autre…mais tout cela a une fin…la planète ne pourra tous ne supporter un jour.




    0



    0
    Hend Uqaci
    9 février 2017 - 11 h 31 min

    Faute de convaincre il faut
    Faute de convaincre il faut agir ! L’islamisme d’aujourd’hui ne diffère en rien de celui des origines. Il reste un désir de vivre autrement. Sauf que la réalisation de ce désir n’est pas possible à cause de la résistance des possédants. Cependant la logique le besoin des hommes voudrait qu’il se réalisât coute que coute. La religion c’est ce que le peuple a trouvé pour tromper son attente. Il réalise son désir dans la religion. Freud disait que le rêve est la réalisation d’un rêve. La religion n’est pas autre chose. C’est la réalisation des rêves, des hantises, des désirs des gens. Et ces dogmes sont d’autant plus riches que le rêve est impossible. Il est simple de constater combien la période coloniale a enrichi notre mythologie collective. Fanon écrivait « C’est vrai, il n’y a pas un colonisé qui ne rêve au moins une fois par jour de s’installer à la place du colon. » Sauf que la place était prise et bien gardée, alors le colonisé ( l’exploité, le dominé) multiplie les subterfuges pour se consoler, sans être dupe de ses propres manigances) : « Par le fatalisme, toute initiative est enlevée à l’oppresseur, la cause des maux, de la misère, du destin revenant à Dieu. L’individu accepte ainsi la dissolution décidée par Dieu, s’aplatit devant le colon ( l’oppresseur) et devant le sort et, par une sorte de rééquilibration intérieure, accède à une sérénité de pierre. ». L’opprimé transfert son problème dans le monde abstrait où il le résout à sa guise : il se dissout dans ses propres rêves pour échapper à la conscience de son minable sort !




    0



    0
      Rastignac
      9 février 2017 - 12 h 53 min

      En vérité la populace n’est
      En vérité la populace n’est ni tout à fait dupe ni tout à fait consciente. Si elle refuse son propre libre arbitre c’est parce que elle refuse la responsabilité de ses actes. Car le libre arbitre implique la responsabilité de son choix. La masse ‘mouslima’. Elle est soumise : « mselmine mketfine » qu’on dit chez nous. Le fatalisme, lui, permet d’éviter la dissonance , de péter un câble. La communion , « el-ouma » leur permet de croire qu’ils ne sont pas seuls face au dilemme. Plus ils sont nombreux plus ils se rassurent que ce n’est pas grave de se tromper ensemble. Plus la responsabilité est partagée moins c’est grave. Il est rusé le populeux, mine de rien. Comme au peloton d’exécution on se rassure d’être le seul à avoir la balle à blanc. J’ai lapidé un innocent mais moi je n’ai pas visé.
      C’est l’une des raisons qui fait que les islamistes refusent l’individualisation de la foi. Si vous dites à une personne crois si tu veux mais debbar rassak , yassirou bika ma yassirou, sa tara ma tara, il y réfléchira plutôt deux fois qu’une. Alors les imams et les islamistes lui disent : tu n’es responsable de rien, ferme les yeux wa inhani , allahou ya noubou. Non, tu es responsable de ton sort, de tes croyances, et de ton destin !!!




      0



      0
    lhadi
    9 février 2017 - 10 h 32 min

    Nietzsche, Goethe, Victor
    Nietzsche, Goethe, Victor Hugo, Montesquieu, Napoléon Bonaparte, le Mahatma Ghandi, Goethe, Alphonse de Lamartine Jean Paul II, et bien d’autres car la liste est longue, vantèrent la religion musulmane pour sa simplicité. son humanisme, sa tolérance. Ainsi, selon Voltaire :  » la religion musulmane est sage, sévère, chaste et humaine : sage puisqu’elle ne tombe pas dans la démence de donner à Dieu des associés, et qu’elle n’a point de mystère ; sévère puisqu’elle défend les jeux de hasard, le vin et les liqueurs fortes, et qu’elle ordonne la prière cinq fois par jour ; chaste, puisqu’elle réduit à quatre femmes ce nombre prodigieux d’épouses qui partageaient le lit de tous les princes de l’Orient ; humaine, puisqu’elle nous ordonne l’aumône, bien plus rigoureusement que le voyage de La Mecque. Ajoutez à tous ces caractères de vérité, la tolérance. » La source de tous les maux provient de l’islamisme par essence politique. Cette idéologie n’a pas sa place en Algérie. Pourquoi ? Parce que l’Algérie possède incontestablement une personnalité et une culture propres, marquées par l’histoire ancienne, l’islam, le patrimoine arabe et l’influence de la civilisation moderne, et l’esprit algérien ressemble à l’esprit européen. Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
      Rastignac
      9 février 2017 - 11 h 20 min

      Vous ne manquez pas d’air!
      Vous ne manquez pas d’air! Voltaire pour soutenir l’Islam, on aura tout vu! Lui qui caricatura l’Islam et son Prophète à l’extrême ! C’est le comble! par respect on va vous épargner toutes les envolées de Voltaire sur l’islam! Car quand il s’agit de critique négative vous allez dire qu’il blasphème et qu’il n’est rien!




      0



      0
        m.larbi
        9 février 2017 - 12 h 21 min

        Rastignac, vous êtes loin du
        Rastignac, vous êtes loin du héros balzacien mais plus proche de l’idiot du village. Si vous aviez lu réellement Voltaire vous auriez su que la citation que lui attribue lhadi est vraie à la virgule près. Voltaire a critiqué toutes les religions mais il a davantage épargné l’Islam que le christianisme et le judaïsme qu’il associe (à tort) au culte de Satan. Ceci étant dit, pour un musulman qui se respecte, Voltaire est un salaud de la pire espèce.




        0



        0
          Léon Mychkine
          9 février 2017 - 13 h 52 min

          Wa sidna l’omniscient!

          Wa sidna l’omniscient!
          Tahet bikoum! Et quel aveu » il a épargné l’Islam » ! Hène a3likoum yek? Wech matou ga3 lfouqaha tawa3koum hetta Ma bqalkoum ghir Voltaire comme soutien? « Voltaire a critiqué toutes les religions mais il a davantage épargné l’Islam que le christianisme et le judaïsme qu’il associe (à tort) au culte de Satan » . Wawouw! Mais bien sûr qu’il lui était plus facile de s’attaquer indirectement à ces religions en parodiant Mahomet.




          0



          0
          m.larbi
          9 février 2017 - 15 h 54 min

          Lorsqu’il écrivit sa pièce
          Lorsqu’il écrivit sa pièce sur Mahomet (1739), Voltaire fut cruel envers l’islam comme il fut cruel envers le christianisme qu’il qualifia de religion la plus sanguinaire au monde. Vers 1772, sa position à l’égard du christianisme n’a pas changé d’un iota. Mais il a grandement évolué sur l’Islam et pour cause! Dans son dictionnaire philosophique (1768), il dit une phrase qui tient lieu de ‘’prophétie’’ « Il faut combattre sans cesse. Quand on a détruit une erreur, il se trouve toujours quelqu’un qui la ressuscite.» .
          En effet, Voltaire a ‘’détruit’’ de son propre chef une erreur qu’il a commise en malmenant l’Islam. Il en a fait amende honorable, même si cela a pris 29 ans avant qu’il ne reconnaisse sa transgression. Mais il ne s’est pas trompé sur une chose, c’est qu’une erreur rectifiée ne suffit pas car d’autres la ressusciteront et c’est ce que vous faites présentement.




          0



          0
          Anonymous
          12 février 2017 - 12 h 05 min

          Bien dit !!!
          Bien dit !!!




          0



          0
        lhadi
        9 février 2017 - 12 h 37 min

        Cher monsieur, Afin de vous
        Cher monsieur, Afin de vous affranchir de l’intelligence bête qui vous enferme dans la quadrature du cercle, je vous invite à revisiter la vie de Voltaire ainsi que ses oeuvres… fraternellement lhadi ([email protected])




        0



        0
          Rastignac
          9 février 2017 - 13 h 37 min

          Yakhi l’oracle yakhi!

          Yakhi l’oracle yakhi!

          Cheftek ya hanach! J’ai réussi à te désarçonner kamim! T’es sorti de ta réserve yek . Twa , le réputé imperturbable qui ne sortait jamais de sa réserve.Mais bien sûr que Voltaire vouait un étonnement incompréhensible à Mahomet comme les néonazis vouent un culte à Hitler. Il ‘adulait Mahomet pour mieux le dézinguer pour ne pas être accusé de snipper sur une cible facile.
          Son œuvre principale sur Mahomet se nomme » Mahomet ou le fanatisme ».

          Tiens pour ton qamum, rien que des amuse-gueule. que je n’ai même eues besoin d’aller pécho au large , juste des clics avec deux mot clefs Voltaire et Mahomet. « …………………………………….. Lettres inédites de Voltaire, Didier, 1856, t.1, Lettre à M. César De Missy, 1er septembre 1742, p. 450.

          « Il est à croire que Mahomet, comme tous les enthousiastes, violemment frappé de ses idées, les débita d’abord de bonne foi, les fortifia par des rêveries, se trompa lui-même en trompant les autres, et appuya enfin, par des fourberies nécessaires, une doctrine qu’il croyait bonne. »
          • « Essais sur les Mœurs » (1756), dans Œuvres complètes de Voltaire, Voltaire, éd. Pourrat Frères, 1831, t. 22, chap. 6-De l’Arabie et de Mahomet, p. 389

          Mahomet le fanatique, le cruel, le fourbe, et, à la honte des hommes, le grand, qui de garçon marchand devient prophète, législateur et monarque.
          • Recueil des Lettres de Voltaire (1739-41), Voltaire, éd. Sanson et Compagnie, 1792, Lettre à M. De Cideville, Conseiller honoraire du parlement (5 mai 1740), p. 163
          « Si son livre est mauvais pour notre temps et pour nous, il était fort bon pour ses contemporains, et sa religion encore meilleure. Il faut avouer qu’il retira presque toute l’Asie de l’idolâtrie »5. Mahomet : ↑ Morceau écrit et publié en 1748 dans le tome IV des Œuvres de Voltaire, à la suite de sa tragédie de Mahomet.




          0



          0
    Karamazov
    9 février 2017 - 10 h 14 min

    Quand on pose la question aux
    Quand on pose la question aux chrétiens : croyez-vous vraiment que Jésus a marché sur l’eau multiplié le vin et les poissons, ressuscité Lazare; la majorité répond qu’il s’agit d’une allégorie et non d’une réalité. Pourtant ils continuent toujours à faire comme si cela était vrai et à psalmodier les litanies qui en parlent. J’en déduis qu’on ne peut pas changer les croyances des gens , surtout quand cela ne les engage point et qu’il ne s’agit que d’une vue de l’esprit: inna allahou la yougheyirou ma bi ennassi hetta youghayirou ma bi anfousihim. Je prends ça comme le dicton qui dit : les préjugés sont tenaces. Aussi il ne faut pas s’occuper de la réforme de l’Islam et laisser les gens le comprendre comme ils le souhaitent. Ce qu’il faut c’est que la société, elle, doit fonctionner en fonction d’un droit positif qui obéît aux nécessités du moment. C’est ce qu’on entend par sécularisation. Sauf que les islamistes et ceux qui profitent de tout ça ne veulent pas de cette sécularisation parce qu’elle mettrait fin au mode d’exploitation qu’il ont imposé au peuple. L’imam ne peut pas se contenter de prêcher à des gogos convertis , il lui faut en profiter matériellement . Alors il se béni et s’octroie le pouvoir de bénir . Il devient raqi, soigneur, intercesseur entre le quidam et Dieu: un fonctionnaire d’Allah. L’islam comme le christianisme sont des institutions : des AIE . Je dirais même : des AIC (appareils idéologiques de classe). Dans toute société l’idéologie dominante est celle de la classe dominante. La classe dominante chez nous étant de type féodale( rentière) elle a l’idéologie archaïque et féodale qui lui correspond C’est cette institutionnalisation de la religion qu’il faut supprimer. Il n’est nul besoin de toucher au dogme et à ses mythes. C’est la sécularisation qui consiste à soustraire à l’influence des religieux de tous bords les structures et fonctions sociales, politiques, économiques, législatives et morales. Après libre à qui veut croire à ce qu’il veut !




    0



    0
    Abou Stroff
    9 février 2017 - 9 h 51 min

    l’islamisme, avatar de l
    l’islamisme, avatar de l’islam et fruit de diverses frustrations est d’abord et avant tout un cri d’alarme (ou une forme d’opposition) des peuples arabes face à des régimes corrompus jusqu’à la moelle des os (voir les casseroles que trainent nos augustes dirigeants, par exemple) et qui n’autorisent aucune voix discordante. Malheureusement, pour les peuples arabes et musulmans, l’islamisme en tant que radicalisation de l’islam est un « mauvais remède » à un mal profond et mortel. la « vulgate » islamiste exhibe, de fait, l’incapacité de ses promoteurs à saisir la dynamique des sociétés humaines, d’où le slogan aussi absurde que stérile: « l’islam est la solution ». une analyse concrète d’une situation concrète peut facilement démontrer que la radicalisation de l’islam est portée par un mouvement social interne mais répond paradoxalement aux intérêts de ceux que l’islam radical (ou l’islamisme) est supposé combattre. pour faire bref, l’islam radical sert d’une part les intérêts impérialistes et les intérêts sionistes d’autre part. en ce qui concerne l’impérialisme, l’islam radical est son meilleur allié au niveau économique puisque les islamistes, en général, croient que la richesse est générée par le marché (d’où leur invasion des marchés formel et informel en algérie, par exemple) et cette position est en complète résonance avec la dynamique du capital financier mondial, fraction dominante de l’heure du capital mondial, dynamique dont l’objectif essentiel est la réduction des économies pourvoyeuses d’hydrocarbures à de simples pipelines et de simples gazoducs dominés par des marchés où la production locale est absente. quant au sionisme, il est inutile de souligner que l’entité sioniste a intérêt à être entourée d’Etats basés sur la religion ou l’ethnie (voir le plan Yinon,1882) pour que cette entité ne soit plus considérée comme un vestige colonial qui doit disparaitre en tant que tel mais saisie en tant que matérialisation de commandements divins (Moïse n’a t il pas été dirigé vers la palestine par le bon dieu lui-même?) qui n’apparaitrait plus comme un anachronisme puisqu’elle serait entourée d’entités de même nature. moralité de l’histoire: l’islam radical ou les islamistes radicaux sont, de fait, les alliés objectifs et subjectifs de l’impérialisme et du sionisme et doivent être combattus et neutralisés en tant que tels par tous les patriotes.




    0



    0
    Khanfri
    9 février 2017 - 9 h 06 min

    Article courageux et j y
    Article courageux et j y adhère sauf qu il faille préciser comment « les musulmans doivent réagir et ne plus rester passifs a l islamisme rampant. » Je suis plus de l avis de @karamazov qui définit l islamisme comme l Islam tel que pratique ; c est une base de départ.En effet j remarque a travers le discours islamique notamment dans les mosquées et surtout les vendredi beaucoup de contradictions a mon avis et que je me permets de citer quelques unes :
    – le comportement que doit avoir le musulman a l égard des Juifs et des Chrétiens. D un cote il est avance qu Ils sont gens du livre et que les Musulmans leur doivent considération et d un autre a l occasion ils sont considérés comme ennemis d Allah!
    – de passage a Constantine en fin d année 2016 j avais fait la prière du vendredi a la cite Gammas: l Imam répétait que la musique était haram en Islam et se referait disait il a tous les travaux des docteurs de la foi depuis l avènement de l Islam.J en ai fait part sur le site du Ministère des affaires religieuses. L Imam vouait a l enfer tous les chanteurs rai – malouf -andalou…
    – les Imams répètent a l envie que l Islam recommandent la quête des sciences et de la connaissance cependant nous remarquons tous qu ils ne font preuve d aucun Ijtihad et empêchent même le recours a la raison.
    Il y a donc deux axes a suivre
    – nettoyer le discours religieux des contradictions
    – et comme le dit @Karamazov séparer la vie publique de la vie religieuse

    Enfin j ai note le post de @larbi il conteste l article mais n avance aucun argument




    0



    0
    5colonne
    9 février 2017 - 7 h 40 min

    Tout ça c’est du bla bla pour
    Tout ça c’est du bla bla pour contourner la realité, ont est colonisé nous pillent, en plus nous massacre en soutenant nos dirigeant corrompu pret a elliminer sont propre peuple pour leur servir , islamiste wahabiste salafiste etc….leur creation et soutenu pour vous aveugler et eux s’installe doucement chez toi ex:TOUTE LES GROSSES COMPAGNIE PETROLIERE FRANCAISE ET AMERICAINE se sont installé en 1990 en pleine guerre civile en ALGERIE tres facile a verifier




    0



    0
    moskosdz
    8 février 2017 - 22 h 23 min

    Qu’on le veuille ou non
    Qu’on le veuille ou non,depuis la nuit des temps,la religion a + désunit les peuples qu’elle les a unit,les musulmans ne se sont référé ni au capitalisme,ni au socialisme,ni au communisme pour se diviser en:Sunnites,Chiites,Druzes, Malékites,Hanbalites,Chafiites,Soufis,etc…..,mais à la religion,dont le résultat n’est que guerres fratricides depuis 15 siècles.




    0



    0
    Abou Stroff
    8 février 2017 - 21 h 22 min

    l’islamisme est d’abord et
    l’islamisme est d’abord et avant tout l’idéologie d’un monde ancien (un monde pré ou proto-capitaliste) qui ne veut pas mourir. cependant l’islamisme repose, malgré les dénégations des gardiens du temple musulman, sur les textes sacrés reconnus comme tels par tous les musulmans. moralité de l’histoire: tant que les sociétés dominées par la religion musulmane n’auront pas brisé (pour permettre au monde nouveau de naitre) les carcans des rapports sociaux archaïques au sein desquels elles se meuvent, la religion continuera à servir de DROGUE DURE pour endormir et asservir la plèbe et permettre aux couches sociales dominantes de pérenniser leur pouvoir.




    0



    0
    m.larbi
    8 février 2017 - 19 h 13 min

    À part une série de
    À part une série de rodomontades que l’auteur de ce chiffon égrène à satiété pour faire du remplissage, il n’y a rien qui puisse nous rendre plus intelligents ou qui puisse rendre l’islam ou l’islamisme (si l’on veut) plus intelligible. Tout ce qu’on lit sur l’islam, l’islamisme, les frères musulmans, les Wahhabites, depuis 20 ans est un ramassis de lieux communs qui prouvent, si besoin est, que ces ‘’analystes’’ ne savent pas de quoi ils parlent.
    Si le sujet parait inépuisable, c’est parce que ces gens-là n’arrivent tout simplement pas à le cerner et n’arrivant pas à le cerner, ils ne peuvent en parler de façon claire et définitive. Alors ils radotent à l’infini au grand bonheur d’un lectorat médiocre qui ne fait montre d’aucune exigence pour imposer la qualité au niveau de la réflexion et de sa transmission. Ces lecteurs, habitués au Junk food, avalent sans mastiquer ce qu’on leur met sous la dent. Tout ce qui les motive, c’est de baver et ils attendent avec fébrilité qu’un papier de ce type leur donnât l’occasion d’éjaculer leur trop plein de fiel.
    Évidemment le modérateur ne laissera pas passer ce post. À tout le moins, lui le lira. Et c’est toujours cela de gagner. Cela m’aura coûté 4 mn pour le pondre mais cela lui prendra 1 journée pour le digérer.

    Essalam Aala mani Tabaa Al houda!




    0



    0
      Abou Stroff
      8 février 2017 - 21 h 13 min

      ton commentaire à deux sous
      ton commentaire à deux sous montre que ceux que tu critique ont touché là où ça fait le plus mal à la vermine islamiste. et pour éviter d’être lassant comme tu l’as été, je me permets de te souhaiter une nuit, ou plutôt une infinité de nuit pleines de cauchemars.
      PS: tu as utilisé un verbe qui va dans le sens de ma traditionnelle argumentation à l’encontre de la vermine islamiste qui est obsédée, comme par hasard, par le sexe. n’étant pas psy, je te conseille d’en trouver un et de lui demander conseil. tu me fais pitié




      0



      0
        Felfel Har
        8 février 2017 - 22 h 12 min

        Way to Go! (Bravo!) pour
        Way to Go! (Bravo!) pour cette réponse qui est limpide et claire! Et, cerise sur le gâteau, le tout exprimé sans injures ni écarts de language. Comme des gens civilisés, bien élevés et bien éduqués, même quand on n’est pas d’accord, on garde son calme et on ne verse pas dans l’insulte, J’admets que l’absence d’arguments à faire valoir conduit à l’impolitesse, souvent à l’indécence. Mais que voulez-vous. chassez le naturel et il revient au galop. Nous sommes maintenant renseignés sur le niveau de ceux qui s’efforcent de nous apporter la contradiction. « Calomniez, calomniez, il restera toujours quelque chose! » (Beaumarchais dans le Le Figaro)




        0



        0
          m.larbi
          9 février 2017 - 0 h 47 min

          Au médiateur, vous me devez
          Au médiateur, vous me devez ce droit de réponse. Les gens sont responsables de leurs écrits. J’assume les miens en acceptant les critiques. Les autres aussi. Alors publiez svp.
          I have no time for you body. HOWEVER, I have to say something before hanging and I will say it in French so your friends can understand.
          Quand tu veux citer un auteur (Beaumarchais) que tu n’as visiblement pas lu, cite-le correctement ou passe ton chemin. Le Figaro (tu prends soin de mettre la majuscule au L en plus) n’existe pas. Beaumarchais a écrit une pièce de théâtre qui s’appelle Le Mariage de Figaro. Figaro étant le personnage principal de la pièce (espiègle fiancé de Suzanne la femme de chambre du Comte).
          Le Figaro est, quant à lui, un journal français que tu peux acheter chez ton libraire, si des fois tu as l’occasion de t’y rendre.
          Si tu lisais un peu plus (les belles lettres), tu ne passerais pas ton temps à essayer de nous fourguer ton Islam qui n’intéresse personne en tout cas pas les vrais musulmans.
          Quant à l’impolitesse que tu m’attribues, j’ai utilisé le verbe ‘’éjaculer’’ (fiel) car il exprime on ne peut mieux cette jouissance presque sexuelle que, vous autres lumpen prolétariat des temps nouveaux éprouvaient, quand quelqu’un avilit l’islam et les musulmans. Que voulez-vous, chacun prend son pied comme il peut.
          A slam dunk. Isn’t it?




          0



          0
          Felfel Har
          9 février 2017 - 13 h 01 min

          Hahaha, la belle envolée
          Hahaha, la belle envolée lyrique! On sent bien que le site de Wikipedia a été une source d’inspiration. La piéce de théâtre est bien Le Mariage de Figaro. C’était ce que je voulais écrire, mais vers la fin de mon commentaire, j’ai manqué de vigilance. Si je voulais chercher des poux sur la tête de notre commentateur, je lui rendrais la pareille en disant qu’en Anglais « body » veut dire « corps » alors que « buddy » veut dire « pote ». Zid, en anglais certains verbes sont souvent accompagnés de préposition et cela change leur signification. Ainsi « to hang » veut dire « pendre » mais « to hang up » veut dire « raccrocher » et « to hang out » veut dire « passer du temps ». Quand on veut faire la leçon aux autres, il faut s’assurer que l’on n’est pas soi-même indemne de tout reproche! Sur le fond maintenant, l’Islam que je pratique est celui de mes ancêtres, c’est celui qui n’absout pas les djihadistes des crimes contre leurs propres frères et de leur traitrise envers leur patrie. Contrairement à de nombreux salafistes, peut-être vous aussi, je ne me suis jamais réjouit des « exploits » du FIS (assassinats et destructions). Mon Islam ne me demande pas de m’ériger avec mes connaissances modestes (bien que j’en connaisse un bout sur le sujet) en 3alam pour prononcer des fetwa qui ne riment à rien. Mon Islam me met à l’abri des turpitudes de pseudo-imams vomissant des injonctions qui n’ont plus court depuis le Moyen Age pour me maintenir dans l’obscurantisme et l’ignorance, un vrai « tchoukh bla moukh » qui gobe n’importe quelle insanité. Vous êtes libre de pratiquer ce qui vous arrange, mais vous devriez vous abstenir de reprocher aux autres leur choix. Opposez-moi des arguments, des faits, des preuves pour me convaincre que l’Islam que je défend n’intéresse personne.! Pour votre information, il est pratiqué par 99% des musulmans dans le monde (peut-être pas vous)! Je ne jubile pas comme vous quand j’observe que le pire ennemi du musulman est son frére salafiste, à la solde des judéo-chrétiens. Un dernier conseil, cessez de cracher vos insanités, les crachats retombent souvent sur le visage de ceux qui les ont lancés! It is no longer a slam dunk, it is a hat trick, buddy! Relax and Enjoy it! It is painless!




          0



          0
          m.larbi
          9 février 2017 - 15 h 46 min

           »..L’islam de tes ancêtres..
           »..L’islam de tes ancêtres… ». Ainsi parlaient tous les mounafiqines et les koufars depuis nouh aaayhi Essalam. À chaque fois que la vérité divine leur parvenait par l’entremise de leurs prophètes, ils disaient invariablement  »haqadha wajadna Aalahyi Aba ouna ».
          Quant à ma culture, mon vieux, je n’ai pas besoin de Wikipedia. . Il n’y a pas un auteur français connu des 18e et 19e siècles dont je n’ai lu toute la production littéraire. Je ne suis pas sûr que tu puisses en dire autant.
          Bye Body. No brain at all!




          0



          0
          Felfel Har
          9 février 2017 - 23 h 55 min

          Encore une fois tu refuses
          Encore une fois tu refuses le débat de fond et celà s’explique par ton aveuglement, ton endoctrinement et la faiblesse de tes argument (en fait, il n’y en a pas ). Laissons l’Islam de mes ancêtres dans la sphère spirituelle et ne le mélangeons pas avec l’islamisme qui s’en sert dans un but politique. Gargarises-toi avec tes incantations, tes slogans pro-jihadistes! Ils ne m’impressionnent pas pas plus que tes gesticulations, ni tes prétentions sur la connaissance de la culture française. Au fait, as-tu lu l’histoire de Monsieur Cadichon popularisé par la Comtesse de Ségur? Je te trouve une ressemblance avec ce personnage en couleurs. J’en sais autant que toi sur l’histoire et la culture française (je les ai enseignées avant de prendre ma retraite) mais moi, je n’en fais pas étalage pour épater la galerie. A t’endendre, le prochain Prix Goncourt ne doit pas t’échapper. Connais-tu l’histoire de l’idiot à qui on montrait la lune (une vue d’ensemble) et qui regardait le bout du doigt (un détail). Je n’entends pas poursuivre cette conversation qui ne mène à rien car le niveau est inégal. Le tien est tellement bas que toutes tes invectives, insinuations et autres grossièretés ne me touchent pas. Allah ghalleb a3lik ya kho, hadhak wach helbet bagratek!




          0



          0
          m.larbi
          10 février 2017 - 2 h 38 min

          Je n’ose croire que tu ais
          Je n’ose croire que tu ais enseigné le français. Check with me:
          Tes argument . Avec un s l’argument vaudrait son pesant d’or
          Gargarises-toi. Ah là cette fois-ci il n’y a pas de S. L’impératif refuse cela même si cela doit te faire de la peine.
          Au fait ne se dit pas. En fait, c’est ce qui se dit dans la langue de Molière.
          On dit personnage haut en couleurs pas personnage en couleurs. Il n’y a pas de personnage en noir et blanc que je sache.
          I have to end this useless discussion. One more advise. If you are a true believer stop Insulting muslims. There are too many ways to look smart. Essalam




          0



          0
          Felfel Har
          10 février 2017 - 12 h 54 min

          Comme l’idiot à qui on montre
          Comme l’idiot à qui on montre la lune, continue à te focaliser sur des détails et à occulter l’important! J’ai relevé quelques fautes de syntaxe et de grammaire dans tes écrits mais je ne me suis pas amusé à te les rapporter. En tapant sur un clavier, il arrive d’oublier une lettre ou d’en ajouter une. Big deal! Je n’écris pas mon discours d’entrée à l’Académie Française. Tes propos qui se veulent insultants et dégradants sont comme des pétards mouillés, ils n’explosent pas! Ta diarrhée verbale et épistolaire n’impressionne personne, surtout pas moi. Les lecteurs d’AP ne se sont pas trompés. Il suffit de voir comment tes commentaires sont appréciés (négativement). Je te conseille d’aller prêcher dans le désert, là où tes boniments n’ont aucun effet. J’espère que tu t’y perdras. Les vrais musulmans sont de mon côté, pas du tien qui t’extasies des performances de terrorristes abreuvés de fetwa rétrogrades. C’est vous qui êtes les ennemis de l’Islam! Dégage, tu pollues mon espace! By the way, make sure you spell « advise » correctly. Jack ass, it takes a « C » not an « S ». Hahaha, Farewell smart ass!




          0



          0
          Mcharak el foum
          10 février 2017 - 13 h 36 min

          @larbi & felfel Mes amis

          @larbi & felfel Mes amis Je suis neutre et je viens pour dire je préfère salam……. ou bass.. Plutôt que le « ass ».




          0



          0
          Felfel Har
          10 février 2017 - 14 h 59 min

          D’accord avec vous, c’est la
          D’accord avec vous, c’est la norme quand on débat de manière civile. En utilisant le mot smart ass, je voulais faire taire ce « 3assass » qui se permet des écarts de language contre des gens qu’il ne connaît pas. J’interviens souvent sur AP et des lecteurs n’agréent pas toujours mes propos et quand, nous débattons, nous nous opposons des arguments sans insultes, ni invectives. Je me suis efforcé de rester poli même quand il me tutoyait comme si j’avais gardé les vaches avec lui et qu’il alignait grossièretés et vulgarités comme ligne de défense. Je me devais de répondre à ses rodomontades et ses fanfaronnades. Ceux qui lisent mes commentaires pourront témoigner que je reste correct dans mes propos tant que mes contradicteurs le sont.




          0



          0
          M.larbi
          10 février 2017 - 20 h 18 min

          Keep cool man! Je ne veux pas
          Keep cool man! Je ne veux pas que tu crèves d’une embolie pulmonaire parce que j’ai été ‘dur’ avec toi. On ne fait que parler mec!
          Je trouve simplement que c’est fort de café de vouloir faire passer pour Islam ce qui n’est pas l’islam. Ce faisant, tu insultes les bons musulmans. Je m’en fous de Daesh comme de l’an 40 et tu peux les insulter comme bon te semble car je considère qu’ils se sont égarés . Pour le reste, les fadaises doivent être montrées du doigt. On m’a appris à être humble avec mes frères en religion et à être intraitable avec les autres. Je joue pleinement mon rôle et tu as pleinement Le droit de te défendre si tu penses que j’ai tort.
          Il y a une chose qui m’Horripile au plus haut point c’est que souvent les anti musulmans se pensent évolués, cultivés . Ils nous prennent pour des demeurés.. j’essaie de démontrer le contraire et je dois dire que j’y arrive sans grande peine.
          Allez mon vieux faisant la paix maintenant . Allah yahdina wa yahdik.
          Ps: j’écris de mon iPhone et je n’ai pas mes vraies lunettes . S5tdhthagtsoit indulgent avec moi si je fais des fautes. Salam




          0



          0
          Anonymous
          10 février 2017 - 21 h 56 min

          I’ve just realized how good
          I’ve just realized how good you are in English. Congratulations! For the sake of truth, I started my sentence by saying…. I advise you…, then I changed for ….one more advise…. instead of one more advice. Anyway, a mistake is a mistake and I have to take it with humility.
          Let me tell you your English is better than your French.




          0



          0
          Felfel Har
          10 février 2017 - 13 h 58 min

          J’étais tellement pressé d’en
          J’étais tellement pressé d’en finir avec toi que j’ai oublié de te signaler une boulette que tu as faite: le verbe avoir conjugué au subjonctif présent donne « que tu aiEs … » et non que tu « ais ». Juste pour te prouver que des fautes d’inattention sont commises , même par toi l’agrégé de français. En d’autres circonstances, j’aurais laissé passer, mais comme tu excelles dans l’art de couper les cheveux en quatre, je t’en fais la remarque. Le bonjour à Monsieur Cadichon, l’…. savant!




          0



          0
      Felfel Har
      8 février 2017 - 21 h 46 min

      Nous sommes en présence d’une
      Nous sommes en présence d’une énième mystification en vertu de laquelle les bourreaux deviennent des victimes. Je formulerai quelques questions et y répondre conduira à faire éclater la vérité. Q1. En 14 siècles d’existence en Algérie, l’Islam a-t-il causé/encouragé la mort de milliers d’Algériens? Q2. Qui depuis 1988 a détruit des installations industrielles (montées à la sueur du travailleur pour lui offrir de l’emploi et bénéficier des bienfaits du développement) et a assassiné des cadres parce qu’ils refusaient d’avaler les sornettes propagées par des bonimenteurs formatés par des officines spécialisées judéo-chrétiennes? Q3. Quels sont les pays victimes de guerres conduites par les salafistes? Q4. Qui bénéficie de cette destruction de pays musulmans et du massacre de populations innocentes? Nous avançons des faits précis, des arguments irréfutables si on est de bonne foi, des preuves matérielles indiscutables pour conclure que les salafistes font le sale boulot au bénéfice de l’Occident (le »bon boulot » que faisait El Nosra en Syrie selon Fabius). Leur objectif est de nous maintenir dans le sous-développement, l’ignorance, l’obscurantisme, la dépendance. Ce ne sont pas des élucubrations. Alors trêve d’incantations et regardons la vérité en face. C’est une pilule dure à avaler!




      0



      0
    Anonymous
    8 février 2017 - 18 h 57 min

    la légitime défénse est un
    la légitime défénse est un droit…un devoir en Islam…qui envahit la terre musulmane et massacre les musulmans? les anglo-sionistes sont les meneurs et les principaux responsable….qui est allié et ami avec les anglo-sionistes? les Wabbites et les fréres musulmans.Les Islamistes sont armés,financés par les Occidentaux et leurs alliés wahhabites…les musulmans sont massacrés et pour ajouter l’injure à la blessure,les think tanks occidentalo-sionistes attaque l’ISLAM!!!!
    Mais dans les universités occidentales,ils étudient Ibn Arabi,Jalladin Rumi et tant d’autres saints musulmans….et l’ironie c’est que les Wahhabites et pseudo-salafistes veulent interdire la lecture d’Ibn Arabi!!!!
    en conclusion ils veulent dégouter le monde et les musulmans de l’Islam mais eux scrutent…cherchent à percer les secrets du Coran et les écrits des meilleurs musulmans…..MAIS Dieu ne guide que ceux qu’Il veut guider…………alors mes chers francs-maçons Lucifériens,infiltrez…infiltrez…l’Héritage de l’Orphelin n’est pas pour vous.AHAD.




    0



    0
    one
    8 février 2017 - 18 h 09 min

    l’Islamisme a toujours été un
    l’Islamisme a toujours été un totalitarisme , une ideologie tribale raciste qui provient comme le sionisme judaique de la mentalité sémitique archaïque , suprématiste qui prétend qu’elle est indépassable ,qu’elle est supérieure ( alors qu’elle est dans les faits la plus abjecte et la abominable ) , elle veut avoir la primauté sur les autres peuples et sur toute l’ Humanité … le wahabisme a aggravé encore plus le visage hideux de l’islamisme et va précipiter sa chute dans le monde .. il ne produit que la guerre civile , la haine de l’autre , la corruption et l’arriération intellectuelle , morale , sociale et civique en même temps que l(arrogance , le déni de vérrié , la bêtise le fanatisme le plus aveugle … la Hogra , la fanfaronnade et LEKBAHA




    0



    0
    FelFel Har
    8 février 2017 - 17 h 53 min

    Je fais un constat sévère de
    Je fais un constat sévère de la situattion actuelle du monde musulman. La belle civilisation musulmane qui a fait notre fierté, celle des sciences, des mathématiques, de la philosophie, de l’astronomie, des arts, etc. stagne depuis belle lurette. A qui la faute? Certains musulmans qui se parent du titre de savant imputent cet échec aux autres religions révélées, qui, après s’être débarrasées de certains dogmes et tabous, ont libéré l’homme de nombreuses contraintes. On leur reproche d’avoir utilisé les outils, les techniques, les méthodes découvertes par les Arabo-Musulmans pour faire avancer leurs connaissances, maitriser le savoir et développer la technologie. On a souvent entendu cette blague selon laquelle les Arabes ont inventé le Zéro (ce qui en maths et en informatique est une merveille) et ils sont restés à ce stade. Au lieu d’obéir à l’ordre divin (Ikra bissmi Rabika) ou d’appliquer la devise si chère à Ibn Badis (El 3ilmou nouroun), on nous sert du « layadjouz » ou « haram » quand il s’agit d’utiliser ce que l’Occident a développé. Pourtant, ces donneurs de leçons ne se font pas prier pour utiliser le téléphone portable, ni l’Internet, ainsi que d’autres gadgets. Se rendent-ils compte qu’ils font le jeu des Judéo-Chrétiens qui se satisfont du recul et de l’inertie du monde Arabo-Musulman, alors que le monde est sans cesse en mouvement, virevoltant au gré des découvertes technologiques et du progrès. Pourquoi veulent-ils que nous restions en marge du progrès? Réalisent-ils qu ‘en détruisant les infrastructures de leur pays et en assassinant leur élite, ils ne font qu’encourager la domination des occidentaux, la perpétuer? Telle est selon moi la feuille de route que les islamistes de la confrérie des Frères Musulmans ont pour mission de dérouler. Il suffit de se rappeler que leur mouvement et la monarchie Wahabite ont été procréés par les Anglo-Saxons qui dominent le monde.




    0



    0
    Karamazov
    8 février 2017 - 17 h 00 min

    Vous avez vu juste de bout en
    Vous avez vu juste de bout en bout, et c’est courageux, à un certain point. Mais en essayant d’extraire un islam utopiste de l’islamisme vous vous fourvoyez dans des élucubrations et vous vous perdez. L’islamisme n’est que l’islam réel, ou la praxis de l’islam. En déclarant qu’il faut préserver l’islam de l’islamisme vous faites comme Hegel qui a mis sa méthode à l’envers. Alors qu’il s’agit plutôt du contraire : l’islamisme c’est l’islam mis en actes. Et beaucoup de théologiens qui militent pour la réforme de l’islam l’ont compris. Quoi que la réponse à l’islamisme ne réside pas dans la réforme de l’islam mais par la séparation de la vie publique de la vie religieuse. Et surtout par le droit réel à la liberté de conscience et à son expression ainsi qu’à la critique de l’islam.




    0



    0
      Deboussolé
      8 février 2017 - 20 h 09 min

      @Karamazov : pourquoi
      @Karamazov : pourquoi insistez vous au droit à la critique de l’ islam, religion d un dieu qui s emble t il pour vous n existe pas?




      0



      0
        Karamazov
        8 février 2017 - 21 h 49 min

        J’emploie le concept
        J’emploie le concept « critique » dans son sens philosophique : discernement , examen de la validité et des limites de l’islam : c’est exactement le contraire de dogmatisme. Pour le reste, vous avez raison : on ne peut pas démontrer qu’une chose qui n’existe pas n’existe pas ! Pas plus que je ne crois qu’il soit possible de reformer l’islam. Ce à quoi s’attache les croyants c’est justement l’irrationnel. Aucune vérité scientifique n’a su bouleverser les mythes liés aux religions.Ni Galilée ni Copernic n’ont réussi à convaincre leurs contemporains.




        0



        0
          Deboussolé
          8 février 2017 - 22 h 46 min

          Je viens de t

          Je viens de t

          Je viens de terminer le match deportivo alaves 1- celta de vigo 0 celta éliminé. Vous diisiez donc  » critique dans son sens philosophique ‘ je vous l accorde à mais c est toujours un intéressement a l irationnel.




          0



          0
    Abou Stroff
    8 février 2017 - 14 h 39 min

    et pour bien étayer mes
    et pour bien étayer mes propos précédents, Plusieurs lecteurs* du Coran ont relevé :
    Plus de 600 versets consacrés à la guerre aux non-musulmans et aux apostats, dans le Coran.
    396 versets coraniques haineux, belliqueux, esclavagistes, anti-chrétiens, anti-juifs, appelant à tuer les apostats et les infidèles.
    129 versets coraniques prônant la guerre et le djihad.
    3 versets consacrés à la paix des peuples (IV:92, IX:46, X:10). Il y a plusieurs dizaines de versets pour la paix, mais ils concernent uniquement la paix entre musulmans.
    Plus de 200 répétitions du mot « enfer »,
    163 répétitions de la phrase « jour du jugement »,
    117 répétitions du terme « résurrection ».
    Au moins 365 répétitions du mot « châtiment » et ses nombreuses variantes (menaces, intimidation …).
    Il y a 41 versets coraniques misogynes et/ou associant la femme au mal et au diable.
    * La psychologie de Mahomet et des musulmans, Ali Sina, Ed. Tamaris, 2014, page 318.
    alors trêve de plaisanterie! il n’y a aucune différence de nature en islam et islamisme, il n’y a qu’une différence de degré car, malgré les dénégations des gardiens du temple, tout musulmans qui se respecte en tant que tel doit espérer imposer le royaume de Dieu sur terre.




    0



    0
      slimane aissa
      8 février 2017 - 17 h 03 min

      @Abou Stroff (non vérifié)

      @Abou Stroff (non vérifié)
      08 Feb 2017 – 15:39

       » Plus de 600 versets consacrés à la guerre aux non-musulmans et aux apostats, dans le Coran. 396 versets coraniques haineux, belliqueux, esclavagistes, anti-chrétiens, anti-juifs, appelant à tuer les apostats et les infidèles.  »

      Arrete tes mensonges, tu sis tu pourras critiquer le coran, l’islam ou le prophete Mohammad (slas) sans propager des faussetés et des mensonges flagrants..

      le coran ne declare pas la guerre aux apostats, chrétiens, juifs etc. mais il déclare la guerre aux tirants et aux envahisseurs des peuples pauvres..pour instaurer la justice sociale et politique. le corant plaide pour l la paix entre peuples.et jamais a guerre barbare comme le christianisme et le judaisme..

      Ne falsifie pas notre religion avec tes calomnies.




      0



      0
      Dziri3
      10 février 2017 - 22 h 24 min

      @abustrof. Peut tu etre
      @abustrof. Peut tu etre plus clair en nous expliquant comment 1 milliard et plus de personnes croient en se coran?




      0



      0
        Abou Stroff
        11 février 2017 - 8 h 50 min

        je te rappelle que le
        je te rappelle que le milliard et plus de musulmans que tu mentionnes végètent quasiment tous au sein de formations sociales archaïques régis par des rapports sociaux archaïques où des belahmar, chemsou, hamadache et leur semblables (les cheikh cathodiques, entre autres) font office d’intellectuels ouvrant la voie vers………………………. l’ignorance la plus crasse. je te rappelle que les autres milliards d’humains qui ne croient pas un seul mot de ce que racontent les textes religieux musulmans ne sont guère moins intelligents (bien au contraire) que le milliard et plus de musulmans. moralité de l’histoire: pour être terre à terre, n’est ce pas l’interprétation archaïque (conséquence des rapports sociaux archaïques qui dominent nos sociétés) des textes religieux qui permet aux couches sociales (en grande partie prédatrices) qui nous dominent, qui fait que nous continuons à tourner en rond (en nous focalisant sur les rondeurs des femmes, en particulier) pendant que les non-musulmans progressent?




        0



        0
          Dziri3
          11 février 2017 - 11 h 56 min

          Ya si aboustrof : je n ai pas
          Ya si aboustrof : je n ai pas demandé l’etat des lieux des musulmans j ai dit pouquoi plus d un millard croient en ce coran? Peux tu m éclairé ? Choukrane.




          0



          0
    Abou Stroff
    8 février 2017 - 14 h 01 min

    au risque de réveiller le
    au risque de réveiller le courroux des gardiens du temple, permettez moi se souligner que l’islamisme, malgré les dénégations des gardiens du temple est un avatar de l’islam et tous le discours islamiste est tirée du « corpus officiel » et uniquement du corpus officiel. alors trêve de louvoiement! notre seul salut en tant que musulman est de confiner la religion dans la sphère privé et de faire en sorte quelle n’en sorte pas.
    PS: tous les experts reconnaisse qu’en eviron 10% du coran est composé de sourates pronant la violence. par conséquent personne ne peut cacher le soleil avec un tamis




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.