Roosevelt House : débat sur le Sahara Occidental à New York

Brahim Ghali, président de la République arabe sahraouie démocratique. D. R.

Le think tank américain Roosevelt House a organisé à New York un débat sur le Sahara Occidental, dernière colonie d’Afrique, pour briser le silence autour des violations des droits de l’Homme dans les territoires occupés imposé par le Maroc. La table ronde a rassemblé des représentants d’ONG et d’associations américaines à l’instar de Human Rights Watch (HRW), Democracy Now et Watching Western Sahara. La rencontre a été l’occasion d’évoquer le blocus médiatique imposé par les autorités marocaines pour passer sous silence les exactions commises contre les Sahraouis.

Les campagnes de répression et les pratiques inhumaines demeurent encore méconnues de l’opinion internationale, Rabat continue de verrouiller l’accès des journalistes et des représentants des ONG à Laâyoune, ont relevé les panélistes. Rien qu’en 2016, les autorités marocaines ont empêché 85 journalistes et défenseurs des droits de l’Homme d’accéder aux territoires occupés, a indiqué Madeleine Bair, directrice de rédaction du site Watching Western Sahara (Suivre le Sahara Occidental), un réseau international de journalistes qui traite et expose des vidéos sur les violations des droits de l’Homme commises par le Maroc.

Le blocage dans l’accès à l’information a concerné, entre autres, une ONG norvégienne et deux journalistes espagnols qui se sont rendus l’année dernière au Sahara Occidental pour couvrir le procès des prisonniers politiques sahraouis, a ajouté Mme Bair citant des constats établis et consolidés par plusieurs ONG. Les correspondants étrangers sont devenus ainsi une cible directe des forces de police marocaines qui leur interdisent le droit à l’image et l’accès à l’information. Devant ce black-out imposé aux représentants des médias étrangers, les militants sahraouis et les acteurs du journalisme citoyen ont recouru à leurs propres moyens pour documenter et filmer les abus des droits de l’Homme commis dans les territoires sous occupation marocaine, a ajouté Madeleine Bair.

Eric Goldstein, directeur adjoint de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord à HRW, a affirmé qu’il était difficile de documenter la situation des droits de l’Homme au Sahara Occidental occupé en raison des obstacles dressés au travail des ONG. Les autorités marocaines avaient expulsé en 2015 des membres de HRW et suspendu toutes les activités de l’ONG américaine au Maroc pour avoir qualifié dans ses rapports la présence marocaine au Sahara Occidental d’occupation, a rappelé Goldstein, modérateur de ce débat.

En expulsant les journalistes et les militants des droits de l’Homme, le Maroc veut avoir le monopole sur les rapports produits sur le Sahara Occidental, a précisé Sandra Lynn Babcock, professeur de droit à Cornell University. C’est ce qui explique l’acharnement des autorités marocaines contre toute partie souhaitant rapporter fidèlement la réalité dans les territoires occupés, a-t-elle ajouté, estimant, par ailleurs, que le droit international et les différentes résolutions de l’ONU ont affirmé le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination. «Il n’y aucune ambiguïté sur ce sujet», a-t-elle insisté.

Amy Goodman, présidente de l’ONG américaine Democracy Now qui a réussi à entrer à Laâyoune en novembre 2016 après sa participation à la COP22 sur le climat, est revenu au cours de ce débat sur ses rencontres avec les victimes de tortures au Sahara Occidental occupé. Goodman a rapporté les témoignages bouleversants de ces victimes que les autorités marocaines tentent d’occulter par tous les moyens.

La rencontre de Roosevelt House a enregistré, par ailleurs, la participation du président de l’Association des sahraouis à New York, Mohamed Ali Arkoukoum, et celle de l’ancienne présidente de New York City Bar Association, Katlyn Thomas.

Aucune volonté marocaine pour mettre un terme à l’occupation

Le peuple sahraoui n’a encore vu aucun signal du côté marocain pour mettre un terme à son occupation du territoire du Sahara Occidental, a déclaré le délégué auprès de l’ONU du Front Polisario, seul représentant légitime du peuple sahraoui, Ahmed Boukhari, à la télévision britannique BBC. «Nous n’avons pas encore vu de la part du Maroc des déclarations publiques encourageantes qui pourraient indiquer la volonté de Rabat de mettre un terme au conflit au Sahara Occidental l’opposant au Polisario», a souligné M. Boukhari. Pourtant, a-t-il dit, l’adhésion du Maroc à l’Union africaine (UA) pourrait être «une opportunité» pour résoudre le conflit du Sahara Occidental, pour peu que Rabat ne joue pas à un jeu «trouble» et «douteux».

Se basant sur les antécédents de l’occupant, M. Boukhari remet en doute l’«honnêteté» et la «franchise» du Maroc, évoquant même des «intentions non avouées» de ce pays nouvellement arrivé au sein de l’UA. Il a précisé que le peuple sahraoui n’a jamais fait confiance à l’occupant, mettant en garde contre toute éventuelle stratégie marocaine non conforme à la Charte de l’UA, notamment à son article 4 concernant directement le peuple du Sahara Occidental. L’article 4 de la Charte de l’UA considère que les frontières des Etats membres sont celles acquises le jour de l’accession à l’indépendance. Celles du Maroc datent de 1956, ce qui exclut clairement les territoires du Sahara Occidental de son autorité.

«Nous allons suivre de près toute déclaration ainsi que tout mouvement politique et diplomatique du Maroc. S’il s’avère qu’il cache des intentions de trahison, les Etats membres de l’UA ne l’accepteront pas.» M. Boukhari a encore expliqué que l’adhésion du Maroc a été faite sur la base de son approbation de la Charte de l’UA qu’il a signée et il doit par conséquent respecter son engagement. «A la base, tous les chefs d’Etat africains étaient unanimes à dire qu’être membre, c’est accepter la charte. Ne pas respecter cette charte a des conséquences politiques, et c’est aussi trahir tous les Etats membres de l’union», a-t-il affirmé.

Pourtant, il estime qu’avec le Maroc au sein de l’UA, «des contacts et des négociations pourraient être engagés pour des perspectives et des solutions» au conflit du Sahara Occidental. M. Boukhari pense aussi que l’adhésion du Maroc pourrait permettre une coopération «plus active entre l’UA et l’ONU en vue d’accélérer la mise en œuvre du plan de paix élaboré conjointement par les deux organisations». Le représentant du Polisario a relevé, par ailleurs, que les Sahraouis n’étaient pas contre l’admission du Maroc à l’UA et ont juste posé la condition qu’il accepte la Charte sans aucune condition de sa part. Il a également exprimé sa confiance en le nouveau Secrétaire général de l’ONU, souhaitant qu’il soit «épargné de la stratégie de l’intimidation exercée auparavant par le Maroc sur Ban Ki-moon».

Le 21 décembre 2016, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a reconnu que la présence marocaine au Sahara Occidental est «illégale du moment qu’il s’agit d’un territoire distinct et séparé du territoire du Maroc, réaffirmant ainsi le sens de l’article 4 de la Charte de l’UA», a rappelé M. Boukhari à la BBC. Il a conclu que «la balle est dans le camp marocain» pour prouver sa bonne intention à résoudre dans la légalité le conflit du Sahara Occidental en respectant l’indépendance et l’intégrité territoriale de ce pays qu’il colonise depuis 1975 avec le soutien de la France.

R. I.

Comment (11)

    Gardenia
    20 février 2017 - 11 h 17 min

    Le régime de Hassan II a
    Le régime de Hassan II a élevé les sujets makhzeniens comme des poulets en batteries gavés de mensonges, de falsifications de l’histoire et de délires, de ce fait les sujets hassano-makhzeniens ont le sentiment d’être dans leur droit le plus absolu en occupant le Sahara occidental. Dans l’univers des marocains seuls leurs mensonges et leurs falsifications font loi de vérité. Il ne faut jamais espérer que les marocains aient un sursaut de dignité pour reconnaître leurs erreurs et mettre fin à l’occupation du Sahara occidental considéré propriété privée du roi. Seuls un blocus et la pression internationale sur le régime colonisateur impuissant marocain et à fortiori la guerre peuvent mettre fin à la colonisation du Sahara occidental.




    0



    0
    Anonymous
    19 février 2017 - 13 h 54 min

    La France a du mal à cacher
    La France a du mal à cacher son parti pris pour le Maroc

    Les responsables français sont maîtres dans l’art de l’hypocrisie dans la question du Sahara occidental.

    A l’occasion d’une visite en Algérie, ou lors d’une réception d’un officiel de l’ONU, les dirigeants français proclament à cor et à cri qu’ils soutiennent les efforts de l’ONU visant à régler le conflit du Sahara Occidental. Mais, dans l’ombre, ils agissent autrement.

    Ils ont encouragé la création du dénommé Groupe d’Amis du Sahara Occidental (USA, UK, France, Espagne et Russie) pour imposer leur veto à toute résolution ou décision qui va à l’encontre des intérêts de l’occupation marocaine. Ainsi, le Secrétaire Général est obligé de soummetre ses propositions à ce groupe et même la surveillance du respect des droits de l’homme dont la France prétend être la patrie a été bloquée par Paris sous la pression du Maroc.

    Au niveau des institutions européennes, la France est le premier gardien des intérêts du Maroc. Gráce à Paris, Rabat jouit d’un statut privilégié qui lui permet de vendre ses produits agricoles en Europe à un prix défiant toute concurrence.

    La France pousse les pays européens à accepter de signer l’accord de pêche avec le Maroc pour exporter des poissons venus essentiellement des côtes du Sahara Occidental en toute illégalité.

    Le flagrant parti pris de la France est visible dans cette lettre envoyée par le Ministère de l’Agriculture, de la pêche, de la Ruralité et de l’Amenagement, Bruno Le Maire à Mme Maria Damanaki, Commissaire européenne chargée de la Pêche et des Affaires Maritimes.




    0



    0
      Anonymous
      20 février 2017 - 12 h 04 min

      Je pense qu il est judicieux
      Je pense qu il est judicieux d exercer des pressions diplomatiques partout afin de faire respecter le droit du peuple Sahraoui a l autodetermination.c est un droit universel reconnu dans la charte de L ONU.
      La France est appelee a choisir un nouveau President et seul Macron serait favorable a la position que defend notre pays sur l autodetermination du peuple Sahraoui.Macron est aussi totalement pour combattre et detruire le groupe terroriste DAECH.Il est tres proche de la diplomatie Algerienne sur les problemes internationaux.
      Ce sont ces raisons qui decideront du choix des francais musulmans lors des prochaines elections presidentielles.Hamon est indecis et apres tout nous ne gardons que de tres mauvaises experiences avec les socialistes.Fillion est tres proche de Sarkosy le destructeur de la Lybie,il a ete son premier ministre donc sur toute la ligne de Sarkosy.Macron s est exprime a Alger librement ,directement et sincerement.Il n a pas froid aux yeux pour dire ce qu il pense.




      0



      0
    Moroccoleaks
    19 février 2017 - 13 h 49 min

    Le compte Twitter de Chris
    Le compte Twitter de Chris Coleman, de nouveau suspendu .

    Le compte Twitter du cyber-activiste Chris Coleman a été de nouveau suspendu. Preuve qu’il a été visé par le Makhzen marocain.

    Les plaintes du Makhzen cachent mal les soucis que Coleman provoque au sein de l’appareil politique du Maroc.

    Malgré que les marocains ont essayé de minimiser l’impact de sa réapparition sous prétexte que les documents qu’il ponde sur la toile ne sont pas nouveaux, leurs attaquent contre son compte délattent une véritable angoisse en raison des révélations qu’il pourrait encore faire. Il constitue bel et bien une menace pour le Makhzen et sa politique de corruption basée sur les faveurs, le commerce de la drogue et le tourisme sexuel.

    Le Makhzen aurait profité de la publication des photos du mariage de Mbarka Bouaida pour dénoncer une atteinte à la vie privée de la ministre déléguée qui a pratiquement disparu de la scène diplomatique en raison de son incompétence et son échec lors de sa mission à Addis Abeba en 2014 lors du sommet de l’Union Africaine.

    Sa disparition prouve aussi que les documents qu’ils révèlent sont authentiques et peuvent embarasser le gouvernement islamiste marocain, en particulier avec l’Union Européenne avec laquelle les relation ne sont pas au beau fixe et qu’il essaie de mettre à genoux avec la carte du chantage relative a la migration clandestine.

    Coleman pourrait poursuivre son déballage à travers son compte sur Calameo. La question d’or est deja : les marocains, réussiront-ils à fermer ce compte aussi?




    0



    0
    AZIZ
    19 février 2017 - 13 h 22 min

    TOUT COMME LA PALESTINE, LE
    TOUT COMME LA PALESTINE, LE SAHARA OCCIDENTAL NE SERA JAMAIS INDEPENDANT SI LEURS PEUPLES NE REPRENNENT PAS LA LUTTE ARMEE QUI AVAIT FAIT CONNAITRE AU MONDE ENTIER LEUR JUSTE CAUSE




    0



    0
      ALGERIEN Libre
      19 février 2017 - 18 h 59 min

      [email protected] Hélas mon ami; je crois
      [email protected] Hélas mon ami; je crois et à mon humble avis les deux peuples doivent passés par LA sinon WALLOU et CHOSE bizarre; l’actualité contemporaine nous le confirme et démontre même les actions politique passent par l’arrachès des décisions auxquelles sont confrontés deux antagonistes sur un ou plusieurs problèmes nécessitant SOLUTION…… C’est comme ça que ça « MARCHE » malheureusement et c’est dommage!!!!!!




      0



      0
        Youssef
        23 février 2017 - 12 h 11 min

        Ce ne sera possible que si l
        Ce ne sera possible que si l’Algérie le permettrait! La RASD est sur le sol algerien, chaque arme qui s’y trouve pas par le système algerien. Alors la décision de faire parler les armes et dans la main des generaux..




        0



        0
    moskosdz
    19 février 2017 - 13 h 05 min

    En reprenant le commentaire
    En reprenant le commentaire de l’un de mes compatriotes ayant parfaitement raison,l’état colonial Marocain ne dégagera de ce pays que par le bout du fusil.




    0



    0
    RasElHanout
    19 février 2017 - 12 h 45 min

    Debat ou pas debat du moment
    Debat ou pas debat du moment que le commun du mortel sait aujourd;hui plus que hier que l’independance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que du bla bla bla et donc une perte de temps que le roitelet M6 est en train de mettre a profit dans sa gros opration de transhumance des colons marocains vers le Sahara occidental selon le modele Israelien en Palestine.




    0



    0
      Ziad Alami
      19 février 2017 - 14 h 06 min

      @RasElHanout

      @RasElHanout

      Esperant que le nouveau president de la RASD sera a l’ecoute de la jeunesse sahraoui qui est impatiente d’en decoudre avec la soldatesque du fils du Glaoui H2 comme l’ont si bien fait leurs parents avant le Cessez le feu de 1991 qui devait etre sanctionne par la tenue du Referendum en 1992 d’ou la mise en place de la MINURSO (Mission des Nations Unies pour l’organisation du Referendum au Sahara Occidental).




      0



      0
    TARZAN
    19 février 2017 - 11 h 54 min

    EN GENERAL LES MAROCAINS
    EN GENERAL LES MAROCAINS SABOTENT CE GENRE DE REUNION PAR DES MANIFESTATIONS ORGANISEES PAR LE MAKHZEN ET SURTOUT ILS SE FONT PASSER POUR DES ALGERIENS OU SAHRAOUIS ET COMMENCENT A COMMETTRE DES ACTES RÉPRÉHENSIBLES POUR INFLUENCER NEGATIVEMENT L’OPINION PUBLIQUE ET L’ASSISTANCE;




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.