Les véritables intentions de l’activiste islamiste tunisien Ghannouchi dévoilées

Rached Ghannouchi est reçu comme un chef d'Etat par les autorités algériennes. New Press

Le chef islamiste tunisien Rached Ghannouchi est indésirable sur la scène diplomatique dans son propre pays et, a fortiori, en Algérie. En Tunisie, c’est le président Essebsi lui-même qui le lui a fait savoir, et chez nous, c’est une source du ministère des Affaires étrangères qui a affirmé ne pas en avoir besoin pour ramener la paix en Libye. La diplomatie «parallèle» que Ghannouchi a cherché à imposer a vite dévoilé son caractère parasitaire. Dans le plus pur style manœuvrier des islamistes, il a fait intrusion dans la gestion du dossier de règlement de la crise libyenne prétextant un rôle de «bons offices» auprès des mouvements extrémistes libyens, tous d’obédience islamiste comme lui. En dépit de la clarification apportée par Tunis et Alger, le chef d’Ennahdha s’accroche et persiste à vouloir faire croire qu’il est un acteur majeur non seulement en Tunisie, mais également en Algérie.

Ces jours-ci, Ghannouchi a été invité à l’ambassade d’Algérie à Tunis pour célébrer la parution d’un livre réalisé par les ministères de la Défense algérien et tunisien sur le sacrifice commun des peuples algérien et tunisien. Il a multiplié les visites au président Bouteflika et revendique une place dans la recherche de la solution à la crise libyenne. Qu’est-ce à dire ? Il est évident que l’activisme de Ghannouchi a pour seul but de rester visible «au sommet». Et sa principale préoccupation est sans aucun doute le sauvetage du mouvement islamiste en Tunisie et en Algérie.

Depuis les changements opérés dans le rapport de forces en Syrie et à la tête des Etats-Unis, les organisations satellites des Frères musulmans en Tunisie et en Algérie sont en totale perdition. Leurs relations se sont également détériorées avec les pays européens dont les dirigeants politiques ont un regard plus méfiant, voire hostile à l’endroit des islamistes qui se voient privés dans ces pays, du fait de l’islamophobie ambiante, de la dose de sympathie qu’ils pouvaient avoir dans une partie de l’opinion publique trompée par leurs discours d’opposition aux «régimes en place». On sait que c’est l’appui apporté par les pays occidentaux, et en premier lieu les Etats-Unis, qui a permis aux islamistes de prétendre prendre le pouvoir dans certains pays musulmans.

Sans l’appui extérieur «occidental», les Frères musulmans deviennent négligeables, dans la mesure où ils ne bénéficient d’aucune audience significative à l’intérieur. Les populations, dans leur grande majorité, considèrent ces activistes comme des opportunistes et des hypocrites peu soucieux de l’intérêt général. L’exemple de l’Algérie autant que celui de la Tunisie le montrent bien. Le chef d’Ennahdha, Ghannouchi, en est conscient et il veut réanimer la carte islamiste en s’intégrant dans la démarche tactique et politicienne des pouvoirs en Tunisie et en Algérie.

Les autorités algériennes vont-elles se laisser duper par le double jeu de Ghannouchi en ignorant ses véritables intentions ? Cela semble exclu, la réaction de notre ministère des Affaires étrangères indique bien la volonté de le maintenir dans des limites définies selon les intérêts du pouvoir.

Houari Achouri

Comment (15)

    Sami
    24 février 2017 - 22 h 42 min

    La technique du caméléon , c
    La technique du caméléon , c’est le jeu des islamistes en Tunisie , et personne n’est dupe , y compris les « frères » . Mais voilà , les humains ont cette bonne ou mauvaise habitude de s’acclimater , s’accommoder pour finir par s’apprivoiser .Regardez les Turques , ils sont entrain de boire le verre jusqu’à la lie et Messieurs Erdogan et Ghannouchi ont fait les mêmes classes chez les diseurs des fatwas . Nos frères Algériens sont immunisés contre les fausses psalmodies , les Tunisiens ne le sont pas encore .




    0



    0
    l'épée
    22 février 2017 - 10 h 07 min

    le religion c’est comme une
    le religion c’est comme une épée , donnez la à un enfant ou une personne sénile …elle en mettra du sang partout !




    0



    0
    FAWZ
    21 février 2017 - 21 h 16 min

    Un texte qui explique bien le
    Un texte qui explique bien le role que veut jouer Ghannouchi dans son intervention c’est , soutenir les Fréres Musulmans en Algérie , En Libye ;pour étre bien entouré , ensuite il jouera un autre role en faveur des Fréres Musulmans en Egypte ;Imaginez la suite !! Quand au renard , notre Président , il l’a laisser faire sans l’autoriser !! Je pense que le Président Bouteflika qui n’est pas né de la derniére plus ,et en fin diplomate ,et politicien il a marché avec lui sachant que RGhannouchi ne représente rien sur le plan diplomatique .




    1



    0
    MoniaTQSL7bY
    21 février 2017 - 14 h 53 min

    Pourquoi donc le président
    Pourquoi donc le président Bouteflika recoit-t-il Ghannouchi-et en grande pompe, svp- s’il ne veut pas de ses services ? Pourquoi lui prodigue-t-il le moyen de se mettre en avant ???




    1



    0
    saleh/Algerie
    20 février 2017 - 19 h 12 min

    l’appetit vient en mangeant
    l’appetit vient en mangeant .n’oublions pas que le chef d’ennahdha a ete reçu plus d’une fois par le president de la republique .




    0



    0
    USMS
    20 février 2017 - 16 h 17 min

    Méfiance, il a la même tête
    Méfiance, il a la même tête et le même sourire carnassier que elkardhaoui.




    0



    0
    Nasser
    20 février 2017 - 15 h 21 min

    c’ est parce qu’ il est
    c’ est parce qu’ il est habitué à nager en eaux troubles qu’ il se prend pour une bouée de sauvetage sauf qu’ elle est percée, alors « dixit » l’ Algérie ne vous a pas sonné




    0



    0
    NES ELGHORBA
    20 février 2017 - 14 h 31 min

    ………………………..
    …………………………………………EKHTEOUNA MENHOUM……………………………………………………….




    0



    0
    AMARYA
    20 février 2017 - 14 h 00 min

    GHANNOUCHI EST INDESIRABLE
    GHANNOUCHI EST INDESIRABLE EN TUNISIE ET LES DIRIGEANTS DE L’ALGERIE VEULENT EN FAIRE QUELQUE CHOSE . ghannouchi de Tunisie, vomis en Tunisie , est monté aux nues en ALGERIE pour ajouter à la confusion. L’ALGERIE N’a que faire des partis islamistes qui constituent un danger POUR L’ALGERIE et une honte pour l’ISLAM et les MUSULMANS ALGERIENS, QUI DOIVENT DONC ËTRE DISSOUS , INTERDITS et mis HORS LA LOI ( conformément aux trois dernières constitutions ) et non pas leur ajouter le ghannouchi dont la Tunisie n’en veut pas.




    0



    0
    Larnaque
    20 février 2017 - 14 h 00 min

    « En Tunisie, c’est le
    « En Tunisie, c’est le président Essebsi lui-même qui le lui a fait savoir, et chez nous, c’est une source du ministère des Affaires étrangères qui a affirmé ne pas en avoir besoin pour ramener la paix en Libye. » Diplomatie «parallèle» vous avez dit? Comme dit l’adage, tout flatteur vit aux dépends de celui qui l’écoute. Regardez bien la photo, elle va à l’encontre de tous les démentis par sources anonymes interposées.




    0



    0
    Anonymous
    20 février 2017 - 13 h 50 min

    Ghannouchi est le veritable
    Ghannouchi est le veritable depositaire du pouvoir en Tunisie,voici les raisons:
    c est a Paris que Ghannouchi et Caied Essebsi se sont rencontres grace a 2 intermediaires bien connus,dans un grand hotel pour tracer la voie a suivre qui est la suivante:Ghannouchi fera tout pour que son parti Ennahdha ne votera pas la limite d age pour les presidentielles dans la nouvelle constitution Tunisienne,et ne presentera pas de candidat Islamiste.En contre parti Ennahdha doit participer au pouvoir et ouvrir le carnet d adresse de ghannouchi pour Caied Essebsi Junior et l aider dans son parcours politique,Il a ete presente a Erdogan. ,Ghannouchi a exige aussi deux ministeres importants pour Ennahdha ,Le ministere de l Interieur et la Justice……..2 des meilleurs Patriotes militants Tunisiens ont ete executes devant leur maison et a ce jour la justice a ete bafouee.Les traces meneraient jusqu en Lybie.Voila de quoi sont capables les freres musulmans qui gravitent autour de Ghannouchi et Erdogan.Ils ont aussi en Algerie leurs disciples mais qui n ont pratiquement que tres peu d adherents.




    0



    0
    Karamazov
    20 février 2017 - 13 h 32 min

    Dévoilées???? Pinèze! Même
    Dévoilées???? Pinèze! Même leurs intentions elles sont voilées?




    0



    0
    amitou
    20 février 2017 - 13 h 20 min

    Le President Bourguiba avait
    Le President Bourguiba avait demande sa tete au debut des annees 80 et c est le dictateur Ben Ali qui l a sauve d une pendaison certaine,car Bourguiba savait tres bien les dangers que represente cet integriste sur toute la region Maghrebine.N oublions pas que la strategie fondamentale des freres musulmans c est celle de detruire l economie,d encourager le chaos pour s emparer du pouvoir.Il est le parrain de Abdelhakim Belhaj en Lybie cet ancien Emir d el Qaida d Afghanistan,aujourd hui milliardaire a Tripolie en Lybie,proprietaire de la compagnie aerienne Lybian wings….aurait des rapports tres etroits avec l OTAN et d autres services speciaux.
    Le trio Erdogan,Ghannouchi,Abdelhakim Belhaj vegete sous le parapluie du Qatar,l arrivee de Trump a la tete des USA changerait elle la donne..??? et les prochaines elections en Allemagne au mois de septembre et en France dans 2 mois seraient tres importantes pour coordonner une politique mondiale differente mais une chose est presque certaine:La confrerie des freres musulmans seraient declaree organisation terroriste.




    0



    0
    Ziad Alami
    20 février 2017 - 12 h 59 min

    Intéressant, je parie que le
    Intéressant, je parie que le makhzen marocain est probablement impliqué dans ces « véritable intention »…




    0



    0
    muhand
    20 février 2017 - 12 h 43 min

    Ne jamais faire confiance à
    Ne jamais faire confiance à un islamiste devait être la règle nous qui les avons connu et combattu par les armes. Le lourd tribu que les algeriens ont payé ne doit pas nous faire oublier ce dont ces vermines sont capables. Se sont des islamistes loin du message de paix de fraternité que notre religion nous enseigne, ce sont de grands ennemis de la religion, des animaux qui associent des mortels à Dieu, et ce sinistre Ghanouchi en est un il faut par conséquent lui interdire notre pays.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.