Une contribution de Youcef Benzatat – Cas Macron : la réponse du berger à la bergère

Emmanuel Macron à Alger. New Press

Officiellement, le président Abdelaziz Bouteflika a prononcé un discours traditionnel à l’occasion de la Journée nationale du chahid, le 18 février, dans lequel il accuse différents rapports émanant d’organismes et d’institutions de pays européens et américains sur l’Algérie qu’il accuse de «machinations et autres complots ourdis outre-mer et relayés par divers supports médiatiques». Tout son discours est structuré autour de ces accusations. Il enchaîne immédiatement en mettant en garde la population algérienne sur les conséquences de ces accusations, en exhortant la population et notamment la jeunesse «à se préparer à la bataille à venir en ignorant les détracteurs, les adeptes du chaos et autres esprits sceptiques et malveillants… Notre jeunesse a prouvé qu’elle était lucide quant aux menaces de l’heure… Elle ne peut être leurrée, car immunisée culturellement, idéologiquement et politiquement, consciente de ses responsabilités vis-à-vis de sa patrie et de son peuple et prête plus que jamais à défendre le pays…»

Aucune allusion à la déclaration fracassante du candidat à la présidentielle française Emmanuel Macron – «La colonisation est un crime contre l’humanité» – qu’il n’a même pas reçu du reste pendant sa visite à Alger, alors que la déclaration en soi constitue pourtant un évènement majeur et que la presse mondiale s’en est saisie pour sitôt provoquer un débat qui concerne l’histoire de l’humanité entière depuis cinq cents ans. C’est toute l’histoire de la colonisation qui est convoquée. Si d’apparence le pouvoir algérien faisait mine d’être séduit par cette annonce en observant avec dignité le protocole de son accompagnement, il n’en a pourtant montré aucun emballement particulier, malgré le caractère de son très grand anachronisme avec le discours officiel français depuis la décolonisation. Pire, Ahmed Ouyahia, chef du parti au pouvoir avec le FLN, le RND, et conseiller spécial à la Présidence, lancera même une pique d’ironie à la classe politique française par la suite de la polémique que cette phrase a suscité comme débat en France : «Puisqu’ils parlent de crime contre l’humanité et ils se disputent entre eux. Je leur rappelle qu’ils sont venus pour nous effacer. Ce n’est pas nous qui le disons, mais leurs officiers et l’ont écrit au XIXe siècle.»

L’absence de commentaire du Président et l’affirmation de son principal conseiller du scepticisme réservé à l’annonce par le pouvoir algérien, en considérant que la question de la criminalisation ou non de la colonisation est une affaire franco-française, s’apparente à s’y méprendre à la réponse du berger à la bergère. Car la réponse surgit dans le discours du Président pour qui ce qui est le plus important pour l’heure, ce sont les mises en garde adressées à la jeunesse algérienne qui constitue l’essentiel de la population dynamique. Cette annonce qui donne l’impression d’avoir mis dans l’embarras le pouvoir algérien, malgré son apparente disposition à la séduction, n’est pas en soi l’objet de son scepticisme, mais plutôt au mot d’esprit qui l’a ponctué, à savoir : «La France avait apporté aux colonies les droits de l’Homme et elle a oublié de les lire.» Ici, l’éclairage de Jacques Lacan sur «le mot d’esprit dans ses rapports à l’inconscient» prend tout son sens devant l’accueil sceptique que le pouvoir algérien a réservé à l’aveu anachronique de Macron et l’intérêt accru porté plutôt au mot d’esprit qui lui a servi d’écho. Car au fond, les Algériens ne semblent pas trop emballés non plus par la question de la repentance, qu’ils considèrent plutôt une affaire franco-française, parce qu’ils ont tout simplement arraché cette repentance par le sacrifice du dixième de leur population dans une guerre de libération nationale inégale et qui s’est soldée par la victoire et a abouti à l’indépendance, après avoir mis fin à 132 ans de barbarie coloniale. Naturellement, ils sont plus réceptifs au discours de Bouteflika qui pointe du doigt le danger de la recolonisation qui est dans l’air depuis que la question palestinienne a été abandonnée par «la communauté internationale» et que le projet du Grand Moyen-Orient tape à nos portes. S’il n’a pas déjà mis les pieds dans le territoire, au vu des découvertes de caches d’armes de plus en plus importantes avec leur lot d’armes de guerre de plus en plus sophistiquées et de neutralisation de terroristes par l’ANP. La manipulation des dernières émeutes de Béjaïa et de Ghardaïa n’en est pas moins d’autres symptômes à vouloir semer le chaos parmi la population.

Au mot d’esprit sournois du juvénile Macron répond le pragmatisme du plus vieil homme politique en exercice. C’est une tradition héritée de l’esprit de l’engagement dans la guerre de libération nationale que d’affronter sans concession toute situation relative à l’atteinte à la souveraineté nationale. C’est dans ce sens que ce mot d’esprit commis par Macron sur le sol algérien semble être perçu par Bouteflika et ses conseillers. Car il aurait fallu à la diplomatie française, pour être crédible, devant son désir de solder son passé colonial qui terni son image, de commencer par cesser toute action néocoloniale dans ses anciennes colonies, ainsi que de mettre fin à la reproduction du système colonial sur son propre sol, en traitant les victimes et les descendants de victimes de la colonisation devenus français de seconde zone «d’indigènes de la république».

Au lieu de cela, c’est une rhétorique sournoise que Macron semble venu vendre aux Algériens qui ne cadre pas avec le discours prononcé par Bouteflika et auxquels son message de mise en garde est adressé. Par le passé, lorsque les pays européens et les Américains commencent à s’ingérer dans les affaires intérieures de leurs cibles potentielles pour les soumettre, ils s’adressent à eux directement en leur reprochant le non-respect des droits de l’Homme contre leurs propres populations. Ce qui semblait impossible pour Macron sur le sol algérien, connaissant la susceptibilité et la jalousie du pouvoir algérien pour sa souveraineté, qui semble même être quantifié en «plus-value et moins-value». Le recours à ce mot d’esprit était inévitable. Un mot d’esprit qui semble tout de même un peu incongru dans ces circonstances, c’est comme jeter de l’huile sur le feu, en évoquant l’oubli de la lecture des droits de l’Homme par la France coloniale à ses sujets tout en visant sournoisement le non-respect des droits de l’Homme par le pouvoir algérien contre sa propre population. On ne peut pas ne pas y penser. Comme pour dire si la France devait observer le respect des droits de l’Homme dans ses colonies, il appartient aux pouvoirs postcoloniaux de faire de même, sous peine d’être des parias pire que la colonisation, parce que c’est contre leurs propres peuples issus des mêmes souffrances qu’eux-mêmes. Ce n’est pas un hasard si le lendemain même de sa visite, l’ONU a saisi les autorités algériennes et a demandé des explications sur l’emprisonnement de Kamel-Eddine Fekhar et ses partisans. Un militant berbériste séparatiste qui active en collusion avec le MAK, autre mouvement berbériste séparatiste. Tous deux appellent depuis des années au recours à la force contre le pouvoir algérien pour la partition du territoire national et la séparation ethnique des Algériens. Généralement, leurs soutiens se comptent parmi les mouvements les plus réactionnaires, les mouvements d’extrême droite les plus radicaux, y compris l’Etat colonialiste d’Israël, ainsi que toutes les institutions et les organismes pointés du doigt par Bouteflika dans son discours.

Cette incongruité du mot d’esprit de Macron se comprend aisément par l’aspect de précipitation de l’annonce et la personnalité de son auteur. Le pouvoir algérien ne peut pas ne pas connaître le personnage atypique de Macron qui se présente beaucoup plus comme une arnaque qu’une véritable alternative à la crise politique française, caractérisée par l’effondrent de la confiance des électeurs dans la gauche et la droite et le regain d’intérêt pour l’extrême droite qui menace de s’emparer du pouvoir. En effet, Macron n’est pas un militant politique qui émane de la France populaire profonde, avec des convictions et des principes politiques. D’ailleurs, à ce jour, il n’a toujours pas dévoilé un véritable programme politique. Au regard de son parcours et de ses soutiens, le personnage s’apparente plus à une marionnette instrumentalisée par des intérêts non avoués. Celui-ci fut coopté par le faiseur de rois en France, en l’occurrence Jacques Attali, qui l’avait installé dans la commission qui porte son nom et dont le but était de conseiller le président Nicolas Sarkozy, pour le faire rentrer une année plus tard à la banque Rothschild en 2008. Attali, qui était déjà conseillé officiel du président Mitterrand, pour qui il avait déjà coopté le président François Hollande et Ségolène Royale, nous renseigne sur l’atterrissage de Macron dans le gouvernement de ce dernier. A peine installé dans sa fonction de ministre de l’Economie et des Finances, il laisse planer d’emblée l’ombre du retour des positions affichées par Sarkozy en 2007 et 2012, principalement «travailler plus pour gagner plus», en voulant mettre en péril l’acquis des 35 heures. L’objectif de leurs commanditaires présumés a toujours été de s’attaquer aux droits des salariés au profit des patrons. Ces commanditaires ne sont autres que les gros milliardaires qui monopolisent la sphère de la finance et qui ont déjà pris le pouvoir des médias. Ils ont besoin à chaque fois de leur candidat pour achever leur prise du pouvoir total.

A ceci près que l’on devine aisément qui a chargé le canon de la boulette que Macron avait pointé sur Alger. Comme l’on peut deviner la collusion de ces commanditaires avec le gouvernement financier du monde, dont l’activité politique principale consiste à faire et à défaire des nations vulnérables pour ouvrir des espaces encore plus grands pour l’alimentation de leurs capitaux.

Rien ne présage de leur réussite à semer le chaos en Algérie pour faire main basse sur ses richesses et soumettre sa diplomatie, car celle-ci est enracinée dans un serment qui constitue les fondations mêmes de la nation algérienne et qui est écrit avec le sang des martyrs qui ont été au fondement de sa résurrection.

N’en déplaise aux adeptes du chaos pour espérer installer la démocratie, l’Etat de droit et le respect des droits de l’Homme, qui n’est que chimère utopie comme solution. On ne détruit pas sa maison parce qu’un voleur s’y trouve.

Youcef Benzatat

Comment (22)

    UN ALGÉRIEN.
    22 février 2017 - 1 h 26 min

    VOICI LES SOURCES : .
    VOICI LES SOURCES : ..VOLTAIRENET.ORGUE ..SOLDATS FRANÇAIS ENCADRENT DAESH … » »OFFICIERS FRANÇAIS «  » PRISONNIERS PAR L’ARMEE SYRIENNE….VIDEO : SUR LA CHAINE LCP : MR GOASGUEN « LA FRANCE ARME LES TERRORISTES EN SYRIE  » …..LES CRISES. FR ..RAPPORTE LA MÊME INFO….LE MONDE.FR…AUSSI.
    …..MR FABIUS ALORS MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DECLARE « AL NOSRA FAIT DU BON BOULOT  » AL NOSRA FICHÉ TERRORISTE A L’ONU !!!……DONC MR HAMON ET MR MACRON CANDIDATS DOIVENT PRENDRE POSITION SUR LE ROLE DE LA FRANCE EN SYRIE SI IL CONDAMNE LES CRIMES DE LA COLONISATION ..OU EST LA DIFFERENCE DU CRIME DE FOURNIR DES ARMES A DES REBELLES (TERRORISTE) QUI COMMETENT DE CRIMES CONTRE L’HUMANITE EN SYRIE ET LES CRIMES DE LA COLONISATION…… MR MACRON DOIT AUSSI ÊTRE CLAIRE ET DEFENDRE L’ETAT SOUVERAIN SYRIEN ET CONDAMNER LA POLITIQUE ÉTRANGÈRE FRANÇAISE CONTRAIRE AU DROIT INTERNATIONAL ET EN VIOLATION DE LA CHARTRE DE L’ONU QUE LA FRANCE A RATIFIÉE .




    0



    0
    UN ALGÉRIEN.
    21 février 2017 - 23 h 12 min

    MACRON EST UN HOLOGRAMME A
    MACRON EST UN HOLOGRAMME A GÉOMÉTRIE VARIABLE . .SELON L’AGENDA AUQUEL IL A ÉTÉ PROGRAMMÉ . .IL PARLE DE COLONISATION , CRIMES..CONTRE L’ALGERIE ……MAIS NE DIT RIEN SUR HOLLANDE/FABIUS FRANCE ET LEUR GUERRE CONTRE LA SYRIE EN SOUTENANT LES TERRORISTES « AL NOSRA FAIT DU BON BOULOT  » , DES OFFICIERS FRANÇAIS IMPLIQUÉ AVEC «  » L’OPPOSITION MODÉRÉ «  » TERRORISTES ASL DAESH AL NOSRA !!!! LA FRANCE HOLLANDE A ARME EST COMPLICE DE SOUTIENT AU TERRORISME AL NOSRA ET MR MACRON ZAP !!! ?




    0



    0
    libération
    21 février 2017 - 13 h 15 min

    Pourquoi ne pas changer de
    Pourquoi ne pas changer de logiciel ! Depuis 1962 on nous serine que c’est toujours la théorie du complot qui plombe le devenir de l’Algérie. Pourquoi ne pas faire notre auto critique. Nous avons fait des erreurs magistrales dans la gestion de l’Etat algérien. Nos responsables d’hier et d’aujourd’hui, dans leur grande majorité, ne se sont pas investis dans la gestion de l’Etat comme de véritables commis, avec le recul nécessaire. Arrivé aux commandes, chacun s’est pris pour le MESSIE et après lui le déluge.

    Le mal ORIGINEL, c’est que nous n’avions pas de projet de société. La projection sur l’avenir de millions de citoyens a toujours était tributaire de l’EGO des dirigeants. Pour preuve le passage régulier à la machine à laver de la CONSTITUTION!!!
    Nous sommes FATIGUES de ces analyses FOIREUSES, qui disculpent les responsables, c’est toujours la faute de l’autre .




    0



    0
    MDAMAR
    20 février 2017 - 20 h 21 min

    parler de recolonisation de l
    parler de recolonisation de l’ Algérie ,c’est se fourrer le doigt dans l’oeil jusqu’au coude, mais il faut rester vigilant ,les adeptes du sinistre Estrosi sont légion dans l’hexagone et même ici dans notre pays. Nous dirons à ceux qui rêvent encore de mettre les pieds chez nous : nous sommes les descendants de valeureux guerriers qui ont montré, et ce depuis la nuit des temps, ce que vaut l’homme du Maghreb central, ce que vaut le berbère, ce que valent les amazighs. Rome ,pendant huit siècles de présence sur nos terres, a baissé le bras sous les coups de boutoir des numides…à bon entendeur




    0



    0
    simply me
    20 février 2017 - 20 h 05 min

    Contrairement aux autres, la
    vous dites: « Comme l’on peut deviner la collusion de ces commanditaires avec le gouvernement financier du monde, dont l’activité politique principale consiste à faire et à défaire des nations vulnérables pour ouvrir des espaces encore plus grands pour l’alimentation de leurs capitaux. » ces nations faibles sont faibles à cause de quoi?? des causes intrinsèques ou extrinsèques!? et vous posez le problème de point de vue morale !? car tous les pays normalement constitués courent derrière leurs intérêts y compris soumettre les autres (plus faible qu’eux) et rien d’autre.

    Vous dites aussi: « N’en déplaise aux adeptes du chaos pour espérer installer la démocratie,… On ne détruit pas sa maison parce qu’un voleur s’y trouve. » Donnez nous un seul exemple où un propriétaire d’une maison a détruit sa propre maison car un voleur s y trouve! tous les acteurs actifs pour ne pas parler des éventuels commanditaires de printemps arabe et autres printemps, si c’est à ça que vous faisiez allusion, l’ont fait pour des raison inavouées et le voleur et autres dictateur, tyrans …., n’est qu’un prétexte (« louable » ou moins mesquin) pour mieux prendre sa place! sinon je ne vous souhaite jamais qu’un voleur pénètre chez vous mais si jamais ça vous arrive alors offrez lui une chambre (s’il s’en contente!)!

    En résumé, un véritable propriétaire, est toujours patient, ne casse jamais et surtout pas sa propre maison qu’il a construite avec beaucoup de peine et d’effort quitte à à se retrouver à dormir sous les ponts ou le ciel pour seul toit; seul un voleur ou un usurpateur cassent les maison des autres s’y installe et propose généreusement au (ex) propriétaire de partager avec lui la demeure pour éviter un conflit (qui risquerait de détruire complètement la maison) !!




    0



    0
    kenza
    20 février 2017 - 19 h 13 min

    Nous ne sommes pas dupes! Les
    Nous ne sommes pas dupes! Les algériens ne feront jamais confiance à un candidat soutenu par des sionistes convaincus, comme Attali et Kouchner, qui œuvrent pour un gouvernement mondialisé géré par la finance sioniste et ayant pour capitale Jérusalem.
    https://www.youtube.com/watch?v=ouZ977yFRDU
    https://www.youtube.com/watch?v=OYo93GeDomg
    C’est quand même incroyable cette arrogance avec laquelle il assène ses convictions et ses désirs! En fait, il sait très bien que pour atteindre ce projet diabolique, le monde doit passer par un chaos généralisé: tout détruire pour tout reconstruire…d’où ce désir d’Israël de provoquer une 3ième guerre mondiale. Heureusement que Poutine était là pour venir tout chambouler dans leur projet satanique!




    0



    0
    Anonymous
    20 février 2017 - 17 h 04 min

    Toutes les réactions comment
    Toutes les réactions comment par « Merci »: le minable censeur qui se fait se fait passer pour un intello.




    0



    0
    Felfel Har
    20 février 2017 - 15 h 48 min

    Wallah ya Mr. Benzatat que
    Wallah ya Mr. Benzatat que votre article m’a mis du baume au coeur, mais seulement le temps de sa lecture.Je me suis mis à chanter ces chansons qui font rêver, du genre Tout va trés bien Madame la marquise, Salamat ya bent 3ami, Assa tsamaghra anezhou mara, C’est bon pour le moral, et finalement Celebration time come on. C’est dire que j’étais de bonne humeur et optimiste. Malheureusement, la réalité m’a vite rattrapé. Le mal vient de chez nous, de notre gouvernement qui gère mal,qui gouverne mal, de nos partis politiques, de notre société civile. L’étranger n’y est pour rien. Il profitera bien sûr de nos carences, de nos faiblesses, de nos divisions pour ouvrir une brêche. Ne leur donnons pas cette occasion! Que nos présumés leaders donnent l’exemple autrement que par des discours qui sonnent souvent faux!




    0



    0
    anti-khafafich
    20 février 2017 - 15 h 32 min

    Le plus beau article jamais
    Le plus beau article jamais lu de Mr Benzazat. D’autre part, Il fallait juste leur rappeler que l’Émir AbdelKader leur a bien appris les droits de l’homme Algérien et donc leur a rappelé leurs propres droits sur le sol Algérien pour les mettre en difficulté et ainsi transporter leurs intentions sournoises chez eux.




    0



    0
    Tin-Hinane
    20 février 2017 - 15 h 03 min

    Merci pour cet excellent
    Merci pour cet excellent article, tout est dit. Oui les algériens ne sont pas dupes, ils oublient ces pauvres gens que le peuple algérien est un vieux peuple qui a su garder son idéal de liberté depuis des siècles, ils s’imaginent vraiment qu’on les croit eux les barbares, qu’ils n’oublient jamais que ce n’est que grâce à leur nombre qu’ils ont réussi à vaincre l’Emir, le courage et la bravoure ont toujours été algériens.




    0



    0
    TOLGA-ZAÂTCHA
    20 février 2017 - 14 h 43 min

    BIEN QUE VOTRE ÉCRIT SOIT
    BIEN QUE VOTRE ÉCRIT SOIT TRÈS LOUABLE, IL N’EN DEMEURE PAS MOINS QUE VOUS N’AVEZ PAS DONNÉ LES VÉRITABLES RAISONS QUI ONT POUSSÉ LE JEUNE MACRON A FAIRE UNE TELLE SORTIE SUICIDAIRE POUR SON AVENIR POLITIQUE. UNE CHOSE EST POURTANT CERTAINE. C’EST QUE MACRON A AGIT SUR ORDRE DES VRAIS COMMANDITAIRES : LA HAUTE FINANCE SATANIQUE….. ET PAR VOIE DE CONSÉQUENCE SUR ORDRE DIRECTE DE Jacques ATTALI (ou ATH ALI). CAR A N’EN POINT DOUTER C’EST A UN EXERCICE D’AUTO-SUICIDE POLITIQUE QUE NOUS ASSISTONS. LA VÉRITABLE QUESTION EST, A MON SENS : POURQUOI AVOIR AGI DE LA SORTE EN PLEINE CAMPAGNE ELECTIVE ? ET POURQUOI MAINTENANT…? QUE CACHE CETTE SORTIE INOPINÉE VOIRE INATTENDUE DU JEUNE MACRON EX-CADRE SUPÉRIEUR DE LA BANQUE ROTHSCHILD…??? ET PROTÉGÉ DE ATH ALI (ATTALI). ÇA ME LAISSE PERPLEXE VOIRE ÉBAUBI…. MAIS, A BIEN Y PENSER, APRÈS TOUTES LES RÉACTIONS PROVOQUÉES PAR CE VÉRITABLE SÉISME, JE ME SUIS DEMANDÉ QUEL ÉTAIT LE BUT RÉEL D’UNE TELLE INCARTADE DE LA PART DU PROTÉGÉ DE LA HAUTE FINANCE MONDIALE…??? SON ACTION ET LA SORTIE AVEC LAQUELLE IL A AGIT, M’ONT ORIENTÉ VERS LA – VÉRITABLE – CIBLE QUI EST VISÉE ET CE N’EST PAS L’ALGÉRIE EN FAIT MAIS…. MAIS…. MAIS….. LA DROITE FRANÇAISE POUR LA FAIRE SORTIR DU BOIS ET SON ÉGÉRIE SURTOUT : Marine LE PEN ! POUR LA DÉTRUIRE A L’ÉCHÉANCE SUIVANTE EN LA DIABOLISANT OUTRE MESURE AUX YEUX DU PEUPLE FRANÇAIS….. NI PLUS NI MOINS. LA HAUTE FINANCE, EN DONNANT ORDRE A MACRON D’AGIR, SAVAIT PERTINEMMENT QUELLE SERAIT LA RÉACTION DE TOUTE LA DROITE POLITIQUE FRANÇAISE AVEC EN TÊTE Marine LE PEN, LES PIEDS-NOIRS, LES HARKIS ET AUTRES PAUMÉS ANESTHÉSIÉS PAR LES MEDIAS DE LA HAUTE FINANCE SATANIQUE ET DONC TOUTE LA GAUCHE FRANÇAISE AFIN DE FAIRE LE PROCÈS DE Marine LE PEN EN LA TRANSFORMANT EN « VOUROUROU » COMME ON DIT CHEZ NOUS EN ALGÉRIE AFIN DE MIEUX LA DÉTRUIRE. ET JE VOUS L’AFFIRME DÈS MAINTENANT, CHER MONSIEUR BENZETAT QU Marine LE PEN PASSERA LE PREMIER TOUR MAIS JAMAIS LE SECOND. ET QU’ELLE NE SERA JAMAIS PRÉSIDENTE DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. DANS CETTE AFFAIRE HABILLEMENT CONCOCTÉE ET PRÉPARÉE, LA PREMIÈRE VICTIME EST Marine LE PEN PAS L’ALGÉRIE A QUI « ILS » ONT FAIT JOUÉ LE RÔLE DE LEURRE. C’EST TOUT. RETENONS ICI, UNE CHOSE TRÈS IMPORTANTE CHER MONSIEUR BENZETAT. A SAVOIR QUE L’EMPIRE DE LA HAUTE FINANCE SATANIQUE EN FRANCE ET DANS LE MONDE EST TRÈS HABILE DANS LE RÔLE DE LA MANIPULATION DES PAYS (L’ALGÉRIE EN L’ESPÈCE) ET DES PEUPLES…




    0



    0
      benzatat youcef
      21 février 2017 - 3 h 34 min

      Que la droite et l’extrême
      Que la droite et l’extrême droite soit la cible de Macron cela va de soi, il fait compagne pour les neutraliser et se faire élire et cette affaire de colonisation s’y prête comme il se doit. Que notre pays soit l’objet de convoitises cela est aussi plus que certain. Dans ces conditions il nous appartient d’être sceptiques et prudents. Macron n’est pas entouré d’enfants de cœurs, ca va de la finance mondiale, leurs médias et le looby sioniste pour qui nous constituons un obstacle de taille à la colonisation définitive de la Palestine, alors ils sont tentés d’en découdre avec notre obstination.
      Leur principal objectif, en prenant ce risque de faire échouer leur plan électoral et subversif en Algérie, se trouve dans la 2° phrase sur l’oublie de lecture des droits de l’homme, c’est la stratégie qu’ils ont toujours fait valoir pour s’approprier un pays, il suffit d’évoquer le non respect des droits de l’homme et faire valoir leur concept d’ingérence humanitaire.




      0



      0
    FreeWill
    20 février 2017 - 13 h 39 min

    Merci a Yucef, neserait-ce
    Merci a Yucef, neserait-ce pour la qualite’ de la redaction. Meme sien efffet, tout le brouhaha autour du sujet n’est enfin de compte que du « much ado about nothing. »- duquel vous bien su tirer l’essentiel, a savoir:

    -La repentencenenousconcerne pas. La VICTOIRE denos grand-peres est merite’e (finde match).

    – La colonisation et challenge du jour, c’est la colonisation Arabo-Islamiste, au service de voleurs en collusion,justement, avec les neo-colonialistes. Et la a Yucef, ne pas etre recu par le nain, n’a rien a voir avec une divergeance de positions, mais certainnement l’INCAPACITE’ qui viendrait confirmer l’Etatde Sante’, declare’ par les « mains etrangeres… »

    – Quand a la souverainete’ Nationale: Il y a celle duregime, et puis celle des Algeriens. Il n’y a besoin nide feu, ni de sang pour la reprendre – juste un peu de mobilisation, pour non-seulement demander un leader qui sorte des URNES, mais COMPTER CES URNES SOI-MEME.

    -Quand aux Souverainistes, du pays Chaoui, Mzab, Kabyle ou Touareg – Un peu d’honnetete’ s’impose: Ils ne rejettent pas les Populations du tout, mais retirent l’autorite’ Morale et Politique, a ce regime que tout le monde rejette, et qui empeche les Algeriens de se construire un pays de liberte’, democratie fraternellement negotie’e.




    0



    0
      benzatat youcef
      21 février 2017 - 3 h 17 min

      On peur dire que la
      On peur dire que la colonisation arabo-islamique est une autre arnaque, qui ne nous représente pas tel que nous sommes, mais qu’on le veuille ou non nous sommes issus de la civilisation arabo islamique qui a connue son âge d’or mais ses contradictions interne ne lui ont pas permis de faire le pas vers la modernité qui est une posture universelle et non pas occidentale et qui s’est effondrée comme d’autres civilisations l’ont été avant elle. Rejeter cet état de fait ne devrait pas nous ramener en arrière mais plutôt nous propulser vers l’avenir et prendre la mesure des dangers qui sont structurellement disséminés dans notre impasse du moment. L’honnéteté ne consiste pas à occulter le caractère métisse de la composante humaine de notre population et le caractère transculturel de notre vécu et notre expression. Votre contradiction elle est dans le fait que vous affirmer votre désir de rejet des autres en voulant se distinguer d’eux par l’affirmation de votre singularité de Chaouias, Kabyles, Mozabites, Touareg…




      0



      0
        FreeWill
        21 février 2017 - 15 h 33 min

        Azulay Yucef.

        Azulay Yucef.

        Je pense que vous vous trompez, dans l’interpretation de mon commentaire.

        1. Le « METISSE-AGE », dont vous parlez, jusqu’a preuve formelle n’est une hypothese. Cette preuve formelle est arrive’e, dans le projet du GENOME. Cen’est ni bien ni mal, cesont les faits tels les circonstances les ont conditionne’s. Cela donc d’un point de vue purement biologique. Plus on recule dans le temps,plus la freuqnece de mutations communes se fait rare. Pas plus loin que le 5eme siecle AJ, l’Atlantide, c.a.d. l’Afrique du nord et la Lybie, etaien UNE ZONE INTERDITE ET DANGEREUSE aux Egyptiens et leurs potes GRECKS. Les choses n’ont change qu’au 20 eme siecle.L’histoire en temoigne, a Yucef.

        2. Il ne restera alors, comme sujet discutable/abordable, qu’un metissage culturel, si un tel « metissage » aurait existe’ vraiment… Si tel est le cas, il serait a observer dans les pratiques et le language. La aussi a Yucef, il n’en est RIEN ! Faut-il aussi observer, que les conditions necessaire au melange culturel, sont les meme que celles qui auraient produit le metissage biologique. Non seulement, il n’y aura pas eut de va-et-vien et echanges avec le monde dit Arabe, ces echanges ont ete’ absents, meme entre nous – d’ou l’EMERGEANCE DE ces termes « Kabyle », « Chaouis », Touareg,Mzab.etc. … que vraissemblablement, vous voulez faire disparaitre… Napoleon et Abdel-Kader aussi… a une exception pres: Preserver le JIHAD.

        3. Inspiration Spirituelle: A mon avis a Yucef, les ide’es enonce’es, par les Pro-Islam, auront trouve’ echo, aupres d’Individus a travers toute la region. Ayant ete expose’s a une serie d’agressions, la notion de Jihad, de l’epoque -comme ine Justice Divine » dans le sens (DROIT CONSTITUTIONNEL), aura ete’ bien recue, et cela n’est pas ce que je remet en cause du tout. Ce qui est genant, c’est le kidnapping de ce sentiment de droit et d’appel a la Justice Divine, COMME INSPIRATION qui est genant. C’est ce dont les etrangers auront confisque’, pour s’en servir contre les populations meme.

        Voyons Yucef, il n’y a plus de doute pour personne, que ce qui en sorti, c.a.d. l’ISLAMISME a fini par s’attaquer aux populations meme, qui auront ete’ des siecles avant, inspire’s. Le bon example, en ce qui nous concerne, Napoleon et les Sbirs locaux qu’il aura recrute’ et promu -Pour passer de JUSTICE « au nom de Dieu » a JUSTICE « au nom de l’Empereur ». Mon point est que d’une inspiration personnelle (culturellement ajuste’e/adopte’e), on passe au devoir nationale normalise’ et standardise’, comme manoeuvre militaire… En ce faisant, c’est toute notre personnalite’ et culture qui en prend un coup !!!

        Bref, preserver le meilleur de l’inspiration de nos ailleux (honnetement, chez moi en haute Kabyle, c’est NIL), il ya lieu d’en soustraire ce qui nous unis, notre heritage pre-islam – Fraternite’ Historique NATURELLE, L’etaler comme base de connection a meme de nous enrichir individuellement. Cette religion, comme les autres d’ailleurs, sont INCOMPTIBLES avec NOS Cultures, qui leurs sont etrangeres… Pour en tirer le meilleur, UNE ADAPTATION CULTURELLE est necessaire… Et celle-ci,a mon sens, se doit d’etre ORGANIQUE, c.a.d. a TITRE INDIVIDUEL.

        Il en sortira que les Musulmans nord-Africains ne seront point adversaires aux autres nord-Africains d’autres confessions ou sans – des le moment que la religion devient 2aire a la fraternite’ sousdjacente. Ce qui est observable deja, d’ailleurs… Un Marocain peut etre l’adversaire de l’Algerien, mais envers les etrangers, musulmans ou non, leur fraternite’ millenaire s’imposera.

        C’est pour cela, que je me mefie des affiliations « arabo-musulmanes » telles emises par des etrangers . . . Notre Culture doit etre, le moyen et support, de toute integration SOCIALE/ORGANIQUE, de references spirituelles et culturelles d’autres – au nom de la diversite’ et l’epanouissement. Cette diversite’-la,il faut la nourir entre nous deja.




        0



        0
    La Cigale
    20 février 2017 - 13 h 21 min

    Quelle belle article
    Quelle belle article explicite et clairement détaillée sur les plans sournois que nous prépare nos ennemis par des faux compliments et nos données le coup de grâce.
    Soyons vigilants nos ennemis sont à l’affût pour nôtre déstabilisation à l’identique de la Syrie du Yémen de l’Irak et bien d’autres.




    0



    0
      mhd dz
      20 février 2017 - 13 h 53 min

      J,en suis plus que persuadé
      J,en suis plus que persuadé car tous ce reçu ménage ne c,est pas fait rien que pour des pommes ..




      0



      0
    Khelfane
    20 février 2017 - 12 h 11 min

    La visite quasi indécente de
    La visite quasi indécente de ce dandy des salons rothchildiens

    Me rappelle avec inquietude celle du non moins sinistre BHL en Tunisie et en Lybiens avant les catastrophes que vous savez.

    Certes ,en toute modestie,le niveau de réceptivité est cette fois ci différend,

    Et pour cause,le chant des sirènes n’a pas le même écho chez nous

    Le temps des caïds et des Bachaghas de la diplomatie est révolu depuis longtemps chez..nous.

    Il y a bien eu des pulsions émotives primaires au son de la flûté de

    Cette danseuses étoile de la politique Francsise..

    Le couplet sur « le crime contre l’humanité que fut la colonisation »

    Avec ces trémolos qui sont sa marque de fabrique,avait des airs de fausset

    Qui ont eu pour écho dans la vox populi des sourires et des sarcasmes du style

     » cause toujours mon lapin »
    Pour glaner des voix parmi la diaspora de nos binationaux,le macaron

    Aurait pu se contenter d’aller jouer du luth auprès de ce communIté dont il connaît fort bien les adresses ….

    Marine Lepen a fait plus fort ,elle est allé au Liban serrer la Pasche de celui que le canard enchaîné avait appelé
    Je cite  » Traffic Harriri »

    La bas au moins elle y trouvera complaisance et complicité parmi les suppôts qui avec le very de la Charogne de Sharon
    A passé les malheureux palestiniens au fil de l’épée pendant toute une Nuit.

    Alors erreur de stratégie ? Erreur tactique?

    Attendons les retombées toxiques de cette mauvaise plaisanterie,

    L’avenir proche nous diira qui des gladiateurs obtiendra le pousse baissé pour egorger l’autre.

    Ce Sera la France en Amont ou la France en Aval,des couleuvres ,
    Qui tranchera,
    Que notre pays reste spectateurs et se contente d’un fauteuil d’orchestre pour observer ce ballet qui tourne au marché de Brive la gaillarde comme chantait Brassens.

    Ce trublion arrogant n’est pas très fréquentable,sa famille politique et financière sent le soufre

    Amin




    0



    0
    lhadi
    20 février 2017 - 12 h 02 min

    Au moment où par le monde on
    Au moment où par le monde on élabore des stratégies sur l’avenir, le citoyen algérien ne doit pas tomber dans le pathos qui le rend spectateur du destin de l’Algérie. A l’évidence, au jour d’aujourd’hui, la préoccupation immédiate est de combler le fossé de défiance et d’incompréhension qui n’a cessé de se creuser entre le peuple et ceux qui, censés servir ses intérêts, ont trop souvent fait preuve d’inertie, d’impuissance et de résignation. Ainsi, je mesure à quel point l’un des devoirs les plus urgents est non seulement de se mettre en ordre de bataille pour l’édification d’un Etat républicain qui puisse mener ses véritables missions au service d’une politique économique et sociale à la fois plus juste et plus ambitieuse, mais aussi de rénover la façon de gouverner, de lui insuffler plus de dynamique et d’efficacité, de la rendre plus simple, ouverte et transparente. Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
      benzatat youcef
      21 février 2017 - 2 h 52 min

      Défendre sa souveraineté n
      Défendre sa souveraineté n’est pas du pathos et cela n’empêche pas de résister à la dictature et aux privations de la citoyenneté pleine. Enfin je trouve votre commentaire très juste mais un peu déplacé par rapport au sujet. Cela ne vous empêche pas de penser le développement national sous toutes ses formes y compris de créer les moyens matériels et stratégiques de défense du territoire national et des intérêts de la Nation algérienne. L’éducation nationale est amenée elle aussi à jouer un rôle essentiel dans la formation de la personnalité de base et la sensibilisation à la souveraineté nationale.




      0



      0
        Bekaddour Mohammed
        22 février 2017 - 7 h 07 min

        @ Cher Youcef… Il y aura
        @ Cher Youcef… Il y aura toujours, chez nous et les autres, deux catégories, l’une de bonne foi, (Et précisément nos Anciens n’ont pas conclu ex nihilo que « Houbbou el watan mina el imane », l’amour de la partie, (donc de soi, des siens), est une émanation de La Foi… Or La Foi est un don de Dieu, aucune éducation n’a pouvoir de la transmettre, je l’écris nourri par une solide expérience… Et il y a l’autre catégorie, des gens de mauvaise foi, dans tous les sens de mauvais. Il y a longtemps, jeune, le livre de Mohammed Cherif SAHLI m’avait fasciné par son titre : « L’émir Abdelkader, CHEVALIER DE LA FOI »… A relire !




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.