Feraoun : «Algérie Poste ne peut en aucune manière être privatisée»

Une vue de la Grande-Poste. New Press

L’opérateur Algérie Poste (AP) «ne peut en aucune manière être privatisée», a affirmé la ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la Communication, Imane-Houda Feraoun, dans un entretien dimanche à la Radio algérienne.

«AP est un établissement public par excellence, et il ne peut en aucune manière être privatisé car c’est un des symboles de la souveraineté de l’Etat», a-t-elle dit. «Il est hors de question d’ouvrir à la concurrence les volets régaliens d’AP qui a pour mission de gérer les comptes CCP de millions d’Algériens et de livrer leurs courriers et colis entre autres», a-t-elle ajouté. Elle a salué à cette occasion le bilan «positif» d’Algérie Poste pour 2016 avec la réalisation d’un bénéfice de plus de 8 milliards de dinars par rapport à 2015 où il était de 7,5 milliards de dinars.

«En 2016, Algérie Poste a renfloué ses caisses en atteignant 50 milliards de dinars, une trésorerie qui a dépassé pour la première fois sa masse salariale», a-t-elle relevé. Elle a qualifié de «performance» le recouvrement par AP de ses créances estimées à 13 milliards de dinars en une année.

La ministre a indiqué que «ce bilan est positif dans le segment des services financiers postaux, mais demeure mitigé dans les autres activités notamment la gestion du courrier et colis postaux». L’entreprise «doit évoluer et dégager au minimum cinq fois plus de bénéfice à condition que les autres activités comme les services du courrier et colis postaux soient restructurées et optimisées», selon elle. Elle a affirmé que «c’est une tâche difficile et complexe, mais faisable et nécessaire, sur laquelle nous devons nous étaler durant l’année 2017».

La ministre a indiqué qu’AP devra aussi se mettre au diapason des nouvelles technologies avec la mise en place prochaine du commerce électronique. «Aujourd’hui, nous allons vers le tout numérique et le commerce en ligne sera une opportunité pour AP d’élargir ses activités en proposant par exemple la livraison des colis achetés en ligne», a-t-elle dit.

Concernant la nouvelle carte de paiement électronique «Edahabia», elle a expliqué que 700 000 cartes ont été déjà octroyées depuis son lancement en décembre 2016. «D’ici à juin prochain, 5 millions de ce type de cartes devraient être distribuées aux clients d’AP», a-t-elle ajouté, expliquant que «ces cartes seront actives au niveau des distributeurs de billets de banque dès que l’ensemble des détenteurs des anciennes cartes électroniques en vigueur actuellement recevront leur nouvelle carte».

R. N. 

Comment (13)

    GUENZET SOFIANE
    6 mars 2017 - 9 h 45 min

    IMEN HOUDA FERAOUN, comme ses
    IMEN HOUDA FERAOUN, comme ses prédécesseurs a lamentablement échoué dans sa mission de moderniser Algérie Poste.

    La cause du lamentable échec de la modernisation d’Algérie Poste tient essentiellement au fait que tous les ministres des PTIC qui se sont succédé, depuis 2006, date réelle de la création de la société privée HB TECHNOLOGIES, avaient pour mission de favoriser cette entreprise privée qui est en fait sous-traitante de GEMALTO et INGENICO, et détenue secrètement par une bande d’oligarques, rapaces, cupides, stupides et dénoués de tout bon sens commun, parmi lesquels je citerai :
    Rachid HAMIDOU (Cousin du Président BOUTEFLIKA), Saïd BOUTEFLIKA, Nourddine Yazid ZERHOUNI et Ahmed OUYAHIA.

    Quant au Président de HB TECHNOLOGIES, Mr HAMID BENYOUCEF, il faut savoir qu’il n’est qu’un prête-nom, tous comme le sont Ali HADAD dans le groupe ETRHB et TAHKOUT dans le groupe du même nom.

    Cordialement, GUENZET SOFIANE, inventeur des technologies de la biométrie et du Système Bancaire Biométrique SAOIB 31 et applications dérivées




    0



    0
      anonyme
      6 mars 2017 - 11 h 39 min

      Tout est faux dans ce
      Tout est faux dans ce ministère même la ministre qu’on veut nous faire croire qu’elle Madame or c’est une divorcée par une mais deux, une parachutée et protégée.




      0



      0
    Anonymous
    6 mars 2017 - 8 h 58 min

    AU DIABLE TOI ET TON ALGÉRIE
    AU DIABLE TOI ET TON ALGÉRIE POSTE
    IL N’Y A QU’A VOIR CES QUEUES QUI N’EN FINISSENT PAS DANS VOS BUREAUX: UN VÉRITABLE CALVAIRE POUR LES CITOYENS LAMBDA QUE NOUS SOMMES




    0



    0
    Vangelis
    6 mars 2017 - 8 h 21 min

    Si Algérie Poste est un
    Si Algérie Poste est un symbole de la souveraineté de l’état alors la crasse aussi. Comment expliquer que les algériens doivent être à ce point soumis aux dérives et à l’incompétence de cette administration et d’être obligés de passer par elle pour l’envoi de courrier ou de paquets sans être sûrs de les recevoir ? En fait la nouvelle apparatchik qu’est devenue Houda Faraoun veut que les algériens vivent sous domination d’incompétents pléthoriques, payés à ne rien faire et arrogants comme leurs maîtres. Privatiser la distribution n’est pas en soi un déni de souveraineté mais bien plus, un soucis de confier des opérations basiques à des opérateurs payés pour faire le boulot. On ne demande quand même pas de privatiser le premier ministre ou encore la présidence, quoi que.




    0



    0
    Amar
    6 mars 2017 - 7 h 08 min

    Pourquoi privatiser la poste,
    Pourquoi privatiser la poste, tant quelle fonctionne en rackettant ses clients. Cette Ministre, a t-elle mis les pieds au moins une fois dans un bureau de poste et surtout qu’en pense t-elle de la poste du 21 eme siècle et de son état.




    0



    0
    Rachid
    5 mars 2017 - 19 h 58 min

    Il était question de
    Il était question de restructurer la poste en filiales, pour mieux gérer ses activités tels que :
    l’activité bancaire exercée par les ccp avec son réseau national et qui peut devenir le plus grand établissement financier en Algérie.
    une gestion correcte pour l’activité postale.




    0



    0
    Kassaman
    5 mars 2017 - 17 h 51 min

    Les entreprises à caractère
    Les entreprises à caractère de service public n’ont pas à être privatisées, ce n’est pas la privatisation qui devrait être un objectif mais la bonne gestion.




    0



    0
      anonyme
      5 mars 2017 - 20 h 54 min

      C’est l’état tout entier qui
      C’est l’état tout entier qui est privatisé par la bande d’escrocs du quatrième mandat aux origines douteuses au point d’annuler les mandats d’arrêts internationaux contre leurs membres comme Chakib Khelil et d’autres bandits en cols blancs.




      0



      0
    Amelhane
    5 mars 2017 - 17 h 23 min

    Je suis contre les
    Je suis contre les privatisations des sociétés et offices nationaux ayant un caractère de souveraineté, mais sincèrement telle que fonctionne Algérie Poste depuis quelques dizaines d’années et de pire en pis, je souhaite vivement sa privatisation. J’attends toujours la réception de 4 courriers recommandés envoyés de l’étranger avec suivi, et dont les traces se sont égarées, aux tris postaux d’Alger. Je ne parle pas des nouvelles cartes de retrait qui ne fonctionnent pas et ne le seront qu’en juin (la charrue avant les boeufs).
    Digit Mme la ministre.




    0



    0
    Anonymous
    5 mars 2017 - 17 h 10 min

     » Feraoun : «Algérie Poste ne
     » Feraoun : «Algérie Poste ne peut en aucune manière être privatisée»  »
    Diversion que tout ca ; Melle ; explique nous plutot cette mascarade de carte « edhahabia » , moi personnellement , apres expiration de mon ancienne carte en decembre 2016 , j’attends toujours la fameuse edhahabia pres de deux (02) mois de sa commande par internet , dieu merci j’avais un paquet
    de cheques papiers que j’utilise comme au bon vieux temps , avant de se  » mettre au diapason des nouvelles technologies  » de mme la ministre . Au faite , pourquoi ne fonctionnent-elles pas sur les DAB actuels ? certes remplacer les dizaines de milliers existant par de nouveaux , c’est un marché plus que juteux … pour les initiés bien sur .




    0



    0
    Pragmatisme
    5 mars 2017 - 16 h 45 min

    Il est temps que l’Etat se
    Il est temps que l’Etat se concentre sur les secteurs régaliens, les mécanismes de régulations et laisse la gestion des entreprises aux entrepreneurs. A force de vouloir tout gérer, rien ne se fait correctement dans ce pays. La gangrène de la corruption, de l’informel et de la bureaucratie s’amplifie et devient tentaculaire et empirique. Cela fait 60 ans que l’Etat met de l’argent dans l’agriculture, dans les banques, dans les entreprises d’Etats, dans les hôtels, …. Les résultats sont toujours mauvais, les activités toujours aussi déficitaires, la gestion toujours aussi catastrophique, le chômage toujours endémique, la bureaucratie toujours aussi pesante..Alors il est temps de se poser les bonnes questions et être un peu plus pragmatique. Arrêtons de vivre sur la rente et laissons les entrepreneurs créer de la richesse dans le pays, que l’Etat se focalise sur la défense, la sécurité interne et externe, la justice, l’éducation, la santé publique, les douanes, la corruption, le service des administrations, la banque d’Algérie et la régulation du service financier … Combien de milliards avons nous jeté par les fenêtres depuis que l’Etat s’occupe d’activités NON régaliennes? Les Économistes devraient faire ce travail et nous communiquer les résultats. Les années 70 sont terminées, il faut s’adapter au nouvelle ordre économique.




    0



    0
    Rascasse
    5 mars 2017 - 16 h 28 min

    Toute l’Algérie est
    Toute l’Algérie est privatisée, sauf que le peuple est exclu du festin




    0



    0
      Sinatra
      5 mars 2017 - 20 h 15 min

      Tout a fait d’accord avec
      Tout a fait d’accord avec vous why?
      Algérie posté est une crèche pour adultes avec un repas a midi et un bonus en fin d’année et une colonie de vacance pour les enfants des Khravailleurs.Marjane.
      Le slogan a Algérie posté est : le travail est pas une obligation mais le virement du salaire est pour tous.
      Salutations




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.