22 candidats à l’émigration clandestine interceptés au nord des Andalouses (Oran)

Vingt-deux candidats à l’émigration clandestine ont été interceptés vendredi à 4 h du matin, au nord des Andalouses (Aïn El-Turck), à l’ouest d’Oran, par les unités flottantes du groupement territorial relevant des gardes-côtes d’Oran, a-t-on appris auprès de ce corps de sécurité.

Ces 22 «harraga», dont un mineur, une femme (algériens) et un ressortissant camerounais, qui avaient tenté de traverser la mer pour rejoindre les côtes espagnoles à bord d’un pneumatique, ont été interceptés vendredi à 4 miles au large des côtes des Andalouses par les unités flottantes du groupement territorial des gardes-côtes d’Oran qui assuraient la surveillance de tous les points de passage des candidats à l’émigration clandestine, a t-on indiqué de même source.

«Ils avaient pris le large dans la nuit du jeudi à vendredi, vu les conditions météorologiques favorables, depuis les côtes d’Aïn El-Turck pour arriver à destination, mais en vain», a-t-on ajouté.

Ils ont été présentés aussitôt à la Gendarmerie nationale après les formalités d’usage, a-t-on ajouté.

Comment (2)

    Anonymous
    10 mars 2017 - 15 h 11 min

    Et dire qu’ils allaient ratés
    Et dire qu’ils allaient ratés le grand show des élections à la sauce bouteflika….Merci à nos gardes cotes !




    0



    0
      anonyme
      10 mars 2017 - 16 h 06 min

      Sur youtube je suis tombé un
      Sur youtube je suis tombé un jour sur une vidéo de harragas d’Oran où un jeune disait : Mange ton quatrième mandat ya Bouteflika !




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.