RND : «La crise actuelle ne doit pas reproduire le scénario des années 80 et 90»

Ouyahia
Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia. New Press

Le Rassemblement national démocratique (RND) met en garde contre la rupture du financement de l’investissement productif en ces temps de crise. Poursuivant la présentation de son programme électoral, le parti d’Ahmed Ouyahia plaide pour le renforcement du soutien à l’investissement productif de biens et de services. Soulignant que la crise financière des années 1980 et 1990 a notamment généré une rupture de la dynamique de développement économique du pays, le RND, qui compte défendre ses options économiques bec et ongles, estime que «la crise actuelle ne doit pas entraîner les mêmes conséquences».

«L’Algérie doit donc prendre les mesures nécessaires, affirme cette formation politique, pour maintenir et renforcer le soutien à l’investissement productif de biens et de services qui, à court et moyen terme, sera créateur d’emploi, mais aussi de recettes nouvelles pour l’Etat.» Le RND assure que ses députés, une fois à l’Assemblée populaire nationale, vont œuvrer au maintien des avantages fiscaux et parafiscaux destinés à la promotion de l’investissement, y compris les avantages du régime de la convention. Ils vont également conserver le système de la bonification de 2% sur les taux d’intérêts des crédits à l’investissement dans tous les secteurs.

Le RND propose aussi l’accompagnement des entreprises en difficulté par un rééchelonnement de leurs dettes bancaires ou fiscales, mais aussi l’encouragement de la mise à niveau des petites et moyennes entreprises par des incitatifs fiscaux, bancaires ou même des aides directes. Il va également œuvrer à continuer l’appui de l’Etat à l’investissement économique qui bénéficiera à tous les secteurs, industriel, agricole, et aux différentes banches des services, dont le tourisme. Pour le développement du tourisme, le RND propose une batterie de mesures. Outre les avantages fiscaux et parafiscaux ainsi que la bonification des crédits d’investissement, le RND dit soutenir la préservation de l’environnement, la restauration des ksour sahariens, des sites historiques, culturels et archéologiques et l’aménagement des zones d’expansion touristique. Il plaide aussi pour la préservation des parcs nationaux; la mise en valeur des sources thermales et la préservation des plages.

Le RND cherche ainsi à se distinguer par ses propositions économiques qui visent à améliorer la production nationale et à stimuler les exportations hors hydrocarbures qui peinent toujours à décoller.

Sonia Baker

Comment (11)

    importe
    26 mars 2017 - 17 h 49 min

    Président de la République

    Président de la République

    http://ksari.com/index.php/nouvelles/n-point-de-vue/3317-algerie-je-veux-etre-ton-president




    0



    0
    NASSIMA
    26 mars 2017 - 17 h 44 min

    AU FOND DE TOI-MÊME C’EST CE
    AU FOND DE TOI-MÊME C’EST CE QUE TU PENSES RÉELLEMENT PCQ. CELA T’ARRANGE ÉNORMÉMENT DE POUVOIR PERDURER ENCORE PLUS LONGTEMPS AU POUVOIR AFIN DE CONTINUER A BÉNÉFICIER DE TOUS LES AVANTAGES QUI EN DÉCOULENT MAIS QUE TU N’AURAS PLUS UNE FOIS MIS SUR LA TOUCHE. SO, CONTINUE DE BOUFFER ET DE TE GOINFRER EN SILENCE EN ATTENDANT D’ÉTOUFFER POUR LE PEU QUI TE RESTE ENCORE AU POUVOIR….. PAUVRE TYPE !




    0



    0
    CHIBL
    26 mars 2017 - 16 h 14 min

    RND : «La crise actuelle ne
    RND : «La crise actuelle ne doit pas reproduire le scénario des années 80 et 90» je suis tout a fait d’accord, un vent terrible va souffler et vous emporter tous sur son passage? il emportera tous les partis des voleurs,tricheurs et brigands et brosseurs.




    0



    0
    T'ZAGATE
    26 mars 2017 - 13 h 59 min

    …. le Rassemblement
    …. le Rassemblement national démocratique (RND) met en garde contre la rupture du financement de l’investissement productif …. Non mais, il met en garde qui ? Qui est au pouvoir, lui ou les citoyens , lui ou le pouvoir qu’il représente ? Je me demande à qui il s’adresse alors que lui est le représentant du pouvoir, de Bouteflika, alors qu’il est l’ami du FLN et que c’est lui avec quelques autres qui décident de tout, je dis bien de tout. Il continue de se moquer de nous ce Ouyahia, ma parole ! Va prendre ta chique ya Ouyahia, c’est le moment de ta dose de chemaa heraa !




    0



    0
    SOUSTARA
    26 mars 2017 - 12 h 23 min

    TOUJOURS FIDEL A LUI-MÊME CE
    TOUJOURS FIDEL A LUI-MÊME CE kds : « faire peur » AU PEUPLE ALGÉRIEN….. YAKHI KAVI, YAKHI ! PAUVRE TYPE….. YA SI L’KHORTI : LE PEUPLE ALGÉRIEN N’A PEUR DE RIEN !!! IL N’A PAS EU PEUR DURANT 132 ANS DE COLONIALISME POUR AVOIR « peur » AUJOURD’HUI….. TON TRUC NE PREND PLUS ESPÈCE DE SALE MISÉRABLE. QOUL A LI BAÂTOUK MA HOUMSH EDRAF….. (Hadj M’Hamed El ANKA – SOBHANE ALLAH YA L’TIF).




    0



    0
    Lghoul
    26 mars 2017 - 11 h 57 min

    Ils sont donc en train de
    Ils sont donc en train de calculer et d’évaluer jusqu’à ou ils pourront serrer la visse sans que le peuple lève le petit doigt. Ce balayeur et homme orchestre du palais est donc devenu leur homme – sonde.




    0



    0
    Anonymous
    26 mars 2017 - 8 h 54 min

    le pays des dinosaures ils
    le pays des dinosaures ils crachent le feu mais ils se déplacent sur leurs ventres;ils passent leurs journées a pilaient les biens des autres on leurs faire peur avec leurs feu;monsieur ouyahia pourquoi ne pas aller se reposer et laissez la place a d’autres;vous etes entrains de détruire la nation avec vos amis venant d’ouajda;




    0



    0
    fakou
    26 mars 2017 - 7 h 29 min

    LE RND parle de tourismes
    LE RND parle de tourismes alors que ses maires et APC sont les plus sales du monde malgré les milliards du pétrole .. les villes et villages que gère le RND sont plus délabrées , plus détruites et plus laides que ceux des pays en guerre en Somalie ou en Territoires occupés .. jamais l’ Algérie n’a connu autant de gabegies ,de corruptions , de laideurs et de mauvais gout que sous les APC FLN RND FFS RCD HMS ( tous !!) , même le patrimoine des colons ils l’ont dilapidé et qui est mille fois mieux que le leur en terme de qualité de construction ….Echec total et définitif : l’Algérie est devenue une poubelle et ses dirigeants des gens indignes ne pensent qu’a leurs fortunes à l’étranger voila la réalité !!! le RND FLN RCD FFS HMS NAHDA doit se taire . il n’est même pas capable de résoudre le problème des WC .. Ouyahia qui vit dans son bureau il ne connaît même pas l’Algérie , ni d’ailleurs les ministres et le président .. vous ne savez rien !!!!!!!!!!!!! VOS PROPRES ENFANTS DESTESTENT CET ENFER LIVRE A L’ ENSAUVAGEMENT GENERAL .. notre crise est une crise de civilisation !! dans vos mains il y a le sel , rien ne poussera désormais !! Louez la aux chinois , ils feront pousser des fleurs !!




    0



    0
    Cactus
    26 mars 2017 - 0 h 00 min

    VOUS ETES LES RESPONSABLES DU
    VOUS ETES LES RESPONSABLES DU KO A 100 pour 100 DENONCER CETTE MAFIA PLUS PERSONNE VOUS CROIS




    0



    0
    Anonymous
    25 mars 2017 - 23 h 44 min

    l est très aisé de dresser un
    l est très aisé de dresser un réquisitoire minutieux et féroce contre le Président de la république qui dicte une politique indifférente aux préoccupations du peuple et pratique le pouvoir personnel, trahit l’esprit de la constitution, marginalise le gouvernement et le Parlement par l’infaillibilité du chef qui veut concentrer sur lui l’intérêt, la curiosité et les passions de la nation pour dépolitiser ses erreurs et ses errements. Le pouvoir politique est tombé entre les mains d’une oligarchie foncièrement antiétatique. Les simulacres du parlementarisme cache le déficit d’institutionnalisation qui demeure, sans aucun doute, une caractéristique majeur de cette gouvernance. Ainsi, deux formules politiques se mêlent, entremêlent, se chevauchent l’une sur l’autre. Elles illustrent, chacune à sa manière, la faiblesse de l’Etat-rationnel. D’une part, un grand parti politique, en l’occurrence le F.L.N, devenu une école d’escroquerie apprenant à ses élèves comment faire passer le faux pour du vrai. Il contrôle la vie publique, en biaisant de diverses manières les consultations électorales : il conclut des arrangements aux termes desquels se trouve préserver la réalité du pouvoir des récipiendaires d’un système d’un autre âge : donc absurde. d’autre part, un Président de la république, tel Louis XIV, prétend annuler tout intermédiaire entre lui et le peuple : sa popularité et son charisme demeurent acceptables par l’oligarchie tant que son action ne remet pas en cause les ressorts du clientélisme, rural ou urbain, ni les multiples réseaux du pouvoir parallèle liés à l’économie souterraine, Chers compatriotes, Ne vous laissez pas bercer par des thaumaturges qui considèrent l’Algérie adamantine comme leur latifundium. N’écoutez pas les mensonges éhontés des gardiens de la république des copains et des coquins. Résistez à ces Brutus des temps modernes qui, au mépris des intérêts de la nation, se vautrent dans la concussion. Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
    Anonymous
    25 mars 2017 - 22 h 02 min

    On a besoin d’hommes nouveaux
    On a besoin d’hommes nouveaux intègres et patriotes, c’est pas avec de l’ancien qu’on fait du nouveau
    Nous voulons voir d’autres visages on vous a asse vu




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.