Le MDN envisage des partenariats avec des firmes étrangères de textiles

L’ANP prend en charge tous ses besoins en matière d'habillement, de couchage, de campement… D. R.

L’Etablissement d’habillement et de couchage relevant du ministère de la Défense nationale (MDN) envisage de développer un partenariat avec des sociétés étrangères spécialisées en technologie de l’industrie du textile, a-t-on appris dimanche à Oran du directeur général de l’établissement, le colonel Belhadj Miloud.

Dans une déclaration à la presse à l’occasion du premier Salon international du textile et de la mode ouvert dimanche au Centre des conventions d’Oran (CCO) Mohamed-Benahmed, le colonel Belhadj a souligné la volonté de son établissement de développer des partenariats avec des sociétés suédoises, tchèques et portugaises spécialisées en technologie de l’industrie du textile. «Ce partenariat à développer vise à répondre aux besoins de l’Armée nationale populaire, l’une des rares armées en Afrique qui prend en charge tous ses besoins en matière d’habillement, de couchage, de campement et autres», a-t-il ajouté.

Au sujet de la présence sur le marché africain, il a fait part de l’exportation de certains produits de son établissement vers des pays africains voisins. L’Etablissement d’habillement et de couchage expose à cette première édition du Salon international du textile et de la mode, qui se poursuit jusqu’à mardi prochain, différentes gammes de produits dont des chaussures, des tenues militaires et autres accessoires. Cet établissement public à caractère industriel et commercial (Epic) basé à Alger, placé sous la tutelle de la direction des industries militaires du ministère de la Défense nationale, comptabilise une expérience de 30 années dans le domaine de la fabrication d’habits, de chaussures et autres accessoires de couchage.

Depuis sa création, elle a connu plusieurs phases d’évolution continue grâce aux efforts déployés pour diversifier les produits, développer la qualité, respecter les délais de livraison et introduire des technologies de pointe pour maintenir son progrès, a fait savoir le même responsable, soulignant que cette évolution a été possible grâce à l’application des instructions du haut commandement militaire, notamment du vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, qui veille sur le développement des industries militaires, à leur promotion à un haut degré d’intégration et à la satisfaction des besoins de l’ANP par un produit 100% algérien.

Le Salon international du textile et de la mode, organisé par la Sarl CG Com Event en collaboration avec la Chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie et la Fédération nationale des travailleurs du textile et du cuir affiliée à l’UGTA, enregistre la participation de 120 exposants dont 40 entreprises algériennes publiques et privées et 80 autres étrangères.

R. N.

Comment (11)

    Chaoui ou zien
    4 avril 2017 - 22 h 32 min

    Un parfait example de ce qui
    Un parfait example de ce qui devrait etre fait en Algerie. L’ usine de textile de Batna, fermee je crois aujourdh ui a cause des activites nefastes des barons de l’import, fabriquaient les uniformes de l’armee. Cette usine et une autre en Kabylie (je ne me rappelle pas le nom/Draa Ben khada peut etre) etaient les premieres et servaient capablement l’algerie depuis les annees 60.

    riad benmahidi
    3 avril 2017 - 14 h 15 min

    pourquoi appeler des firmes
    pourquoi appeler des firmes étrangères et vous avez SONITEX A KHENCHELA, BISKRA des usines de tissage et qui était LABELLISÉE

    RABAH 8 BB
    3 avril 2017 - 13 h 33 min

    Bravo l ANP Je suis fier de
    Bravo l ANP Je suis fier de vous continuez dans l industrialisation de l’armée et surtout essayer de vous diversifier dans le créneau de l AGRICULTURE SAHARIENNE ET DES HAUTS PLATEAUX QUI SONT EN JACHÈRE DEPUIS L indépendance. Bonne courage et bravo ANP.VIVE L ALGÉRIE.

    Anonymous
    3 avril 2017 - 10 h 50 min

    L’Armée nationale populaire
    L’Armée nationale populaire algérienne est en retard sur beacoup de choses mais elle peut résorber rapidement ce retard et se mettre au travail avec les industriels algériens, avec nos partenaires étrangers et avec la jeunesse algérienne si elle le décide VITE .. on doit le dire aux politiciens et aux stratèges algériens .. la guerre mondiale tôt ou tard va venir à nos portes , et il faut s’y préparer et construire la Dissuasion stratégique pour ne pas la subir .. il faut retrousser les manches vers les priorités vitales :
    1- LES VIVRES : l’ANP doit avoir se propres fermes et exploitations agricoles stratégiques au Sud et au Nord : céréales , usines de froid , stocks stratégiques , agro-alimentaire , conserveries ,industrie de laitages , élevages bovins , chameaux , chevaux et volailles … les terres algériennes sont en jachère, les vrais fellahs et agriculteurs algériens anciens n’existent plus … l’agricultures des civils ne fait rien et verse dans le bavardage ,la paresse , la spéculation et le trafic , et il ne faut pas compter sur eux .. seule l’Agriculture militaire et stratégique peut nourrir l’armée et ses personnels

    2- L’AERONAUTIQUE : l’Algérie et les algériens s’ils le veulent sérieusement peuvent fabriquer les drones et les hélicos en quantité industrielle .. les frontières et les guerres de 4 eme génération ne peuvent être garantie que par la puissance de feu aéronautique légère et l’efficacité de surveillance … en plus des forces de l’air traditionnelles et de la défense anti aérienne , l’ANP doit être dotée dune industrie d’hélicoptères pour des unités d’infanterie helicoptées puissantes sur tout le territoire . et gare à celui qui bouge à nos frontières .. de plus l’ANP a la charge de surveiller tout le sahel pour prévenir toute attaque des milices terroristes du désert et les neutraliser dans l’œuf

    3- LA GENIE ET L’INGEENIRING : le temps des garnisons a fait son temps .. l’ANP doit avoir ses bases militaires multi stratégiques combinées , secrètes ou de dissuasion , et opérationnelles sur toute l’étendue de intelligence géographique du territoire …Montagnes , plaines , côtes , désert , mer air terre , le territoire algérien doit être conçu non seulement comme une fourmilière de travail et de développement mais aussi comme un sanctuaire inviolable , militarisé pensé stratégiquement et défendu sur chaque grain de poussière et chaque pierre de son territoire par un maillage d’une modernité militaire et tactique redoutable et d’une efficacité scientifique et géographique parfaite .. le coup de 1830 ne doit plus se répéter .. Personne ne doit plus penser nous conquérir ou pénétrer de façon belliqueuse dans notre pays .. il doit réfléchir 100000 fois avant de le tenter car il sait qu’il sera brulé

    4- TICS , SATELLITES ET NUMERISATION DE LA LOGISTIQUE : l’ANP doit investir dans ces techniques modernes et les rendre opérationnelles .. les industriels et les ingénieurs algériens sont capables d’acquérir ces techniques , c’est facile , il faut de la volonté et du travail et tout est facile pour l’algérien

    5- AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : les chefs de l’ANP et l’Etat major doivent frapper sur la table et frapper du godasse avec ces gens du gouvernement et leurs ministères chargés de l’aménagement du territoire . ca suffit ! assez ! Tout le monde doit comprendre que les routes , autoroutes et chemins de fer ont une valeur stratégique notoire ! Non seulement ils ne construisent pas assez de routes , dans des délais , mais ils construisent des routes de mauvaise qualité et se vautrent dans leur paresse et leur lasser-aller comme si rien n’était . Le peuple algérien et l’ANP doivent exiger des routes bien faites et beaucoup de routes ..il est impensable que l’Algérie qui sait construire des véhicules et des ordinateurs soit à ce point en retard et arriérée en mature de routes et d’aménagement du territoire .. cette mascarade doit s’arrêter .. comment peut-on déplacer nos troupes en cas d’attaque , nos trains , nos blindés , notre logistique et nos matériels ? sur ces vieilles routes datant des colons ? et sur ces chemins à nids de poules de monsieur Ghoul ?? .. ca c’est un crime !! Il faut mettre un terme à ce cirque ! ( a suivre )

    Jean_Boucane
    3 avril 2017 - 0 h 04 min

    Les defatistes sont encore de
    Les defatistes sont encore de sorti… si l’ANP arrive à relancer le textile à haute technicité (résistance accrue au feu, etc c’est un bon point! Je ne vois pas comment on peut critiquer chaque initiative… moi je critique l’inaction! Inshallah il faut réussir le pari du développement! Et je suis agréablement surpris car maintenant tout nos officiels parlent d’exportations, les mentalités ont évolué!

      Anonymous
      3 avril 2017 - 10 h 50 min

      ET LA BROSSE EST ENCORE LA
      ET LA BROSSE EST ENCORE LA

    mohamed
    2 avril 2017 - 21 h 36 min

    Et pourtant on avait un
    Et pourtant on avait un textile classe dans les années 70 (sonitex-Chrea qui a fait même fait ses preuves à l’exterieur)
    ya rabi sidi du textile qui demande un partenariat
    Est ce fabriquer une fusée appolo que de demander pareil partenariat
    On recule et on s’enfonce de plus en plus
    J’ai honte

    CHIBL
    2 avril 2017 - 21 h 20 min

    l’une des rares armées en
    l’une des rares armées en Afrique qui prend en charge tous ses besoins en matière d’habillement, de couchage, de campement et autres» quel exploit!!! une armée qui s’habille et qui couche avec ses propres moyens. NOUS SOMMES UNE PUISSANCE ALORS, juste avec des lits et des tenues,BRAVO ANP.

    Rayés El bahriya
    2 avril 2017 - 21 h 18 min

    Dites nous pourquoi brader le
    Dites nous pourquoi brader le textile algérien?
    Pourquoi menacer de chômage des compétences avérées ?
    Pourquoi un lobby de généraux veulent ils privatiser des
    Secteurs stratégiques de l ANP?
    En tout cas y a anguille sous roche.

    Djamel BELAID
    2 avril 2017 - 21 h 04 min

    Belle réalisation du MDN.
    Belle réalisation du MDN. Dans le secteur agricole la production de semoirs pour semis direct est actuellement inexistante. Or, c’est un matériel stratégique, car adapté à la sécheresse. Ils sont simples à fabriquer et permettent d’énormes économies de carburants et permettent d’augmenter les rendements. Il serait bien que la Base Centrale Logistique de Blida (MDN) aide au développement de ces semoirs. Pour la stabilité du pays, 100 exemplaires de ces semoirs équivalent à une division blindée. Pour plus d’informations sur ces engins taper sur google « Icarda no-till seeder ». En Syrie, entre 2005 et 2011, les experts australiens de l’Icarda ont aidé 7 ateliers privés d’Alep à fabriquer 92 de ces semoirs. Qu’attendons nous? Djamel Belaid. Ingénieur agronome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.