Le FFS accuse le chef de daïra d’Amizour de dérapage grave

Rachid Chabati (à gauche) et le premier secrétaire du FFS, Abdelmalek Bouchafa. New Press

Dans une déclaration rendue publique mercredi et signée par le président de la Fédération de Béjaïa, Rachid Chabati, le Front des forces socialistes (FFS) accuse le chef de daïra d’Amizour (15 kilomètres au sud-est du chef-lieu de wilaya) d’avoir procédé à l’arrachage de l’affichage des candidats aux élections législatives du 4 mai. «Agissant comme un véritable voyou, lit-on dans le document, cet individu s’est chargé personnellement de l’arrachage de l’affiche officielle du FFS et du portrait de Hocine Aït Ahmed.» Et d’ajouter : «Ce personnage, qui a normalement beaucoup à faire pour le développement de la commune d’Amizour, s’est permis de faire une intrusion brutale dans le déroulement de la campagne sous le prétexte de lutter contre l’affichage sauvage.»

Le représentant du FFS accuse ainsi le premier responsable de la daïra d’Amizour, fraîchement nommé, de faire dans la provocation «délibérée et directe» en conduisant une équipe d’employés communaux «pour procéder à l’arrachage sauvage des affiches électorales». Le FFS dit avoir déjà mis en garde les autorités, à commencer par le wali, contre les dérapages qui risquent, selon l’auteur de la déclaration, d’être provoqués par «ces comportements de voyous, indignes de la fonction de représentants de l’Etat».

Face à cet antécédent, le FFS affirme que ses militants ne céderont «ni aux intimidations ni aux provocations» et qu’ils restent déterminés «plus que jamais, au vu des dérives de la représentation de l’Etat vers une multiplication de petits dictateurs zélés», à continuer le combat de leur chef historique, Hocine Aït Ahmed, «jusqu’à l’instauration d’un Etat de droit en Algérie».

Rabah A.

Comment (12)

    muhand
    13 avril 2017 - 19 h 30 min

    Pour avoir été un témoin lors
    Pour avoir été un témoin lors des 1ere le législatives, j’ai vu des militants, souvent des gamins mais envoyés par les responsables du FFS de ma ville, arracher les affiches des autres partis ou même parfois quand ces dernières sont bien collées, placarder les leurs sur celles des autres partis. Cela c’est aussi un manque de culture pour ne pas dire plus. Donc l’arroseur arrosé mais fait rire. Je mets dans le même panier tous les partis qui participent à cette mascarade avec le système prédateur à la différence que ce système se gave, les autres participants, complices volontaires, se contentent les os qui leur sont jetés. Le bout du tunnel est encore loin. Faudrait commencer par foutre un bon coup de pied au cul à ces partis avant de s’attaquer au système.




    0



    0
    Anonymous
    13 avril 2017 - 18 h 42 min

    Ne votez pas ne votez pas
    Ne votez pas ne votez pas .pourquoi votez sur qui un gouvernement qui cache un président de la REPUBLIQUE REPUBLIQUE le chef d un peuple .NON NON nous allons pas votez sur des illetres qui ne savent même pas c quoi le but de leur postes .c quoi sa définitions .la sonatrach est gérer par un repris de justice .le vrais problème c est cette gravite de la nomination




    0



    0
    muhand
    13 avril 2017 - 15 h 09 min

    Si j’ai bien lu , le chef de
    Si j’ai bien lu , le chef de dira accompagné des employés communaux ont arrachées des affiches du FFS. A ma connaissance la ville d’Amizour est en Kabylie donc une population Kabyle. Avant de désigner comme voyous le commis de l’état ne vaudrait’ il pas mieux parler de ces Kabyles de service qui ont osé cet acte ? Et puis, cessez Mrs du FFS de mettre encore le portrait de Hocine Ait Ahmed sur vos posters, même mort vous ne voulez pas le laisser en paix ! Pour le reste nous avons dit boycott vous avez dit votons alors ne pleurnichez pas, vous connaissez le système vous êtiez même son associé utile , votre quota est déjà donné, je prends le pari qu’il manquera encore un député pour avoir un groupe à cette assemblée de voyous. Vous faites pitié et pour cela comme on dit en Kabylie, Chahh!




    0



    0
    Mindjibalina
    13 avril 2017 - 12 h 48 min

    Allez voter en masse, ne
    Allez voter en masse, ne laisser personne vous en dissuader vous savez pourquoi les provocations commencent en Kabylie c’est lié au besoin stratégique de garantir l’encadrement de la population pour les présidentielles. Comme il est difficile d’infiltrer la Kabylie par les partis du pouvoir, alors on crée à tout va des listes independantes, on manipule les sensibilités régionalistes à travers les réseaux sociaux et autres journaux électroniques, et on joue sur les difficultés économiques actuelles pour dessuader les gens d’aller voter. Vous croyez que la tomate à 180 Dinars et la pomme de terre à 100 dinars, en plein mois d’avril, ne sont par l’oeuvre de millieux affidés à l’Etat. Ils contrôlent tous les dépositaires et montrent à la télé les soi-disantes  » grandes quantités destockees » Ils créent la démobilisation, Allez voter en masse. Faites passer ces arguments, ne soyez pas dupes…En 2019 le système actuel va se perpetuer pour 50 années encore, en manipulant la peur (amplification des menaces) et les islamistes »la religion  ». Les USA ont déjà scellé le contrat avec le noyau du système algérien et des garanties ont été données par l’administration Trump pour une caste proche des intérêts américains au sein même de l’ANP. Ils ne lâcheront pas le pouvoir de si tôt, les intérêts sont colossaux car beaucoup de cadavres sont des les placards. À suivre




    0



    0
    AKader
    13 avril 2017 - 11 h 34 min

    La pièce de théatre ne
    La pièce de théatre ne passera pas ! Vous êtes démasqués et le fonds de commerce Aït Ahmed ne fonctionne plus depuis longtemps ! NO PASARAN ! Aucun soit-disant parti n’est plus crédible et pas seulement le FLN et son clone le RND.
    Dans les années 1990, la liste FFS a remporté les élections pour l’APC dans une commune à l’Ouest d’Alger, qui était et reste l’Eldorado de tous les bandits d’Algérie. Je m’étais dit sur le coup que Zorro était arrivé et qu’il allait rétablir le droit et la justice dans cette commune. Mes illusions furent de très courtes durées ; quelques jours plus tard, alors que je me promenais tranquillement, un, des élus de cette liste, camarade de classe et ancien ami, me croise et viens me saluer. Sans me donner le temps de le féliciter, il me dit tout de go et en termes crus : »Le FLN n’a pas laissé grand chose dans cette commune mais nous nous contenterons de ce qu’il y a, c’est notre tour ». Conclusion: Les citoyens perdirent leurs dernières illusions et moi, un ami.
    PS : Ce parti (et d’autres) me demandait à chaque élection de faire partie de sa liste, alors que j’étais et reste apolitique. Ils voulaient tout simplement garnir leur liste car j’avais bonne réputation auprès de mes concitoyens.




    0



    0
    Anonymous
    13 avril 2017 - 10 h 03 min

    a VALSE LDES PLEUREUSES a
    a VALSE LDES PLEUREUSES a deja commencè yal neo-ffs= RHB= Rassemblement Hybride Bahlouliste….attendez au moins que le pouvoir vous jette votre OS a ranger en vous attribuant votre QUOTA de sieges de DEPITES pour commencer a nous servir votre rituelle chanson en criant au loup et a la fraude…… quand on accepte de jouer a un match truquè par l’organisateur, on fait profil bas et on se tait en acceptant les regles imposèes et le resultat quel qu’il soit, c’est une regle elementaire a respecter si on a encore une once de digniè




    0



    0
    Rascasse
    13 avril 2017 - 7 h 57 min

    le chef de daira n’est rien
    le chef de daira n’est rien sans les exécuteurs de la salle besogne, c’est tout le drame de notre patrie : les larbins les laudateurs les faiseurs de dictateurs…et qu’on ne me disent pas el khobza parceque c’est une justification perverse de la soumission, 3 millions d’algeriens iront aux urnes pour voter fln rnd taj msp mpa, les 19 millions restant crieront au loups, y’a bougelbe on nous offre une occasion de sortir submergé la ville le 4 mai et on se bouge pas, quelque soit le résultat du scrutin la symbolique de voir le peuple algérien renouer avec la chose politique sonnera le glas des voyous ils chierons dans leur frocs et abandonneront le navire comme des rats ce meme navire que guideront les valeureux algériens vers le port du changement, le pouvoir panique à l’idée de voir participer le peuple à ses joutes, il fait juste croire que de ses joutes dépend sa survie, histoire de faire réagir le peuple négativement tel un enfant faisant le contraire de ce que veut le père , l’Algérie est soumise au pire laboratoire manipulateur que l’histoire n’est jamais connu, alors au peuple de prouver sa maturité…




    0



    0
    bougamouss
    13 avril 2017 - 7 h 47 min

    FFS: petit parti=petit
    FFS: petit parti=petit esprit




    0



    0
    larbi
    12 avril 2017 - 23 h 32 min

    C’est vous dire que c’est des
    C’est vous dire que c’est des voyous
    à quoi servent ces dairas de m…………..
    Je ne suis ni pro FFS ni pro aucun parti




    0



    0
      Anonymous
      13 avril 2017 - 4 h 04 min

      Et l’affichage, en dehors des
      Et l’affichage, en dehors des lieux prévus pour, n’est pas l’oeuvre de voyous ?




      0



      0
        dahmane BEO
        13 avril 2017 - 6 h 26 min

        C’est écrit « sous prétexte »
        C’est écrit « sous prétexte » ça veut dire que c’est faux.
        Je vous invite aussi à voir où sont placés ces panneaux sui ont coûté des milliards et certainement confiés par l’ administration aux copains et aux coquins. C’est panneaux sont toujours désespérément vides.




        0



        0
          Anonymous
          13 avril 2017 - 7 h 22 min

          Pour parvenir à l’État de
          Pour parvenir à l’État de droit, comme le souhaite tout algérien, et non pas seulement le FFS, commençant par respecter les lois de la RADP. (tableaux d’affichage).




          0



          0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.