Trump : le masque est tombé !

Par R. Mahmoudi – Après une avalanche de décrets et de déclarations promettant un changement radical et salutaire de la politique étatsunienne dans tous les domaines, au point de s’attirer les foudres des alliés traditionnels des Etats-Unis qui voyaient en lui une vraie menace pour la démocratie occidentale, Donald Trump s’est révélé être le continuateur le plus zélé, voire le plus dangereux de la lignée des Bush et des Clinton. D’ultranationaliste et protectionniste, il se métamorphose tout d’un coup en porte-étendard des croisés, derrière lequel se liguent tous les fidèles alliés.

Jamais un président américain n’avait, avant lui, réagi avec autant de violence et de témérité pour des soupçons d’usage d’armes prohibées. Pour le même prétexte fallacieux, Georg W. Bush avait mis deux ans pour attaquer l’Irak.

Que faut-il comprendre de ce revirement à 180 degrés ? Deux thèses s’affrontent pour tenter d’expliquer l’inexplicable. La première tient du fait que les raids aériens effectués contre une base d’aviation syrienne est la preuve que le dernier mot dans tout ce qui a trait à la stratégie extérieure américaine revient à l’armée ou au fameux «complexe militaro-industriel», et que le Président n’est là que pour approuver ses décisions. Une théorie qui ne tient pas la route, car, si c’est le cas, pourquoi Donald Trump a-t-il mis autant de zèle dans cette affaire, au point de menacer de vouloir provoquer un conflit mondial, avec la Russie notamment ?

Le ministre de la Défense, le général James Mattis, est allé ce mardi plus loin, en accusant Moscou de complicité dans l’emploi des armes chimiques contre les populations civiles. Des sources diplomatiques ont, dans le même sillage, révélé que Washington peaufinerait un plan d’attaques massives contre la Syrie dans les prochains jours, et qui seraient attribuées à Damas. C’est dire que toute l’Administration de Trump, composée de ses hommes de main, est au centre de toute cette entreprise de guerre.

Les partisans de cette thèse jugent que Donald Trump, pour échapper à une tentative d’«empêchement» qu’auraient planifié contre lui ses adversaires intérieurs, devait recourir à cette frappe qui, tout compte fait, était tactique et symbolique, dès lors qu’elle n’a touché que 20% de son arsenal aérien, ce qui, au demeurant, n’est pas négligeable pour un Etat en guerre et exsangue comme la Syrie. Ceux-là croient dur comme fer que l’attaque a été programmée en commun accord avec Moscou et Damas.

L’autre thèse qui essaie d’interpréter la fureur inattendue de Donald Trump s’appuie sur une évidence selon laquelle le président américain nouvellement élu ne faisait que traduire sur le terrain sa stratégie d’essence «antimusulmane» qu’il avait clairement annoncée dès le début de sa campagne électorale. Pour eux, il ne faut pas oublier que sa première mesure prise contre l’immigration visait sept pays arabes. Une liste noire qui, toutefois, épargnait sciemment les pays du Golfe, au moment où des associations des familles des victimes des attentats du 11-Septembre se préparaient à porter plainte contre l’Arabie Saoudite pour implication dans cette tragédie. C’est là certainement où il fallait s’apercevoir de cette duperie nommée Trump.

R. M.

Comment (8)

    gazouze
    5 mai 2017 - 22 h 34 min

    Chassé le naturel il revient
    Chassé le naturel il revient au galop!




    0



    0
    UMERI
    13 avril 2017 - 12 h 20 min

    le système américain
    Trump, a beau gesticuler pendant la campagne électorale, la réalité a finit par le rattraper et le cadrer, il est dans un Système puissant, qui ne laissera aucun président, fort, intelligent soit ‘ il , de faire de la politique comme il l’entend,
    Les groupes de pressions n’accepterons pas, une politique qui va a l’encontre de leurs intérêts, a défaut, le processus conduisant a l’empêchement, sera mis en oeuvre, pour incompétence ou trahison, ou a l’assassinat, comme tous ses prédécesseurs.Alors, comme le dit l’adage de Mr de la Fontaines » patience et longueur de temps, font plus que force, ni que rage »




    0



    0
    Anonymous
    12 avril 2017 - 17 h 39 min

    ce bouffon participait à des
    ce bouffon participait à des combats de catch…il a fait des pub pour Mc Do…et certains pensaient qu’il allait lutter contre le complexe militaro-industriel….serieusement?




    0



    0
    Liberté
    12 avril 2017 - 16 h 55 min

    Le nouveau slogan de Hair
    Le nouveau slogan de Hair Force One (D.Trump):  » MAKE AMERICA ASHAMED AGAIN  »
    ( Rendons l’Amérique honteuse encore)




    0



    0
    karimdz
    12 avril 2017 - 16 h 28 min

    états unis, valet d israel
    Des universitaires américains avaient dénoncé dans un libre très révélateur, l influence d israel dans la politique étrangère américaine.

    Je vous conseille la lecture de cet ouvrage ;
    Le lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine
    de John MEARSHEIMER (Auteur), Stephen M. WALT (Auteur),
    John J. Mearsheimer, professeur de sciences politiques à l’université de Chicago, est l’auteur de The Tragedy of Great Power Politics. Stephen M. Walt, professeur de relations internationales à la Kennedy School of Government d’Harvard,

    L amérique est un valet d israel, c était un des objectifs consignés dans le protocole de sion, faire de l amérique un instrument qui menera le monde à la catastrophe.




    0



    0
    HOURYA
    12 avril 2017 - 11 h 10 min

    impérialo-sionisme
    IL n’y a plus de presse occidentale ou orientale ni sidérale. Il y a une SEULE et UNIQUE PRESSE SATANIQUE et MACHIAVELIQUE : LES médiats audio-visuels JUIFS-SIONISTES . Tout comme il n’y a plus depuis 1948 ni de Pays Arabes, ni d’ arabes. Il y a UNIQUEMENT des ÄÄRABES ( descendants de bédouins qui n’ont rien d’Arabe) et qui sont surnommés  » pire impièté et pire hypocrisie  » ( ACHADD OU KORFR WA ACHADD OU NIFAQ ). Quand aux « hommes » « politiques », grands démocrates  » celà fait rire car celà fait immédiatement penser à BHL, ZEMOUR, F….. FABIUS , SARKOZI et autres juifs-sionistes comme le parain juif de New Tork, (qui dicte ses bonnes idées à Trump ) qui dominent le monde et colonisent l’occident (jadis chrétien) : U.S.A., Angleterre, France, Allemagne, Italie, etc….etc….etc….dans les domaines stratégique : finances, médiats, infos, complexes militaro-industriels . Heureusement qu’il y aura une FIN. la troisième guerre mondiale à laquelle travaille d’arrache-pied l’impérialo-sionisme, qui libérera la planète terre de cette graine maudite d’apprentis-sorciers.




    0



    0
    Rayes El Bahriya
    12 avril 2017 - 8 h 32 min

    Trump Man

    il est actionnaire de tomahawk industries
    il est accusé de avoir fait fortune en blanchissant
    l’argent sale de la pègre de NewYork à leur tête le
    parrain juif de NewYork. en l investissant dans
    l’immobilier et les casinos. il a fait un bordel les
    états unis comme du temps de batista à Cuba.
    Trump man va.
    l’avenir proche est terrible.




    0



    0
    anonyme
    12 avril 2017 - 4 h 56 min

    DES CRIMINELS AMÉRICAINS
    Tout le monde a peur des Américains!
    Oui l’Amérique est anti-musulmans
    La lâcheté et le silence des hommes politiques des soit disant les grands démocraties, la lâcheté aussi de la presse occidentales y compris ses journalistes soit disant libre………….
    Mais l’histoire retiendra…………….
    La lâcheté et la complicité des pays arabes………..qui ont une grande responsabilité dans le massacre des enfants etc….




    0



    0

Les commentaires sont fermés.