Julian Assange à propos de la Syrie : «La CIA est mal placée pour donner des leçons»

Julian Assange. D. R.

De plus en plus de voix montent au créneau dans le monde occidental pour remettre en cause la version américaine du raid mené, au début du mois, par l’armée syrienne dans la localité de Khan Cheikhoun, près d’Idlib. La coalition dirigée par les Etats-Unis avait accusé le gouvernement syrien d’y avoir utilisé des armes chimiques contre la population. Après la Russie et l’Iran, c’est le lanceur d’alertes et fondateur du site Wikileaks, Julian Assange, qui est sorti de sa réserve pour réclamer une enquête crédible. «Lorsqu’on se demande à qui profite le crime, cette histoire ne sent pas bon», a-t-il déclaré lors d’une émission de radio animée par la journaliste américaine Laura Ingraham. «Les gens font parfois des choses stupides. Il est donc théoriquement possible qu’Al-Assad l’ait fait. Mais la CIA n’a aucune crédibilité en la matière», a ajouté Julian Assange.

Le fondateur de Wikileaks a conseillé de «parler simplement d’attaque chimique ‘’présumée’’ jusqu’à ce que nous ayons accès à des preuves publiques». «Je suis assez gêné par le fait que de nombreux journalistes du New York Times ou d’ailleurs affirment qu’il y a eu une attaque. C’est une chose que l’Administration américaine prétend, mais nous ne savons pas où se trouvent les preuves», a-t-il regretté.

Avant la sortie de Julian Assenge, le représentant permanent bolivien à l’ONU, Sacha Sergio, s’était déjà insurgé, lors d’une réunion du Conseil de sécurité, contre la présentation de photos d’enfants syriens «gazés» (ou pas) par son homologue américaine, Nikki Haley. Sacha Sergio avait dénoncé l’odieuse mise en scène et demandé à l’assistance de se souvenir de l’année 2003 et de la même scène, dans le même endroit, par le Secrétaire d’Etat de l’époque, Colin Powell. Il a indiqué que ce mensonge sur les armes de destruction massive (ADM) a causé 1 million de morts en Irak.

«Il faut absolument qu’on se rappelle ces images qui viennent précisément de cette salle où nous sommes aujourd’hui : on nous a assuré qu’il y avait des armes de destruction massive en Irak, et que c’était le motif de l’invasion, qui a causé un million de morts et entraîné toute une série d’atrocités dans la région», a déclaré le diplomate. M. Sergio a également cité le président bolivien Evo Morales qui avait estimé que le problème des armes chimiques en Syrie n’était qu’une «excuse pour une intervention militaire», tout en accusant Washington de «se moquer du droit international».

Khider Cherif

Comment (10)

    TROP FORT
    14 avril 2017 - 10 h 03 min

    L’Homme du millénaire , celui
    L’Homme du millénaire , celui qui a défié les faucons américains en sachant qu’il peut etre liquidé à tout moment ..




    0



    0
    Algeria
    13 avril 2017 - 22 h 28 min

    la propagande wahabiste
    la propagande wahabiste saoudienne et des frères musulmans , dans les mosquées , dans les TV , et par les soi-disant Oulamas et autres agents et mercenaires est cent mille fois plus dangereuse pour la Vérité que la propagande de leurs amis et alliés les médias sionistes d’Israël et d’Occident …observez comment en Algérie , la machine islamiste wahabiste s’est mise en branle contre Bachar el Assad au même moment , à la seconde prés que la mise en marche de la propagande turque , saoudienne , israélienne , française , anglaise et américaine sur cette fausse affaire du Gaz .. Comme des vampires hystériques tous les frères musulmans et wahabistes algériens se sont mis à éructer , à s’agiter et à brandir leur venin, leur soif de sang et leurs harangues contre un chiisme fictif en Algérie , se croyant comme dans les camps de Nosra de Alep ou de Daesh à Mossoul ou dans les camps de mercenaires de Najrane et a Djizane ; mais ne ratant aucune occasion aussi de pourfendre les kabyles et d’insulter sur le passage les berbères et les berbéristes algeriens qui leur restent dans la gorge …Non pas que nous aimons la dictature baathiste syrienne qui a toujours nié notre berberité algerienne ou le régime des Mollahs qui a glorifié la fameuse « révolution » terroriste et wahabiste du FIS en 92, mais juste pour démasquer tout cet Axe Atlantique occidental judeo -arabe et wahabo -sioniste de la domination et de la terreur et leurs mensonges sur le dos des peuples




    0



    0
    anonyme
    13 avril 2017 - 20 h 44 min

    à lire également cet
    à lire également cet interview de l’ancien ambassadeur britannique en Syrie : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/peter-ford-ex-ambassadeur-uk-en-191721




    0



    0
    Erracham
    13 avril 2017 - 19 h 19 min

    Il est évident que l’Occident
    Il est évident que l’Occident ne peut pas s’arrêter de nous raconter des balivernes pour nous convaincre que ses actions en Syrie n’ont qu’un but humanitaire: sauver les enfants syriens de l’ogre Assad. Bizarrement, peu de gens ont remarqué que ces enfants sont souvent présentés à la télé pour émouvoir la communauté internationale. Nous n’oublions pas que l’Occident lui-même a fait des victimes civiles, dont des enfants, dans tous les conflits qu’il a provoqués. Ses larmes de crocodile ne le dédouaneront pas des massacres qu’il a commis. Pourquoi la presse mondiale ne parle-t-elle pas des centaines de civils tués à Mossoul? Les Anglo-saxons se sont dérobés en promettant une enquète qui sera bidonnée et qui les exonèrera, bien sûr. Quand un pays accumule les mensonges, c’est le prélude à la disgrâce, à la décadence et à la descente aux enfers. Que ceux qui se croient puissants aujourd’hui n’oublient pas qu’avant eux, des empires sont tombés en ruine et se sont écroulés; le leur ne tardera pas à subir le même sort, c’est inéluctable!




    0



    0
    karimdz
    13 avril 2017 - 19 h 01 min

    La cia est à l origine de
    La cia est à l origine de pratiquement presque tous les attentats dans le monde, son arme, c est la terreur pour arriver à ses fin, sans aucun scrupule pour la vie humaine.

    Quand les journaux occidentaux diabolisent bachar ou hier sadam ou encore kadafi, la source de leur « information » se trouve au bureau de la propagande créé au lendemain du 11/09 par bush.




    0



    0
    Mohamedz
    13 avril 2017 - 18 h 22 min

    Il faut aider les indiens d
    Il faut aider les indiens d’Amérique pour récupérer leurs pays des envahisseurs européens et croyez-moi que la paix reviendra sur terre.




    0



    0
    DAYNA
    13 avril 2017 - 17 h 08 min

    BRAVO ET MERCI à MM. J.
    BRAVO ET MERCI à MM. J. Assange, S. Sergio, G. Galloway ainsi qu’aux Mesdames et Messieurs les humains encore DEBOUTS et DIGNES ( même s’ils ne sont pas encore bien nombreux ); Ce sont les petits ruisseaux qui FONT LES GRANDES RIVIERES puis les fleuves et enfin les OCEANS. L’impérialo-sionisme et à sa phase ultime avant d »‘atteindre son NEFASTE objectif : LA TROISIEME GUERRE MONDIALE ! L’ Humanité ne sera sauvée de sa destruction par l’impérialo-sionisme que par ses FILLES et FILS, DEBOUTS et DIGNES comme vous qui se lèvent ensemble pour défendre LA JUSTICE, LE DROIT INTERNATIONAL, LA VERITE, L’HONNEUR , LA DIGNITE , et mettre un terme A LA LOI DE LA JUNGLE , A L INJUSTICE, ET AUX MEFAITS de l’impérialo-sionisme et son hégémonie TYRANNIQUE sur le monde.




    0



    0
    Nasser
    13 avril 2017 - 14 h 03 min

    force est de constaté qu’ ils
    force est de constaté qu’ ils nous font le même coups de l’ Irak, sauf que cette fois-çi ça se complique il y a la Russie qui à des bases et Poutine et les institutions diplomatiques ainsi les forces armées ne sont pas dupes de cette grossière supercherie.




    0



    0
    saleh/Algerie
    13 avril 2017 - 14 h 01 min

    Il ne faut pas oublier le
    Il ne faut pas oublier le scandale du faux témoignage , de < < L’affaire des couveuses au Koweït >> , fait le 14 octobre 1990 , après l’occupation du Koweït par les forces armées irakiennes de Saddam Hussein, par une jeune femme koweïtienne de 15 ans , appelée par les médias < < l'infirmière Nayirah >> , qui a témoigne , devant une commission du Congrès des États-Unis , les larmes aux yeux , < < des d'atrocités commises contre des nouveau-nés koweïtiens >> . L’événement est retransmis rapidement par les télévisions du monde entier . En fait , ce témoignage était entièrement faux . La jeune fille, coachée selon certaines sources par un ancien conseiller en communication du 40 président américain, s’appelait al-Ṣabaḥ , et n’était que la fille de l’ambassadeur du Koweït à Washington qui a joue le role de l’infermière à l’hopital .




    0



    0
    saleh/Algerie
    13 avril 2017 - 13 h 16 min

    le crime profite , entre
    le crime profite , entre autres , aux < < amis de la syrie >> .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.