Sahara Occidental : Amnesty International accule Rabat

Heba Morayef, directrice de recherche au Département Afrique du Nord d’AI. D. R.

L’organisation de défense des droits humains Amnesty International (AI) a une nouvelle fois accablé le Maroc en exhortant le Conseil de sécurité à inscrire dans son agenda la question du suivi de la situation des droits de l’Homme et de la reconduction du mandat de la force onusienne de maintien de la paix, la Minurso.

La Mission des Nations unies chargée de superviser la question de l’organisation du référendum au Sahara Occidental n’a toujours pas de mandat lui permettant de superviser et de suivre la situation des droits de l’Homme, en dépit des exactions perpétrées par les autorités marocaines. Pour AI, une telle mission est cruciale pour que les exactions des forces marocaines ne soient pas occultées ou dissimulées aux yeux du monde. «Cela rendrait encore plus compliquée la démarche de demander des comptes aux auteurs de ces actes et faire en sorte d’imposer le respect des droits de l’Homme au Sahara Occidental», souligne Heba Morayef, directrice de recherche au Département Afrique du Nord d’AI.

«La mission de l’ONU au Sahara Occidental est l’unique délégation dans le monde aujourd’hui sans cadre définissant clairement sa mission du suivi de la situation des droits de l’Homme. Il est grand temps que cette mission établie depuis plus d’un quart de siècle soit dotée d’un statut lui permettant de pouvoir rendre compte des violations des droits de l’Homme par le Makhzen au Sahara Occidental.»

L’exigence d’une action de monitoring indépendante et impartiale de la situation des droits de l’Homme devient de plus en plus pressante en raison, notamment, de la persistance de l’impunité, une situation qui a exacerbé les tensions politiques et qui a conduit à la violation récemment par Rabat de l’accord de cessez-le-feu dans la zone tampon près de la frontière mauritanienne.

A noter, enfin, qu’AI, dont le siège central est à Londres, a continué durant toute l’année écoulée à enquêter sur les violations des droits de l’Homme par les forces marocaines et les restrictions arbitraires visant en particulier les manifestants pacifiques et les militants soutenant le choix du processus d’autodétermination ainsi que les dépassements enregistrés dans le traitement réservé à ces mêmes militants privés notamment d’un procès équitable.

L’organisation de défense des droits humains mène aussi une campagne pour l’interdiction de la torture ou tout autre type de mauvais traitement que subissent depuis de longues années les Sahraouis de la part des services de sécurité marocains.

De Londres, Boudjemaa Selimia

Comment (7)

    Anonymous
    20 avril 2017 - 10 h 58 min

    Faut organiser la riposte
    Faut organiser la riposte contre le plan d’autonomie conçu par le Makhzen au Sahara.




    0



    0
    Sidahmed
    20 avril 2017 - 9 h 02 min

    Ce n’est certainement par l
    Ce n’est certainement par l’ONU qui va régler ce problème de décolonisation du Sahara occidental du moment que cette Organisation n’a rien pu faire pour le peuple Palestinien depuis 1948. Une autre façon de dire que la solution est entre les mains du peuple du Sahara occidental les armes à la main bien évidemment du moment sue le roitelet ne semble comprendre que le langage de la force.




    0



    0
    Ahmed Abbou
    20 avril 2017 - 6 h 17 min

    Les Sahraouis doivent
    Les Sahraouis doivent comprendre une fois pour toute que une indépendance ne s’offre pas mais s’arrache les armes à la main et quelque soit le tribut à payer.




    0



    0
    AZIZ
    20 avril 2017 - 6 h 09 min

    IL FAUT QUE LE PEUPLE DU
    IL FAUT QUE LE PEUPLE DU SAHARA OCCIDENTAL SE RÉVEILLE ET REPREND SA LUTTE ARMÉE S’IL NE VEUT PAS FINIR AUX OUBLIETTES COMME C’EST LE CAS POUR LE PEUPLE PALESTINIEN AUJOURD’HUI.




    0



    0
    Thidhet
    20 avril 2017 - 3 h 53 min

    Les Sahraouis devraient être
    Les Sahraouis devraient être les premiers à dire qu’ils ne veulent pas de cette MINURSO qui sert plus à protéger le … Mohamed 606 qu’à autre chose.




    0



    0
    Adel
    19 avril 2017 - 22 h 05 min

    Ca à trop traîner cette
    Ca à trop traîner cette histoire de l’indépendance du sahara, il fait désormais des choix radicaux ou extreme.




    0



    0
    Ziad Alami
    19 avril 2017 - 21 h 20 min

    Je le dis encore une fois que
    Je le dis encore une fois que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que du bla bla bla.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.