L’ancien moudjahid condamné à mort Abdelkader Guerroudj enfonce Ould-Abbès

Ould-Abbès avec Tliba à Annaba. New Press

La polémique sur le statut de condamné à mort dont se fait valoir Djamel Ould-Abbès enfle. Après l’ancien moudjahid Abdelkader Abid dit Berkchi, qui maintient ses accusations contre l’actuel secrétaire général du FLN, c’est un poids lourd de la guerre de Libération nationale qui intervient.

Il s’agit du moudjahid Abdelkader Guerroudj, ancien condamné à mort, ex-député à l’Assemblée nationale constituante et ancien haut fonctionnaire de l’Etat. Ce dernier a écrit à Tayeb Louh, ministre de la Justice et néanmoins membre du comité central du FLN, pour lui demander de lui fournir des informations précises sur la condamnation à mort de Djamel Ould-Abbès. Dans sa missive adressée à Tayeb Louh le 5 avril dernier, M. Guerroudj demande de connaître la date et le lieu de l’arrestation de Djamel Ould-Abbès, l’attentat qui lui aurait valu cette condamnation, le lieu de sa détention, le nom de son avocat et la date de sa libération. Abdelkader Guerroudj a publié aujourd’hui sa lettre sur les colonnes du quotidien El-Watan, pour dénoncer l’absence de réponse de la part du ministre de la Justice. «Cette lettre reste toujours sans réponse», a-t-il précisé à la fin de son texte.

M. Guerroudj affirme qu’en sa qualité d’ancien condamné à mort, il n’a jamais pris connaissance de la condamnation de Djamel Ould-Abbès ni de ses faits d’armes durant la guerre de Libération. Ainsi, cet ancien condamné à mort rejoint Abdelkader Abid selon lequel Ould-Abbès «a tenu des propos mensongers» auxquels il avait répondu par devoir de «vérité» et de «mémoire». Assurant n’avoir rien «contre le FLN, bien au contraire», M. Abid dit Berkchi, une véritable icone à Aïn Témouchent, affirme que s’il n’avait pas réagi, il aurait été «complice» d’un mensonge. «Comment pouvait-il être condamné à mort et aller en France, puis s’installer en Allemagne pour ses études ? Il prétend également avoir rencontré Ali Khodja. C’est incroyable ! Qu’il cite le nom d’un moudjahid ou un condamné à mort avec qui il a milité à Témouchent», a martelé Abdelkader Abid dans les colonnes du même quotidien francophone.

Cette nouvelle sortie de M. Abid, appuyée par Abdelkader Guerroudj, sonne comme une réponse cinglante aux affirmations insistantes de Djamel Ould-Abbès sur son statut de moudjahid et de condamné à mort, durant la Révolution. Lors de ses nombreux meetings de campagne pour les élections législatives, Djamel Ould-Abbès assure qu’il a la preuve de sa participation à la guerre de Libération nationale et de sa condamnation à mort. «Je suis un martyr vivant», a-t-il déclaré devant les militants du FLN.

Hani Abdi

Comment (83)

    Belbour
    22 avril 2017 - 21 h 41 min

    YA HAFID MAFHAMNA WALOU
    YA HAFID MAFHAMNA WALOU




    0



    0
    Dr. djamel essah
    22 avril 2017 - 18 h 33 min

    Quel destin au FLN fi aahd
    Quel destin au FLN fi aahd bouteflika un menteur ( il ment comme il respire cet président de l uma que les anciens de l uma connaissent très bien ,il doivent parler et raconter des vérités.!!!




    0



    0
    Anonymous
    21 avril 2017 - 19 h 43 min

    Qui est le pere de ould abess
    Qui est le pere de ould abess




    0



    0
    hacene
    21 avril 2017 - 17 h 17 min

    PAUVRE ALGERIE. QU’EST CE QU
    PAUVRE ALGERIE. QU’EST CE QU’ON A FAIT AU BON DIEU POUR MERITER TOUT CA




    0



    0
    Kaci
    21 avril 2017 - 14 h 52 min

    Ce n’est pas un scoup ! tout
    Ce n’est pas un scoup ! tout le monde le sait et maintenant que c’est davantage médiatisé, il n’y aura aucune enquête, aucune condamnation, et l’accusé ou les accusés n’auront même pas une remarque qu’elle quelle soit. Même les députés – du pouvoir – ne réagiront pas… comme tout ce beau monde n’a jamais réagit contre les pilleurs et les saboteurs de l’Algérie du 1 million et demi de chouhada.
    Dormez en paix, voleurs et falsificateurs, et profitez des largesses de vos semblables.




    0



    0
    Chaosdz
    21 avril 2017 - 14 h 17 min

    Demander à Louh ministre de
    Demander à Louh ministre de la justice de lui fournir des informations je ne pense pas qu’ils les aura un jour. Louh le gardien du temple et protecteur de toute la maffia en place. C’est aux véritables Moudjahidines de se prononcer et laisser de côté les privilèges terrestres, un peu de cran défendez nos chouhadas




    0



    0
    Chaosdz
    21 avril 2017 - 14 h 15 min

    Demander à Louh ministre de
    Demander à Louh ministre de la justice de lui fournir des informations je ne pense pas qu’ils les aura un jour. Louh le gardien du temple et protecteur de toute la maffia en place. C’est aux véritables Moudjahidines de se prononcer et laisser de côté les privilèges terrestres, un peu de cran défendez nos chouhadas




    0



    0
    bariza el wachema
    21 avril 2017 - 13 h 04 min

    allah ibarek aala hade
    allah ibarek aala hade errajala,tres belle photo,le moudjahid d’hier et celui d’aujourd’hui macha allah.




    0



    0
    tangoweb 54
    21 avril 2017 - 10 h 56 min

    Monsieur Ould Abbes a
    Monsieur Ould Abbes a toujours été un opportuniste, très ambitieux qui est près a marcher sur le corps de sa propre mère pour y arriver, il ne recule devant rien pour atteindre ses objectifs, pour lui tous les moyens sont bons pour se placer et se maintenir, aucun scrupule, aucune limite, toutes les barrières morales ne l’empêche pas de continuer son ambition démesurée.Il est prêt a vous dire c’est moi l’organisateur du déclenchement de la révolution de 1954 et même celle de l’ émir Abdelkader en 1830.




    0



    0
      ESSOUAREDJ
      21 avril 2017 - 12 h 00 min

      OUI MESSIEURS ! DAR ETHAOURA,
      OUI MESSIEURS ! DAR ETHAOURA, EL BADJI rahimahou allah m’a raconté que ould abbes a tué un para ,il l’a mordu ,il lui a arraché la carrotide rien qu’avec les dents,il est meme co-auteur de la chanson EL MEKNINE EZZINE eh oui je vous apprends des choses moi ya el ghayourines. naame inahou moudjahidoune et condamné à mort .




      0



      0
    Contre façon
    21 avril 2017 - 10 h 47 min

    contre façons tous azimuts !

    contre façons tous azimuts !
    et on ose se demander pourquoi on est à ce niveau en 2017 ….! cela devient clair …tout est faux , tout est contre fait




    0



    0
    badi
    21 avril 2017 - 10 h 44 min

    PAUVRE ALGÉRIE ! RIEN NE VA
    PAUVRE ALGÉRIE ! RIEN NE VA PLUS PUISQUE LA GRAINE DE HARKI VIENT D’ÊTRE SEMÉE DANS LES ROUAGES DE NOTRE RÉPUBLIQUE , C’EST LA DÉRIVE QUAND ON VOIT DE TELS MONSONGES




    0



    0
    sublisoft99
    21 avril 2017 - 8 h 58 min

    écrire à Tayeb Louh ? pour
    écrire à Tayeb Louh ? pour lui demandé des information..!!!! méme les fausses polémique..fonctionne tres bien avant les éléctions….bientot fin de mission de ould abbas…comme saadani…..aprés le ramadhan ils vont passé de belle vacance dans leur villa en éspagne….ils sont tres stréssé dans leur appartement a paris




    0



    0
    Malika
    21 avril 2017 - 8 h 08 min

    Mon père a été condamné à
    Mon père a été condamné à mort sous un prénom par lequel celui qui l’a dénoncé connaissait mais ignorait le prénom porté sur l’état civil. C’est ce qui l’a sauvé mais il ne s’est fait inscrire au ministère des anciens condamnés ni ancien moudjahed. Juste pour vous dire que ceux qu’ils ne faut pas dire n’importe quoi sur une personne que l’on ne connait pas. Monsieur Sidi-Ben-Adda a dit qu’il n’est pas originaire de Temouchent et là c’est un point important. La justice pourrait publier la liste afin que l’on arrête la polémique. Le FLN devrait aller au musée pour éliminer toutes ces envies au pouvoir et ces batailles internes car la majorité est là pour se servir.




    0



    0
    akildar
    21 avril 2017 - 7 h 43 min

    Heureusement que tout à une
    Heureusement que tout à une fin.Allah a bien fait les choses en créant la mort ,sans celà que sera devenue cette terre avec ceux qui nous mentent.Et comme dirait La Fontaine  » En toute chose il faut considérer la fin » et quelle fin!




    0



    0
    nordine aljazairi
    21 avril 2017 - 5 h 45 min

    pas de problème louh et l
    pas de problème louh et l’organisation des moudjahidine fourniront à ould abbés la preuve même qu’il était LE 23 des 22 et le 7 des 6!!!!!!!! .
    c’est vrais le martyr est vivant ( ( SADAQA ALLAH ))
    mais ould promesse ce n’est ni moudjahid ni ancien condamné ,ni docteur ni homme d’état
    grâce a son mensonge on découvrira d’autres ould abbés et dieu sait combien ils sont nombreux
    un dicton algérien dit (( achib Wall 3ib ))
    gloire à nos martyrs
    gloire = ZABANA




    0



    0
    Anonymous
    21 avril 2017 - 3 h 38 min

    le pays de la contre façon;et
    le pays de la contre façon;et tous qui authentique n’est pas désiré,chassé ou sali par les imposteurs dirigeants;sans foi; ni loi;des institutions représentés par des girouettes au passer douteux;la journée moudjahid et la nuit harki;avec la complicité dans population amnésique et mal voyante;que faire de quarante millions d’innocent qui ont crus aux charlatans marocains




    0



    0
      Anonymous
      21 avril 2017 - 4 h 59 min

      La journée mtekki ou felil
      La journée mtekki ou felil harki




      0



      0
    sidi ben adda
    21 avril 2017 - 2 h 50 min

    c’ est une erreur de lier
    c’ est une erreur de lier ould abbes à ain temouchent.il n y est venu qu’apres l’independance pour s’installer comme medecin.il n’est pas originaire de la region.




    0



    0
    Abdellah
    21 avril 2017 - 1 h 44 min

    Même si je cherchais dans
    Même si je cherchais dans tous les dictionnaires les plus complets de toutes les langues, je ne saurais décrire la situation de mon pays. Je n’ai pas trouvé de mots pesants. Ma réaction est seulement physique. Je ris comme rit un fou et je pleure comme on pleure un mort. Je fais appel au bon Dieu pour épargner les honnêtes gens.




    0



    0
    mouley ali
    20 avril 2017 - 22 h 28 min

    la moitié des moudjahidines
    la moitié des moudjahidines sont des faux




    0



    0
    Anonymous
    20 avril 2017 - 21 h 24 min

    Ce bonhomme doit être
    Ce bonhomme doit être condanne pour faut et usage de faut .louh vient d avoir en cadeau une villa fini a d’ar ediaf cheraga .le peuple doit connaître les dessous de ces chefs




    0



    0
      manchar
      21 avril 2017 - 0 h 46 min

      Louh và répondre avec une
      Louh và répondre avec une langue de bois, ces gens-là c’est des bûches, on ne peut même pas les raboter, pas même en faire des copeaux pour recouvrir des pi…de chats.




      0



      0
    Anonymous
    20 avril 2017 - 21 h 17 min

    D. Abord ould srak est un
    D. Abord ould srak est un chiatt des boutef un jour il est parti dans une wilaya le wali lui a interdit l axée et la il devient le chef du FLN c une insulte a nos chouhadas y’a nass que se passe t il en Algérie grave grave grave .




    0



    0
      Anonymous
      20 avril 2017 - 21 h 46 min

      regardez moi ce tete de lard
      regardez moi ce tete de lard qui accompagne papa noel




      0



      0
    amel
    20 avril 2017 - 20 h 35 min

    une imposture vivante, oui.

    une imposture vivante, oui.
    pour étougger un scandale, il ne faut pas faire la sourde oreille, mais faire pression ur ouls abbas afin qu’il s’immerge quelque part jusqu’à sa mort. le plus juste esst de le condamner pour faux et usage de faux. ill faut aussi qu’il dise quelle somme il a recu en vendant le sang des algériens en allemagne alors que nous avons fait le don du sang pour l’irak en 1991.




    0



    0
    L'Autochtone
    20 avril 2017 - 20 h 35 min

    Malheureusement … Les
    Malheureusement … Les régions arides et déshérités des Aurès-Nementchas du constantinois et de Kabylie, régions meurtries par les bombes, les barbelés, la torture et les sévices monstrueux du colonisateur n’ont bénéficié que du retour de manivelle en guise de récompense après l’indépendance, l’occupant n’a rien investit et l’état indépendant non plus.

    Maintenant on assiste à une revanche contre les régions guerrières, les richesses du pays profitent énormément à ceux qui ( ) ont subi moins ou étaient pacifiques et même favorables à l’occupant, ceux qui n’ont pas tiré une seule cartouche pour le salut de la patrie s’étaient contenté de lever les drapeau et crier le yahia .. yahia du cesses-le-feu se proclament aujourd’hui de baroudeurs de première heure et de premier rang et canalisent la rente, les projets et les investissement pour eux seuls . Ironie de l’histoire … la falsification du pays durant ces dernières années a donné gain de cause au versant qui déborde de son cul .. malgré que c’est faut, il est advenu paradoxalement vrai .




    0



    0
    Le révolté
    20 avril 2017 - 20 h 33 min

    Chez nous à Constantine ya un
    Chez nous à Constantine ya un dicton qui dit : ne dit moi et moi jusqu’à ce que les aînés ne quittent à jamais. Honte à toi wald Abbas tu nous fais pitier chiyat brosseur……. Je te fais savoir que mon père est moujahid mars 1955 et ma mère également janvier 1958 dans la région d’El milia wilaya de jijel




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.