Mokri de Béjaïa : «La diversité culturelle est une chance»

Abderrazak Mokri. New Press

Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrazak Mokri, a plaidé ce vendredi à Béjaïa pour le respect de la diversité culturelle et linguistique qu’il considère comme une «chance» plutôt qu’une «menace pour la cohésion nationale».

Dans son discours devant une assistance peu nombreuse à la petite salle du théâtre régional, le leader islamiste s’est doctement attaché à énumérer les bienfaits de la réconciliation culturelle et du consensus national pour «assurer l’avenir des futures générations», tout en reprochant aux dirigeants qui se sont succédé au pouvoir dans notre pays d’avoir vu dans le pluralisme linguistique un «danger pour la nation».

Dans le même sillage, Mokri a néanmoins estimé que les clivages linguistiques entre la langue arabe et tamazight en Algérie ont été créés par le colonialisme. Il s’est dit déçu de s’apercevoir, au moment d’entrer à Béjaïa, que toutes les enseignes soient écrites exclusivement en langue française, «alors que le français n’est pas notre langue», s’est-il écrié en français (sic) devant les ovations de la foule.

Par ailleurs, le chef du MSP a survolé le programme électoral de son parti, en disant être surpris, ce matin même, de découvrir que des thinks tank connus et reconnus se penchent sérieusement sur ce que ce programme contient comme idées et propositions «salvatrices».

Rabah A.

Comment (10)

    Anonyme
    29 avril 2017 - 10 h 37 min

    Ces gens se croient les amis
    Ces gens se croient les amis de dieu face a de povres crédules incultes qu’il suffit de rouler dans la farine culturelle et le tour est joué tout en masquant leur identité et rejettant leur alphabet.




    0



    0
    Rayés El bahriya
    29 avril 2017 - 9 h 01 min

    Nin non nous ne sommes pas
    Nin non nous ne sommes pas une exogreffe . Arrêter vos
    Ecercices de gaffes.
    Monkri sera le plus grand pourfendeur de notre identité
    Amazigh forte et authentique.
    Ils execrent tous ce qui est notre culture Amazigh.
    Méfiez vous de cette peste salafiste.




    0



    0
    jughurta
    29 avril 2017 - 8 h 40 min

    Mokri= freres musulmans= CIA=
    Mokri= freres musulmans= CIA= DANGER. Faqat.




    0



    0
    sublisoft99
    29 avril 2017 - 7 h 20 min

    ya mokri si tu me raméne
    ya mokri si tu me raméne yedek khadra du paradis je te crois pas ..un hypocrite qui joue avec les sentiments dans une campagne éléctorales…la seul culture du MSP….chkara et les femmes




    0



    0
    anonyme
    28 avril 2017 - 22 h 12 min

    C’EST VRAI QUE DANS LES
    C’EST VRAI QUE DANS LES MAQUIS ENTRE TERRORISTES CHACUN VENANT D’UNE RÉGION D’AFGHANISTAN OU MÊME DU MAROC , Y A DE LA DIVERSITÉ CHACUN ENSEIGNANT A L’AUTRE L’ART DE ZIGOUILLER DE VIOLER DE DÉCAPITER ETC OUI YA PAS A DIRE LA DIVERSITÉ EST UNE CHANCE… PERSO JE PRÉFÈRE L’HOMOGÉNÉITÉ DES VALEURS!




    0



    0
    el milia kvayl
    28 avril 2017 - 20 h 37 min

    La seule diversité admissible
    La seule diversité admissible c est celle inhérente à chaque société.
    Et notre pays a bien une identité assez diverse tout en ayant un socle commun.
    En revanche le mot diversité au sens « occidental  » du terme ,à savoir nier ou « revisiter  » (révisionnisme) les cultures d origine en les substituant par le multiculturalisme artificiel ,il en est hors de question.
    Quand je vois des Algériens singer des rapeurs noirs,des acteurs européens ou turques etc….je les vois totalement paumés.




    0



    0
    Anonymous
    28 avril 2017 - 20 h 17 min

    Je fais plus confiance à un
    Je fais plus confiance à un serpent, qu’à un islamiste. Ces gens sont tout mielleux lorsqu’ils sont en position de faiblesse, mais lorsqu’ils sont en position de force, c’est un tout autre visage.




    0



    0
      Rachid
      29 avril 2017 - 11 h 02 min

      Simplement ils te poignardent
      Simplement ils te poignardent dans le dos à la wahabite. Une spécialité bédouine bien connue.




      0



      0
    HASSINA HAMMACHE
    28 avril 2017 - 19 h 27 min

    pourquoi c’est une découverte
    pourquoi c’est une découverte pour vous et c’est à Béjaia capitales de Hammadites, l’antique Saldae et à la veille des elections merci pout cette découverte TIFINAGH




    0



    0
    Sahitou
    28 avril 2017 - 19 h 00 min

    Pour une fois il dit la
    Pour une fois il dit la vérité. Un peuple sans culture est un peuple bâtard.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.