Prorogation du mandat de la Minurso : l’UA satisfaite

Le président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat. D. R.

Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, s’est félicité de l’adoption à l’unanimité par les membres du Conseil de sécurité des Nations unies de la résolution 2351 (2017), qui proroge le mandat de la Mission des Nations unies pour le référendum dans le Sahara Occidental (Minurso) jusqu’au 30 avril 2018.

A l’occasion, Moussa Faki Mahamat a salué l’esprit constructif qui a guidé les délibérations du Conseil de sécurité de l’ONU pour faire avancer le processus de paix bloqué et appuyer à cet égard la détermination du Secrétaire général de l’ONU de relancer le processus de négociation dans le but d’atteindre une solution au conflit, qui prévoit l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental.

Le président a également souligné la nécessité, comme le souligne la résolution, d’une Minurso efficace en matière de surveillance de l’accord de cessez-le-feu et l’impératif pour les deux parties de respecter l’accord et de coopérer pleinement avec la mission. A cet égard, il s’est félicité du retrait des éléments du Maroc et de la RASD de la localité d’El-Guergarat. Retrait, a-t-il dit, qui constitue une étape importante vers l’apaisement des tensions sur le territoire et crée ainsi un environnement propice pour la communauté internationale et les deux parties pour concentrer leurs efforts sur le processus politique.

Faisant référence au cadre conjoint ONU-UA pour un partenariat renforcé en paix et sécurité signé en avril 2017, le président de la Commission de l’UA a réitéré sa détermination à travailler en étroite collaboration avec le Secrétaire général de l’ONU pour reprendre le processus de négociations et à trouver une solution durable à ce conflit dans le respect des décisions de l’UA et des résolutions de l’ONU.

Khider Cherif

Comment (7)

    sahraoui
    5 mai 2017 - 20 h 05 min

    je vous le dis et je le
    je vous le dis et je le repete l affaire sahara est fini depuis 1975… la on fait que tourner la boutique .les sahraouis de tindouf sont le fond de commerce cela fait travailler l onu les ong pas mal de journalistes sans scrupule et tant d autres….pour ne pas mettre la clef sous la porte ya l algerie qui injecte de l argent sonatrach . jusqu a quant…. je ne sais pas je ne suis pas madame soleil..une chose est sure un pays suplementaire au maghreb est impossible.bande d abrutits ya plus de place c est complet on va tout de meme pas les mettre sur nos genoux.vous voulez en faire un pays assiste. soyez realiste il ya plus de 120 000 militaires qui surveillent la frontiere plus le mur entre l algerie et le maroc faut etre con pour ne pas comprendre




    0



    0
    UMERI
    3 mai 2017 - 8 h 12 min

    Occupé pendant plus d’un
    Occupé pendant plus d’un siècle par l’Espagne, le Maroc n’a jamais levé le petit doit pour revendiquer ce territoire appelé Sahara Occidental et non Marocain.Ensuite, lors de la maladie de Franco, les espagnols se sont attelé a organiser la succession et avec l’aide de la France, ont abandonné la population a son sort. Hassan 2 a alors, mobilisé tous les chômeurs et les S D F, pour sa marche verte, pour occuper un territoire, qui ne lui a jamais appartenu. Devant la Cour Internationale de Justice de la Haye, il a été débouté, malgré la présence d’une forte délégation.Depuis, soutenu par les régimes successifs français, Arabie Saoudite, qui trouvent leur compte au Maroc, Mohamed 6 s’entête a vouloir garder en otage un peuple qui par le passé, n’a jamais fait allégeance a la monarchie. Maintenant, il est de la responsabilité des grandes puissances qui cherchent la paix dans le monde, de ne pas permettre d’injustices sur les peuples.




    0



    0
    DZLander
    1 mai 2017 - 19 h 27 min

    On ne le répètera jamais
    On ne le répètera jamais assez : même si la résolution 2351 vient d’ ètre adoptée à l’ONU, et qu’elle semble ètre plutot favorable à la RASD, la seule alternative crédible qu’il reste pour les Sahraouis est la reprise de leur lutte armée pour l’indépendance de leur pays, le Sahara Occidental actuellement sous occupation marocaine. Tout le reste n’est que littérature d’autant que pratiquement de nombreux membres d’instances internationales ont été soudoyées par les agents de la féodale narco-monarchie marocaine sous protectorat français et qu’ils ne peuvent désormais se prononcer dans les cénacles internationaux qu’en fonction de ce que leur dictera cette narco-monarchie fortement soutenue par la France et Israel ; au point qu’on se demande si ce n’est pas ces deux pays cités qui revendiquent éperdument la « marocanité » du Sahara Occidental, plutot que la Maroc lui-mème…




    0



    0
    ELHAQ
    1 mai 2017 - 18 h 03 min

    Il appartient AUJOURD’HUI
    Il appartient AUJOURD’HUI plus QUE JAMAIS à l’ UNION AFRICAINE qui détient la vérité ( LA COLONISATION PAR LA FORCE , par le Maroc, de son voisin LE SAHARA OCCIDENTAL, qu’il occupe depuis 1975, et qui vole ses ressources minières et halieutiques . L’UNION AFRICAINE a aussi de son côté, LE DROIT, la LEGITIMITE, et le DEVOIR de défendre le SAHARA OCCIDENTAL , un de ses membres fondateurs, et ainsi de réaliser UN REVE et UNE CREDIBILITE SUPPLEMENTAIRE qui sont LA DECOLONISATION DE TOUT LE CONTINENT AFRICAIN. L’UNION AFRICAINE , devrait sans tarder commencer SON OFFENSIVE STRATEGIQUE , par exclure de ses rangs , l’imposteur Marocain qui n’a pas cessé de transgresser les régles fondamentales de L’UNION AFRICAINE , malgré ses engagements pour y être admis; en même temps, L’UNION AFRICAINE se démarquera ainsi, complètement du Maroc afin de se LIBERER de ce faux « membre  » de l’ U.A. ( qui est plutôt un cailloux dans la chaussure ! ) POUR MIEUX LE TERRASSER AU SEIN DE L’O.N.U ET LE CHASSER DU SAHARA OCCIDENTAL , en toute justice, légalité et par les moyens diplomatiques. Sans celà, la colonisation pourra durer encore longtemps ( n’oublions pas la Palestine !), étant donné que la Monarchie marocaine est soutenue par la France, l’ Espagne, et certains pays d’Afrique de l’ Ouest , mais surtout par israél , qui sait pourrir les situations et complexer les problèmes simples, pour les rendre insolubles . Salut à AP et ses amis.




    0



    0
    HANNIBAL
    1 mai 2017 - 17 h 03 min

    Une video mar »okia sur bonobo

    Une video mar »okia sur bonobo VI a miami …
    https://www.youtube.com/watch?v=gWnIvCDMB2M




    0



    0
    HANNIBAL
    1 mai 2017 - 15 h 04 min

    Le mar »ok est dos au mur et
    Le mar »ok est dos au mur et face au Saharaouis meme cote a cote et dans toute
    condamnation au colonialisme il votera pour !! son intégration a l’UA est a ce prix
    de reconnaitre le Sahara Occidental et de composer d’égal a égal le moment est mal venu de continuer a faire cette blague et cette prétention de mar »okanité sur un territoire qui est voisin alors qu’en 91 ils signent un armistice donc il y a eut guerre
    2 adversaires le mar »ok a la mémoire courte et la minurso qui doit etre renforcée pour veiller au bon fonctionnement de cette dernière colonie en Afrique Hé oui
    et a l’UA de faire plier le genou au mar »oké sinon aux Saharaouis de leur faire rendre gorge par les armes et le mar »ok doit se féliciter de faire partit a part entière et fier de réintégrer la famille Africaine (( dixit momie VI )) les réunions Tam Tam qu’il a tant souhaité réintégrer et d »en reconnaitre ses principes
    pour le royaume du plaisir ses principaux soutiens ayant disparu tel que Hilary et Sarkozy et Hollande il apparait que Donald n’a pas daigné tendre son pied pour se faire lécher royalement par Bouffi VI qu’il l’ a ignoré !! Dire que la bétise est humaine non mais cette fois elle est makhnézienne celle de ne pas attraper la balle qui est dans son camp seule solution de sortie de ce traquenard auquel il s’est fourré !!!




    0



    0
    Erracham
    1 mai 2017 - 13 h 20 min

    Il est temps que l’UA et la
    Il est temps que l’UA et la communauté internationale concrétisent au plus vite les dispositions de cette nouvelle résolution, sinon toutes leurs déclarations ne seraient que des voeux pieux. Il faut battre le fer tant qu’il est chaud dit-on, il faut aussi achever l’ennemi tant qu’il est groggy, assommé et vulnérable. Si l’on se répand en conjectures comme dans le passé, Le Sahara Occidental indépendant ne sera qu’une chimère en attendant une éniène résolution. L’UA doit monter au créneau et montrer la voie car il s’agit d’une question afro-africaine avant toute chose. Elle doit pouvoir dire aux Occidentaux cupides et avides de ressources de se mettre en retrait. Ils ne pourront y avoir accès qu’en traitant avec les Sahraouis, une fois leur indépendance recouvrée. Nul besoin d’intermédiaires véreux!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.