Au lendemain des législatives du 4 mai : qui remplacera Sellal et Ould Khelifa ?

Ould Khelifa n'a pas été réélu lors de ces législatives. New Press

Un changement de gouvernement devrait avoir lieu, comme il est de coutume, après la tenue des élections législatives en Algérie. A cet effet, les spéculations vont bon train au sujet du successeur de Premier ministre Abdelmalek Sellal, mais aussi de celui du troisième homme de l’Etat, le président de l’Assemblée populaire nationale, Larbi Ould Khelifa.

Vu la configuration du nouveau parlement, dominée encore une fois par les partis du FLN et du RND, on spécule timidement sur le remplacement d’Abdelmalek Sellal à la tête du gouvernement. Ce dernier, serviteur zélé du président Bouteflika, a maintenu le cap en jouant la carte de la stabilité depuis le début des tumultes en raison de la crise financière induite par la chut du prix du pétrole. Il est, par ailleurs, le représentant du FLN au sein du gouvernement.

Mais suite au bras de fer ayant opposé Sellal à son ministre de l’Industrie et des Mines et par ailleurs puissant cadre du RND, Abdesselam Bouchouareb, on susurre aussi le nom de ce dernier à la chefferie du gouvernement.

Cependant, le chef de l’Etat dispose d’autres cartes s’il veut conférer à ce poste le cachet de la neutralité. Il pourrait désigner un technocrate à ce poste. Au sein de l’Exécutif, on évoque les noms de Noureddine Bedoui, l’actuel ministre de l’Intérieur, et celui de l’Habitat et par ailleurs ministre du Commerce par intérim, Abdelmadjid Tebboune.

Bedoui a connu une propulsion fulgurante. De wali, il y a quelques années en arrière, il est beaucoup cité en ce moment en raison du travail colossal qu’il avait effectué depuis son arrivée au ministère, notamment dans le registre de la réforme administrative, mais surtout après avoir appliqué scrupuleusement la feuille de route relative aux élections législatives du 4 mai dernier.

Le nom de Tebboune est aussi évoqué avec insistance pour succéder à Sellal. La particularité du candidat est qu’il est neutre, sans étiquette politique et il cumule de nombreuses responsabilités au sein du gouvernement. Le choix de Tebboune à la place de Sellal pourrait payer en faisant barrage à la dualité, voire la confrontation insoutenable qui existe actuellement entre les deux partis majoritaires. Le dernier mot revient au président Bouteflika qui peut reconduire Sellal pour la troisième fois en mettant en avant l’argument de la stabilité et surtout des équilibres politiques en Algérie.

Autre changement attendu, celui au poste de président de l’APN. Le docteur Larbi Ould Khelifa est à la tête de la chambre basse du Parlement depuis 2012. Ould Khelifa, malade, et par ailleurs non réélu lors de ces législatives, devrait céder sa place, probablement à Hadj Laïb, un élu de Batna. Il faut savoir que Hadj Laïb, dont le nom est avancé par le journal Le Soir d’Algérie pour succéder à Ould Khelifa, a été élu tête de liste du FLN à Batna. Ancien moudjahid, le futur troisième personnage de l’Etat est un proche d’Abdelaziz Bouteflika qui l’a désigné d’ailleurs à deux reprises comme sénateur au sein du tiers présidentiel», indique le journal.

Certains évoquent aussi le nom de Sid-Ahmed Ferroukhi, tête de liste FLN à Alger et ancien ministre de l’Agriculture. Ferroukhi tout comme Hadj Laïb sont du FLN. Ce qui laisse penser que le poste de troisième homme de l’Etat restera dans le giron du FLN.

Cependant, le journal arabophone Echourouk a évoqué l’hypothèse de la ministre chargée des Relations avec le Parlement, Ghania Idalia, comme troisième femme en Algérie. Le journal explique que la ministre a réalisé un exploit en qualité de tête de liste de la wilaya de Blida. La liste conduite par la représentante du FLN a glané 8 sièges dans une wilaya réputée conservatrice. La nomination de Ghania Idalia à la tête de la chambre basse du Parlement pourrait être la surprise de l’après-législatives.

Ramdane Yacine

Comment (41)

    Djaz
    9 mai 2017 - 22 h 27 min

    L’Algérie a amorcé une
    L’Algérie a amorcé une politique salutaire en vue de favoriser la production NATIONALE. Cette politique nécessite de la continuité et un suivi assidu pour porter ses fruits. Nous n’avons pas le droit à l’erreur et une reconduction du premier ministre serait un gage de continuité et de stabilité. Il ne faut jamais relâcher les efforts. Mais l’avancée doit encore être plus forte et s’enraciner très durablement dans la politique économique de notre pays, c’est un changement total de paradigme qui doit mobiliser toute l’énergie du politique pour y faire adherer et participer tout le peuple. L’unité du politique doit prévaloir pour faire adhérer le peuple tout entier ainsi que notre administration pour passer d’une mentalité d’attentisme à une mentalité de CONQUÉRANTS et nous faire passer d’une économie de rente à une économie de PRODUCTION.




    0



    0
    Anonymous
    8 mai 2017 - 12 h 46 min

    la continuité dans la
    la continuité dans la médiocrité , peu importe celui qui remplacera , le résultat sera le meme , etant donné tout est faussé des le depart , 75% des Algeriens ne sont plus concernés




    0



    0
    Dodo
    8 mai 2017 - 9 h 19 min

    OH OH SECOUR YA QUE DES OULD
    OH OH SECOUR YA QUE DES OULD OULD OULD OULD LE MAROC EN FORCE




    0



    0
    anonyme
    7 mai 2017 - 21 h 42 min

    Des lumières à la tête de l
    Des lumières à la tête de l’Etat !




    0



    0
    bouboul
    7 mai 2017 - 17 h 24 min

    il faut vraiment être dingue
    il faut vraiment être dingue et sans méninge pour avancer l’éventualité de MR. BADOUI comme premier ministre. On ne peut même pas rêver de ça, un peu de bon sens




    0



    0
    Anonymous
    7 mai 2017 - 16 h 50 min

    Ils doivent tous dégager et
    Ils doivent tous dégager et au plus vite et le président de la république gagnerait à dissoudre toute affaire cessante le sénat et l’assemblée nationale. En l’état actuel cette dissolution devrait être la priorité de ses priorités. Ces deux chambres ne sont d’aucune utilité pour le pays.




    0



    0
      mohamed
      7 mai 2017 - 18 h 01 min

      La solution est entre les
      La solution est entre les mains du Président de la République, puisque les citoyens et les partis parlent du bourrages des urnes, donc ils doivent annuler ses élections, comme l’année passé en 2015, il y avait des fuites dans l’examen du BAC, la tutelle a annulée les résultats, et l’examen du BAC a été refait c’est simple et sans problème.




      0



      0
    Anonymous
    7 mai 2017 - 16 h 00 min

    La seule logique qui prevaud
    La seule logique qui prevaud est celle de ce president alors pour le president del’ APN il est deja choisi et depuis longtemps il s’agit de quelqu’un de l’entourage en l’occurence FERROUKHI




    0



    0
    K DZ
    7 mai 2017 - 15 h 00 min

    Pour ne pas nous diriger vers
    Pour ne pas nous diriger vers la situation du Venezuela il faut impérativement un ministre qui assure la continuité vers l’autosuffisance en priorité alimentaire. …Continuité et accélération pour la production nationale…




    0



    0
    PAPOU
    7 mai 2017 - 15 h 00 min

    moi ya el khaoua,je vois tres
    moi ya el khaoua,je vois tres bien si ali haddad comme premier ministre,place aux jeunes competences …




    0



    0
      Anonymous
      7 mai 2017 - 19 h 19 min

      quoi Haddad 1er ministre ?
      quoi Haddad 1er ministre ? ayou vava ayou vava sauve qui peut




      0



      0
    AMIR
    7 mai 2017 - 14 h 13 min

    pour moi le meilleur choix
    pour moi le meilleur choix serait tebboun , vu sa carrière et sa compétence , malgré les nombreux problèmes personne ne peut nier sa compétence.




    0



    0
    lehbilla
    7 mai 2017 - 14 h 08 min

    Au lendemain du 04 Mai 2017.
    Au lendemain du 04 Mai 2017. Un jour comme les autres. Je vais au marché, je fais mes courses. J’accompagne ma fille au cours de soutien. je rentre à la maison. Je regarde la télé et suit l’élection présidentielle française.




    0



    0
    BJ
    7 mai 2017 - 13 h 25 min

    Un militaire à la discipline
    Un militaire à la discipline de fer …Une femme de fer exceptionnelle comme l’Algérie sait en produire et dont les qualités sont trop peu mises en avant dans ce pays car OUI les femmes de ce pays sont exceptionnelles et dont la rejla dépasse parfois à bien des égards la nôtre (il n’y a qu’à regarder le nombre de femmes qui travaillent pour toute leur famille et qui en plus s’occupent des tâches domestiques ), ce qui force l’admiration …Ce serait d’ailleurs un signe politiquement très fort au niveau internationale…Mais pas une femme parce que Femme mais pour ses qualités. ..




    0



    0
      Anonymous
      7 mai 2017 - 13 h 53 min

      Ç est vrai que la femme
      Ç est vrai que la femme Algériennes est à plusieurs postes à la fois, elle est mère, travaille pour le pain quotidien, si ‘occupe de la maison, fait les achats à leexterieur, confronte la dureté de la vie et les problèmes. ..Pendant que le Rachel joue aux dominos avec ses amis…Leur sujet préféré pour se sentir utils: La femme et le tissu du bon dieu




      0



      0
        Anonymous
        7 mai 2017 - 14 h 43 min

        Desolé pour les erreurs de
        Desolé pour les erreurs de frappe




        0



        0
    Anonymous
    7 mai 2017 - 13 h 18 min

    AP nous sommes en deuil après
    AP nous sommes en deuil après la fraude des élection donc c trop tôt de parler du future président de l APN.vous vous endormir le peuple ayya le film est fini circuler non AP le peuple va continuer dans son. Combat




    0



    0
    Anonymous
    7 mai 2017 - 13 h 11 min

    Benchenouf a suivi les
    Benchenouf a suivi les élection a fond et on lui rend la monais de la pièce on collant a sa région ( Batna) que il a eu 48% de votant hihihihi




    0



    0
    Anonymous
    7 mai 2017 - 13 h 05 min

    Ouali le future président de
    (…) Rouh y’a bladdd rouh. Les parti politique qui ont participé a cette fraude massive doivent demissionner en masse




    0



    0
    XOYSER
    7 mai 2017 - 12 h 54 min

    LE FUTURE PRESIDENT DDE L’APN
    LE FUTURE PRESIDENT DDE L’APN C’EST FAIT DEJA .C’EST OUALI MINISTRE DE L’YDRAULIQUE c’est la tete penssante




    0



    0
      mohamed
      7 mai 2017 - 14 h 35 min

      non mais c’est l’hadi ouled
      non mais c’est l’hadi ouled ali, il a fait un bon travail au ministère des sports




      0



      0
        AOMAR
        7 mai 2017 - 14 h 53 min

        OULD ALI A FAIT DU BON
        OULD ALI A FAIT DU BON TRAVAIL EN SOUTENANT UN ESCLAVE MAROCAIN AU COMITE EXÉCUTIF DE LA CAF ET AINSI CONTRIBUER À L’ELIMINATION DE SON CONCURRENT ALGÉRIEN ? NON NON NON PLUS DE TRAITRES AU FUTUR GOUVERNEMENT




        0



        0
    Felfel Har
    7 mai 2017 - 12 h 50 min

    Pêcher dans le même marigot
    Pêcher dans le même marigot ne résultera pas par une prise miracle. Perpétuer le népotisme, le régionalisme et le clientélisme ne permettra pas l’émergence d’hommes providentiels capables de répondre aux défis de l’heure. Il y a en Algérie un large réservoir de compétences, de jeunes cadres intègres et honnêtes aimant leur pays pour le servir et non pour s’en servir. Un bon entraîneur ne sélectionne pas que les joueurs de son douar, il élargit son champ de vision pour repérer ceux qui solidifieront son équipe. Isolé dans sa « tour d’ivoire » et étouffé par sa garde rapprochée, notre coach ne fera pas l’effort de voir plus loin que sa chapelle. Que tous ceux qui ont lamentablement échoué s’en aillent! Ils ont largement fait étalage de leur incompétence et de leur méconnaissance de leur propre peuple. Ils ont cru le berner comme au bon vieux temps du socialisme: « Hadhi hiya ichtirakiya, gourbi lik oua villa liya ». A toi l’austérité, à nous la prospérité! Qu’ils se rappellent que les dinosaures ont disparu parce qu’ils avaient un énorme appétit et que quand la nourriture s’est raréfiée, ils n’ont pas pû tenir le coup et ils ont été les premiers à périr. Les petits, habitués à peu de choses ont survécu. A méditer!




    0



    0
    amina
    7 mai 2017 - 12 h 38 min

    je suis trés triste par ce
    je suis très triste parce que cinq ans de continuité peut être pire qu avant ,je suis de batna je comprends pas comment y a eu neuf candidats fln alors que 85% n ont pas voté .Dans les village et les campagnes (…) la participation était trés faible : 10 à 12 enveloppes par village et douar. Aprés la fermeture des bureaux, les jeunes qui tenaient les urnes ont gonflé les résultats par ignorance ou immaturité. Monsieur hadj laib c’est un faux modjehed et il peut pas être président de l APN…




    0



    0
    slim
    7 mai 2017 - 12 h 00 min

    Ghania Idalia…. troisième
    Ghania Idalia…. troisième femme en Algérie……. la ministre a réalisé un exploit en qualité de tête de liste de la wilaya de Blida…. a glané 8 sièges dans une wilaya réputée conservatrice….. La nomination de Ghania Idalia à la tête de la chambre basse du Parlement pourrait être la surprise de l’après-législatives »

    Ce serait en effet trés bien que cette dame qui vient d’etre epinglée pour avoir volé 53000 voix à un parti « conservateur », soit désignée à la tete de l’APN. Ainsi, la fraude aura enfin la respectabilité et la normalité qui lui manquaient jusqu’ici.
    Il ne restera plus qu’à inscrire dans la constitution que la fraude et la corruption font parties des constances de la nation….




    0



    0
    Anonymous
    7 mai 2017 - 11 h 53 min

    On dirait une feuille de
    On dirait une feuille de route cet article
    Le peuple n’a pas voté à part une minorité affiliée aux prédateurs, leur futur ou pas gouvernement ne nous intéresse ni de prés ni de loin




    0



    0
    Anonymous
    7 mai 2017 - 11 h 42 min

    On voit à travers cet article
    On voit à travers cet article que vous encensez tout ce beau monde
    Nous voulons un changement radical jusqu’au président
    mon voeu le plus cher était de ne plus revoir ce Sellal




    0



    0
    WAFA
    7 mai 2017 - 11 h 34 min

    ENNASS LATIA BENASSS
    ENNASS LATIA BENASSS OUELK’LEB T’KEDDED FERRASS ! Bien bas est tombée la GLORIEUSE ALGERIE, MODELE DE L’HONNEUR, DU SACRIFICE, DU COURAGE et de la justice de 1954 à 1962 dans le MONDE ENTIER. FINALEMENT, CE SONT LES PUTSCHISTES ( pourtant une très petite minorité , une poignée d’imposteurs qui avaient phagocyté le FLN HISTORIQUE et l’ A.L.N. (celle des frontières seulement !) qui ont réussi, aidés par les attentistes, les embusqués, les fils de harkis, les opportunistes, les enchérisseurs , arrivistes et autres martiens, à imposer et à perpétuer jusqu’à demain, la destruction de l’ ALGERIE , qu’ils avaient déjà planifiée en pleine GUERRE DE LA LIBERATION NATIONALE. Mais une chose est sûre : ILS PAIERONT ICI AVANT LA-BAS , « ALLAHOU LA YOUHIB EL MOUFSIDOUNE  » !




    0



    0
    FELLAG
    7 mai 2017 - 11 h 32 min

    comment dire une vraie
    comment dire une vraie république libre et démocratique dirigé par une minorité législative;faisons les comptes;avec environs 25 % de votant réelle;en plus environs deux millions et demi de bulletins blanc;plus la triche et les bourrage des urnes;y’a combien de vrais votants;très,très peu;les membres de la FLN et leurs famille et proches;idem pour le RND;meme les fourmis et les crocodiles savaient que les élections en algérie s’était un carnaval non masqué a visage découvert ,pourquoi ne pas dissout l’assemblée et aussi le sénat;et dirigé le pays par décret et ordonnance et organisé une élection présidentiel et au futur président d’organisé les élections législative et autres, valorisé le peuple algérien et sa nation;vous avez bien profité pourquoi ne pas partir et laisser les citoyens construire leurs avenir;soyez raisonnable le prix du pétrole et très bas il ne suffit pas pour nourrir les pauvres et récompensé les destructeurs




    0



    0
    Anonymous
    7 mai 2017 - 11 h 00 min

    le destin d’une nation
    le destin d’une nation partagée entre deux colonisations une athée est inhumaine et l’autre se revendiquant croyante et craindre dieu;mais en réalité elle est pire que la première;




    0



    0
    Zaoui
    7 mai 2017 - 10 h 55 min

    *des dizaines de « vidéo » you
    *des dizaines de « vidéo » you tube montrent des urnes remplies et bourrées ,ce bourrage montre avec exactitude le niveau des représentants de cet état,ça dénote le niveau des représentants FLN (un voyoutisme au top)
    *c’est désolant !
    cette fraude montre l’état d’esprit des gouvernants et de la maffia FLN.

    *la situation dans les bureaux de vote ou on voit en direct les bourrages reflète l’état d’esprit des dirigeants,
    A ce train le pays n’ira pas loin ,on est devenu la risée du monde!




    0



    0
    Jamel
    7 mai 2017 - 10 h 53 min

    Ah bon Bédoui dont le nom est
    Ah bon Bédoui dont le nom est programme a effectué un travail colossal? Êtes-vous sérieux? Tiens tiens on se place déjà et on placr ses sbires. Décidément le pays n’est pas encore sorti de la m…




    0



    0
    Déterge
    7 mai 2017 - 10 h 47 min

    Peuple souverain drôle de
    Peuple souverain drôle de patatÀ




    0



    0
    grave
    7 mai 2017 - 10 h 34 min

    tel arbre tel fruit ,ts les
    tel arbre tel fruit ,ts les mêmes , de tt façon , faut pas s’attendre a un messie




    0



    0
    AISSA
    7 mai 2017 - 10 h 33 min

    le president de l’assemblee
    le president de l’assemblee sera monsieur TLIBA .Et le premier ministre OMAR GRIB .




    0



    0
    AFAFKIR
    7 mai 2017 - 10 h 13 min

    N’oubliez pas la règle du
    N’oubliez pas la règle du plus âgé dans le grade le plus élevé: A 83 ans Said BOUHADJA ,élu de SKIKDA, artisan de la paix et du désarmement de l’Ex AIS et inamovible Cadre Dirigeant au FLN depuis 1962 à ce jour ( exploit politique rarissime) ayant collaboré avec tous les Chefs d’Etat qui se sont succédé depuis Ben Bella, Boumediene et toute la suite sans exception ..ET SEUL CANDIDAT DU MEME AGE QUE LE PRESIDENT BOUTEFLIKA A ETRE TETE DE LISTE FLN ..Il sera certainement le futur président de l’ASSEMBLEE NATIONALE




    0



    0
      mohamed
      7 mai 2017 - 14 h 42 min

      83 ans mais il est déjà jeune
      83 ans mais il est déjà jeune




      0



      0
        Le Blagueur
        7 mai 2017 - 16 h 48 min

        Le Jeune c’est…. Emmanuel
        Le Jeune c’est…. Emmanuel MACRON




        0



        0
          mohamed
          7 mai 2017 - 17 h 55 min

          Une fois Emmanuel MACRON sera
          Une fois Emmanuel MACRON sera président, vous verrez toutes les promesses qu’il a dit; ne seront pas tenue, vous savez quant on ait en compagne électorale on promis le paradis sur terre, mais une fois il tiens les commandes il va changé




          0



          0
    CHIBL
    7 mai 2017 - 10 h 03 min

    Le peuple a donné sa
    Le peuple a donné sa confiance a ANES et DZ JOKER, c’est ceux la qui doivent etre 1 er ministre et président du parlement, les autres dinosaures a la poubelle de l’histoire. très fier de notre jeunesse,inventive,courageuse, tout ce qu’ont retenus les Algériens de ce vote c’est MANSOTICH, t’etat avec les moyens qu’il a mis dans la campagne électorale n’a pu convaincre de voter grâce ou a cause de 2 vidéos de quelques minutes.BRAVO LES JEUNES.




    0



    0
    Anonymous
    7 mai 2017 - 9 h 25 min

    attendez attendez! il y a un
    attendez attendez! il y a un problème chez nous! on connait pas les responsables politique en algérie ne sont pas issu du peuple seul souverains, d’où il tombe ce khaliifa ce jamel oueld abbes ce cherif abbèss etc….ne sont pas mon choix et je ne les connait pas ils me conaissent pas ne servent que leurs intérêts et ceux de leurs familles des millions d’algériens pensent comme moi et c’est la fin ils ont ramasser toute la richesse du pays ses criminels je pense qu’on va les chasser.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.