Le FFS refuse toute participation au gouvernement

Le premier secrétaire du FFS, Bouchafa. New Press

Bien qu’il n’ait pas été officiellement sollicité pour siéger au gouvernement, le Front des forces socialistes (FFS) tient à informer l’opinion publique qu’il ne s’inscrit, ni de près ni de loin, dans cette démarche entriste.

Sur son site officiel, le plus vieux parti de l’opposition précise que cette question a été déjà tranchée et clairement expliquée. Les responsables du parti l’ont réitéré à maintes reprises au cours de la campagne des élections législatives du 4 mai 2017, précise-t-on. Le FFS n’a pas caché son agacement face à la persistance des journalistes à poser cette question.

Le parti du défunt Hocine Aït Ahmed se dit harcelé par cette question. «Le FFS a l’habitude de cette forme de journalisme orienté qui consiste à matraquer une question – dont la réponse est connue – afin de brouiller les choses. Il est déjà arrivé que des journalistes qui préfèrent les “coulisses” à l’information livrée par des porte-parole officiels du parti d’annoncer des choses farfelues», lit-on sur son site.

Le FFS a dans ce sillage démenti des informations publiées il y a plus de cinq ans, selon lesquelles le défunt Hocine Aït Ahmed, de son vivant, «aurait rencontré le général Toufik à l’aéroport de Boufarik». Ainsi donc, «le FFS, poursuit-on sur le même site, devrait emprunter aux mouvements féministes le slogan contre les harcèlements : non, cela veut dire “Non”, cela ne veut pas dire “non mais” ou “oui mais”. Cela veut dire “non”. Tout court. Non, c’est non».

Si des rumeurs circulent sur l’invitation du FFS, à l’instar du MSP, à rejoindre le gouvernement, c’est parce qu’après les législatives de 2012 le plus vieux parti de l’opposition avait reçu l’offre de l’actuel Premier ministre, Abdelmalek Sellal, pour deux portefeuilles ministériels.

Hani Abdi

Comment (7)

    Mello
    17 mai 2017 - 13 h 33 min

    Le FFS a ete et sera toujours
    Le FFS a ete et sera toujours ce parti qui anticipe sur les evenements. A maintes reprises, il a attire l’attention de ce pouvoir sur les derrapages et les consequences a venir. Sa non participation a ce gouvernement tient d’un principe que le changement n’a pas eu lieu et qu’il ne veut absolument pas partager le programme de Bouteflika, si programme il y a. Le FFS tient a son principe de remettre le politique au centre des debats et proposer des solutions pour un nouvel Etat de droit. Le consensus, qui est un voeux de Hocine Ait Ahmed, doit etre la base de tout changement pacifique. Le FFS ,initiateur de ce consensus national, mais ne peut etre le seul pourvoyeur de ce projet qui sera au centre des debats d’une conference nationale, dont il sera qu’un simple participant.




    0



    0
    sublisoft99
    16 mai 2017 - 9 h 24 min

    ca va changé koi un ministre
    ca va changé koi un ministre kabyle ou islamiste au gouvernement !!! un passport diplomatique…une villa a club des pins !




    0



    0
    Lghoul
    15 mai 2017 - 20 h 32 min

    Est ce qu’ils ont fait appel
    Est ce qu’ils ont fait appel à vos services – en direct – sans plus vpus cacher pu faire semblant – pour refuser quoi que ce soit ? Si c’est le dernier souffle d’un mort pour retenir vos militants qui vous quittent en masse, il est trop tard, le train est parti très tôt. On vous a roulé dans la farine de la tête aux pieds même si vous aviez toujours montré votre loyauté de bons lièvres opposants. Eux ne sont pas loyaux. Eux se jouent de tout le monde et ne regardent que leurs intérêts claniques car c’est cela la culture oujdie ou le poignardage dans le dos quand tu dors. Ce qui vous reste à faire maintenant est plutôt de voir comment développer votre idée de « consensus national » pour vous maintenir en vie pour une année ou deux avant de disparaître pour de bon car comme disait quelqu’un : You lost the plot.




    0



    0
    RAYES EL BAHRIYA
    15 mai 2017 - 20 h 24 min

    AUX DÉMEBRÉS DU P.f.fés,.

    AUX DÉMEBRÉS DU P.f.fés,.

    ecoutez ça

    l’amour de la république et le sens de l’état républicain

    REPLAY – Passation de pouvoirs entre Bernard Cazeneuve et Edouard Philippe, nouveau Premier ministre

    https://www.youtube.com/watch?v=YAxR2xB0qN0




    0



    0
    Rayés Al Bahriya
    15 mai 2017 - 17 h 57 min

    Ces traîtres du pffs soutient
    Ces traîtres du pffs soutient du Maroc et leur makhzen de
    Marrakech.
    Le Marrakech fondé par Al Mourabitoun du Sahara
    Occidentale.
    Voilà la raison de leur haine pour nôtre pays Algérie.




    0



    0
    Vision
    15 mai 2017 - 17 h 06 min

    Ils auront pas du participé a
    Ils auront pas du participé a cette mascarade, mieux vaut tard que jamais , faut couper toute relation avec se pouvoir piloter par la france et illegitime la seul facon c’est de les isolé




    0



    0
    lyes2993
    15 mai 2017 - 15 h 16 min

    Désolé, j’ai longtemps été au
    Désolé, j’ai longtemps été au FFS mais je regrette cette position catégorique : le système se change de l’intérieur et non pas seulement de l’exterieur. Nous ne sommes pas encore dans une démocratie de réference, il convient de travailler avec ce gouvernement d’union national au lieu de laisser les islamistes ou les arrivistes s’y installer ! la pratique du pouvoir s’améliore avec des nouvelles têtes ayant des convictions comme c’est le cas au FFS mais il faut arrêter : ce sera l’occasion de montrer son savoir-faire, d’y étoffer la culture du pouvoir démocratique, de rendre visible du sang neuf de notre peuple, de notre société ! ces positions de refus ou de boycott sont d’un autre temps ! Il faut arrêter cette logique de parti ou d’appareil pour insuffler une logique d’interêt nationale ! le Monde a horreur du vide et quand il y a du vide c’est comblé par défaut ( souvent par des logiques d’appareil par défaut et pas du tout selon l’élitisme nécessaire) …




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.