Al-Béchir : «L’Egypte est en train de voler notre territoire»

Omar Al-Béchir, le président soudanais. D. R.

Le président soudanais, Omar Al-Béchir, s’est distingué aujourd’hui par une déclaration au vitriol contre son homologue égyptien, Abdelfattah Al-Sissi, dont il accuse le pays d’occuper une portion du territoire soudanais.

Dans sa déclaration faite à la télévision soudanaise, il a également critiqué longuement les médias publics et privés égyptiens auxquels il reproche de mener une campagne sournoise contre le Soudan et son peuple. Malgré les lourds contentieux qui opposent Le Caire et Khartoum, Omar Al-Béchir fait savoir qu’il préfère éviter la confrontation car, a-t-il dit, «les relations égypto-soudanaises et les liens historiques sont très forts». «L’Egypte tout autant que le Soudan sont ciblés. Toute fissure dans les relations entre les deux pays serait dommageable pour eux et ferait le jeu des ennemis de la nation», a-t-il prévenu.

Par la même occasion, le président soudais dont le pays est en train de normaliser ses relations avec Washington a démenti les rumeurs évoquant l’installation d’une base américaine au Soudan. Il a cependant profité de l’opportunité pour saluer la levée des sanctions américaines sur son pays, notant que le renseignement américain a demandé à ce que le Soudan soit retiré de la liste noire américaine des Etats soutenant le terrorisme.

Omar Al-Béchir avait déjà haussé le ton, en février dernier, à l’égard de l’Egypte à cause précisément du contentieux territorial sur le triangle de Halaïb. Il avait menacé lors d’un entretien télévisé de porter l’affaire devant l’ONU tout en accusant l’Egypte de soutenir des opposants soudanais. «Halaïb est soudanais et nous ne ferons pas de concessions» au sujet de ce territoire de 20 000 km2 situé sur la mer Rouge et administré par l’Egypte, avait déclaré Omar Al-Béchir. Khartoum portera l’affaire devant «le Conseil de sécurité de l’ONU» si l’Egypte «refuse (un règlement) par la négociation», avait-il menacé.

La dispute au sujet du triangle de Halaïb avait resurgi en 1991 après une détérioration des relations entre Khartoum et Le Caire, qui accusait alors le gouvernement islamiste soudanais de soutenir des intégristes égyptiens armés. Depuis, ce territoire n’a cessé d’être le théâtre de violents accrochages entre les deux pays.

Sadek Sahraoui

Comment (11)

    Salim31
    18 mai 2017 - 14 h 22 min

    Depui ke sissi a humilier
    Depui ke sissi a humilier le roi du quatar lors du dernier sommet arabe ce petit royaume maudit se venge en lancant sa chienne enragee d algazeera qui promettent une guerre soudan egypte -le soudan qui esr devenu le pays jouet des sales enfants gates du golf




    0



    0
    Shtroump Rieur.
    17 mai 2017 - 20 h 08 min

    Omar El Bechir l’islamiste
    Omar El Bechir l’islamiste KHAWARIDJ , allié des SAOUDS Wahabisme KHAWARIDJ eux même allié des.Usa/israel , …dans l’ingérence et bombardements contre le Yémen Musulman. .Omar l.islamiste vendu participe au côté des SAOUDS au terrorisme mercenaire contre le Yémen……Alors Omar el Béchir ferme là , car tu participe a un Crime contre l’humanité au Yémen . .Tu es sorti de l’Islam en trahissant le Prophète et Coran qui mettent en garde contre l’alliance avec les Ennemis de l’Islam . .Omar tu as donné Refuge à Ben Laden Al qaida agent de la CIA , ce même Ben laden alors hospitalisé a Dubaï eut la visite du chef d’antenne de la CIA en Aout 2001 . .OMAR TU ES FAIT ET REFAIT .




    0



    0
    Boumediene
    17 mai 2017 - 11 h 21 min

    Bien fait pour ta gueule toi
    Bien fait pour ta gueule toi qui a offert le sud Soudan




    0



    0
    Anonymous
    17 mai 2017 - 6 h 17 min

    Voilà la malédiction pour
    Voilà la malédiction pour avoir accepter d’être des mercenaires pour les saoudiens contre le peuple yéménite ! Sortons de cette ligue arabe de m… Rien de bon ne peut en sortir. Sortons tant qu’il est encore temps. Quand à l’Égypte comment être étonné ? Pays de mirages et de fourberies




    0



    0
    BabElOuedAchouhadas
    16 mai 2017 - 23 h 34 min

    Certainement que Sissi veut
    Certainement que Sissi veut créer son  »Soudan du Nord » comme zone tampon du moment que la soldatesque soudanaise est au Yémen en train de massacrer femmes et enfants.




    0



    0
    Anonymous
    16 mai 2017 - 20 h 42 min

    il a rejoint le camp du bien
    il a rejoint le camp du bien au point de participer au massacre des Yéménites….que les Ibn Lihoud réglent les problémes de leurs serviteurs…ou qu’ils fassent appel a leurs maitres a tous : les anglo-sionistes.




    0



    0
    Dz
    16 mai 2017 - 20 h 36 min

    L ‘Égypte considère que le
    L ‘Égypte considère que le soudan est son territoire.Ce n ‘est pas nouveau. Sissi a vendu deux îles à l Arabie-wahhabite-et il veut les récupérer au Soudan. La logique des kharabes




    0



    0
    anonyme
    16 mai 2017 - 20 h 00 min

    l’egypte est très gourmande ,
    l’egypte est très gourmande , elle vend des ilots aux saoudiens et récupère le manque à gagner chez les soudanais ni vu ni connu je t’embrouille , en plus ils veulent bouffer la moitié de la libye ! ces egypchiens ils faudrait les écraser comme des cafards tellement ils pètent plus haut que leur derrière!qu’ils aillent se mesurer à tsahal s’ils ont des couilles!




    0



    0
    Anonymous
    16 mai 2017 - 17 h 17 min

    C’est une maladie propre aux
    C’est une maladie propre aux arabes;ils sont fort et puissant juste contre leurs propre frères;mais quand il s’agit de montré leurs forces contre pays a force équivalente un pas en avant dix pas en arrière;




    0



    0
      selecto
      16 mai 2017 - 19 h 06 min

      Comme le Maroc avec les
      Comme le Maroc avec les Sahraouis.




      0



      0
    Anonymous
    16 mai 2017 - 16 h 18 min

    Il ne faut nullement être
    Il ne faut nullement être étonné de la part de l’Égypte : elle veut grignoter le Soudan et la Libye…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.