Interview – L’avocate de Gbagbo : «La CPI ne poursuivra jamais un dirigeant occidental»

L'avocate Habiba Touré, Gbagbo
Habiba Touré. D. R.

Maître Habiba Touré est catégorique. Selon elle, la CPI est une «arme judiciaire au service des superpuissances». Elle charge la procureure, «censée mener des enquêtes sur des crimes pour déterminer les responsabilités et engager des poursuites», mais qui «ne le fait pas» dans le cas du procès de Laurent Gbagbo. Elle rappelle à ce sujet que «les forces pro-Ouattara sont suspectées d’avoir massacré près de 1 000 personnes en une seule journée» et s’interroge sur «l’opportunité de poursuivre» le procès «alors que les éléments de preuves sont quasiment inexistants».

Algeriepatriotique : Beaucoup d’encre a coulé et de vives critiques sur le travail de la Cour pénale internationale (CPI) et sa justice «à deux vitesses» ont été exprimées. Comment cette instance controversée fonctionne-t-elle ?

Maître Habiba Touré : Effectivement, cette juridiction est très critiquée. Et cela est compréhensible. Il ne faut pas oublier que la CPI a été créée avec l’idée qu’il fallait lutter contre l’impunité des hauts dirigeants qui provoquent des massacres de masse sur les populations civiles. L’idée était de prendre en compte les populations civiles victimes des crimes les plus graves. Tout en se cachant derrière la lutte contre l’impunité et la protection des populations civiles, cette juridiction ne permet pas à ces populations de la saisir. En d’autres termes, les victimes ne peuvent pas déposer plainte devant la CPI. Dans ces conditions, l’argument selon lequel la CPI est dissuasive à l’égard des dictateurs qui s’en prendraient à leur peuple apparaît très éloigné de la réalité, dans la mesure où ces mêmes populations ne peuvent pas la saisir.

Par ailleurs, il serait faux de prétendre que seuls les «vilains dictateurs» tuent les populations civiles. En effet, bon nombre de dirigeants occidentaux sont aussi accusés de graves crimes contre l’humanité ou tenus pour responsables de ces crimes par des populations civiles du tiers-monde. Mais, bien évidemment, vous ne verrez jamais le bureau de la procureure de la CPI les poursuivre. Dès lors, la CPI apparaît comme ne se préoccupant pas véritablement des victimes, mais plutôt comme étant une arme judiciaire au service des superpuissances. A tort ou à raison, c’est l’image qu’elle véhicule.

A cet égard, il ne faut pas oublier que le Conseil de sécurité des Nations unies peut demander à la CPI de poursuivre, de suspendre ou même d’arrêter des poursuites à l’encontre d’une personne suspectée de crimes contre l’humanité. Cela est une formidable ingérence du politique dans un fonctionnement judiciaire. Etant tout de même observé que ni les Etats-Unis ni la Russie, qui sont membres permanents du Conseil de sécurité, n’ont ratifié le Statut de Rome. Ainsi, sans reconnaître la compétence de la CPI pour leurs ressortissants, ils peuvent décider, par le biais du Conseil de sécurité, de faire poursuivre un dirigeant politique. Cela donne donc nécessairement le sentiment d’une justice à deux vitesses.

Depuis sa création en 1998 jusqu’à aujourd’hui, la CPI n’enquête pratiquement qu’en Afrique. En quinze ans d’existence, elle n’a condamné que des leaders africains. Peut-on parler dans ce cas de figure de «juridiction coloniale» ?

Je nuancerais davantage mon propos. En effet, il ne faut pas oublier que bon nombre d’Etats africains ont ratifié le Statut de Rome. Dès lors, ils ont pour la plupart eux-mêmes reconnu la compétence de cette juridiction. Sauf erreur de ma part, ils n’ont pas été obligés de ratifier le texte fondateur de la CPI. Et puis, je pense que les critiques doivent aussi, et surtout, aller vers la procureure de la CPI, dans la mesure où c’est la procureure qui décide de l’opportunité de poursuivre. Or, que fait la procureure ? Elle donne le sentiment de prendre partie pour un camp pour poursuivre l’autre camp. Comme s’il y avait les «gentils» d’un côté et les «méchants» de l’autre. Mais qui détermine qui sont les «gentils» et qui sont les «méchants» ?

La procureure est censée mener des enquêtes sur des crimes pour déterminer les responsabilités et engager des poursuites. Or, malheureusement, ce n’est pas ce que le bureau de la procureure fait. En effet, dans le cas ivoirien, par exemple, le président Laurent Gbagbo et le ministre Charles Ble Goude sont poursuivis pour des crimes contre l’humanité qui auraient fait environ 300 victimes. Or, je rappelle que la crise ivoirienne a fait au moins 3 000 victimes officiellement. Pourquoi la procureure ne poursuit-elle donc pas les auteurs présumés de près de 2 700 victimes de la crise ivoirienne ? Je vous rappelle que lors de leur offensive, les forces pro-Ouattara sont suspectées d’avoir massacré près de 1 000 personnes en une seule journée, dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. Pourtant, la procureure n’a délivré aucun mandat d’arrêt contre ces chefs de guerre ni contre Alassane Ouattara.

J’attire, par ailleurs, votre attention sur le fait qu’il y a des milliers d’Ivoiriens qui vivent entassés dans des camps de réfugiés au Liberia, au Ghana et ailleurs. Avant Alassane Ouattara, il n’y avait pas de camps de réfugiés qui accueillaient les Ivoiriens par milliers. Et ces personnes ne cessent de réclamer justice, en vain.

Plusieurs pays africains se sont retirés de la CPI. Pourquoi ?

Ces pays ont formulé des critiques pertinentes à l’encontre de la CPI. Les éléments que je vous ai évoqués précédemment leur donnent malheureusement raison. A quoi bon demeurer dans une juridiction dans laquelle la procureure, de manière discrétionnaire, ne traite pas de la même façon toutes les victimes ? Cette manière de gérer les procédures n’est pas rassurante.

Où en est le procès de Laurent Gbagbo ?

L’accusation continue de présenter ses témoins qui s’avèrent souvent être des témoins à décharge. On peut sérieusement s’interroger sur l’opportunité de poursuivre un tel procès, alors que les éléments de preuves sont quasiment inexistants.

Pourquoi l’avoir maintenu cinq ans en prison avant l’ouverture de son procès ?

Là est la question ! L’enquête a officiellement commencé en octobre 2011, et le président Gbagbo a été transféré à la CPI en novembre 2011, soit après un mois d’enquête. Pourquoi tant de précipitation si le dossier n’était pas prêt ? Comme je vous l’ai dit, l’attitude de la procureure est très critiquable.

Des enquêtes journalistiques sur le fonctionnement de la CPI ont prouvé qu’elle est à la solde de certaines puissances. L’est-elle ? Pour qui roulent ses juges ?

Comme je vous l’ai dit, les critiques à l’encontre de la CPI sont malheureusement pertinentes. Je ne dirais pas que les juges «roulent» pour quelqu’un. Je pense que la rédaction du Statut de Rome est critiquable dans la mesure où les victimes ne peuvent pas déposer plainte. Je pense que l’attitude du bureau de la procureure est critiquable, car ils ne devraient pas traiter différemment les victimes.

Je ne pense pas qu’une justice internationale doive subir une ingérence politique par le biais du Conseil de sécurité des Nations unies. C’est tout cela qui suscite de la méfiance et des critiques à l’encontre de la CPI.

Lors du dernier Sommet africain, une stratégie de retrait collectif de la CPI a été mise en œuvre dans le cas où les demandes de réforme de cette instance n’auraient pas un écho positif. La CPI pourrait-elle continuer à exister en cas de retrait collectif des Etats africains ?

Je doute que la CPI puisse se remettre d’un départ collectif des Etats africains. La CPI doit se réformer si elle veut s’inscrire dans le temps et gagner en crédibilité.

Interview réalisée par Mohamed El-Ghazi

Comment (30)

    Anonyme
    23 août 2017 - 8 h 17 min

    Les dirigeants occidentaux sont redevables à leurs peuples ,ils sont traduits en justice devant les tribunaux de leur pays et leur peuples sont souverains.On ne peut pas dire la meme choses pour les etats Africains dirigés par des Mugabés et consorts.




    1



    1
    Shtroump Rieur.
    19 mai 2017 - 6 h 32 min

    LE TRIBUNAL PÉNAL
    LE TRIBUNAL PÉNAL INTERNATIONAL ..TPI….«UNE COLONIE DE VACANCES POUR DIRIGEANTS AFRICAINS..» exclusivement……PAR CONTRE POUR LES DIRIGEANTS OCCIDENTAUX , ILS GERENT LA COLONIE AFRICAINE , ILS SONT SUPÉRIEURS AUX ANCIENS ESCLAVES ……BUSH EX CRIMINEL EST DIRECTEUR DU TPI , SARKOZY EX BOURREAU EN LIBYE EST PROCUREUR GÉNÉRAL , OBAMA DAESH EST CUISINER AU TPI , HOLLANDE AL NOSRA EST PORTIER AU TPI….NETANYAHOU GARDIEN DE PRISON DU TPI……TOUT EST NORMAL .




    9



    0
      Aziz
      20 mai 2017 - 2 h 27 min

      le CPI est financer par les
      le CPI est financer par les pays d europe pour juger les africains et les dirigeants des pays de l est
      c est autour des pays d afrique de faire autant un pour juger les occidentaux pour crimes de guerre
      BUSH EX CRIMINEL EST DIRECTEUR DU TPI , SARKOZY EX BOURREAU EN LIBYE EST PROCUREUR GÉNÉRAL , OBAMA DAESH EST , HOLLANDE…NETANYAHOhou.BHL le black generale americain et la femme condoliza riss




      8



      0
    Benhabra brahim
    19 mai 2017 - 5 h 44 min

    Les seuls dirigeants
    Les seuls dirigeants occidentaux arretes,juges et condamnes furent les yougoslaves Milosevic,et ses 3 autres associes.




    1



    0
    TCHE G.
    18 mai 2017 - 18 h 15 min

    IL NOUS FAUT, DES MISSILES
    IL NOUS FAUT, DES MISSILES ANTI-AERIEN MOBILES ET DES KALLASH, MA SOEUR HABIBA.
    LA VICTOIRE EST AU BOUT DU FUSIL COMME L’ON DIT. NE RIEN ATTENDRE DES ESCLAVAGISTES ET LEURS « DROIT DE L’HOMME BLANC ».




    5



    0
    l'éveillé
    18 mai 2017 - 15 h 58 min

    il avait raison N.sarkozy de
    il avait raison N.sarkozy de dire que l’homme africain n’est pas encore rentré dans l’histoire. et que pense cette avocate( à vos cats) de la traduction des chefs serbes devant la justice internationale. gbabgo comme ses comparses putschistes sanguinaires africains a laissé un pays exsangue. heureusement que l’armée Française était là pour le mettre hors d’état de nuire. vite les autres mafias d’afrique.




    0



    3
    Expresion
    18 mai 2017 - 15 h 47 min

    Exact la vrai place à ce
    Exact la vrai place à ce tribunal et pour tout les dirigeants occidentaux pour la vente d’armes destructrice et faire des victimes innocentes pour du profit de sang malheur à eux




    3



    0
    Suprême algerien
    18 mai 2017 - 13 h 32 min

    Cela devrait être la place de
    Cela devrait être la place de Georges bouche père et fils avec Sarkozy Tony Blair Merkel est tout les autres pourritures ……!!




    1



    0
    Amascha-Hô
    18 mai 2017 - 13 h 18 min

    Les interviews d
    Les interviews d’Algeriepatriotique sont de qualité particulièrement ceux réalisés par M. el Ghazi, le problème est dans la présentation de l’écrit sur site, les caractères sont petits et la police utilisée n’offre pas le confort pour une lecture relaxante. Penser à améliorer la présentation de vos informations, c’est dommage de les rater car, pour certaines, elles constituent de précieuses clefs à la compréhension de nos propres réalités algériennes




    0



    0
    GHILAS
    18 mai 2017 - 12 h 36 min

    Ne serait-il pas plus
    Ne serait-il pas plus judicieux de faire passer devant une juridiction spéciale ou du cpi pourquoi pas cette procureure qui outrepasse les droits internationaux on verra alors si son cœur ne lâchera pas




    1



    0
    Vision
    18 mai 2017 - 12 h 21 min

    Aux depart ils te soutienne
    Aux depart ils te soutienne contre ton
    Peuple, et a la fin tu finis au tribunal quand ta finis le sale boulot pillage , massacre,




    1



    0
      Tin-Hinane
      18 mai 2017 - 13 h 52 min

      Et puis ils remettent un
      Et puis ils remettent un autre du même acabit pour le passer de nouveau devant la CPI, sinon pire encore ils le liquident tout simplement comme Saddam et Khadafi, sans oublier ceux qui n’avaient plus ou se poser tous les pays de la planète leurs refusaient l’asile comme le Shah d’Iran … les traitres sont comme leurs complices impérialistes: ce sont des mauvais élèves !




      1



      0
    Mello
    18 mai 2017 - 12 h 05 min

    Maitre Toure, toutes ces
    Maitre Toure, toutes ces instances internationales, crees par des Hommes, qu’ils soient des puissances ou pas, restent des leviers manipulables. Le seul tribunal , le seul qui peut juger son ou ses criminels , c’est le peuple souverain. En Kabylie, si un des villageois commet un delit , il sera immediat juge par l’assemblee du village (ensemble des habitants) pour le renvoyer du village, et des fois a vie.
    La CPI reste entre les mains de ceux qui ne jurent que par des interets.




    0



    0
    HANNIBAL
    18 mai 2017 - 11 h 38 min

    La CPI devrait traduire
    La CPI devrait traduire bonobo VI pour mauvais traitement sur ses sujets pour l’apologie a la pédophilie et pour l’encouragement de celle ci ainsi que pour crime contre l’humanité le traitement inhumain qu’il fait subir aux femmes Mules traités pire que des betes de somme
    et qui sont entrain de manifester leur mécontentement au RIF fait de lui le plus grand esclavagiste des temps moderne momie VI en plus assassine son peuple dans les bennes a ordures devant la communauté internationale qui hésite a prendre des sanctions contre le royaume des mirages intérets et largesse oblige en tout genre autorisée pour les étrangers
    ce qui prouve que le monarque est tellement aimé qu’il ne reste qu’El Othmani un Rifain pour lui baisé la main !!!




    1



    0
    Shtroump Rieur.
    18 mai 2017 - 11 h 25 min

    LA CPI EST UNE ESCROQUERIE .
    LA CPI EST UNE ESCROQUERIE . .LE JOUR OU LES VRAIS CRIMINELS DERRIÈRE L’AGRESSION IRAK , AFGHANISTAN , LIBYE , SYRIE , QUE SONT BUSH , BLAIRE , ERDOGAN , SARKOZY , FABIUS , CHESNAY , OBAMA , HOLLANDE…SAOUDS..NETANYAHOU..TOUS CES VÉRITABLES CRIMINELS DE MASSES SONT DES MEURTIERS ET LA CPI LES IGNORE. .LE 11/9 wtc 2001 est un attentat fait par des Terroristes au sein même du Pouvoir Américain . .et le TPI regarde ailleurs . .




    1



    0
    Boumediene
    18 mai 2017 - 11 h 04 min

    Et des criminels à l’heure
    Et des criminels à l’heure actuelle se la coulent douce tels les BUSH CAMERON SARKOZY et bien d’autres dirigeants occidentaux
    Les Africains et les musulmans doivent quitter cette m….




    1



    0
    Anonymous
    18 mai 2017 - 10 h 49 min

    C’est simple il faut que la
    C’est simple il faut que la NSA collabore et coopère avec la CPI et tout rentrera dans l’ordre.




    0



    0
    Anonymous
    18 mai 2017 - 10 h 08 min

    sarko par exemple
    sarko par exemple




    1



    0
    amel
    18 mai 2017 - 10 h 01 min

    je m’en fiches de laurent
    je m’en fiches de laurent gbagbo, mais cette prétendue cour de justice traine des casseroles pour son incapacité de juger des criminels renommés et de plus, elle n’a aucune compétene puisqu’elle ne peut pas prouver avec certitude qui a fait quoi, vue la complexité des situations engendrées par les conflits humains. En fait, pour qu’elle devienne crédible, cette cour doit se fixer des règles précises: à partir de combien d’innocents assassinés peut-on parler de population victime? comment savoire si ces personnes sont vraiment innocentes? pourrait-on dans ce cas accuser le président d’un pays où un policier aurait abattu un innocent en pensant qu’il avait une bombe car il aurait montré des fils élecriques? ect… Non, cette cour il faut la rebaptiser: Organe De Vengeance Contre Ceux Qui Essayent De Se Prendre Pour De Vrai Tyrans Sans Autorisation De Ceux Qui Sont Déjà Dans Le Club.




    1



    0
    amel
    18 mai 2017 - 9 h 33 min

    ce n’est un secret pour
    ce n’est un secret pour personne que la cpi a 2 poids 2 meusures. C’est un INSTRUMENT DE CHANTAGE ET C’EST DÉGUEULASSE CAR SI CEUX QUI L’ONT MIS EN PLACE SE VENGENT SANS SCRUPULES DE TOUS CEUX QUI LEURS DÉPLAISENT; L’IDÉE QUE VENGEANCE E JUSTICE NE FONT QU’UN VA S’INSTALLER DANS LES ESPRITS. POUR SAUVER LA JUSTICE IL FAUT QUE CE BORDEL QUI NE DIT PAS SON NOM SOIT ÉLIMINÉ PÛREMENT ET SIMPLEMENT, DU MOMENT QUE SON ÉLLIGITIMITÉ N’A PLUS AUCUN DOUTE. Elle constitue même un danger, puisque tout ce qui est international évoque l’idée que c’est parfait et c’est ainsi que le mal sera copié partout. Ils ne font même pas semblant de poursuivre des criminels qui ont sévit comme des prédateurs et en bombant le torse, c’est scandaleux!!! De plus, d’oú lui serait venue une quelconque compétence à cette cour? Aucune crédibilité, à la poubelle!




    1



    0
    muhand
    18 mai 2017 - 9 h 32 min

    Je vais dire que les
    Je vais dire que les africains ont ce qu’ils méritent. L’Afrique a tout , elle regorge de trésors. C’est encore un continent inexploré, les richesses immenses sont encore enfuit dans son sous sol, la faune et la flore sont d’une immense diversité, nous n’avons besoin d’aucun apport occidental pour subvenir aux besoins des populations. qu’est ce qui empêche ce superbe continent de se développer donc? Les dictateurs. Voilà le mal qui ronge ce vaste continent. Ensuite que cette cour pénale juge uniquement les voyous africains, par impartialité, je suis offusqué évidement. Voilà pourquoi les africains ne doivent pas reconnaître cette organisation, et, voilà pourquoi les peuples tous les peuples africains doivent intervenir pour libérer tous les dictateurs emprisonnés afin de les juger chacun dans son pays, pour peu évidement que la justice soit indépendante et que les gouvernements ne soient pas des brebis galeuses soutenues par les occidentaux. Long travail .




    0



    0
    Expresion
    18 mai 2017 - 9 h 03 min

    Bien entendu le CPI a était
    Bien entendu le CPI a était crée pour les dirigeants des pays qui dérange les Américains et leurs Valets et leurs laisser le couloir vide pour leurs fameux ordre mondiale diabolique et parmis eux il ya pleins de pays musulmans qui adhère comme les Wahoudites des Al Saoud.




    1



    0
      MOMO
      18 mai 2017 - 11 h 34 min

      les usa ne sont pas
      les usa ne sont pas signataire de la cpi et mais les tortionnaires sont la plupart en afrique .et je soutient entierement la cpi car sa fait peur a ses criminels qui nous gouvernes




      0



      0
    Anonymous
    18 mai 2017 - 8 h 52 min

    oui parce que vous prennent
    oui parce que vous prennent pour des moutons ou des mouflons! d’une part les dirigeants du tiers monde manquent de culture et d’un niveau intellectuel bon qui leurs permettent de ne pas voler ou faire de la corruption et des crimes d’autre part ses même dirigeants suit les autres dirigeants occidentaux comme des moutons « achouche vient…




    0



    0
    Rayés Al Bahriya
    18 mai 2017 - 8 h 32 min

    Rappel.

    Rappel.
    Il y a deux formes de justices . Il y a l’avocat qui connait bien
    La loi et il y a l’avocat qui connait bien le juge de la COUR
    PÉNAL D’INJUSTICE.




    1



    0
    ABDEL
    18 mai 2017 - 8 h 15 min

    A MA CONNAISSANC E UN
    A MA CONNAISSANCE UN DIRIGENT OCCIDENTAL N A JAMAIS MASSACRE SON PEUPLE NI PERSECUTE SES OPPOSANTS. MADAME COMMENT NOS DIRIGEANTS SONT ARRIVES AU POPUVOIR COMMENT PEUVENT -ILS RESTER 10, 20 ANS AU POUVOIR




    0



    1
      moms
      18 mai 2017 - 8 h 37 min

      salam! faut faire travailler
      salam! faut faire travailler tes neurones et cesser de regarder BFM !




      1



      0
      amel
      18 mai 2017 - 12 h 01 min

      selon toi ce que fais
      selon toi ce que fais netanyahou est une occasion pour le nominer au nobel de la paix, apparemment. Pour moi, c’est un criminel au moins depuis qu’il a déversé du phosphore blanc sur des enfant … pour la cpi et toi, vous voulez le médailler … mon cerveau à de la peine à vous suivre, car pour mon cerveau les enfants sont des enfants MÊME LORSQU’ILS SONT PALESTINIENS. Quand à la liste des criminels qui ont sévi en irak elle est trop longue pour que l’on puisse en parler dans un seul commentaire, mais tu dois les connaitre sûrement, sinon renseigne toi et va voire si ta pseudo cour penale les inquiète même de loin. Fort heureusement, ils n’ont pas poussé le culot jusqu’à l’appeler cour de justice.




      1



      0
      Santa Clara
      18 mai 2017 - 13 h 55 min

      Non les dirigeants
      Non les dirigeants occidentaux (avec l’assentiment de leurs peuples) se contentent il est vrai de massacrer nos peuples.




      1



      0
    Rayés Al Bahriya
    18 mai 2017 - 7 h 50 min

    Oui je suis tout à fait
    Oui je suis tout à fait affirmatif de votre thèse.
    L’occident a toujours défendu les intérêts et la suprématie
    Des races européennes.
    Regardons l’Afrique rendu le vivier des guerres civiles
    Larvées par PUISSANCES occidentales économiques et
    Militaires interposés.
    Lisez : NOIR CANADA
    VERSION FREE SUR GOOGLE.COM.




    1



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.