AG élective du COA : recours collectif des membres statutaires de l’AG

Berraf succède à lui-même à la tête du COA. New Press

Trente-huit (38) membres statutaires de l’assemblée générale (AG) du Comité olympique algérien (COA), dont des présidents de fédération, ont saisi le président de la commission de recours pour signaler «des irrégularités graves tout au long du processus de renouvellement de l’instance exécutive du COA», samedi à l’occasion de l’AG élective (AGE).

Dans un communiqué transmis dimanche à l’APS et signé par les 38 contestataires, les concernés dénoncent «haut et fort une mascarade électorale orchestrée par le président de la commission de candidatures et membre du bureau exécutif sortant du COA, Rabah Bouarifi, désigné dans le seul but de manipuler le processus électoral au profit d’une seule et unique personne, en l’occurrence le président sortant».

Cette dénonciation, «plus appuyée par les participants ainsi que les caméras de télévision présentes sur les lieux pendant l’AGE, est d’une rare éloquence et témoigne, on ne peut mieux, de la tricherie utilisée lorsque le dépouillement devrait s’opérer», ajoutent les plaignants. Parmi les «irrégularités relevées» et énumérées par les contestataires, il est mis en exergue, notamment, l’«absence du fichier électoral (liste des membres de l’AG) et sa non-mise à disposition en faveur des candidats, l’absence de la liste des candidats et d’un huissier de justice ou de superviseurs et la présence du candidat sortant au sein de la commission de recours au lendemain de l’AG ordinaire». Les plaignants ont mentionné dans le communiqué d’autres «infractions et irrégularités», entre autres, l’«isoloir mis en place qui n’était pas conforme (absence d’un rideau), en plus des pressions, intimidations, menaces et agressions physiques sur des membres de l’AG, ainsi que le refus d’installer un bureau de vote élu parmi les membres de l’AG malgré une demande formulée par l’assistance».

S’adressant au président de la commission de recours de l’AG élective, Mustapha Larfaoui, qui a remplacé Mustapha Berraf, les contestataires rejettent «cette mascarade électorale», tout en demandant «l’invalidation du scrutin entaché de fraude et l’organisation d’une autre assemblée générale élective, conformément aux principes de la charte olympique et des valeurs de l’olympisme, qui sont la neutralité et l’équité fondées sur les principes d’égalité de traitement des candidatures et de transparence des procédures».

La sortie de ces 38 membres intervient au lendemain de celle de six membres du bureau exécutif du COA, élus samedi, mais qui ont démissionné pour protester contre les «conditions dans lesquelles s’est déroulé le scrutin». L’ancienne capitaine de la sélection algérienne de volley-ball, Fatima-Zohra Oukazi, membre de l’AG du COA et de la commission électorale, a aussi saisi la commission de recours pour «demander une AG extraordinaire élective», selon un communiqué signé de sa part.

Mustapha Berraf a été réélu samedi pour un deuxième mandat de suite à la tête du COA avec 80 voix contre 45 au profit de son concurrent Abdelhakim Dib, président de la Fédération algérienne d’athlétisme (FAA), et 11 bulletins nuls. Le troisième candidat, Sid-Ali Lebib, s’est retiré de la course avant le début des travaux de l’assemblée générale élective qui se sont déroulés dans une ambiance électrique, dénonçant ce qu’il a qualifié «d’interférences de l’administration centrale des sports».

R. S.

Commentaires

    Mounir
    28 mai 2017 - 15 h 45 min

    Le sport est un moyen
    Le sport est un moyen exceptionnel de rassemble les foules , puis d’influence politiquement celles-ci…..
    Les presidents de clubs, d’instances ligues, fédération , coa et autres créées dans ce but, plus médias aux ordres, tout çà doit être verrouillé de la base au sommet ….. Voilà pour expliquer le tour passe-passe Berraf et autres avant lui. tout marche comme çà, de travers …Le sport est mort et enterré depuis plus de trente ans , ne restent plus que postes de rentes sans loi ni droit .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.