L’argument fallacieux d’Al-Sissi

Par Sadek Sahraoui – Le gouvernement égyptien a clairement exploité l’attentat ayant ciblé vendredi un bus de chrétiens coptes dans le sud du Caire pour donner un coup de pouce au commandant en chef de l’Armée nationale libyenne (ANL), le maréchal Khalifa Haftar. L’argument avancé par le gouvernement égyptien pour bombarder des positions d’Ansar al-charia dans l’est de la Libye ne tient pas la route pour la bonne raison que ce groupe terroriste est affilié à Al-Qaïda et non pas à Daech, organisation qui a revendiqué le massacre de Minya. Ansar al-charia ne peut donc être tenu pour responsable de ce qui s’y est produit.

Mais dans la confusion générale, Le Caire s’est certainement dit qu’il avait là une occasion en or pour nettoyer la ville de Derna d’Ansar al-charia afin de permettre au maréchal d’assoir davantage son emprise sur la Cyrénaïque et d’étendre son territoire à la Tripolitaine. Cet épisode fournit la preuve incontestable que l’Egypte veut donner au maréchal Khalifa Haftar un avantage militaire suffisamment important pour qu’il puisse écraser tous ses rivaux et prendre le pouvoir. Le président Abdelfattah Al-Sissi est soutenu dans sa démarche par les Emirats arabes unis et certaines capitales occidentales.

Le bombardement par l’armée de l’air égyptienne de la ville de Derna fait clairement de l’Egypte un protagoniste de la crise. Le Gouvernement d’union nationale (GNA), dirigé par Faïz Al-Sarraj, a raison, sans aucun doute, de protester, comme il l’a fait contre cette intervention et de la qualifier d’ingérence dans les affaires internes de la Libye. Il s’agit effectivement d’une ingérence quand bien même les chasseurs égyptiens ont ciblé une localité tenue par Ansar al-charia.

Les protestations du GNA sont légitimes, d’autant que l’Egypte n’a pas obtenu de mandat de l’ONU pour bombarder Derna. Face à un tel acte d’hostilité, il peut paraître légitime pour le GNA de faire appel lui aussi à ses alliés extérieurs pour se défendre. Si cela venait à se produire, il est à parier que la Libye ne tardera pas à imploser. Le scénario ne déplairait pas aux Egyptiens qui voient dans le croissant pétrolier libyen une solution à tous leurs soucis d’argent.

S. S.

Comment (7)

    mehdi mountather
    4 juin 2017 - 12 h 48 min

    La fin de Sissi comme la fin
    La fin de Sissi comme la fin de pharaon??? qui vivra verra.




    0



    0
    Tin-Hinane
    31 mai 2017 - 13 h 37 min

    Pour régler une partie de ses
    Pour régler une partie de ses soucis d’argent l’Egypte devrait commencer par cesser de livrer 30% de sa production à Israël (accords de camp david). L’Egypte est rançonnée par les juifs depuis des années et paie sans piper mot avec en prime la persécution en tous genres des palestiniens. Mais curieusement avec les pays arabes « frères » (j’ai envie de rire de dépit quand j’écris ce mot concernant les arabes) l’Egype montre ses muscles, mais bon on se doute bien que les occidentaux sont derrière. Dommage pour le peuple égyptien!




    0



    0
    Rien-ne-va-plus
    30 mai 2017 - 17 h 39 min

    Le Piège
    L’Egypte du Maréchal Sissi est-elle aux portes d’une nouvelle guerre comme celle du Yémen du Nord (1962-1970) considérée à l’époque comme une guerre par procuration entre l’Égypte et l’Arabie saoudite. Mais cette fois-ci à la libyenne. N’est-ce pas les américains et leurs alliés européens qui ont foutu la M… en Lybie ? Cette guerre civile n’est-elle pas alimentée par plusieurs protagonistes proaméricains, où le soldat égyptien jouera certainement le rôle macabre du « sacrifié » pour la sécurité de son pays ; en dehors de ses frontières, mais pour le compte évidemment d’autrui.
    Comment l’occident a-t-il pu réussir à créer des organisations terroristes telles que Daesh, et dérivés…..d’essence arabe, musulman de différentes nationalités ; encadrées par des forces spéciales pour les envoyer faire la guerre à son profit contre des pays arabes et musulmans. Les attentats terroristes en Europe ne peuvent-ils pas être considérés comme des dommages collatéraux. Les cibles initialement visées ne sont-elles pas les régimes politiques insoumis à la discipline et à l’ordre américains.
    Comment l’occident a-t-il aussi pu réussir à faire impliquer idéologiquement et financièrement des pays musulmans dans cette sale guerre sans qu’il ne soit touché à un seul cheveu de leurs propres soldats. Ces derniers ne se prélassent-ils pas dans leur casernes en regardant la télévision comment des idiots arabes et musulmans s’entretuent au profit d’objectifs tactiques et stratégiques pour lesquels eux ils ont été enrôlés.
    Cette stratégie guerrière dite de quatrième génération – en référence à la réunion en 2006 à la ville Herzliya en Palestine occupée, des différents services de renseignements occidentaux sous la conduite du Mossad israélien dans le but de diviser le monde arabe, et défaire ses armées – semble évoluer hâtivement dans notre région par l’implication surprise, directe et militaire de l’Egypte dans la guerre civile en Libye.
    L’armée de terre égyptienne allait-elle aussi s’engager dans ce conflit. C’est du moins ce que rapporte la presse à propos d’un éventuel feu vert de M. Trump Président US qu’il aurait donné, à ce sujet, au maréchal président d’Egypte M. Sissi pour faire le ménage. C’est étonnant venant de la part d’un grand pays comme l’Egypte sensé ne pas ignorer les raisons du piège terroriste dans lequel les américains l’ont fourvoyé.
    Pour appréhender l’évidence, un travail de renseignement minutieux et soutenu n’aurait-il pas suffi pour démasquer preuve à l’appui l’implication flagrante des agents des forces spéciales, et des cadres des services de renseignements occidentaux au sein des groupes terroristes tels que Daesh et dérivés…bombardés après préavis Us bien sûr; ses derniers jours par l’armée de l’air égyptienne.
    Ces terroristes ne sont-ils pas les mêmes que ceux qui évoluent en Syrie, Irak, Egypte, Yémen, etc…Pourquoi la France les combatte au Mali, et les utilise en Syrie. L’exfiltration obscure souvent de plusieurs d’entre eux de la Syrie et d’Irak après qu’ils aient été piégés par les forces armées nationales, à titre d’exemple n’est-elle pas une preuve suffisante.
    L’armée égyptienne ne risque-t-elle pas de s’embourber dans cette guerre civile en s’alliant à des groupes armés soutenus par les Emirats arabes, et l’Arabie Saoudite d’un côté, contre d’autres groupes armées soutenus par les Qataris et les Turcs membre de l’Otan et allié stratégique d’Israël, de l’autre côté, sans parler bien sûr d’autres groupes terroristes adjacents mais d’obédience différentes, qui s’entretuent tous pour s’octroyer la légitimité d’un futur pouvoir fantoche.




    0



    0
    Felfel Har
    29 mai 2017 - 12 h 27 min

    Le retour de la loi de la jungle?
    « Monkey see, monkey do », nous apprend ce proverbe américain. Le singe mimique ce qu’il voit. Et Al-Sissi ne fait qu’imiter ce que l’Occident fait depuis des lustres en toute impunité: attaquer des pays faibles ou affaiblis pour n’importe quel prétexte et surtout sans autorisation des Nations Unies, ce « machin » international créé pour promouvoir la paix et la justice. Nous voilà donc au 21ème siècle, siècle de progrés dit-on, et nous assistons au retour de la redoutable loi de la jungle. Les « puissants » du moment font la loi, LEUR loi au lieu de respecter la légalité internationale qu’ils ont eux-mêmes édictée. Jean de La Fontaine, qui nous a lègué cette morale selon laquelle « la raison du plus fort est toujours la meilleure », ne voulait-il pas en fait nous enseigner que de cette loi injuste faite pour les animaux, ne devait pas s’appliquer aux hommes? Il est vrai que certains hommes, assoiffés de sang et de pouvoir, ne sont pas meilleurs que les animaux les plus sauvages. Allah yehdi makhlak!




    0



    0
    muhand
    29 mai 2017 - 10 h 42 min

    …….périra par le glaive.
    Tout comme les dictateurs qui se prennent pour des prophètes ce Sissi finira comme avait fini son prédécesseur. La question maintenant qu’il faut se poser, est: que cherche t’il en allant larguer ses bombes sur un pays qui n’est le sien et ira t’il jusqu’à tenter une incursion sur notre territoire ? Comme il a le soutien des nomades d’Arabie et celui de ces pays occidentaux qui ont toujours cherché à nous nuir, je pense qu’il sera tenté. Grave erreur s’il s’aventure sur ce chemin parce que non seulement il trouvera une riposte militaire à la hauteur mais en plus le peuple algerien lui fera la guerre sur son propre sol . Je n’ai jamais douté du patriotisme des algériens. C’est ce patriotisme qui calme les ardeurs de nos ennemis.




    0



    0
    aissa
    28 mai 2017 - 21 h 39 min

    il n on pas de face, une
    il n on pas de face, une girouette qui tourne avec le vent ,




    0



    0
    Anonymous
    28 mai 2017 - 15 h 43 min

    CRIMINELS !
    l’Égypte n’a pas obtenu de mandat de l’ONU. Ce sont des comportements de voyous de bombarder un pays souverain en difficultés énormes pour régler ses problèmes économiques internes. C’est CRIMINEL. Dire que les Libyens ont pris la démarche algérienne de réconciliation entre libyens pour de l’ingérence !!!! Mais on rêve ! Ils préfèrent des bombardements ??? Ou est-on ? Ce sont des méthodes de malfrats. Il est intolérable de profiter des fragilités et de la décomposition d’un pays qui bouille depuis cinq ans pour mettre la main dessus. C’est une honte intégrale. A tous ceux qui dirigent l’Algérie, on vous en conjure, sortez notre pays de la Ligue arabe, c’est un traquenard. Sortez-nous de cette boite de malades assassins. C’est dégueulasse ce qui se passe, immonde. On tire sur le Yemen, sur la Libye alors que les commanditaires du désordre ont commencé sur ordre du Qatar pour ensuite etre continué par l’Arabie saoudite, les deux pays terroristes de la planete. Dire que Sissi semera la mort par deux fois en plein ramadan et ces gens se pretendent pieux ou religieux ??? Toz. La ligue arabe est composée de criminels. SORTEZ NOTRE PAYS DE CETTE MAFIA ! Que la vengeance de Dieu s’abatte sur ceux qui tuent impunément des innocents pour des prétextes mensongers ! Que Dieu vous frappe ! Amin. Laissez passer mon message AP s’il vous plait, Laissez ma rage exploser devant autant d’impostures. MARRE MARRE MARRE de ces assassinats, de ces crimes, de ce sang qui est déversé. Nous sommes rentrés dans une periode de honte, de destruction ordurière. Que mon pays sorte de la Ligue arabe ! Sortez-nous de cette machinerie pourrie.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.