Le PDG de la société saoudienne Radyolla Holding Co. nous écrit

Faisant suite à l’article publié par votre quotidien le 21 mai 2017, que vous avez repris sur le Soir d’Algérie sous le titre «Un faux industriel saoudien arnaque l’Algérie dans une affaire d’exploitation de phosphate». Malheureusement, nous découvrons beaucoup de propos malveillants comme suit :

«Un pavé que vient de jeter dans la mare le quotidien Le Soir d’Algérie en révélant les dessous d’une arnaque dont I’Algérie est victime, Sous le titre «Un engagement de 15 milliards de dollars avec une entreprise fantôme», quelques jours seulement après la signature du fameux protocole d’accord, la direction d’Asmidal découvre que Abdulaziz Al-Deghaither était injoignable, impossible de lui parler. La situation est inédite, I’Etat algérien a signé un protocole d’accord de plusieurs milliards de dollars avec une entreprise fantôme, la ‘méga-holding’ n’est qu’une simple entité commerciale enregistrée à Riyad, sans adresse ni siège ni même un site web, pseudo-investisseur saoudien qui essayé de blouser Sonatrach en 2015, n‘est en fait qu’une tromperie, etc.»

A cet effet, Radyolla Holding Co & Partenaires stratégiques dément avec la plus grande fermeté les allégations contenues dons cet article, les propos tenus sur notre compagnie, comportent de nombreuses contre-vérités et portent atteinte à la réputation de notre compagnie, a l’honneur et a la dignité de son président-directeur général, ses cadres dirigeants, son personnel et ses partenaires stratégiques contractuels.

Nous vos signalons que Radyolla Holding Co est toujours en contact avec les entreprises concernées pour avancer notre projet de partenariat dans de bonnes conditions, suivant la réglementation algérienne en vigueur et le protocole d’accord signé le 15 février 2017 a Alger entre les P-DG des groupes publics algérien Asmidal & Manal et Ie patron de la holding saoudienne Radyolla en presence de I’ex-ministre Abdeslam Bouchouareb et de son homologue Madjid Ben Abdallah Al-Qasabi, lors du forum d’affaires tenu en marge de la 12e session de la commission mixte algéro-saoudienne – en vertu duquel notre groupe s’engage a investir 15 milliards de dollars en Algérie dans le développement de I‘industrie du phosphate.

En plus, nous vous révélons qu’actuellement le financement et la partie technique de ce projet sont déjà en place. Radyolla Holding Co et ses partenaires stratégiques contractuels sont prêts à remplir leurs engagements dans ce projet ; nous attendons uniquement Io finalisation des négociations avec les entreprises concernées pour démarrer les études techniques.

Aussi, nous confirmons toujours notre souhait et manifestation d’intérêt pour participer à la réalisation des projets en Algérie. Notre participation peut être par des financements et réalisation des investissements directs ou indirects dans le cadre de partenariats, d’alliance, joint-venture ou autres formes de participation, suivant Ia réglementation algérienne en vigueur.

Nous vous signalons également, que nos canaux de communication sont ouverts : courrier électronique, téléphone, fax, mobile… pour toutes entreprises et organismes algériens pour toutes communications, correspondances et entretiens.

Abdulaziz Al-Deghaither

 

Comment (22)

    abou desoufl
    7 juin 2017 - 12 h 28 min

    N`y a t il pas des organes de
    N`y a t il pas des organes de contrôle comme le DRS OU DSS pour chapeauter et veiller au grain?? Où sont nos juges, procureurs, services de renseignements pour empêcher qu`on délapide nos richesses ?? il faut qu`un juge Italien met en examen des voleurs pour qu`on apprennent par la suite qu`on s`est fait voler… qui surveille qui?




    0



    0
    AMAR MOKHNACHE
    7 juin 2017 - 10 h 29 min

    Les effets d annonce sont
    Les effets d annonce sont surtout utilises pour faire avaler les couleuvres! qui se souvient du partenariat entre SIDER ET METTAL STEEL qui a ete annone a l epoque comme le partenariat du siecle par lequel l indien « sengageait « a acquerir et mettre en service un deuxieme haut fournaux….15ans plutard il part en laissant une ardoise …et sans retenue les architects de l operations on prsente cette banqueroute comme un fait d armes, une  » renationalisation…..la grande affaire dans cette operation c est « l imagination » de ces reformateurs qui produisent chaque fois une « erminologie  » pompeuse pour aspirer les richesses du pays..




    0



    0
    CONSCIENCE
    7 juin 2017 - 9 h 41 min

    Où etes vous messieurs les
    Où etes vous messieurs les experts ? Votre silence reflète-il votre complicité au dépouillement de l’Algérie?
    Que vient faire Asmidal dans un projet de valorisation de phosphates qui va consommer plus d’un milliard de M3/an de gaz?
    Vous les experts en marchés gaziers et en pétrochimie, essayer de répondre à cette question
    Si on a besoin d’ammoniac, pourquoi ne pas les prélever sur la part à l’exportation qui revient à Sonatrach/Asmidal?

    Vous savez très bien que la valorisation à l’export du gaz en l’état par Sonatrach est plus profitable à l’Algérie que le gaz cédé à un prix inférieur à son coût de production à des étrangers douteux.. mais personne n’a fait de papier sur ce sujet. Et pourtout, en moins de dix ans, le détournement de la rente gazière est passée d’environ 1 milliards m3/an à plus de 5 milliards m3/an. Sur la durée de vie de ces installations neuves financées par la garantie du Trésor public , cela représente un casse de 100 milliards de m3 de gaz. Vérifiez messieurs les experts (…)




    0



    0
      hami
      7 juin 2017 - 13 h 47 min

      Et notre quota annuel de Thon
      Et notre quota annuel de Thon ,où est-il passé.Il est cédé en haute mer.
      Le thon péché n’apparait pas sur les étals Algérien. Par contre on trouve du thon en boîte provenant de l’étranger, en particulier de Thailande, parfois infect, qui a conduit plusieurs consommateurs aux urgences.




      0



      0
    L'inspecteur
    7 juin 2017 - 3 h 16 min

    Encore Une opération de
    Encore Une opération de détournement de fonds et fuite de capitaux en association avec nos chers escrocs en cols blancs.




    0



    0
    VIVE L’ALGÉRIE!
    6 juin 2017 - 21 h 51 min

    monsieur, si vous êtes en
    monsieur, si vous êtes en train de nous berner sachez que le peuple algérien vous poursuivra dans les juridictions internationales et on vous ruinera !




    0



    0
    anonymement
    6 juin 2017 - 20 h 21 min

    Qu’est devenue ASMIDAL?
    Qu’est devenue ASMIDAL? Une société qui a liquidé les usines d’engrais construits à Annaba et Arzew par Sonatrach, cédés au Da symbolique à Fertiberia.

    Il a aujourd’hui 3 actionnaires privés étrangers (Fertiberia, Sawiris, Bahwan) qui exportent des milliards de 3 de gaz subventionné à 1/5 de sa valeur sous forme d’engrais (avec une plus-value négative pour l’Algérie et très positive pour les étrangers).
    Malgré cette gabégie que personne ne dénonce, on ressent le besoin de ceder encore 40 milliards de m3 de gaz à un saoudien pour produire encore de l’ammoniac!!!
    On assiste à un gag. On vole la banque d’Algérie et la presse s’offusque parce que le voleur ne s’est pas présenté… Pôvre Algérie




    0



    0
    algérien69
    6 juin 2017 - 20 h 11 min

    Et pendant ce temps, on
    Et pendant ce temps, on bloque les projets des investisseurs algériens….
    Ceux qui bloquent l’investissements en Algérie doivent rendre des comptes à toute l’Algérie. Ce ne sont pas des patriotes, ils ont tué l’économie algérienne.
    Pots de vin, bakchich voilà ce qu’ils veulent




    0



    0
    Mouslim
    6 juin 2017 - 18 h 50 min

    Toutes la racaille financière
    Toutes la racaille financière qui veut se refaire une santé financière entre en contact avec l’Algérie , dont les responsables sont incultes et irresponsables n’ayant aucun once de patriotisme . Du moment qu’ils ont mis à l’abri dans les banques étrangères ce qui leur assurera une vie dorée à eux, à leurs progéniture et même à leurs arrières petits fils .




    0



    0
    Kahina
    6 juin 2017 - 18 h 21 min

    — En plus, nous vous
    — En plus, nous vous révélons qu’actuellement le financement et la partie technique de ce projet sont déjà en place. Radyolla Holding Co et ses partenaires stratégiques contractuels sont prêts à remplir leurs engagements dans ce projet ¨—
    Si j’ai bien compris, cette compagnie affiche juste sa prédisposition à remplir ses engagements… Mais quand on s’engage dans un contrat, on est obligé de remplir ses engagements.
    C,est un avocat qui a rédigé le texte. Il ya un jeu de mots très prudent. Des projets à la wahhabite on en veut plus.




    0



    0
    Kahina
    6 juin 2017 - 18 h 15 min

    .. »; nous attendons
    .. »; nous attendons uniquement Ia finalisation des négociations avec les entreprises concernées pour démarrer les études techniques. »

    À le lire j’ai l’impression que ce sont les ingénieurs des wahhabites qui construisent le globe…Sachant que ce sont les étrangers ( occidentaux) qui font fonctionner l’Arabie Saoudite, je me demande de quelles études techniques wahhabites parle t-il.
    Ils ont pris du temps pour répondre. Il faut du temps pour fabriquer des projets virtuels.




    0



    0
    Grave
    6 juin 2017 - 16 h 52 min

    une entreprise qui investie
    une entreprise qui investie des milliards et qui n’a pas de site !!! je trouve sa anormale , pourquoi les dirigent d’asmidal et manal n’ont pas réagit a l’article ; pourtant ils sont concerné , une autre duperie a ajouter au menu boucheouareb




    0



    0
    Bourourou
    6 juin 2017 - 16 h 51 min

    Allez, je vais répondre à la
    Allez, je vais répondre à la place du journaliste. J’ai essayé de voir tout cela sur internet et voici ce que j’ai trouvé de très intéressant:

    http://www.radyolla.com/ Site web inconnu
    https://beta.companieshouse.gov.uk/company/09202535 : un profil indiquant une création en 2014 et une dissolution le 7 Février 2017. Et vous pouvez aussi voir quatre autres fichiers dont un précise que le capital de cette société est de 100 livres sterling !!!! Abki ya dzair !!!!

    http://www.zoominfo.com/p/Abdulaziz-Al-Deghaither/-1703063148 : un simple nom et une adresse

    http://www.zoominfo.com/people/Abdulaziz/Al-Deghaither : idem

    http://www.zoominfo.com/c/Radyolla-Company/348120222 : idem




    0



    0
      Chaoui ou zien
      6 juin 2017 - 17 h 50 min

      Merci pour ce complement d
      Merci pour ce complement d’information. Tres utile en effet pour former sa propre opinion sur cette « societe » obscure et sur la gestion de notre industrie sous bouchouareb (…). Petit a petit on commence a comprendre comment l’argent du peuple a disparu dans la nature alors qu’il se comptait en centaines de milliards de dollars il y a peu longtemps de cela. Je me garde bien de critiquer l’opinion des autres quelque absurde qu’elle soit à mes yeux car chacun a le droit a la sienne. Mais ca ne m’empeche pas de faire de temps en temps l’eloge d’un bon commentaire. Encore une fois merci pour ta recherche sur le web.




      0



      0
    hachouch
    6 juin 2017 - 13 h 52 min

    ki vera vera
    ki vera vera




    0



    0
    Anonymous
    6 juin 2017 - 13 h 43 min

    Helas , l’algerie est
    Helas , l’algerie est devenu une P… que l’on b.. a tour de role , c’est ca el izza wa el karama promi par qui vous savez . Sinon , dans cette affaire , quel esprit moyennement sain croirait une seule seconde a
    un investissement de 15 ( quinze ) milliards de dollars … d’un saoudien en algerie ? mais quand on lit que ca a ete concocté avec bouchouareb comme « ministre » , tout devient clair . Y’a qu’a voir l’affaire REBRAB avec le PD-G du port de Bejaia pour comprendre ce qu’ils font avec les vrais investisseurs .




    0



    0
      Rot
      6 juin 2017 - 23 h 51 min

      et surtout aider l’Algérie à
      et surtout aider l’Algérie à concurrencer le Maroc sur le segment des phosphates et par un Saoudien?Lol




      0



      0
    Anonymous
    6 juin 2017 - 13 h 01 min

    Attendons les résultats, il y
    Attendons les résultats, il y a que cela qui compte. Beaucoup de projets ont été annoncés (le Parc Dounia…) mais jamais finalisés. Un protocole de projet a été signé mais cela n’engage en rien, attendons de voir le bouclage du financement des 15M$, le pacte d’actionnariat, ensuite la mise en production du projet et sa date.




    0



    0
    Mello
    6 juin 2017 - 12 h 48 min

    Une mise au point purement
    Une mise au point purement aleatoire, non concise et non porteuse de reelles actions, je cite : notre groupe s’engage a investir ….. » Que des paroles et des engagements, rien de palpable. Je comprend que c’est plutot cet article du Soir d’Algerie qui a fait reagir ce PDG. Mise au point ou pas mise au point , le concepteur de ce contrat , a savoir Bouchouareb , a ete remercie pour services rendus.




    0



    0
      leputois
      6 juin 2017 - 20 h 10 min

      Parfaitement et en complément
      Parfaitement et en complément de ton raisonnement c’est tout le gouvernement et le président qu’il fautdra remercier.




      0



      0
    leputois
    6 juin 2017 - 12 h 17 min

    Voila qui est bien mis au
    Voila qui est bien mis au point. Reste à savoir comment va évoluer le projet et quand il aboutira…




    0



    0
    Si Mohamed
    6 juin 2017 - 12 h 13 min

    Et maintenant ! Que repondez
    Et maintenant ! Que repondez-vous à cette mise au point.
    Monsieur le Jour n’a Liste.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.